Lupin III – Edgar de la Cambriole

20 sujets de 1,881 à 1,900 (sur un total de 1,911)

Posté dans : Anime & Animation

  • Feanor-Curufinwe
    Participant
    • Offline
      • Grand maitre
      • ★★★★★
    Feanor-Curufinwe le #531899

    Bon retour Bruno ! 😀

    Épisode 17.

    La jeune présidente de la société Wangtic Security, Wang Linfeng, fait la promotion d’un système de sécurité infaillible ayant même réussi a démasquer Lupin et l’empêcher de commettre un larcin. Elle a de fait baptisé ce système le “Système L” en référence au roi de la cambriole. Lors d’un passage à la télé elle finit par défier Lupin de venir dérober une pièce de monnaie américaine rare et de grande valeur dans un bâtiment sécurisé appartenant à sa société. Le célèbre voleur relève le défi.

    Voilà tout ce que l’on est en droit d’attendre d’un épisode de Lupin III digne de ce nom, et oui, c’est encore un filler pourtant !
    Le thème est assez banal dans l’univers de la série, un défi a priori impossible à relever et qui mettra en avant toute l’ingéniosité et la malice de la bande à Lupin. Seulement, l’épisode accorde un soin particulier à montrer nos quatre compères s’entraîner à tenter de s’accorder à un rythme parfait, et ce avec la plus grande difficulté, en partie à cause de leurs caractères très affirmés (l’effet de répétition dans la dispute entre Jigen et Fujiko est d’ailleurs désopilant). De plus, autre point original, on découvre quelles sont les vraies motivations de Wang Linfeng, et le personnage passe ainsi d’un archétype fadasse, comme on en a malheureusement trop souvent vu dans cette nouvelle série, à un portrait bien plus intéressant et accrocheur. Je n’en révélerai rien ici évidemment !
    En ajoutant à ce tableau quelques références à la première série qui feront plaisir aux fans et une résolution finale assez ironique (l’entêtant gimmick de la publicité de la Wangtic Security qui a une véritable justification dans le récit), on a donc des enjeux, des motivations, une mise en scène et du fan-service efficaces et qui font le ciment d’un très bon épisode, simple, pas révolutionnaire, mais foutrement solide et original. C’est tout ce qu’on (re)demande. Bon sang.

    À suivre.

    "With the first link, the chain is forged. The first speech censured, the first thought forbidden, the first freedom denied, chains us all irrevocably." -Jean-Luc Picard
    Star Trek - The Next Generation / The Drumhead

    Feanor-Curufinwe
    Participant
    • Offline
      • Grand maitre
      • ★★★★★
    Feanor-Curufinwe le #532079

    Épisodes 18 et 19.

    J’ai attendu de voir l’épisode 19 pour parler parce que y avait pas grand-chose à dire du 18 qui était essentiellement de l’exposition.
    Lupin débarque en République de Cotornica afin d’entrer en contact avec une autre “fille” de Tomoe, Mlle Hazel, une politicienne en course pour la présidence du pays et qui vante l’éducation de Tomoe comme la source de son succès. Un groupe politique opposé cherche à ruiner son image en postant des vidéo de deep fake la montrant présente lors de l’exécution d’un détenu.
    Lupin parvient à la débarrasser de cette menace, mais plus tard, lorsque Zenigata, également présent dans le pays pour enquêter sur Lupin, rend visite à la politicienne, il la retrouve assassinée. La police arrive peu après sur place et arrête l’inspecteur d’Interpol pour meurtre.

    L’histoire met Lupin en retrait, surtout dans sa seconde partie, au profit des deux assistants de Zenigata, Yatagarasu et Arianna, qui doivent élucider le meurtre de Hazel et disculper leur chef. On découvre également que Tomoe mangeait à tous les râteliers : après avoir révélé qu’elle avait formé des voleurs comme Lupin et Mercedes mais aussi une politicienne comme Hazel, on apprend qu’elle a aussi formé des policiers !
    Si la série parvient à entretenir le mystère autour de ce personnage singulier, ces deux épisodes manquent tout de même fortement de dynamisme et de tension pour me maintenir captivé dans cette histoire qui commençait pourtant très bien. La romance entre Yata et Arianna est poussive au possible et fait trop forcé. L’intérêt se réveille cependant dans la dernière partie avec un nouveau coup de théâtre, malgré quelques maladresses dans la mise en scène lors de la révélation de l’identité de l’assassin, avec une discussion complètement au ras des pâquerettes et sans aucun sens.

    J’attendrai la fin pour avoir un avis définitif, mais j’espère que ça deviendra plus nerveux par la suite.

    À suivre.

    "With the first link, the chain is forged. The first speech censured, the first thought forbidden, the first freedom denied, chains us all irrevocably." -Jean-Luc Picard
    Star Trek - The Next Generation / The Drumhead

    Xanatos
    Participant
    • Offline
      • Grand maitre
      • ★★★★★
    Xanatos le #532086

    Tu sais Feanor, je partage plusieurs de tes griefs au sujet de cette nouvelle série animée de Lupin III qui est pour le moment celle que j’aime le moins parmi les sept produites sur notre roi de la Cambriole.

    Une réalisation technique inégale, des histoires très inégales, parfois très bonnes, parfois poussives, laborieuses et un peu ennuyeuses…

    C’est pour cela que je suis malheureusement si peu réactif sur ce topic à son sujet, et pourtant dieu sait que j’adule Lupin III.

    Parfois, je mets entre deux et trois semaines pour voir un épisode que j’ai enregistré sur Molotov, c’est pour dire ! Rien à voir avec Lupin III Part 3 que j’ai tellement adoré que je me regardais entre 5 et 6 épisodes par jour tant je la trouvais passionnante !

    Ceci dit, je rejoins ton enthousiasme sur le 17e épisode qui pour le coup m’a VRAIMENT plu pour toutes les bonnes raisons que tu as évoqué.

