Tintin

20 sujets de 121 à 140 (sur un total de 184)

Posté dans : Manga & BD

  • Akiko_12
    Participant
    • Offline
      • Grand maitre
      • ★★★★★
    akiko_12 le #283243

    Pour ma part j'ai trouvé ce personnage assez caricatural, et même très surprenant (voire incongru) dans le cadre décrit par Hergé. En effet, il s'échine à nous montrer un pays où la situation politique peut changer d'une minute à l'autre (cf l'exécution) et où les assassinats semblent monnaie courante (aussi bien par des gens payés – donc tueurs à gage, que par des révolutionnaires, ou même par condamnation officielle à mort).

    Dans ce contexte Pablo accepte un contrat puis se traine, d'une façon bien hypocrite puisqu'on a pu mesurer à quel point les gens tournaient d'opinion selon la tendance, aux pieds de Tintin qui détient cette fois le pouvoir. A ce moment là je suis totalement de l'avis de Milou, cet homme là n'a rien de sincère.

    Pourtant, comme tu le soulignes, on le retrouve étonnamment au bon moment, à prendre des risques inconsidérés pour faire évader Tintin d'une façon assez abracadabrantesque (il y a plus fin qu'une échelle pour s'introduire dans une prison d'état…). Ce qui m'apparait là comme une simple façon de sortir Tintin de sa prison, qui devait automatiquement tomber en forte disgrâce si Hergé voulait le dépêtrer du rôle de colonel qu'il lui avait donné (et encore une fois souligner par la même à quel point tout change rapidement dans un tel pays).

    Comme tu le mentionnes, Pablo revient dans Les Picaros en ayant encore une fois viré de bord, et encore une fois en implorant un pardon qu'il semble bien naïf de lui accorder.
    Pour moi ce personnage n'était qu'une manière de faire avancer l'histoire dans l'Oreille cassée et ne va pas franchement au-delà. A ce moment là Hergé parait enfin vouloir reprendre le fil de l'histoire du fétiche, ce qui me semblait effectivement le plus important, et qui avait totalement été perdu de vue pendant toutes ces péripéties.

    Tout ceci étant dit, si l'on aime les intrigues politiques on est effectivement servi avec cet album. En ce qui me concerne je n'y suis pas sensible et aurais nettement préféré qu'on en reste au fétiche, d'ailleurs je n'apprécie pas plus que ça Tintin et les Picaros – que là encore je n'ai vu qu'en dessin animé – et la lecture de l'Oreille cassée ne me donne pas envie de m'y plonger, vu que le centre de l'intrigue des Picaros est annoncée directement comme politique, sans même un artefact "fétiche arumbaya" pour laisser croire un moment le contraire.

    Veggie11
    Participant
    • Offline
      • Ancien
      • ★★★★
    Veggie11 le #283244

    Je pense un peu comme Xanatos, l'adaptation animée m'a déçue surtout la fin trop édulcorée car si mes souvenirs sont bons, les deux bandits survivent alors que dans la BD ils sont envoyés en Enfer par une horde de diables souriants ! Une scène que j'avais adoré étant petite ! 😎

    J'aime bien la rédemption de Pablo. Oui c'est un moment cliché mais qu'est-ce que c'est bien amené ! Cette scène rend notre Pablo bien plus sympathique alors que dans le dessin-animé on a à peine le temps de s'y attacher vu qu'il débarque par surprise en prétendant avoir eu la vie sauve autrefois grâce à Tintin (Où ? Quand ? Pourquoi ?). Autant le supprimer définitivement, une incohérence en plus aurait été évitée.

    Par contre 100 % d'accord avec Akiko concernant l'adaptation de L'ìle Noire. D'ailleurs j'ai pu lire la version de 1947 colorée et beaucoup de choses dans le dessin ont été modifés. Un truc de fou ! Malheureusement je n'aurai plus jamais l'occasion de lire cet album à moins d'acheter le mien.

