Goyô • Vol. 1

0

Masa est un singulier rônin, doué pour le sabre mais trop timide. Son caractère fait capoter tous ses boulots. Quand Yaichi lui propose d’être son garde du corps, il ne se doute pas qu’il travaille alors pour une petite bande de ravisseurs, les Goyô. Ces derniers lui proposent avec insistance d’intégrer leur groupe de malfrats (au grand cœur ?). Masa est alors tiraillé entre son code d’honneur, ses gros besoins d’argent et le fait que ces personnes n’ont pas l’air si méchant dans le fond…

Un premier volume captivant. Cette histoire de samouraï s’avère très originale. Elle se désintéresse des combats pour se focaliser sur les relations humaines. On suit avec passion l’évolution des rapports insolites entres Masa et les cinq membres des Goyô. L’auteur est une femme et elle l’affirme. En effet, ce seinen de caractère, au trait épuré et aéré rappelle du josei. Dommage que quelques dialogues futiles et insipides troublent la fête. Si la suite corrige ça, il y a moyen de tutoyer les sommets !

8.33
  • Note public (survolez et cliquez pour voter !) (0 votes) 0
  • Editeur VFKana
  • Date de sortie2009-01-16 00:00:00
  • Prix7.35 €
  • Nombre de pages208
  • ImpressionNoir et blanc
Parlez-en à vos amis !

A propos de l'auteur

Manu-Bahu-Leyser

Pas de commentaire

  1. Natth

    Conseillée par une amie, j'ai acheté ce manga et je ne peux que m'en féliciter. Dès le départ, ce titre s'éloigne des clichés liés aux séries de samouraï. Masa se révèle un individu surprenant, au caractère inattendu pour un rônin. Cependant, cela n'empêche pas ce personnage de paraître très crédible. Au cours de ce premier volume, on le voit croiser la route des Goyô et se rapprocher de cette bande. Les Goyô ne sont pas non plus des malfrats classiques. D'ailleurs, ce volume permet tout juste de commencer à cerner leurs motivations. Comme Masa, on souhaiterait en savoir plus sur eux, mais le chemin promet d'être long avant de tous les comprendre ^^

    Si l'on voit très peu de combats, l'action n'est pas tout à fait absente. Cependant, elle tourne principalement autour de la vie quotidienne de Masa, à travers laquelle on découvre les activités de la bande. A cela s'ajoute quelques passages humoristiques qui m'ont paru drôles et bien intégrés à l'histoire. Je ne me suis pas sentie gênée par le trait, qui se rapproche plus de l'esquisse que du manga classique. Au contraire, j'ai trouvé que l'auteur s'en servait pour rendre ses personnages plus expressifs, en concentrant l'attention du lecteur sur l'essentiel.