Bienvenue chez les (Franco-)Belges !

9 sujets de 341 à 349 (sur un total de 349)

Posté dans : Manga & BD

  • Benjamin
    Participant
    • Offline
      • Habitué
      • ★★★
    benjamin le #535090

    en parlant de bd qui sont des merveilles Xanatos je te conseille la lecture de la bd de cape et de crocs donc le premier tome se passe a venise en italie c’est une veritable merveille remplis de références culturelles en plus le graphisme est magnifique tu peux me croire ma mère a lu la BD elle a adoré sinon en manga tu connais chainsaw man c’est un seinen qui va être adapté en octobre en anime . enfin pour ranking of kings tu as jeté un oeil au premier tome ?

    Xanatos
    Participant
    • Offline
      • Grand maitre
      • ★★★★★
    Xanatos le #535099

    De Cape et de Crocs ma soeur et son fiancé possèdent l’intégralité de ce classique de la BD franco belge dans leur bibliothèque.

    Je tâcherai de lire le premier tome de cette célèbre série la prochaine fois que j’irai les voir 😉 .

    Et puis j’adore les BDs avec des animaux anthropomorphes : j’ai par exemple un immense coup de coeur pour Blacksad que je considère comme un chef d’oeuvre ! 😀

    Benjamin
    Participant
    • Offline
      • Habitué
      • ★★★
    benjamin le #535100

    OK je suis impatient de connaître ton avis sur cette bd sinon pour chainsaw man j,ai lu le premier tome et je trouve le héros très attachant je te conseille la lecture mais fais attention à son aspect un peu gore sinon pour ranking of kings le manga va devenir sombre au fur et à mesure des tomes et son adaptation anime est un chef d,œuvre d,après animenewsnetwork je serai vraiment dommage que tu ne jette pas un œil…

    Benjamin
    Participant
    • Offline
      • Habitué
      • ★★★
    benjamin le #535101

    Soit au manga soit à l,anime

    Xanatos
    Participant
    • Offline
      • Grand maitre
      • ★★★★★
    Xanatos le #535143

    Paloma

    Filles Uniques – tome 1 : Paloma

    Scénario: Beka et Camille Mehu

    Paloma est une enfant et une adolescente difficile: colérique, dissipée, impulsive, hargneuse… Cette jeune fille a été hébergée dans 14 familles différentes, et à présent, c’est une gentille vieille dame qui la prend à présent à sa charge.

    Cependant, fait étonnant, cette dame ne monte jamais la voix face aux bêtises et aux provocations de Paloma, ce qui ne manquent pas de la déconcerter… Elle se demande ce que cette adulte a dans la tête ?

    C’est alors que la vieille dame lui lance en quelque sorte un “ultimatum”: elle doit se faire des ami(e)s d’ici un an, sinon, elle ne l’hébergera plus. Et Paloma est consciente qu’il s’agit là de sa dernière chance, étant donné qu’après, elle risque de finir en maison de correction…

    Franchement mon cher Yupa, je te remercie de tout coeur de m’avoir donné envie de découvrir cette bande dessinée. Quelle merveille ! 😀

    J’ai été enchanté par ce premier tome !

    Tout d’abord, comme tu le soulignes avec justesse, le dessin est superbe: il est fin, doux, délicat, le trait est réellement joli et séduisant.

    L’introduction m’avait déjà emballé et ému quand on voit une centaine de bébés tortues qui éclosent de leurs oeufs et se dirigent instinctivement vers la mer alors que seule une minuscule poignée d’entre elles survivront et atteindront l’âge adulte.

    Depuis mon plus jeune âge, j’adore les animaux et quand j’étais enfant, j’étais toujours peiné et attristé de voir tant de bébés tortues périr alors qu’ils venaient à peine de naître…

    Et cela annonce de fort belle manière l’un des traits de caractère de Chélonia, qui, sous son calme olympien, cache certainement un tempérament de battante persévérante.

    Ce qui m’a tant enthousiasmé dans ce premier volume, c’est que les héroïnes sont crédibles, vraisemblables, profondément humaines. Le récit parvient avec brio à éviter de se fourvoyer dans le pathos de bas étage et est très équilibré.

    J’ai apprécié que l’intrigue dévoile petit à petit des éléments du passé de Paloma expliquant les raisons pour lesquelles elle est devenue ainsi, les auteures savent entretenir le mystère et distiller les révélations à son sujet petit à petit.

    Et puis les autres héroïnes ne réagissent pas de la même manière au contact de Paloma : si Chélonia se montre patiente et à son écoute, Sierra dit ses quatre vérités à Paloma en lui disant tout de go qu’elle ne supporte pas son sale caractère qui l’agace !