    Globalement je préfère toujours la BD au dessin-animé, mais sur quelques épisodes je trouve l'adaptation pas mal comme Tintin au pays de l'or noir qui était bien amené ou encore Les 7 boules de cristal terrifiant à souhait. Les Bijoux de la Castafiore étaient pas mal non plus (si on excepte le doublage).

    Après je n'ai pas vu toutes les adaptations, donc je ne saurai porter un jugement d'ensemble. Mais je me souviens cependant d'une scène marquante dans l'adaptation de Tintin au Tibet que j'ai vu il y a bien des années mais en allemand (bien meilleur que la VF) : il s'agit de la découverte des restes de l'avion et de la peluche. ça doit bien faire 13 ou 14 ans maintenant, mais les souvenirs restent vivaces…

    Akiko_12
    Participant
    • Offline
      • Grand maitre
      • ★★★★★
    akiko_12 le #283245

    Citation (veggie11 @ 16/12/2011 22:36)
    Je pense un peu comme Xanatos, l'adaptation animée m'a déçue surtout la fin trop édulcorée car si mes souvenirs sont bons, les deux bandits survivent alors que dans la BD ils sont envoyés en Enfer par une horde de diables souriants !


    En effet, les bandits survivent et sont mis sous les verrous. Pour ma part je n'ai rien compris à leur mort dans la BD : on les voit couler avec Tintin, Tintin se libère de leur emprise mais les deux continuent à couler sans bouger, et hop les voilà embarqués par les diables… Totalement incompréhensible, et, même si c'est traité avec humour, c'est très manichéen et assez simpliste. J'ai apprécié que l'adaptation animée les fasse remonter et être arrêtés, ainsi cette fin bien obscure a été évitée et les méchants paieront par la justice des Hommes (d'ailleurs je pense que ça aurait très mal rendu en animé, personne n'aurait compris pourquoi ils coulent à pic sans bouger et se retrouvent ni une ni deux expédiés outre-tombe !).
    Bien entendu, j'ai cette vision des choses avec mon regard d'adulte 😉.

    Et tu as tout à fait raison sur Tintin au Tibet Veggie : avec la musique, la découverte des ruines et du nounours, l'ambiance générale de la scène de l'avion est particulièrement marquante et triste.
    Quant aux 7 boules de cristal, j'ai pu mesurer à quel point le traitement est ultra efficace (ce doit être aussi pour ça que c'est l'un de mes épisodes préférés) quand j'ai pu voir le gouffre qui le sépare de l'adaptation commandée par la RTBF. L'introduction de l'épisode est excellente, nous plongeant dans une atmosphère mystérieuse où se mêle exotique, vestiges du passé et danger réel, c'est une plongée immédiate dans ce suspense et cette menace qui plane tout au long des 26 minutes. La scène où les scientifiques se réveillent tous en même temps est terrifiante quand on est gamin, encore aujourd'hui elle reste particulièrement flippante. Enfin, la séquence à Moulinsart où la foudre emporte Tournesol et s'abat sur la momie était elle aussi saisissante, avec l'ambiance orage à l'extérieur, les plans sur la momie et cette chose surnaturelle sortie de nulle part…

    A noter que les séquences dans la pyramide des Cigares du pharaon, elles aussi traitées très efficacement, produisent à peu près le même frisson et la même fascination. Le rêve de Tintin est hypnotisant, et cette scène où il découvre les autres disparus dans leurs sarcophages et enfin le sien qui l'attend (avec même celui de Milou) m'avait vraiment fait beaucoup d'effet !

    Xanatos
    Participant
    • Offline
      • Grand maitre
      • ★★★★★
    Xanatos le #283246

    Citation (akiko_12 @ 16/12/2011 23:21)
    La scène où les scientifiques se réveillent tous en même temps est terrifiante quand on est gamin, encore aujourd'hui elle reste particulièrement flippante.