    Outre le fait qu’il rend un bel hommage à l’un des derniers épisodes de la première série animée, il fait aussi une belle références à l’un des tout meilleurs épisodes de Shin Lupin III (qui était également l’un des derniers !) où Lupin, Jigen, Goemon et Fujiko devaient être parfaitement synchrones pour pouvoir concrétiser leur plan !

    Et comme dans la deuxième série, cela a donné lieu à des interactions hilarantes et des dialogues cocasses entre nos quatre protagonistes ! 😆

    Et je dois dire que je n’avais vraiment pas vu venir le fait que 

    Spoiler

    Wang Linfeng est une “fangirl” de Lupin et est folle amoureuse de notre héros ! Une révélation qui m’a autant surpris qu’amusé ! Et Lupin après avoir réussi son coup s’est comporté comme un gentleman avec elle ! 😉  

    [collapse]

    C’était également amusant que ce soit grâce 

    Spoiler

    au slogan publicitaire de l’entreprise Wangtic Security que notre quatuor de cambrioleurs sont finalement parvenus à se synchroniser !

    [collapse]

    Tu as raison, c’est un excellent cru et on aimerait vrai que davantage d’épisodes soient du même tonneau que celui-ci !

    Feanor-Curufinwe
    Participant
    • Offline
      • Grand maitre
      • ★★★★★
    Feanor-Curufinwe le #532087

    J’ai envie de croire que pour l’aspect technique, la série sera retravaillée et embellie lorsque les BR sortiront, mais ça changera rien au problème des scénarios inintéressants malheureusement.
    C’est vraiment dommage surtout en comparaison avec les deux précédentes séries qui sont de vrais bijoux sur tous les plans.
    Si je devais faire un classement, je dirais aussi que c’est la moins bonne de toutes les séries sur Lupin III, même en sachant qu’il reste encore des épisodes à venir et que tout n’est pas mauvais (loin de là). C’est terrible de dire ça d’une série qui a Mamoru Oshii dans son giron…

    "With the first link, the chain is forged. The first speech censured, the first thought forbidden, the first freedom denied, chains us all irrevocably." -Jean-Luc Picard
    Star Trek - The Next Generation / The Drumhead

    Xanatos
    Participant
    • Offline
      • Grand maitre
      • ★★★★★
    Xanatos le #532102

    Oh oui, dieu sait que je suis d’accord avec toi. Espérons que les derniers épisode rehausseront le niveau en dents de scie de cette dernière série animée en date de Lupin III.

    Et je te rejoins totalement sur le fait que Lupin III l’Aventure Italienne et Lupin III Part V sont à des années lumière au dessus de la série actuelle, tant en terme de réalisation technique globale que d’histoires !

    En revanche, ce qui m’inquiète, c’est que l’on a toujours aucune nouvelle sur une sortie physique de Lupin III Part V.

    Et quel éditeur la sortirait ? Kana ? ou AB ?

    Je peste, parce que l’édition Blu-Ray américaine de cette excellente série du héros de Monkey Punch est sortie aux Etats Unis et je veux absolument la posséder dans ma vidéothèque…

    Mais à côté de cela, J’ADORE le doublage belge de cette série que je trouve fantastique, je veux avoir la VF et la VO de cette antépénultième série animée télévisée de Lupin !

     

    Je sais que le marché physique français de l’animation japonaise est moribond, mais tout de même, c’est frustrant au plus haut point !

     

    Feanor-Curufinwe
    Participant
    • Offline
      • Grand maitre
      • ★★★★★
    Feanor-Curufinwe le #532186

    C’est pour cette raison que je garde mes enregistrements des diffusions sur Mangas de Part 5 et maintenant Part 6 sur ma Box. J’espère que ça sortira officiellement un jour, mais en attendant… ^^

    Épisode 20.

    Alors qu’il se préparait pour une sortie romantique avec Fujiko, Lupin reçoit un appel de cette dernière qui annule leur rendez-vous à cause du retour d’une ancienne amie, Amelia, avec qui Fujiko a réalisé quelques casses lorsqu’elle ne travaillait pas avec Lupin. Amelia propose d’ailleurs à son amie d’aller voler le collier de valeur d’un gourou de secte, qui se trouve également être une ancienne connaissance de Lupin et Fujiko, Grayson.

    Il y a au moins une chose que l’on peut reconnaître à cette série, c’est sa capacité à raconter des histoires complètes en l’espace d’un épisode. Malheureusement la caractérisation en pâtit souvent pour les personnages qui habitent ces histoires. Ici, on part du principe qu’Amelia et Grayson sont des personnages qui ont du vécu parce qu’ils sont des connaissances de nos héros. Seulement, je n’ai pas souvenir d’avoir déjà vu ces perso dans une série précédente ou un film. Je peux bien sûr me tromper.
    Mais je doute qu’on les ait déjà rencontrés, et de toute façon l’épisode n’a pas du tout envie de s’encombrer avec un contexte. Ils sont là, ils se connaissent, faites avec. Amelia a beau se détacher de l’ensemble des perso inventés dans les filler de cette Part 6, ça reste quand même pas folichon.
    Il aurait été bien plus sympa de voir le retour d’un perso d’une des précédentes séries. C’est pas comme si ça ne s’était pas déjà fait à plusieurs reprises. Elle est sympathique la petite Amelia, mais on s’en cogne de ce qui lui arrive ici. Surtout que le coup de l’orphelinat maléfique, on nous l’a déjà sorti dans la précédente série, Part 5.

