#TBT : Cobra

0

Viser la Lune, ça ne lui fait pas peur ! Depuis quarante ans, le pirate de l’espace impose à travers la galaxie sa cool philosophie et avance droit devant lui, toujours le psychogun levé !

Pour se cacher de redoutables ennemis, le légendaire aventurier de l’espace Cobra s’est fait greffer une personnalité factice. En profitant d’un loisir courant dans ce futur lointain, des rêves sur mesure, ses souvenirs remontent à la surface, et le joyeux drille repart à l’aventure ! Ses adversaires tremblent déjà d’effroi à l’idée d’affronter son psychogun (ou Rayon Delta), un canon prolongeant son bras gauche dont le tir ne rate jamais sa cible

Apparu en 1978 sous le pinceau de Buichi Terasawa, Cobra est le reflet de son époque où triomphent pêle-mêle le space opera (merci Star Wars), l’érotisme sous-jacent du disco et du funk (la femme-robot métallisée aux courbes affriolantes Armanoid), la nouvelle vague française (le héros hérite du visage de Jean-Paul Belmondo époque A bout de souffle), et la science-fiction existentielle de Philip K. Dick. Le début du manga, inspiré de la nouvelle Souvenirs à vendre, préfigure douze ans plus tôt le succès de Total Recall !

Transcendé par l’adaptation animée d’Osamu Dezaki en 1982 chez TMS, le mythe Cobra perdure à travers les décennies : Shueisha exploite un peu plus sa licence pendant que Terasawa explore les outils infographiques en perpétuelle évolution. Toujours vivace dans la mémoire des quadragénaires (surtout après la nouvelle série animée de 2010), l’aventurier blond au justaucorps rouge sera à l’honneur pour ses quarante ans à Japan Expo qui a invité son auteur en partenariat avec isan manga. L’occasion rêvée de constater à quel point son univers reste actuel, au point de motiver des projets comme nouvel anime chez Shibuya Prod ou un film live… hélas avorté.

 

Parlez-en à vos amis !

A propos de l'auteur

Matthieu Pinon

Ecrire un commentaire