Le nouvel éditeur Naban dévoile son premier manga !

0

Le paysage de l’édition manga en France s’enrichit d’un nouvel acteur, le bien nommé Naban. Cette maison d’édition est lancée par Christophe Geldron, un nom connu dans le milieu puisque l’homme à fait ses armes chez Black Box, que ce soit au sein du catalogue manga ou anime. Naban a la volonté “de proposer des titres récents ou issus du patrimoine de la bande dessinée japonaise, sur des thèmes aussi variés que la tranche de vie, l’aventure, le fantastique… tout en restant accessible à un large public

Et pour ce lancement, Naban dégaine son premier titre, Demande à Modigliani ! (Modigliani ni onegai) de Ikue Aizawa (voir son compte Twitter) paru depuis 2016 chez Shogakukan dans le magazine Big Comics Zōkan. La sortie du tome (204 pages / 140 x 210 mm, 10.90 euros) est prévue pour novembre 2019.

Résumé Demande à Modigliani!:
“Chiba, Motoyoshi et Fujimoto sont trois étudiants d’une modeste école d’art située dans les montagnes du nord-est du Japon où tout le monde peut s’y inscrire, même lesimbéciles ! Ces inséparables joyeux drilles vont devoir faire face aux difficultés liées à la création artistique, à l’incertitude quant à leur avenir professionnel, au froid insoutenable de l’hiver mais goûteront aussi aux joies de la vie étudiante dans un établissement essentiellementfréquenté par des filles.

Pourquoi Naban ? La réponse de l’éditeur :
“*NABAN, c’est d’abord un mot, “Naban-jin”, ancien terme japonais péjoratif signifiant “barbare du Sud” et désignant les étrangers débarquant par le sud du pays : Coréens, Philippins… et par extension les navigateurs portugais.Arrivés au XVIè siècle, Sous l’influence des icônes et peintures religieuses apportées par ces navigateurs est né l’art”Nanban”. Le principe était de représenter un instantané de la vie quotidienne ou bourgeoise du Japon sur des paravents, souvent par pair. Ces peintures étaient méthodiquement et finement travaillées, dans une sorte de provocation face aux marchands portugais que les Japonais considéraient comme grossiers

Nous vous invitons à rejoindre le compte Twitter de Naban.

Source : Naban pour AnimeLand

Parlez-en à vos amis !

A propos de l'auteur

Bruno

Défendre les couleurs d'AnimeLand était un rêve. Il ne me reste plus qu'à rencontrer Hiroaki Samura et je pourrai partir tranquille.

Facebook