    L’épisode est centré sur Fujiko, et bien que l’histoire soit plus intéressante que celle sur Goemon en apprenti top modèle, c’est pas pour autant plus pertinent pour Fujiko que ça l’était pour Goemon. On a vraiment pas grand-chose à se mettre sous la dent au sujet de la donzelle. Pour ça, mieux vaut se tourner vers Mine Fujiko to iu Onna ou Mine Fujiko no Uso, bien plus riches et intéressants sur le sujet. Parce que j’ai vraiment beaucoup de mal à comprendre comment la production a pu se persuader qu’il suffisait pour rendre des perso intéressants de dire qu’ils connaissent nos héros sans plus d’explication ni de développement.

    Et bon sang, pourquoi couper l’intrigue principale après le cliffhanger de l’épisode 19 ? C’est quoi le but, à part dégoûter le spectateur et le forcer à attendre deux semaines (oui, le prochain épisode sera encore un filler) pour voir la suite ?

    À suivre.

    "With the first link, the chain is forged. The first speech censured, the first thought forbidden, the first freedom denied, chains us all irrevocably." -Jean-Luc Picard
    Star Trek - The Next Generation / The Drumhead

    Feanor-Curufinwe
    Participant
    • Offline
      • Grand maitre
      • ★★★★★
    Feanor-Curufinwe le #532309

    Épisode 21.

    Une histoire de sirène dans une petite ville portuaire, ça s’annonçait au moins intriguant dans les premières secondes, mais tout de suite après, ça devient l’histoire de Fille 1 qui fantasme sur des personnes qu’elle voit de loin (un peu sur le mode Fenêtre sur Cour, mais version bon enfant), et il se trouve que ces personnes sont Fujiko, Lupin et Compagnie. Elle imagine une histoire de trois hommes (un dandy, un étudiant fauché et un macaque, devinez qui est qui) qui essaient de courtiser une sirène (Fujiko bien sûr), et part du principe qu’elle a vu juste. La bande à Lupin joue le jeu sans aucune raison et se laissent manipuler comme des enfants.

    Une histoire pour enfants qui ne connaissent rien de Lupin III et qui se foutent de cet univers (et ils s’en fouteront encore plus après visionnage, alors quel intérêt ?), à moins que ce ne soit une histoire par des attardés qui ne connaissent rien de Lupin III et qui se foutent de cet univers, j’hésite…
    Les premières BA de Part. 6 nous promettaient un Lupin plus sur le fil du rasoir et limite, mais on en est très très loin.
    Et j’en peux vraiment plus de ces filler gentillets et sans intérêt, de ces personnages générique et gonflants, et surtout de ce manque de respect évident envers Lupin et ses amis, qui deviennent à chaque fois cons comme des balais dans ces histoires…

    Et v’là le plus drôle : la semaine prochaine ce sera ENCORE un filler, et l’histoire s’annonce aussi passionnante que celle de cette semaine…

    À suivre… peut-être.

    "With the first link, the chain is forged. The first speech censured, the first thought forbidden, the first freedom denied, chains us all irrevocably." -Jean-Luc Picard
    Star Trek - The Next Generation / The Drumhead

    Xanatos
    Participant
    • Offline
      • Grand maitre
      • ★★★★★
    Xanatos le #532341

    Je viens de voir les quatre derniers épisodes de Lupin III Part VI et… dieu que c’est laborieux !

    Le  double épisode dont tu as parlé a des éléments intéressants, hélas desservis par la platitude de la mise en scène et des dialogues un peu abscons comme la discussion entre 

    Spoiler

    Arianna et la fleuriste

    [collapse]

    .

    Je soulignerai aussi l’animation poussive et médiocre : j’ai été consterné par le passage où Arianna au cours d’une rixe sauve la vie de son collègue et partenaire Yata de bandits, les mouvements sont incroyablement bâclés et saccadés !

    Mais ou est passé l’animation extrêmement fluide et flamboyante de Lupin III l’Aventure Italienne ?

    La deuxième partie de ce double épisode se conclut sur un cliffhanger avec 

    Spoiler

    Arianna entre la vie et la mort

    [collapse]

    et ensuite… on doit se coltiner trois épisodes bouche trous ???

    Quant aux personnages spécifiquement crées pour cette série, c’est vrai que beaucoup d’entre eux sont terriblement inintéressants et génériques.

    Quand je pense que dans Lupin III l’Aventure Italienne on avait de magnifiques personnages comme Rebecca Rosselini “l’épouse” de Lupin III et Nix ou encore Amy l’informaticienne dans Lupin III Part V qui étaient superbement caractérisés et attachants.

    Même les personnages dans des épisodes “one shot” étaient pour beaucoup d’entre eux plus fouillés et marquants comme la doctoresse qui devait soigner la dentition de Jigen ou encore la tueuse à gages ancienne alliée de Goemon.

    Je n’ai pas grand chose à dire sur l’épisode avec Amelia purement anecdotique…

    Mais alors l’épisode sur la nana qui fantasme sur la vie de nos héros sombrait dans les tréfonds de la médiocrité, à l’exception de rares passages drôles comme quand celle-ci imaginait une conversation romantique entre Fujiko et Jigen alors qu’ils parlaient juste de thunes ^^ .

    Outre Fenêtre sur Cour de Alfred Hitchcock, l’épisode m’a fait penser aussi à ce chapitre et à cet épisode de City Hunter où Kozue une fillette de 11 ans observait Ryô et Kaori, elle prenait Ryô pour un prince charmant et un super héros et Kaori pour son petit frère (la pauvre !  ^^). Le début de l’histoire était mignon, mais on y retrouva ensuite les excellents éléments habituels de la série comme un humour décapant et hilarant, de la tension (le tueur qui observa avec un regard sadique l’infortuné Kozué), du suspense de l’action… Et l’histoire dévoilait une fois de plus le caractère emphatique, sensible et compréhensif de Ryô.

    Dans cet épisode de Lupin III, il ne se passe RIEN et on s’ennuie à mourir la majeure partie du temps.

