Personnalité de la semaine : Yoshiyuki Tomino

0

Créateur du mythe Gundam, Yoshiyuki Tomino est célébré au Japon à travers une exposition de ses œuvres. L’occasion de découvrir l’homme derrière une légende toujours aussi vive après quarante ans.

Yoshiyuki Tomino fait partie des pionniers de l’animation puisqu’il a fait ses débuts sur la toute première série de l’histoire de la télévision japonaise, Astro Boy, en 1963. Dix ans plus tard, il accède à son premier poste de réalisateur sur une autre adaptation de manga d’Osamu Tezuka, Triton des sept mers. A 32 ans, il quitte alors le Dieu du Manga pour rejoindre d’autres animateurs ayant fait sécession avec Mushi Productions : chez Sunrise, les décisions sont collégiales et non plus réservées à un seul chef ! Il y découvre alors le mecha en réalisant Brave Raideen en 1975.

En 1979, Tomino révolutionne le genre avec Gundam. Les robots d’acier aux pouvoirs illimités cèdent la place à des modèles plus réalistes, produits à la chaîne pour alimenter une guerre spatiale aux enjeux multiples. Série fondatrice du genre « Real Robot », Gundam floute les frontières entre le bien et le mal (les causes défendues par chaque camp se justifient) et n’hésite pas à faire disparaître tragiquement des personnages clef ! Des titres comme Ideon ou Dunbine parachèvent la consécration de Yoshiyuki Tomino comme nouveau chantre de la science-fiction au début des années 80.

L’univers étendu Gundam monopolise l’attention de son créateur, qui n’a que peu d’occasions d’expérimenter de nouveaux projets comme Brain Powerd. Qu’à cela ne tienne ! Il s’affranchit de ses propres codes pour redynamiser sa saga avec des titres comme Turn A Gundam ou, plus récemment, Reconguista in G. Pilier de la pop-culture japonaise depuis quarante ans, Yoshiyuki Tomino accède, à 77 ans, à la reconnaissance artistique, avec une exposition inaugurée au musée de Fukuoka en juin, qui tournera dans six autres musées du pays jusqu’en novembre 2020 !

Parlez-en à vos amis !

A propos de l'auteur

Matthieu Pinon
Facebook