TBT : Haibane Renmei

0

C’était l’OVNI de l’année 2002. Mystique et mélancolique, l’univers de Haibane Renmei reste toujours aussi efficace et immersif, quinze ans plus tard.

Au début du 21e siècle, la scène du fanzine japonaise connait une expansion spontanée avec Internet. Nouvelles stars du Comiket, ces dessinateurs amateurs proposent des univers dont la fraîcheur est vite reprise par le marché de l’animation. Parmi eux, Yoshitoshi Abe a vite atteint la notoriété avec Serial Experiments Lain en 1998 et NieA_7 en 2000. Ses fanzines Haibane Renmei se retrouvent ainsi logiquement adaptés en une série de 13 épisodes par Animax en 2002.

Haibane02Cinq jeunes femmes ailées veillent autour d’un lit, où repose l’adolescente inconsciente qu’elles viennent d’extirper d’un cocon. En ouvrant les yeux, elle a pour seul souvenir une interminable chute : son nom sera donc Rakka (chute en japonais). Avec elle, le téléspectateur part à la découverte des règles d’un monde étrange, entouré d’un mur que nul ne peut franchir. Mais auparavant, Rakka devra connaître la douleur provoquée par l’émergence de ses ailes, bien moins pratiques qu’il n’y paraît…

Métaphore de la vie ? Du purgatoire ? Les interprétations de Haibane Renmei font encore débat sur la toile, quinze ans après sa diffusion. En se focalisant sur les détails du quotidien (comment faire tenir une auréole récalcitrante ?) plutôt que la mythologie de son univers (qui sont ces Tôgas, seuls êtres hors du mur autorisés à rentrer ?), Haibane Renmei a perdu plusieurs spectateurs en cours de route, pour laisser un souvenir inoubliable à ceux qui ont fait le trajet jusqu’au bout. Et ceux qui le feront.

Parlez-en à vos amis !

A propos de l'auteur

Matthieu Pinon