Le manga Ushijima, l’usurier de l’ombre se termine dans 5 chapitres

0

C’est dans la 8e édition du magazine Weekly Big Comic Spirits que l’on apprend ce lundi que le manga de Shohei Manabe, Ushijima, l’usurier de l’ombre (Yamikin Ushijima-kun), se terminera dans 5 chapitres. Si tout se passe bien, la série sera conclue le 25 février prochain.

Manabe avait déjà annoncé plus tôt dans le mois que son manga finirait cette année. C’est en octobre 2016 que le titre était entré dans son arc final. Lancé en 2004 dans le Weekly Big Comic Spirits ,le titre compte 44 tomes. Le 45e est attendu pour le 28 février au Japon.

Cet excellent manga avait glané le 56e prix Shogakukan en 2011. Il avait également reçu des nominations pour le Prix Tezuka en 2008, et à Angoulême la même année.

En France, le titre est proposé par Kana. Le titre a connu une adaptation en série live, avec 4 parties en série et film lancées en 2010. La 2ème saison est arrivée en en janvier 2014, avant le film en mai, puis une 3ème saison en juillet 2016. Le dernier film (Yamikin Ushijima-kun The Final) date d’octobre 2016.

Résumé Kana :
“Sur les pas d’Ushijima, un « encaisseur » qui travaille pour le compte des yakuzas, le lecteur rencontrera une série de personnages tombés dans la déchéance du surendettement. Au travers de ces destinées toutes plus tragiques les unes que les autres, c’est un portrait original de la « société d’en bas » que l’on découvre dans ce manga avec, par exemple, une jeune fille ne résistant pas à la pression sociale et se ruinant en vêtements de luxe ou un joueur invétéré et obsessionnel qui y laisse sa chemise et même plus, etc.

Ushijima, l’usurier de l’ombre est un manga vraiment étonnant ! On rentre dans un univers très noir où les yakuzas règnent en maîtres, où blanchiment d’argent et combines en tout genre fleurissent dans un univers urbain décalé.

Source : ANN

Parlez-en à vos amis !

A propos de l'auteur

Bruno

Défendre les couleurs d'AnimeLand était un rêve. Il ne me reste plus qu'à rencontrer Hiroaki Samura et je pourrai partir tranquille.

Ecrire un commentaire