    En plus j’étais un peu gêné par le design de la gamine qui avait un visage poupon d’une fillette de 10 ans mais qui avait une poitrine protubérante et le physique d’une jeune adulte de 19 ans. Je ne veux pas que le “Moe” s’invite dans Lupin III moi ! 🙁

    Mais bon sang de bois, où sont les plans ingénieux et inventifs du plus grand voleur de tous les temps ? Les rebondissements multiples, l’humour cartoon hilarant, les rôles équilibrés de nos protagonistes ?

    IL Y EN A MARRE !

    Et puis au moins dans Lupin III Part V, si la série alternait story arcs sur plusieurs épisodes et épisodes indépendants, elle avait le bon goût de ne pas couper une histoire “en cours” se suivant sur plusieurs épisodes en laissant en plan le spectateur.

    Je suis d’accord sur le fait que j’aurai aimé revoir des personnages mémorables des séries et films/téléfilms précédents de la saga.

    J’avais par exemple été ravi de revoir Diana Archer la Lupin Girl de l’excellent TV Spécial Lupin III Le Trésor d’Harimao dans Lupin III Part V et malgré sa très brève réapparition, elle a vraiment rendu service à nos héros.

    Plus que quelques épisodes avant la fin mais je peux te garantir qu’après ça, je me reverrai derechef Lupin III Une femme nommée Miné Fujiko, Lupin III l’Aventure Italienne et Lupin III Part V qui sont des séries LARGEMENT meilleures sur tous les plans et qui elle au moins ont compris l’esprit Lupin III !

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 8 mois et 2 semaines par Xanatos Xanatos.
    Veggie11
    Participant
    • Offline
      • Ancien
      • ★★★★
    Veggie11 le #532352

    Plus je lis vos retours sur cette dernière série, plus je me demande si elle n’est pas en réalité conçue au studio Toei tant on retrouve des similitudes avec certaines atrocités saintseiyaesques (et encore, j’ai réussi à trouver un certain intérêt pour Soul of Gold, enfin ça dépend des épisodes) ! Je savais que TMS surnageait depuis des années, ne vivant que sur deux licences ”fortes”, à savoir ”Détective Conan” et donc notre Lupin. Nous avons eu des téléfilms médiocres voire vraiment mauvais par le passé, et s’il y a bien une chose que je ne regrette pas ces dernières années, c’est la fin des téléfilms annuels tant ils ne savaient plus se renouveler. Une recette aussi usée que les chaussures de Zenigata (à force de courir…) : un objet ”historique” entouré d’une aura mystérieuse ou tragique, une jeune femme qui va s’incruster et devenir la copine provisoire de l’un de nos trois célibataires endurcis ou de Zenigata, c’est selon, un groupe ennemi (secte, mafia, criminels, bref un peu tout ce qu’on retrouve dans les James Bond/séries d’espionnage/action)… et bien sûr le duo ennemi que Jigen et Goemon vont devoir se taper durant tout le téléfilm parce qu’ils doivent bien faire quelque chose.

    Mais là ça m’attriste. J’avais repris beaucoup d’espoir en TMS concernant Lupin après la série sur Fujiko et l’Aventure italienne (qui, si elle ne m’enthousiasme pas sur tous les épisodes, sait aussi me séduire), sans compter les films de Koike. Et même si j’ai eu peur avec Lupin Part V à cause de son scénariste Okôchi (connu pour une atrocité nommée ”Kakumeiki Valvrave”, un exemple de tout ce qu’il ne faut pas faire dans une série SF de 2013), vos retours positifs m’ont beaucoup rassurée et je suis prête à lui laisser sa chance. Si elle sort un jour… Et là avec cette Part VI, le soufflet retombe ! Elle avait pourtant un potentiel gigantesque, avec Londres et Sherlock Holmes, mais non. À croire qu’il y a 2 groupes de scénaristes qui bossent sur cette série, aux talents totalement opposés. Tiens ça me rappelle le cas ”Michel Strogoff” dont l’uniformité graphique variait un épisode sur deux, comme si deux équipes travaillaient de leur côté sans prendre en considération ce qui avait été fait dans l’épisode précédent…

    Ça m’inquiète beaucoup pour l’avenir de Lupin III, ça m’attriste pour les premiers pas d’Akio Ôtsuka sur Jigen et j’ai peur pour d’autres productions TMS : si finalement le studio reprenait la suite de ”Glass no Kamen” une fois ce manga (enfin !!) terminé, aura-t-on un massacre comme celui de Lupin ou une qualité similaire à celle de 2005 ?

    Xanatos
    Participant
    • Offline
      • Grand maitre
      • ★★★★★
    Xanatos le #532378

    Oui tu as bien analysé la situation au sujet de cette septième série animée de Lupin III au vu de nos retours à Feanor et moi : on a la sensation qu’il y a deux équipes de scénaristes qui travaillent dessus et qui ne se sont jamais coordonnées afin d’offrir un récit unifié et cohérent, chacun donnant la sensation de faire son taf (ou sa tambouille) de son côté, sans se préoccuper de ce que fait l’autre, c’est affligeant !

    Au sujet de Akio Ôtsuka, je peux te dire qu’il assure comme un chef sur Jigen. Ce n’était pas évident pour lui car il a un timbre de voix beaucoup plus rocailleux et grave que son illustre prédécesseur Kiyoshi Kobayashi. Mais il a fourni beaucoup d’efforts pour se rapprocher vocalement de Kobayashi en “allégeant” son timbre, ce qui fait qu’on a l’impression d’entrendre Kobayashi à ses débuts quand il avait interprété notre pistolero favori dans le film pilote de 1969 et la série TV de 1971 !

    Mais sinon, je ne sais pas ce qui est passé par la tête de la TMS au sujet de cette dernière série de Lupin III : se sont-ils reposés sur leurs lauriers en estimant que comme il s’agit d’une licence culte, ils n’auraient aucun effort à fournir et qu’elle aurait du succès de toute manière ? Si oui, ce ne serait ni respectueux envers Monkey Punch et ses héros, ni envers les nombreux fans de la saga !