    Là, je suis tout à fait d'accord avec toi Akiko_12. J'ai beau ne pas être un féru de cette série animée de Tintin, cette scène là est une réussite totale. Les cris d'épouvante poussés par les scientifiques terrorisés font froid dans le dos tant leur panique est crédible et perceptible.

    Rien à voir avec le film animé “Le Temple du Soleil” ou ce passage a été détruit par la platitude de la mise en scène.

    Veggie11
    Participant
    • Offline
      • Ancien
      • ★★★★
    Veggie11 le #283247

    Tiens justement pour anecdote, la première fois que j'ai vu le film du Temple du Soleil, j'ai été surprise par les différences entre la bande-dessinée et ce DA ! Je ne savais pas du tout que c'était un film, je m'attendais à l'épisode de la série animée. Résultat, j'ai été déçue…

    Pourtant en y repensant l'adaptation était vraiment bien, angoissante à souhait (le début très bien mené, le rêve de Tintin 😉)… Vraiment un film étonnant.

    11 ans après j'aimerai bien le revoir pour y retrouver cette ambiance particulière. Est-ce qu'il existe en DVD ?

    PS : pour les diables, c'est vrai que globalement le DA fait plus réaliste et manichéen mais j'ai pris ça plus comme un délire grand-guignolesque comme j'ai toujours aimé. La prise de risque était énorme : montrer l'Enfer dans une bande-dessinée pour enfants était à l'époque très risqué. D'ailleurs au départ la scène a été censuré dans l'hebdomadaire où paraissait Tintin.

    Akiko_12
    Participant
    • Offline
      • Grand maitre
      • ★★★★★
    akiko_12 le #283248

    Citation (veggie11 @ 16/12/2011 23:37)
    Pourtant en y repensant l'adaptation était vraiment bien, angoissante à souhait (le début très bien mené, le rêve de Tintin 😉)… Vraiment un film étonnant.

    11 ans après j'aimerai bien le revoir pour y retrouver cette ambiance particulière. Est-ce qu'il existe en DVD ?


    Pour le DVD je ne sais pas, en revanche il est rediffusé très régulièrement à la TV donc tu as toutes les chances de tomber dessus par ce biais ! Ces films repassent en général en période de Noël, par contre là on a eu droit à une diffusion juste avant la sortie du Tintin de Spielberg (en France en tous cas, sur W9), donc on n'en verra pas je suppose à Noël.

    Autant je trouve Les 7 boules de cristal efficace et effrayant dans la série animée autant ce film, comme les autres de la RTBF, relève du grand guignol (brièvement commenté ici, puis dans le post de Xanatos). Mes souvenirs de l'épisode correspondant sont frais car je m'étais ruée sur un célèbre site de streaming (🙄) pour comparer les deux. C'est là que la différence de ton m'avait explosée à la figure !

    Veggie11
    Participant
    • Offline
      • Ancien
      • ★★★★
    Veggie11 le #283249

    Citation (akiko_12 @ 17/12/2011 00:32)
    Autant je trouve Les 7 boules de cristal efficace et effrayant dans la série animée autant ce film, comme les autres de la RTBF, relève du grand guignol (brièvement commenté ici, puis dans le post de Xanatos). Mes souvenirs de l'épisode correspondant sont frais car je m'étais ruée sur un célèbre de site streaming (🙄) pour comparer les deux. C'est là que la différence de ton m'avait explosée à la figure !

    C'est justement ce que j'apprécie, le Grand Guignol (pas étonnant que ce soit le premier Lupin que j'aime tant). Mais à l'époque le film m'avait vraiment paru bizarre. Ce n'est que dernièrement que j'ai remarqué qu'il y avait un traitement de certaines scènes plutôt intéressant. Mais c'est vrai, il faut aimer.

    Par contre je dois reconnaître préférer l'épisode Tv au film (pour une fois le doublage n'était pas trop mal, du moins dans mes souvenirs).