    La scène où la vieille dame hébergeant Paloma dit “Je ne sais pas si tu t’es fait des amies mais en tout cas tu t’es fait une ennemie !” m’avait plutôt amusé.

    Au sujet de l’enfance de Paloma, 

    Spoiler

    je me doutais cependant un peu qu’il a dy y avoir un élément qui a cloché dans sa première famille d’hébergement et j’avais deviné que la fille de cette famille avait manipulé Paloma en la faisant passer pour une pyromane auprès de ses parents d’adoption. En revanche, j’ai été estomaqué de découvrir plus tard dans le récit que sa première famille d’hébergement a péri dans un incendie, le petit jeu de la fille de la famille a fini par causer sa perte et celle des siens ! Cela a évidemment choqué Paloma , mais comme elle l’a ajouté par la suite, cela l’a libéré d’un poids considérable sur ses épaules. J’ai été sincèrement triste aussi pour elle quand la gentille vieille dame qui l’a hébergé a succombé à un infarctus ! On percevait bien les remords de la jeune fille d’avoir été aussi rude avec cette personne qui ne lui a voulu que du bien, mais aussi sa volonté de devenir quelqu’un de meilleur par la suite…

    [collapse]

    Filles Uniques est une oeuvre sensible, belle, intelligente et très émouvante et non dénuée d’humour.

    Merci de m’avoir fait découvrir cette perle Yupa ! 😀

    Si j’aime énormément des comics d’action comme Tortues Ninja et Sonic the Hedgehog (qui ont aussi, et heureusement, des jolis moments intimistes, drôles et touchants), cela fait du bien aussi de lire des bandes dessinées à la fois réalistes et poétiques comme Filles Uniques.

    Elle me rappelle aussi avec bonheur la formidable BD Tendre Banlieue de Tito qui dépeignait avec beaucoup de justesse et de sobriété la vie d’adolescents français.

    Je lis le tome 2 demain de Filles Uniques et j’en ferai également une critique développée ! 😀

     

    Xanatos
    Participant
    • Offline
      • Grand maitre
      • ★★★★★
    Xanatos le #535220

    Filles Uniques tome 2 : Céleste

    Filles Uniques tome 2: Céleste (désolé, je n’ai pas trouvé de meilleure image du volume 2 sur le web).

    Un grand merci à l’ami Yupa de m’avoir prêté ce tome 2, je te le rendrai la prochaine fois que l’on se reverra ! 😀

    Après un premier tome focalisé sur l’explosive Paloma, ce deuxième est axé sur Céleste.

    C’est une jeune fille à la personnalité diamétralement opposée à celle de la colérique Paloma. En effet, Céleste est timide, extrêmement réservée, manque de confiance en elle et est d’une nature triste et mélancolique…

    Il faut dire que la pauvre n’est pas gâtée: entre ses parents qui ne veulent pas qu’elle sorte pour aller ailleurs qu’au collège et deux voyous qui la harcèlent, l’insultent et la dénigrent, elle n’est pas la vie facile… Sans oublier le fait qu’une brute virtuelle lui envoie des SMS tous les jours pour la rabaisser et lui faire croire qu’elle est une moins que rien.

    Chélonia qui est une hacker de première mène son enquête, remonte la piste du coupable et nous découvrons avec stupéfaction et horreur 

    Spoiler

    qu’il s’agissait de son propre père qui lui envoyait tous les jours ces horreurs, sois disant pour la pousser à s’endurcir et cela ne faisait que l’engoncer dans la déprime et une tristesse incommensurable. L’archétype même du mauvais père toxique, malsain et hypocrite ! Sans oublier la mère passive qui n’a rien pour empêcher les agissements ignobles de son mari envers leur fille !

    [collapse]

    On a aussi un bel effet de style dans cet album: sur une page on voit la colossale Apolline lumineuse et rayonnante et Céleste renfermée avec un environnement sombre l’entourant… Chacune des deux images reflétant parfaitement bien l’état d’esprit respectif de chacune des deux adolescentes.

    Ce volume nous permet d’en apprendre aussi davantage sur le passé de Adrien qui héberge à présent Paloma et, si aujourd’hui c’est un brave type et un honnête homme, il n’en a pas toujours été ainsi et c’est grâce à Liselotte (la vieille dame du premier tome) qu’il a pu revenir dans le droit chemin, grâce aux conseils avisés de celle-ci l’ayant poussé à se remettre en question.