    Au moins dans Lupin III l’aventure Italienne, on sentait vraiment un amour du travail bien fait, d’autant plus que le grand Kazuhide Tomonaga, vétéran de la saga qui a été notamment le directeur d’animation du sublime long métrage Lupin III le complot du Clan Fûma a supervisé et chapeauté le tout, donnant lieu à la série animée la plus aboutie techniquement de toute la saga Lupin III !

    Je suis d’accord sur le fait qu’il y avait eu des téléfilms médiocres, voire très mauvais, mais chacun d’entre eux ne durait “que” 90 minutes.

    Là, c’est une série qui fera 25 épisodes dont la moitié (au moins) est constitué d’épisodes au mieux anecdotiques, au pire lamentables, ce qui rend le visionnage bien plus “éprouvant” !

    Et cela me coûte de le dire, moi qui comme vous tou(te)s adule et aime de tout son coeur Lupin III !

    On va espérer que la conclusion sera à la hauteur même si cela ne rattrapera hélas pas les nombreux épisodes de remplissage de bas étage nivelant par le bas cette dernière série en date ! 🙁

    Feanor-Curufinwe
    Participant
    • Offline
      • Grand maitre
      • ★★★★★
    Feanor-Curufinwe le #532501

    Épisode 22.

    Contrairement à ce que laissait penser la BA de la semaine dernière, il s’agit en fait d’un épisode lié à l’intrigue principale, mais il faut bien attendre la fin de la première partie pour s’en rendre compte, et bon sang qu’elle est poussive cette première partie !
    Mais après, on démêle peu à peu les fils de l’intrigue, il y a quelques scènes malsaines qui installent bien l’ambiance, et on découvre Tomoe sous un jour bien plus sombre. On en vient même à espérer que les épisodes filler puissent avoir finalement une justification dans l’histoire principale lorsque

    Spoiler

    Wang Lingfeng de la société Wangtic Security

    [collapse]

    fait une apparition pour aider Zenigata à retrouver la trace de la tueuse de l’épisode 19, mais étant donnée la qualité plus que douteuse de certains de ces épisodes, on mettra cette hypothèse de côté !
    Lupin et plus encore ses alliés sont en retrait, mais il est évident que nous sommes dans la dernière ligne droite, et la fin de l’épisode rassemble une bonne partie du groupe des perso récurrents dans ce qui semble être les lieux de la confrontation finale et des révélations choc. Reste à espérer que ça sera quelque chose de percutant !
    Autrement, techniquement c’était plus réussi cette semaine, même si au niveau des décors ça ne demandait pas beaucoup d’originalité. Mais les choix de couleurs, l’ambiance et la mise en scène ont fait le taf.

    À suivre.

    "With the first link, the chain is forged. The first speech censured, the first thought forbidden, the first freedom denied, chains us all irrevocably." -Jean-Luc Picard
    Star Trek - The Next Generation / The Drumhead

    Xanatos
    Participant
    • Offline
      • Grand maitre
      • ★★★★★
    Xanatos le #532524

    Oui je rejoins ton avis Feanor : autant la première moitié de l’épisode m’a ennuyé à mourir et limite donné envie de m’endormir, autant le dernier tiers m’a nettement plus accroché car beaucoup plus intense et prenant.

     

    Effectivement Tomoe n’a pas du tout l’air aussi pure qu’elle ne voulait bien le faire croire !

    Il semblerait qu’elle fasse double jeu, comme la fleuriste, qui, de prime abord, avait l’air d’être une jeune femme gentille et bienveillante alors qu’elle s’est avéré être en fin de compte beaucoup plus dangereuse et imprévisible qu’autre chose.

    Je suis d’accord, la réalisation technique était un peu meilleure que les précédents épisodes où elle était vraiment aux fraises.

    Espérons que le double épisode final apportera une conclusion satisfaisante à l’ensemble.

    Mais même si le dénouement est d’une qualité exceptionnelle, il n’en demeure pas moins que Lupin III Part VI restera à mes yeux la plus faible des séries d’animation du héros de Monkey Punch.

    Bon le côté positif, c’est qu’elle m’a donné envie de me replonger dans l’excellente série animée Lupin III l’Aventure Italienne et j’ai bien l’intention d’en faire une fiche cette année.

    La superbe fiche que Mauser91 a écrit pour le formidable long métrage Lupin III : the First a aussi galvanisé ma motivation à écrire mes fiches pour les cinquième et sixième séries de Lupin 🙂 .

    Il faudra cependant que je vois qu’elle a été l’implication des Italiens dans cette coproduction autre que financière car je trouve hélas peu d’informations à ce sujet sur le web…

    Feanor-Curufinwe
    Participant
    • Offline
      • Grand maitre
      • ★★★★★
    Feanor-Curufinwe le #532633

    Épisode 23.

    Tomoe se dévoile véritablement ici, ainsi que son plan et sa méthode de conditionnement et de manipulation.
    Il se trouve que mon hypothèse de la semaine dernière est avérée, la présence des épisodes filler envahissants, du moins ceux de la seconde partie de la série, a une justification dans l’histoire principale. Mais c’est une bien piètre excuse pour nous avoir livré des scénarios aussi indigents et fades qu’hors de propos avec l’univers de Lupin III dans leur majorité, d’autant plus que le lien en question est aussi superficiel que douteux (

    Spoiler

    y avait quand même plus simple pour attirer Lupin que cette méthode alambiquée et foireuse

    [collapse]

    ).