    Lord-Yupa
    Participant
    • Offline
      • Ancien
      • ★★★★
    Lord Yupa le #283250

    Citation (akiko_12 @ 16/12/2011 23:21)
    En effet, les bandits survivent et sont mis sous les verrous. Pour ma part je n'ai rien compris à leur mort dans la BD : on les voit couler avec Tintin, Tintin se libère de leur emprise mais les deux continuent à couler sans bouger, et hop les voilà embarqués par les diables… Totalement incompréhensible, et, même si c'est traité avec humour, c'est très manichéen et assez simpliste. J'ai apprécié que l'adaptation animée les fasse remonter et être arrêtés…

    Cette fin de L'Oreille Cassée m'avait un peu glacé quand j'étais petit, je ne l'avais pas cependant trouvée incompréhensible, puisque chacun des deux, les yeux fermés et à demi-noyé déjà, croit tenir Tintin et l'entraîner dans la mort avec lui ! mais c'était franchement gore pour un petiot… Je me demande même si je n'ai pas subi là un grave trauma 😢 puisque je suis incapable de plonger la tête sous l'eau (mais il est plus probable qu'une semi-noyade infantile en soit responsable).
    Et je regrette tout de même la censure par l'animé, car ce n'est pas autre chose.

    Bub
    Participant
    • Offline
      • Ancien
      • ★★★★
    bub le #283251

    Citation (Lord Yupa @ 20/12/2011 22:30)
    Cette fin de L'Oreille Cassée m'avait un peu glacé quand j'étais petit, je ne l'avais pas cependant trouvée incompréhensible, puisque chacun des deux, les yeux fermés et à demi-noyé déjà, croit tenir Tintin et l'entraîner dans la mort avec lui ! mais c'était franchement gore pour un petiot… Je me demande même si je n'ai pas subi là un grave trauma 😢 puisque je suis incapable de plonger la tête sous l'eau (mais il est plus probable qu'une semi-noyade infantile en soit responsable).

    C'est marrant, je n'ai jamais été traumatisé par ce passage. Cette conclusion me paraissait logique : aveuglés par leur haine, ils sombrent tous deux corps et biens.
    Dans son entretien avec Numa Sadoul, il répond à propos de ce passage qui aurait tant marqué les esprits :
    – Allons donc ?! Sincèrement, je n'imaginais pas traumatiser mes lecteurs.
    Il avoue aussi avoir eu beaucoup de mal à finir cette histoire, il ne savait plus comment s'en dépêtrer.

    L'air de rien, Tintin vit vraiment des aventures dangereuses, et la mort est souvent présente sous une forme ou une autre : le méchant dans Tintin au Congo est bouffé par les crocos ! Wolf se suicide dans On a marché sur la Lune, un type se fait froidement abattre dans le Secret de la Licorne, on voit des cadavres flotter il me semble dans le fleuve du Lotus Bleu, les chercheurs momifiés de façon comique dans les Cigares du pharaon, les morts anonymes suggérés dans Tintin au Tibet, etc.

    Une mise en scène macabre chaque fois différente, au service de l'histoire, mais la mort est bien souvent présente chez Hergé…

    Xanatos
    Participant
    • Offline
      • Grand maitre
      • ★★★★★
    Xanatos le #283252

    A cette longue liste macabre, nous pouvons ajouter l'ignoble Mitsuhirato (“Le Lotus Bleu”) qui après ses multiples tentatives d'assassinats de Tintin qui se sont toutes soldées par des échecs, s'est finalement fait seppuku dans sa cellule.