    Ce que j’adore aussi dans cette série, c’est la solidarité dont font preuve les héroïnes, qui, malgré parfois leurs rapports conflictuels, sont unies à la vie à la mort, elles se serrent les coudes et s’aident mutuellement 🙂 .

    Mais ce qui m’a cloué sur mon siège c’est la révélation finale : 

    Spoiler

    on apprend de manière glaçante que Chélonia qui est certainement la fille la plus mature et calme du groupe… a prétendu que son père était lourdement handicapé alors qu’en fait il est mort depuis longtemps et qu’elle l’a assassiné ! Qu’a-t-il donc pu bien se passer ? A-t-il tenté d’attenter à la vie de sa fille et elle l’a tué dans un acte de légitime défense ? Ou bien est ce un accident ? Mystère pour le moment !

    [collapse]

    En tout cas, 

    Spoiler

    cela faisait plaisir de voir à la fin du volume Céleste gagner en assurance et se rebeller contre ces deux ignobles garçons débiles qui l’insultaient continuellement ! Et Chélonia l’a hébergé afin qu’elle ne vive plus chez ses parents toxiques et grâce à un habile stratagème, ceux-ci ne peuvent appeler la police

    [collapse]

    .

    Encore un excellent cru ! 😀

    Yupa, tu seras content d’apprendre que j’ai commandé le volume 3 sur le site de la Fnac et que je prévois de le lire et d’en faire la critique ce dimanche ! 😉

     

    Xanatos
    Participant
    • Offline
      • Grand maitre
      • ★★★★★
    Xanatos le #535299

    Filles Uniques tome 3

    Filles <b>Uniques tome 3 : Sierra</b>

    Après l’impulsive Paloma et la discrète Céleste, ce troisième tome se focalise sur la fille la plus colérique, sanguine et explosive du groupe: Sierra.

    C’est en effet au cours de ce volume clé que nous apprenons pourquoi elle est devenue ainsi alors que jadis, elle était loin d’être aussi susceptible.

    Elle évoque son passé à ses amies, notamment le fameux Malo, son ancien petit ami qui était son premier grand amour qu’elle aimait de tout son coeur…

    Celui-ci lui fit hélas perdre rapidement son innocence et sa pureté, car, 

    Spoiler

    non content de l’avoir trompé, il a commis quelque chose d’atroce : il a couché… avec la mère de Sierra ! et il a fait tomber enceinte cette dernière ! L’histoire ne dit pas cependant si elle a avorté par la suite ou non et si oui, si elle a confié le bébé à un orphelinat.

    [collapse]

    Et il y a certaines scènes dérangeantes mais toutefois fondamentales au récit, comme le fait que non seulement la mère de Sierra est une paresseuse qui reste la plupart du temps avachi devant la télé (quand elle ne couche pas avec tous les hommes lui passant sous le nez) mais on découvre aussi 

    Spoiler

    qu’elle se rend souvent dans le lit de sa fille quand elle n’a pas “un coup d’un soir”, insinuant fortement qu’elle a des relations incestueuses avec elle, ce qui traumatise la pauvre Sierra ! 🙁

    [collapse]

    En tout cas la scène où elle vide son sac à ses amies et s’effondre en larmes est absolument déchirante, on ne peut qu’éprouver de la compassion envers la malheureuse…

    Mais cela lui a permis de se libérer d’un poids énorme.

    Paloma de son côté s’est beaucoup assagi: elle est largement moins sur la défensive, infiniment moins sanguine et colérique que dans le premier tome, on la sent apaisée.

    On découvre aussi au cours de ce tome davantage de détails sur le passé atroce du pauvre Adrien et son ignoble père… Et ce dernier après avoir purgé sa peine en prison est bien déterminé à revenir tourmenter son fils. Cependant Paloma ne l’entend pas de cette oreille et est bien décidée à protéger son ami de cette vieille et ignoble ordure…

    Comme on l’a appris dans le volume précédent, Chélonia héberge la douce Céleste chez elle, et on se rend compte que la jeune fille est très observatrice, parvenant à déterminer l’origine et le passé de plusieurs objets qu’elle voit dans la maison de son amie.

    Mais elle demeure encore très fragile, anxieuse et angoissée.

    Ceci dit, que l’on se rassure, malgré les nombreux moments dramatiques, tristes et tragiques jalonnant le récit, il y a heureusement toujours des petites touches d’humour oxygénant de fort belle manière une trame qui aurait été sans cela extrêmement sombre.

