Personnalité de la semaine : Momoiro Clover Z

0

Pour célébrer les trente ans de la franchise, Chibi Maruko-chan a fait appel à des ambassadrices de choix : le groupe d’idols Momoiro Clover Z, qui dynamise le Japon depuis dix ans.

En 2008, les flâneurs du parc tokyoïte de Yoyogi pouvaient tomber sur les performances d’un groupe de jeunes filles, Momoiro Clover. Âgées entre 12 et 16 ans, les adolescentes encore retenues par les cours n’ont que les weekends et les vacances scolaires (elles dorment dans le minivan conduit par leur producteur durant leur première tournée) pour se faire connaître. Leurs efforts payent puisqu’en 2010, la formation passe en major chez King Records (après une brève escapade chez Universal). Elle perd néanmoins son premier membre l’an suivant, Akari Hayami.

C’est l’occasion pour le quintette de se réinventer, en renforçant ses liens avec l’esprit du sentai et de l’anime. Même sans leur « force bleue », les cinq filles restantes sont toujours vaillantes et revendiquent leur évolution en changeant de nom comme Dragon Ball et Mazinger en leur temps : place aux Momoiro Clover Z ! Au lieu de rivaliser sur le territoire kawaii/sexy des AKB48 et de leurs déclinaisons, le groupe joue sur la bonne humeur avec des membres prêtes à tout pour apporter le (sou)rire, quitte à porter des tenues de scène totalement loufoques. Il n’en faut pas plus au quintette pour devenir les chouchoutes de toutes les générations de Japonais, qui les découvrent notamment avec le générique de fin de Pokémon Best Wishes en 2012.

L’ascension des « Momoclo » est fulgurante. En 2014, c’est le sixième groupe de l’histoire (et le premier féminin) à jouer en live au Stade Oympique, réunissant 150 000 spectateurs en deux jours. Le phénomène franchit les frontières du Japon : quelques mois plus tard, elles font la première partie de Lady Gaga avant d’enregistrer un duo avec KISS en 2015. Cette même année, le groupe accomplit l’exploit de faire un tie-up avec deux franchises toujours opposées, Dragon Ball Z (La résurrection de F) ET Sailor Moon (Crystal) ! Depuis leur dixième anniversaire en 2018 et le départ de Momoka Ariyasu (vert), restent en activité Kanako Momota (leader, rouge), Shiori Tamai (jaune), Ayaka Sasaki (rose) et Reni Takagi (violet) pour le plaisir des petits et des grands. Une ligne directrice dans laquelle s’inscrit leur reprise du générique de Chibi Maruko-chan, tube des cours de récré depuis vingt-cinq ans.

Parlez-en à vos amis !

A propos de l'auteur

Matthieu Pinon

Ecrire un commentaire