    Toujours dans “Le Secret de la Licorne”, après un âpre combat, le chevalier François de Haddoque a occis Rackham le Rouge et après s'être enfui du navire a fait exploser celui ci, tuant ainsi tous les pirates…

    Sinon pareil que Bub, la fin de “L'oreille cassée” ne m'a pas du tout fait peur étant enfant, au risque de passer pour un sadique, je trouvais ça rigolo de voir ces diablotins piquer les fesses des deux bandits avec leurs fourches…

    Le passage qui m'a glacé le sang étant plus jeune se trouve dans l'album “Les 7 Boules de Cristal”: Le cauchemar de Tintin ou l'on voyait l'horrible Momie de Rascar Capac prendre vie m'a fortement impressionné! 😉

    Kei84yuki
    Membre
    • Offline
      • Nouveau
    Kei84yuki le #283253

    Tintin, en BD et pendant la toute jeune jeunesse, j'aimais pas, mais pas du tout. Et mon petit fréro a accroché la version animée, alors j'ai jeté un oeil puis deux et je me suis retrouvée à ne manquer aucun épisode et… à lire la version BD, tout ! La version animée est lissée c'est vraie, mais je pense qu'elle a amené des lecteurs, les gamins à qui elle s'adressait en premier peut etre… Mais le personnage Tintin, je ne l'aime toujours pas, en BD, en animé, en figurine, m'empeche pas daimer ses aventures

    Lord-Yupa
    Participant
    • Offline
      • Ancien
      • ★★★★
    Lord Yupa le #283254

    Citation (Xanatos @ 21/12/2011 14:36)
    Sinon pareil que Bub, la fin de “L'oreille cassée” ne m'a pas du tout fait peur étant enfant, au risque de passer pour un sadique, je trouvais ça rigolo de voir ces diablotins piquer les fesses des deux bandits avec leurs fourches…

    Le passage qui m'a glacé le sang étant plus jeune se trouve dans l'album “Les 7 Boules de Cristal”: Le cauchemar de Tintin ou l'on voyait l'horrible Momie de Rascar Capac prendre vie m'a fortement impressionné! 😉

    Tiens, je n'étais pas passé ici depuis quelque temps et n'avais pas lu vos intéressantes remarques, Bub et Xanatos, sur les zigouillages dans “Tintin” ! pas mal ! ah moi aussi j'avais été frappé par le cauchemar sur la momie de Rascar Capac, mais moins que par la fin de “L'Oreille Cassée”. Je crois aussi que je venais de lire la fin de “Vingt ans après” de Dumas, où Mordaunt, le fils de Millady, entraîne son père Athos, qui a voulu le secourir, sous les eaux de la Manche pour le noyer avec lui…
    Selon Jean Auquier, directeur du Centre Belge de la Bande Dessinée, Tintin n'est pas vraiment belge ! car dit-il “Jamais Hergé n'indique où il vit. Et puis il n'emploie jamais d'expressions belges et ne mange pas de frites.”
    A vrai dire il ne mange quasi jamais, pas plus que Haddock, bien que ce dernier boive volontiers 😛 .
    Dans “Le Sceptre d'Ottokar” Tintin entre quand même dans un restaurant syldave et consomme un plat de viande exotique, mais juste pour les besoins de son enquête… Sinon, il ne mange pas, il me semble !!

    Sharbett
    Participant
    • Offline
      • Habitué
      • ★★★
    Sharbett le #283255

    Citation (Lord Yupa @ 08/02/2012 13:57)
    A vrai dire il ne mange quasi jamais, pas plus que Haddock, bien que ce dernier boive volontiers 😛 .
    Dans “Le Sceptre d'Ottokar” Tintin entre quand même dans un restaurant syldave et consomme un plat de viande exotique, mais juste pour les besoins de son enquête… Sinon, il ne mange pas, il me semble !!

    Ah? Pourtant, je crois que dans “L'Etoile mystérieuse”, il est attablé avec plein de gens et il demande où sont passées les saucisses de la choucroute garnie… Et puis, il mange aussi des biscuits et une pomme…

    Voilà, les gens qui meurent, moi je m'en fiche, à l'exception de Wolf dont le triste destin m'émut profondément, en revanche, la boustifaille, ça, ça me marque.

