Festival d’Annecy 2018 : jour 3

0

Entendu à l’entrée de Bonlieu :

Le vigile : Attendez Madame, je dois voir votre sac.
Une femme : Ah pardon ! Je n’étais pas au courant.
Le vigile : Oui, c’est parce que c’est la semaine du carnaval !

C’est marrant, nous on pensait que c’était la semaine de l’animation !

Spider-man: new generation (Sony Animation, Work In Progress)
Gros coup de coeur de la journée, ce WIP nous a fait un effet électrisant ! Cette présentation était l’une des plus attendues du festival. Les réservations étaient parties en seulement deux minutes et les personnes qui n’avaient pas eu la chance d’en avoir on fait le pied de grue depuis 5 heures du matin devant la salle Pierre Lamy ! Leur motivation a été récompensée : le trailer dévoilé il y a peu n’était qu’un prélude. Ce WIP montre à quel point le nouveau film (d’animation !) de Spider-man est novateur. En plus d’être sous le charme de l’histoire (un jeune portoricain africain-américain se fait mordre par une araignée et se retrouve avec les mêmes pouvoir que Spider-man), ce sont les aspects techniques qui nous enthousiasment ! Si le film est en 3D, il incruste également de la 2D pour des effets impressionnants : si on a l’habitude de voir des comics animés, cette fois-ci c’est comme si le comics prenait vie et sortait des pages !

 

Annecy 2018 - Masaaki Yuasa
Interview Masaaki Yuasa
Nous avons rendez-vous le matin pour une interview avec Masaaki Yuasa au Bon Lieu, autour d’un jus d’orange, histoire de prolonger le petit-déjeuner. Dans cette ambiance conviviale et détendue, il nous en dit plus sur sa façon de travailler, sa vision de l’animation et nous parle à demi-mot de son futur projet, une histoire d’amour adolescente dont la forme devrait être surprenante. Il nous promet toutefois plus de détails lors de sa conférence du lendemain.

L’interview sera publiée dans le prochain numéro d’AnimeLand.

Radiant (Studio Lerche, Work In Progress et interview)
C’était un des rendez-vous qu’on attendait le plus car on adore le travail de Tony Valente, on suit le manga Radiant depuis le départ, et on avait été ravi d’apprendre la production d’un anime japonais de la série. Nous sommes heureux de savoir que l’équipe japonaise du studio Lerche (Assassination Classroom) et l’équipe de production de la NHK travaillent de concert avec Tony Valente sur l’adaptation animée du manga. Ainsi, l’essence du livre est vraiment conservée, les chara designs sont seulement ajustés pour faciliter l’animation. Tony a même la possibilité de proposer de nouveaux concepts et des épisodes spéciaux qui n’apparaissent pas dans le manga d’origine.
Le WIP s’est suivi d’une interview avec l’équipe présente à Annecy : une rencontre détendue et passionnante que vous pourrez retrouver dès le prochain numéro d’AnimeLand.

 

Des Cowboys et des Indiens, le cinéma de Patar et Aubier
Le festival d’Annecy, c’est aussi des documentaires. Les années précédentes, on a pu découvrir les coulisses de Disney, d’ILM ou de Ghibli. Cette fois-ci, Fabrice Weltz (un cinéaste spécialisé dans le film un peu gore) a rencontré tout l’entourage des deux créateurs de Panique au village, de leurs débuts à l’école et leur création de Pic Pic et André jusqu’à Ernest et Célestine et leur triomphe aux Magritte (César belges). Le docu est comme son sujet, un peu fou, ingénieux et bien rock’n’roll. On peut y croiser des grandes pontes de la BD et surtout le troisième larron, Vincent Tavier, leur producteur dans l’ombre qui est sûrement celui qui les a mené au succès. Les trois trublions étaient présents dans la salle et sont comme Cowboy et Indien, dans un autre monde!

Conférence France Télévision
La conférence de presse de France Télévision est un incontournable du MIFA. Chaque année, le groupe présente le line-up des productions en cours et à venir, ainsi que les nouvelles séries en diffusion à la rentrée. Mais voilà, la semaine dernière, la ministre Françoise Nyssen a annoncé à la surprise générale le transfert de France 4, la chaîne jeunesse du groupe, de la TNT au numérique. Autant dire qu’il s’agit de la mort de la chaîne et donc, petit à petit, le transfert de nombreux programmes du linéaire vers une offre sur internet. Tout le monde de l’animation a fait savoir son inquiétude à ce propos alors que l’animation demeure l’un des domaines forts de la culture française. Takis Candilis, le directeur délégué de FranceTV était présent et a tout de suite voulu désamorcer les tensions en disant qu’ils ne savaient pas quand se passerait le transfert “ça mettra sûrement du temps, mais que de toute façon, à terme, la télévision linéaire est perdue. Mais, quoi qu’il en soit, FranceTV reste le premier financier de l’animation en France.” Tiphaine de Raguenel, présidente de France 4, puis Pierre Siracusa, directeur de l’animation, ont surtout dit qu’ils ont subi cette annonce et qu’ils feront tout pour défendre l’animation. Le public, composé en majorité par des professionnels de l’animation, s’est alors levé et a applaudi pendant de longues secondes les membres du secteur jeunesse de FT afin d’appuyer leur solidarité et leur espoir de sauver France 4, et de soutenir les productions jeunesse. Finalement, la présentation du line-up s’est déroulée dans une drôle atmosphère avec de nombreuses allusions et un esprit de résistance. Notons tout de même les annonces d’une série de Culottées adaptée de la BD de Pénélope Bagieu, Abraca, la nouvelle série d’Ankama et la première image de Calamity, le prochain film de Rémi Chayé (Tout en haut du monde).



Mirai, ma petite soeur (long métrage en compétition)
Le dernier film de Mamoru Hosoda parle à nouveau de famille et de parentalité mais surtout de l’imaginaire de l’enfance et de la difficulté de grandir. Le réalisateur donne ici un sens littéral au terme “jardin secret” avec une inventivité visuelle toujours plus débordante, un sens du détail toujours aussi étonnant (et n’oublions pas que “Dieu est dans les détails”) et la sensibilité et l’humanité qu’on lui connaît. Le résultat est réjouissant, drôle, touchant et absolument indispensable pour les jeunes parents. Et même absolument indispensable pour tout le monde en fait.


Sony Animation Party
Redécoré aux couleurs de Hôtel Transylvanie 3, le château d’Annecy nous a accueilli dans son enceinte pour une super soirée organisée par Sony Animation. Au programme cocktails vampire ou lagon, cupcakes sanguinolants ou chauves-souris, meringues fantômes et colliers de fleurs autour du cou ! C’était aussi l’occasion de (re)croiser quelques professionnels et d’échanger encore quelques cartes de visites autour d’un verre. Ou de se faire tirer le portrait aux deux photobooths à thème, notamment avec l’équipe de Radiant qu’on a retrouvé à la soirée, car si on travaille beaucoup à Annecy, l’amusement n’est jamais loin !

Pa Ming : Steve a fait l’interview Hosoda.
Olivier : Je la préfère à la sangria !

Parlez-en à vos amis !

A propos de l'auteur

Test

Ecrire un commentaire