    Mais en ce qui concerne l’intrigue, et en mettant de côté ce prétexte ridicule, j’ai trouvé cet épisode intéressant et captivant. Le titre (Itoshi no Majô no Kioku / Souvenirs d’une Sorcière Bien Aimée) semble faire référence à un épisode de la première série (Saraba Itoshi ki Majô / Adieu ma Sorcière Bien Aimée), et l’utilisation de la voiture de Lupin qui vient de la première série (la Mercedes SSK jaune) appuie ce fait. On insiste également sur la présence de cerisiers au pétales envahissants, qui rappellent fortement le champ de fleurs “Troisième Soleil”. Tomoe serait-elle un ersatz de Linda, la “sorcière” prisonnière du champ de fleurs dans la première série ?
    Zenigata mène efficacement l’enquête ici, Fujiko se prend un revers phénoménal, on a quelques révélations captivantes, ça bouge enfin, et certains plans sont superbes. Ça fait pas mal de raisons d’apprécier cet épisode ! 😀

    À suivre !

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 8 mois et 1 semaine par Feanor-Curufinwe Feanor-Curufinwe.

    "With the first link, the chain is forged. The first speech censured, the first thought forbidden, the first freedom denied, chains us all irrevocably." -Jean-Luc Picard
    Star Trek - The Next Generation / The Drumhead

    Xanatos
    Participant
    • Offline
      • Grand maitre
      • ★★★★★
    Xanatos le #532818

    Effectivement, j’ai trouvé cet antépénultième épisode de la série très intéressant et haletant : j’ai été scotché quand j’ai vu 

    Spoiler

    Lupin III sous l’emprise d’une hypnose et s’en prendre à ses meilleurs amis Jigen et Goemon !

    [collapse]

    Tomoe un ersatz de Linda, la “sorcière des fleurs” ? Ma foi, ton hypothèse se tient et c’est vrai que cette dernière fut l’un des personnages féminins les plus marquants de la première série animée de Lupin III de part son statut tragique.

    Il ne reste plus qu’un seul épisode pour conclure cette histoire autour de notre héros et Tomoe. J’enregistre actuellement cet ultime épisode et espérons que le dénouement sera à la hauteur.

    Feanor-Curufinwe
    Participant
    • Offline
      • Grand maitre
      • ★★★★★
    Feanor-Curufinwe le #532819

    J’aurais tellement préféré que ce fut le cas…
    J’aurais parié que ça allait se foirer à la fin, j’aurais (malheureusement) gagné… 🙁
    Et bien sûr, ma théorie sur un lien avec l’épisode de la première série (Adieu ma Sorcière Bien Aimée) a fait long feu.

    Épisode 24, dernier de cette Part 6.
    Ça risque de sépaleurer.

    Résolution aussi malingre que celle de la première partie (avec Sherlock Holmes), et pire que tout, la série s’est évertuée à ne répondre à AUCUN thème ou question levés avec elle.
    C’était du Gigi Abrams en puissance.

    Je suis foncièrement déçu par cette série, et passablement énervé par cette volonté affichée de prendre son public pour des neuneus. Tout cet épisode transpire le je-m’en-foutisme à plein gaz. L’intrigue sur Tomoe ? Le “secret” des origines de Lupin (d’où ça sort cette idée stupide ?) ? La vraisemblance ? Jetés par la fenêtre en même temps que Lupin dans l’épisode précédent. Le même Lupin qui revient à peine blessé par une balle en pleine poitrine et une chute du premier étage. C’était clairement une référence au Château de Cagliostro (appuyée par son petit laïus sur le fait qu’après un bon repas il n’y paraîtra plus…) sauf que dans le film de Miyazaki, au moins Lupin ne pouvait plus bouger et est resté alité après s’être fait tirer dessus. Là, ça le ralentit à peine et il peut même affronter Mattja en duel sur le toit.

    Évidemment, les motivations de Tomoe restent obscures et l’intrigue en carton des origines de Lupin est jetée au feu, comme on pouvait s’y attendre. On aurait juste pu savoir si Tomoe était sa mère ou pas, mais au final qu’est-ce que ça peut foutre ? Ce que personnellement j’aurais voulu, c’était qu’on nous présente sa vraie mère, pas qu’on en fasse un enjeu, comme si ça allait changer le personnage. Pourquoi tout ce cinéma, comme si c’était d’une importance capitale ? Lupin III est bien trop établi pour que ça ait un quelconque impact. Jouer sur un pseudo mystère, ça a gangrené l’histoire, alors que, par exemple, simplement raconter les retrouvailles de Lupin avec sa mère qu’il croyait morte (ou qu’il n’avait plus revue depuis des années), qu’il devait réussir à retrouver dans un jeu de pistes, ou qu’il devait sauver d’une organisation mafieuse rancunière (Scorpion ? Killer in Killers ? Etc.), ça aurait été tellement plus chouette que ce qu’on nous a servi ici !

    Dans l’ensemble, Part 6 nous a livré plus d’épisodes moyens ou mauvais que de bons ou très bons, une vraie déception. Je crois que le pire c’était la seconde partie, principalement à cause de ces fillers (qui n’en étaient pas mais en fait si quand même), mais aussi pour cette absence totale de paiement après autant de préparation. Gros pétard foireux.
    Quitte à proposer du Lupin sans surprise, faites-le bien, avec des histoires qui mettent en valeur les protagonistes, pas des défilés de personnages de seconde zone, cliché et sans saveur.

    Je retiendrai tout de même la participation de Mamoru Oshii, qui en seulement deux épisodes a mis une bonne grosse claque au reste du pool des scénaristes de la série, ainsi que l’excellent épisode 0, l’un des plus beaux hommages qu’un dessin animé ait pu rendre à un de ses comédiens, en l’occurrence le grand Kiyoshi Kobayashi qui disait alors adieu à son Jigen qu’il a campé avec brio depuis la première série, et ce pendant 50 ans !