    Akiko_12
    Participant
    • Offline
      • Grand maitre
      • ★★★★★
    akiko_12 le #283256

    Citation (Sharbett @ 09/02/2012 00:41)
    Ah? Pourtant, je crois que dans “L'Etoile mystérieuse”, il est attablé avec plein de gens et il demande où sont passées les saucisses de la choucroute garnie… Et puis, il mange aussi des biscuits et une pomme…


    Dans le genre moins glorieux il réussit à faucher une miche de pain à un poste frontière bordure dans Le sceptre d'Ottokar et se fait donc un délicieux sandwich au pain 😂

    Veggie11
    Participant
    • Offline
      • Ancien
      • ★★★★
    Veggie11 le #283257

    Il va pas mal au restaurant dans l'album chez les soviets en tout cas, une fois où il offre une soupe à un (faux) mendiant et une autre fois si mes souvenirs sont bons vers la fin. Mais je n'ai pas l'album sous les yeux pour confirmer…

    Après y a les scènes où il participe à un banquet dans Tintin en Amérique et Le Lotus Bleu mais on ne le voit pas vraiment manger.

    Ah oui et puis il mange un poulet dans L'ìle Noire !

    Akiko_12
    Participant
    • Offline
      • Grand maitre
      • ★★★★★
    akiko_12 le #283258

    Citation (veggie11 @ 09/02/2012 00:55)
    Ah oui et puis il mange un poulet dans L'ìle Noire !


    Tiens c'est vrai, d'ailleurs il le chope de la gueule de Milou qui a pas mal cavalé avec, je m'étais dit “c'est pas très hygiénique ça !” 😂

    Il me semble qu'il y a des scènes où ils mangent dans les Picaros aussi (une histoire de tambouille “empoisonnée” par Tryphon et peut-être une scène où ils sont attablés dans la villa ?)… Mais mes souvenirs ne sont plus tout frais.

    Jigen-Daisuke
    Membre
    • Offline
      • Habitué
      • ★★★
    Jigen Daisuke le #283259

    Il baffre littéralement, dans les Soviets, ouais… Un album que j'ai beaucoup aimé en le relisant je ne sais plus quand, l'humour marche à fond dans celui-là et Tintin me paraît un poil moins lisse que dans le reste, sans pitié avec les méchants tout en restant très drôle. La manière dont il échappe aux policiers allemands, j'en pouvais littéralement plus de rire.
    Ou quand il "répare" son moteur à coups de TGCM… XD

    Il mange pas un truc qui arrache la gu*** chez les Arumbayas aussi ? Ou je confonds avec le coup des médos anti-alcool de Tournesol, vouaip, je confonds.

    Tintin reste mon premier héros de BD mais je sais pas du tout si je serais capable de me replonger dedans à l'âge que j'ai.
    Et j'ai toujours pas vu le film.

    Bub
    Participant
    • Offline
      • Ancien
      • ★★★★
    bub le #283260

    La presse annonce en grandes pompes la sortie aujourd'hui d'un album "inédit" de Tintin :

    Il s'agit en fait d'une édition des "Sept Boules de Cristal" tel que publiée dans le journal Le Soir dans les années 40.
    Pour les curieux, cette version propose pas mal de séquences disparues lors du remaniement pour la publication en album couleur. Philippe Goddin, entre autre biographe d'Hergé, propose des commentaires pour chacune des pages (3 strips par page). C'est surtout ces commentaires qui m'intéressaient. Et je suis plutôt déçu. En gros, il s'agit surtout de présenter des faits historiques ou anecdotes qui ont inspiré Hergé tout au long de la publication de la BD.

    Certes, il s'agit là de documents directement tirés des archives d'Hergé. Non pas que ce soit sans intérêt, mais bon, l'impression qui se dégage de ces articles à première vue, c'est une superficialité destinée à "bourrer" les textes pour faire du volume.
    Le réel intérêt du bouzin, c'est plutôt les strips inédits eux-mêmes. Mais là encore, est-ce bien utile de lâcher 20 € quand on sait qu'on peut trouver pour 12 € une édition des strips originaux tout aussi complète du même auteur (Goddin) sortie à peine quelques années plus tôt ?

