Personnalité de la semaine : Natsuki Takaya

0

Vingt ans après ses débuts, Fruits Basket revient sur le devant de la scène ! L’occasion rêvée de mettre en avant sa créatrice, ambassadrice mondiale du shôjo manga.

On néglige trop souvent l’influence des aînés sur les autres enfants d’une famille. Inspirée par sa grande sœur, Natsuki Takaya se met à son tour au dessin alors qu’elle est en primaire… et démontre déjà un talent fou. Sa sœur lui recommande alors de tenter une carrière dans ce domaine, un conseil que la jeune fille suit à la lettre ! En 1991, Takaya a à peine 18 ans quand sa première nouvelle se retrouve publiée dans le magazine Hana to Yume de Hakusensha, éditeur qui conservera dans son sérail la prometteuse dessinatrice.

Après deux courtes séries fantastiques, Démons & chimères et Ceux qui ont des ailes, Takaya se lance dans une nouvelle œuvre. Débutée en 1998, Fruits Basket propulse la jeune femme de 25 ans comme nouvelle star du shôjo au Japon… et à travers le monde ! Sa romance tragico-comique inspirée par le zodiaque chinois devient en effet une référence au début du siècle grâce à son adaptation animée qui triomphe en Europe comme en Amérique. La médaille a néanmoins son revers ! A travailler sans relâche, Takaya esquinte sa main gauche et doit subir une intervention chirurgicale en 2003 qui ne sera pas sans conséquences : la gauchère estime avoir définitivement perdu son niveau, même si la transition est quasi-invisible dans les derniers volumes de la série.

Cela n’empêche pas l’artiste d’embrayer sur une nouvelle série après la conclusion de Fruits Basket en 2006 ! L’imbroglio amoureux entre les astronomes amateurs de Twinkle Stars s’étendra sur onze volumes et cinq ans (2007-2011). Mais les ennuis de santé de Takaya resurgissent, la contraignant à mettre en pause son shôjo fantasy, Liselotte et la forêt des sorcières à son cinquième tome en 2013. Hakusensha lui propose alors une vraie fausse suite à son plus grand succès publiée à un rythme plus serein sur Internet, Fruits Basket Another, qui devrait se clore sur son troisième tome. Lancé en 2015, ce titre marquera-t-il la fin ou le renouveau de la carrière de la mangaka à l’approche de ses 50 ans ? L’avenir nous le dira…peut-être sur son compte Twitter ?

Parlez-en à vos amis !

A propos de l'auteur

Matthieu Pinon

Ecrire un commentaire