    "With the first link, the chain is forged. The first speech censured, the first thought forbidden, the first freedom denied, chains us all irrevocably." -Jean-Luc Picard
    Star Trek - The Next Generation / The Drumhead

    Veggie11
    Participant
    • Offline
      • Ancien
      • ★★★★
    Veggie11 le #532934

    Bon anniversaire à ”La Femme nommée Fujiko Mine” !! Hé oui, c’est le 5 avril 2012 que fut diffusée la 4e série dans l’ordre de production, 1ère série depuis Part III en 1984, 1ère production du renouveau autour de la licence, 1ère adaptation où le personnage principal n’est pas vraiment Lupin et 1ère participation de Koike à une œuvre autour de Lupin III ! Un petit bijou d’innovation, tant graphique que narrative, et je garde aussi d’excellents souvenirs sur nos discussions autour des différents épisodes. À l’époque, on nous faisait miroiter une sortie prochaine, qui n’eut finalement lieu qu’en 2016  !

     

    LUPIN the Third: The Woman Called Fujiko Mine Review - YouTube

    Xanatos
    Participant
    • Offline
      • Grand maitre
      • ★★★★★
    Xanatos le #532949

    Fujiko

    Joyeux Anniversaire à cette formidable série animée qu’est Lupin III une femme nommée Fujiko Miné qui comme tu le soulignes fête déjà ses 10 ans Veggie11 ! 😀

    Elle aura su comme tu le soulignes relancer la saga de fort belle manière !

    Et outre les qualités indéniables que tu as évoqué, je citerai également le fait qu’elle a refait de l’inspecteur Zenigata un ennemi intelligent, méthodique, rusé, calculateur et réfléchi loin de l’image populaire du bouffon burlesque tel qu’il était dépeint dans plusieurs animés de la franchise.

    Une vision qui a considérablement influencé les adaptations animées ultérieures de la saga, étant donné que les films d’animation ultérieurs et les séries animées suivantes (Lupin III l’Aventure Italienne, Lupin III Part V, Lupin III Part VI ) ont conservé cette personnalité plus sérieuse de l’ennemi juré de notre roi de la cambriole préféré 🙂 .

    Bon sinon, j’ai vu dimanche dernier le dernier épisode de Lupin III Part VI

    Et je rejoins les propos de Feanor, la conclusion est un véritable pétard mouillé 🙁 .

    Spoiler

    J’ai la sensation que les scénaristes voulaient imiter la fin de la série Une Femme Nommée Miné Fujiko en proposant un dénouement surprenant et éloigné de l’attente des spectateurs. Mais autant dans la série de Sayo Yamamoto et Takeshi Koike, si on avait effectivement rien appris de concret sur le passé de Fujiko, l’ultime épisode a fait en revanche de nombreuses révélations sur l’organisation qui l’a engagé et manipulé ce qui faisait que le dénouement était extrêmement réussi et ne nous laissa pas sur notre faim. Là pour Lupin III Part VI il n’en est rien, étant donné qu’on apprend… absolument rien et on revient à la case départ. Tomoe n’est pas la mère de Lupin, notre héros brûle le livre et c’est comme si on n’avait pas avancé d’un centimètre. Beaucoup de bruit pour rien et on a l’impression d’avoir assisté à du vent.

    [collapse]

    Cette dernière série est donc une grande déception ainsi que la moins aboutie parmi celles consacrée au génial héros de Monkey Punch.

    Comme l’a dit Feanor, on a un tiers d’épisodes très bons, originaux, surprenants et plaisants pour deux tiers qui sont au mieux moyens, au pire catastrophiques, laborieux et ennuyeux en plus d’être desservis souvent par une animation boiteuse.

    Les épisodes de Mamoru Oshii et celui qui fit ses adieux à Kiyoshi Kobayashi l’interprète historique de Jigen Daisuké constituent en effet les pinacles de cette série.

    Quelle tristesse alors que les trois séries précédentes ont toutes été de formidables réussites ! 🙁

     

     

    Xanatos
    Participant
    • Offline
      • Grand maitre
      • ★★★★★
    Xanatos le #534885

    Lupin III Prison of the Past

    Lupin III Prison of the Past

    Réalisation : Hatsuki Tuji

    Finnegan Corbett surnommé “Le Robin des Bois moderne”, un habile cambrioleur qui purge sa peine depuis de nombreuses années dans le pénitencier du royaume de Dorrente est sur le point d’être exécuté. Cependant, Lupin III ne l’entend pas de cette oreille et en compagnie de ses amis et acolytes Jigen et Goemon, il est bel et bien déterminé à le faire évader… Pour qu’il puisse lui dévoiler entre autres les planques où se trouveraient ses magots ! Jigen quant à lui participe à cette mission de sauvetage car Finnegan lui a jadis sauvé la vie et il veut lui rembourser sa dette.

    Mais ils ne sont pas les seuls voleurs à vouloir le faire évader ! Quant à l’inspecteur Zenigata, il est plus que jamais motivé à coffrer une bonne fois pour toutes son ennemi juré ! Mais là où Lupin rôde, Fujiko n’est jamais loin… Que manigance donc encore la perfide égérie du roi de la Cambriole ?

    J’avais bien aimé le téléfilm Good Bye Partner qui sans être exceptionnel, s’est avéré être sympathique et agréable.

    Et qu’en est il de Lupin III Prison of the Past ?

    Et bien, je l’ai tout simplement adoré ! 😀

    Pour être franc avec vous, le dernier TV Spécial à m’avoir autant enthousiasmé et exalté fut Lupin III Opération Diamant c’est vous dire le niveau ! 😀

    Et franchement, après s’être infligé la médiocre et si décevante série animée Lupin III part VI, cela fait du bien de voir une adaptation animée du héros mythique de Monkey Punch excellente et digne de ce nom !

    Premiers bons points : le character design et l’animation. Le character design est joli et très expressif, quand à l’animation, elle est excellente, extrêmement fluide et homogène aucune fausse note de ce côté ! Elle s’avère particulièrement brillante lors des nombreuses scènes d’action !