    Reste la qualité intrinsèque de cette nouvelle édition : beau papier, belle mise en page. Un beau produit. Mais à moins d'être un tintinolâtre absolu, préférez celle à 12 €.

    Notez qu'un tome 2 sortira sur le même principe pour le Temple du Soleil. Mais là encore, d'autres éditions précédentes proposent déjà le contenu inédit publié dans le Journal Tintin après la guerre.

    Bub
    Participant
    • Offline
      • Ancien
      • ★★★★
    bub le #283261

    La malédiction de Rascar Capac.

    Bon, j'ai cédé et acheté cette édition spéciale du Temple du Soleil. Une lecture plus approfondie me fait remonter cette édition dans mon estime. Bon, pour moitié les articles dans ce livre sont peu intéressants. Mais l'autre moitié apporte tout de même des infos inédites et réellement pertinentes sur l'oeuvre d'Hergé.
    Pour 20 €, ça reste un investissement très honnête en matière de tintinologie. Si vous êtes fans, boudez pas votre plaisir.

    Tintin et le thermozéro.

    Bien plus étonnant, les rumeurs d'une édition de ce vieux projet abandonné en cours de route par Hergé commencent à se préciser.
    Tintin et le thermozéro devait être à l'origine une coproduction entre Hergé et le scénariste Greg. Développé entre 1958 et 1960, il a été plusieurs fois démarré, puis suspendu, avant d'être définitivement abandonné, rappelant par trop de côtés l'album l'affaire Tournesol. Le scénario était achevé par Greg, moins d'une dizaines de planches ont été dessinées par Hergé, plus des dizaines de croquis pour les planches suivantes.
    On peut trouver des publications des planches les plus avancées dans de rares éditions spéciales devenues hors de prix.
    L'idée de Casterman serait de publier ces travaux inachevés, sur le principe de l'Alph-Art.
    Pourquoi pas ?

    Voici un lien pdf d'une interview de Jacques Martin qui parle plus en détail de cet album inachevé : clique-moi !

    Lord-Yupa
    Participant
    • Offline
      • Ancien
      • ★★★★
    Lord Yupa le #463017

    Et zou, un remontage de topic ! Au passage, cela m’a beaucoup plu de relire une quinzaine des messages antérieurs de nos chers Pingouins sur ce grand classique, Tintin. J’ai tout d’un coup envie de parler de :