    Et nous avons droit à un passage magnifique: Adrien, Sierra et Paloma se roulant dans un champ de fleurs et contemplant ébahis le ciel. Une scène poétique et émouvante, respirant la joie de vivre et cela faisait plaisir de les voir tous les trois respirer l’allégresse et l’émerveillement face aux beautés de la nature. 😀

    Encore un excellent tome nous faisant attendre avec impatience le futur volume 4 ! 😀

     

    Lord-Yupa
    Participant
    • Offline
      • Ancien
      • ★★★★
    Lord Yupa le #535386

    Très finement commenté par tes soins, Xanatos, ce volume 3 centré sur Sierra ! L’album comme les précédents a le mérite de suivre parallèlement les 4 autres héroïnes, en gardant le ton remarquable, pleinement vériste sans pathos larmoyant ni lourdes leçons moralisantes. Il ne s’y agit pas non plus, comme certains auteurs le feraient, de suggérer qu’il faut à tout prix plus d’assistanat et que verser du pognon résoudrait les problèmes, cela pullule aussi bien à gauche qu’à droite, les gens qui ne croient qu’à l’argent ! Liselotte croit à tout autre chose, elle a brisé la carapace chargée d’ions négatifs d’Adrien, puis de Paloma, en leur donnant tout simplement la responsabilité d’eux-mêmes, en leur révélant qu’ils avaient peur de leur incapacité imaginaire, la fabriquant par là même… Bien sûr, pour le père de Céleste, celui d’Adrien, la mère de Sierra, il est sans doute trop tard, mais nos lycéennes découvrent leur moi et donc celui des autres. A part les qualités visuelles, superbes, et narratives, aux surprises bien amenées, c’est cela qui fait à mon avis de Filles Uniques une série d’exceptionnelle valeur.

    Lord-Yupa
    Participant
    • Offline
      • Ancien
      • ★★★★
    Lord Yupa le #536326

    De Cape et de Crocs ma soeur et son fiancé possèdent l’intégralité de ce classique de la BD franco belge dans leur bibliothèque. Je tâcherai de lire le premier tome de cette célèbre série la prochaine fois que j’irai les voir 😉 .

    Je n’ai pas encore lu moi non plus De Cape et de Crocs , ça viendra sans doute, mais vient de paraître un excellent album qui lui fait un clin d’oeil par le titre : De Cape et de Mots . C’est la mise en dessins d’un roman pour la jeunesse de Flore Vesco, dessiné par le duo Kerascoet, qui a travaillé avec Hubert (RIP) pour les magnifiques récits Miss Pas Touche et Beauté.

    Il s’agit de l’histoire d’une adolescente noble mais pauvre, Serine, que son austère mère veut marier. Pétulante, joyeuse, pleine d’esprit malgré l’inculture où elle a été enfermée, et surtout rebelle, elle s’échappe pour gagner le palais royal, car elle veut devenir demoiselle d’honneur de la Reine. Elle va y réussir, gagnant les faveurs de cette grosse vieille peau en lui disant “Ma reine, vous êtes aussi belle qu’une esperlune !” La Reine n’ayant pas osé avouer qu’elle ignore ce mot, il devient le fin du fin à la Cour de briller en employant “esperlune” à tout bout de champ, et Serine de grimper encore grâce à d’autres fulgurances de jeux de mots. Mais par jalousie les autres demoiselles d’honneur  la piègent, et elle est renvoyée, chassée. C’est alors qu’elle découvre des costumes oubliés de théâtre et s’habille en étrange ludion masqué androgyne, se déclarant “fou du Roi”, devenant très vite son favori et la grande star du palais royal à coups d’insolence à second degré, de jeux, de charades, de rébus, et de mots énigmatiques, comme la “lifrejole” Mais un noir complot vise la mort du Roi, que Serine tente de protéger. Elle bondit, jaillit, saute sur les meubles avec toute une grâce bien rendue par le dessin léger des Kerascoet (qui ont eu la bonne idée de gommer les cadres des cases). Le meilleur de l’oeuvre, c’est son inattendu constant, sa fantaisie parfois débridée, son humour, sa critique des apparences, si ridicules.

    Franchement, on passe un bon moment avec cette réussite !

9 sujets de 341 à 349 (sur un total de 349)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.

Members Currently Active: 0
No users are currently active
Membres en ligne pendant les dernières 24 heures : 5
Lord-Yupa, feanor-curufinwe, Xanatos, geoff34, dekamaster2
Keymaster | Moderator | Participant | Spectator | Blocked
Additional Forum Statistics
Threads: 10, Posts: 167, Members: 48
Welcome to our newest member, Shura-75
Most users ever online was 8 on 6 June 2016 17 h 13 min
Facebook