Sun-Ken Rock Vol 7

0

Tenant à peine sur ses jambes, Ken doit affronter Yong-Bae, un dernier adversaire aussi puissant que vil : difficile de croire qu’il pourra s’en sortir.

Conclusion de l’arc pour le contrôle du casino : un tome supérieur aux précédents. La fin déçoit tout de même : certes, le combat entre Ken et Yong-Bae impressionne, mais la révélation finale du tome casse un peu le plaisir ressenti à la lecture.

6.67
  • Note public (survolez et cliquez pour voter !) (0 votes) 0
  • Editeur VFDoki Doki
  • Date de sortie2009-12-02 00:00:00
  • Prix6.5 €
  • Nombre de pages198
  • ImpressionNoir et blanc
Parlez-en à vos amis !

A propos de l'auteur

Nicolas-Penedo

Pas de commentaire

  1. Ivanisaak

    Pendant que ses camarades s’occupent des sous-fifres au rez-de-chaussée, Ken affronte les différents lieutenants de Lee Man-Gu. Se dresse alors en face de lui les derniers obstacles avant le boss final…

    Alors que de vieilles connaissances de Tae-Soo viennent en aide aux hommes de Ken, le boss de la Sun-Ken Rock Team se retrouve face à Yong-Bae. En plein combat surgit alors Marin, envoyé par Tae-Soo… Mais Kitano Ken a un sens de l’honneur qui lui est propre et c’est en un contre un que doit se finir l’assaut sur le casino.

    Après un tome 6 décevant dans le fond (la forme, autrement dit le graphisme, étant toujours épatant de qualité), ce tome 7 commence par nous récapituler les évènements du précédent tome. 4 pages suffisent à le faire et démontrent alors clairement le peu d’intérêt que représentait ce volume… La suite de ce tome se concentre en très grande partie sur l’affrontement entre Ken et Yong-Bae. Magnifiquement mis en scène, comme toujours avec Boichi, la détermination de Ken jaillit des planches du mangaka avec force et vigueur. Mais l’essentiel n’est finalement pas là. Nous apprenons en effet le pourquoi du comportement des lieutenants de Lee Man-Gu (leur volonté d’apprendre à Ken quelles qualités doit avoir un vrai chef) et comment toute cette opération se révèle être un plan minutieusement monté… Et c’est alors que le 6ème volume gagne, a posteriori, en intérêt. La fin du tome nous permet rapidement de voir ce qui pourrait nous attendre dans l’arc suivant. Ken est désormais à la tête du plus gros gang de Corée. Les ennuis ne font que commencer…

    Toujours remarquable graphiquement, ce 7ème tome de Sun-Ken Rock réussit l’exploit d’être non seulement bon mais aussi de rendre le précédent plus intéressant. Le travail effectué par Boichi est alors encore plus appréciable et c’est avec une grande impatience que l’on attend de lire la suite. Bien joué.