    L’Affaire Tournesol
    Ce n’est pas un des albums les plus célèbres, mais m’en souvenant assez mal, j’ai eu envie de le relire avant-hier. Au constat final : bravo Hergé ! Mais quelques réserves narratologiques à signaler, car le Yupa il trouve toujours du poil aux oeufs, vous le connaissez !
    Assez curieusement, à nouveau le pr. Tournesol se fait kidnapper, comme dans Les sept boules de cristal et dans sa suite Le Temple du Soleil. Il faut avouer qu’un peu comme une innocente jeune fille, le lunaire Tryphon, doux et calme, sans musculature ni aptitude aucune à la lutte, isolé dans ses rêveries par sa distraction et sa surdité, se prête idéalement au kidnapping.
    Dans cet étrange monde tintinnesque sans jeunes filles donc, les autres cas de kidnappings concernent des jeunes garçons ou à peine adultes, Abdallah dans Tintin au pays de l’or noir, et Tchang dans Tintin au Tibet par le yéti, mais dans ce cas pour son bien.
    C’était la norme dans la BD franco-belge de ces années, mes réserves ne sont pas là. Dans cet album Hergé s’essaie à l’intrigue d’espionnage, délaissant son registre habituel : l’aventure lointaine (même si l’on ira en Bordurie, soit quelque part en Europe Centrale). Or Hergé n’est clairement pas fait pour ça, quand on y regarde de près. Ce qui n’empêche pas l’album d’être plein de belles qualités.
    Le rythme d’abord : il est échevelé, d’ailleurs notre auteur s’amuse beaucoup dès le début à contrer le plus vite possible le plan “calme, silence et sédentarité” que Haddock en promenade annonce à Tintin. En fait tout l’album sera une course acharnée où Tintin et Haddock ont toujours une longueur de retard, jusqu’à l’apogée d’une poursuite-sprint finale en voiture, puis en char d’assaut. Même avant le départ des deux héros (et ensuite), chaque page se termine par un choc, un bruit strident ou explosif, un cliffhanger, dans la dernière case à droite.
    Le début est superbe, avec tous ces stupéfiants bris de verre en crescendo dans leur impact, et on n’oublie pas la fantastique scène de Haddock se lavant les dents et apercevant une fissure dans son miroir, puis tout un réseau qui fait de sa figure un puzzle, juste avant l’effritement final ! Du grand art !
    L’intrigue a pourtant des faiblesses.
    Tintin explique la “fuite” du secret à propos de la machine par le domestique Boris du pr. Topolino : cet espion bordure a pris connaissance des lettres envoyées par Tournesol à son collègue. Pourtant le premier espion à Moulinsart est un Syldave, qui en aurait “eu vent” selon Tintin ; mais lui, comment ?!
    Lorsque la Chrysler jaune est enfin arrêtée par l’Italien qui aide nos héros, ils se font montrer le coffre mais pas l’habitacle. Or un peu plus tard Tintin déclare que Tournesol était “Sous le siège arrière ! Il était surélevé !” Mais nulle case ne le montre vérifier l’intérieur de la voiture ; et s’il avait remarqué cela, pourquoi ne réagir que bien trop tard ? Sans compter que Milou, avec le parapluie de Tournesol, aurait forcément senti la présence de Tryphon.
    A l’hôtel de Szohôd, après avoir bouclé les deux gardes-interprètes qui les surveillaient, Tintin et Haddock se cachent de deux autres agents alertés par le garçon de restaurant, dont l’échange verbal révèle que l’alerte est donnée et toutes les issues gardées. Tintin alors dit à Haddock : “Vous avez entendu ?” et ils choisissent donc l’escalier de secours. Or ces trois Bordures ne parlaient évidemment qu’en bordure, langue que Tintin ne maîtrise pas puisque c’est sous ce prétexte qu’on a pu lui imposer des interprètes.
    Plus tard on peut certes admettre que le colonel Sponsz parle en français avec la Castafiore dans sa loge, et qu’ainsi Tintin et Haddock cachés dans la penderie apprennent le lieu de détention de Tournesol. Mais la vraisemblance ne suit plus lorsque Sponsz précise bien que c’est dans son manteau, juste à portée de main de nos héros, qu’il a l’ordre de libération ; puis lorsqu’il ajoute à propos des laissez-passer des deux délégués Croix-Rouge qu’il les a aussi là, dans son manteau. Et pourquoi diable est-il venu à l’Opéra avec ces deux documents précieux ??
    Toutefois ici on admire la finesse du dialogue avec lui de la Castafiore, beaucoup moins évaporée qu’elle ne s’en donne l’air !

    Mais ces points de ratage pour un romancier d’espionnage ne nuisent guère au charme de l’album. Un de ceux où le pauvre Haddock souffre le plus, physiquement, et moralement à cause de Séraphin Lampion, le c…nnard rigolard envahissant magistralement campé par Hergé – qui a dû en supporter, peut-être !
    Inoubliable “gag filé”, le sparadrap voyageur : un coup de génie !

20 sujets de 121 à 140 (sur un total de 184)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.

Members Currently Active: 0
No users are currently active
Membres en ligne pendant les dernières 24 heures : 7
geoff34, Cami-sama, DD69, Matthieu Pinon, feanor-curufinwe, Xanatos, veggie11
Keymaster | Moderator | Participant | Spectator | Blocked
Additional Forum Statistics
Threads: 10, Posts: 165, Members: 47
Welcome to our newest member, Mislery
Most users ever online was 8 on 6 June 2016 17 h 13 min