    Autres bons éléments : l’intrigue.

    Bon sang de bois, que cela fait plaisir de voir un scénario de cet acabit !

    L’intrigue est remarquablement écrite, passionnante de bout en bout, dynamique et sans temps mort. De plus, fait hautement appréciable, elle est truffée de fausses pistes et de faux semblants, ce qui fait que l’on devine rarement à l’avance ce qui va se passer !

    Nos héros restent fidèles à eux mêmes : Lupin est plus intelligent, astucieux, marrant et rigolard que jamais (ses blagues et expressions faciales sont toujours aussi tordantes ! 😆 ), Jigen est cool et décontracté et Goemon est sérieux et loyal, Fujiko est imprévisible, cupide et coquine et Zenigata est toujours aussi explosif et énergique !

    A propos de ce cher inspecteur, celui-ci se montre particulièrement astucieux, brillant et intelligent car, lors d’un moment clé du récit, il parvient à s’évader de sa cellule avec son partenaire Yata et la ruse à laquelle il a recours m’a épaté !

    Et il m’a particulièrement fait éclater de rire lors d’un moment d’improvisation totale à laquelle il s’est livré avec Fujiko ! 😆

    Un des moments les plus savoureux du TV Spécial est la “compétition” à laquelle se livrait les divers cambrioleurs pour aider Finnegan à s’évader, certains d’entre eux ne manquaient pas de ressources. J’ai été amusé par l’un d’entre eux qui porte perpétuellement des masques faisant penser à Maskeman de l’univers de Ankama, ou encore Dynamite Joe, un rival de Jigen adepte de bombes et autres explosifs !

    Il y a aussi de très beaux moments dans le récit : ainsi Verte un épéiste hors pair travaillant pour Lorenza la patronne de la prison a été touché par le dévouement et la loyauté de Goemon envers ses amis : le samouraï se retrouva en mauvaise posture et Verte lui sauve la vie, prend soin de lui, le soigne, lui donne à manger, le temps qu’il se rétablisse afin qu’ils puisse être plus tard être en pleine possession de ses moyens et qu’ils aient droit ensuite à un duel équilibré.

    De même Lupin se montre particulièrement héroïque et altruiste envers ses amis n’hésitant pas à essayer de sauver la vie de Goemon au péril de la sienne.

    Lupin III Prison of the Past est une merveille: ce téléfilm est palpitant, drôle, intelligent, surprenant et émouvant…

    Une très grande réussite ! 😀

    A noter que le projet a vu le jour du vivant de Monkey Punch qui s’est beaucoup impliqué dans le scénario avant son décès survenu en avril 2019.

    Et c’est émouvant d’entendre dans ce TV Spécial pour la toute dernière fois Kiyoshi Kobayashi interpréter Jigen Daisuké son rôle emblématique.

    Il aura excellé dans ce rôle jusqu’à la fin de sa carrière.

    Quant à l’édition Blu-Ray américaine de Discotek, elle est impeccable, l’image et le son sont de grande qualité !

     

    Geoff34
    Participant
    • Offline
      • Ancien
      • ★★★★
    geoff34 le #534887

    https://www.zupimages.net/up/22/32/6y22.jpg
    Triste nouvelle, Kiyoshi Kobayashi, la mythique voix de Daisuke Jigen, est décédé le 30 Juillet à 89 ans suite à une pneumonie, il avait interprété le personnage depuis les tout début de la série, puisqu’il était déjà là dans le pilote de 1969.
    Tchao l’artiste !

    Xanatos
    Participant
    • Offline
      • Grand maitre
      • ★★★★★
    Xanatos le #534889

    Une bien triste nouvelle en effet mon cher Geoff34 🙁 .

    On peut se consoler néanmoins en se disant qu’il s’est éteint à un très bel âge.

    Et dire que pas plus tard qu’avant hier, j’avais découvert un fabuleux téléfilm inédit où je chantais les louanges de la prestation de Kiyoshi Kobayashi dans le rôle de Jigen…

    Ce qui est intéressant, c’est que pour créer le personnage de Jigen Daisuké, Monkey Punch s’était inspiré de Britt interprété par James Coburn, l’un des protagonistes principaux du film Les Sept Mercenaires de John Sturges (remake du film Les Sept Samouraï de Akira Kurosawa).

    Or, la Tokyo Movie Shinsha a confié le rôle au comédien idéal pour incarner Jigen étant donné qu’il fut interprété par Kiyoshi Kobayashi qui était justement la voix japonaise officielle de James Coburn !

    Il a également doublé Clint Eastwood dans de nombreux films.

    Dans le domaine de l’animation japonaise, il est connu aussi pour avoir été la voix de Crystal Boy/L’Homme de Verre l’ennemi juré de Cobra dans la série animée originale de Cobra ou encore celle de Avdol dans les OAVs de Jojo’s Bizarre Adventure.

    C’est vraiment étonnant les coïncidences, car, la veille de l’annonce de la mort de Kobayashi, je suis tombé sur cette vidéo sous titrée en anglais où Kanichi Kurita, le seiyuu actuel de Lupin III rend hommage à Mr Kobayashi. Je vous donne le lien:

    On perçoit à travers ses propos l’estime et l’immense respect qu’il avait envers Kiyoshi Kobayashi.

    See you, dear Cowboy!

20 sujets de 1,881 à 1,900 (sur un total de 1,911)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.

Members Currently Active: 0
No users are currently active
Membres en ligne pendant les dernières 24 heures : 5
dekamaster2, feanor-curufinwe, Lord-Yupa, Xanatos, geoff34
Keymaster | Moderator | Participant | Spectator | Blocked
Additional Forum Statistics
Threads: 10, Posts: 167, Members: 48
Welcome to our newest member, Shura-75
Most users ever online was 8 on 6 June 2016 17 h 13 min
Facebook