Trois courts d’animation dédiés aux victimes de la bombe atomique sur la NHK

0

Le 2 août prochain, sur la chaîne NHK General de la région du Ghûgoku sera diffusée un programme spécial intitulé Anime Daisuki Datta Anata e ~Hibakusha kara no Tegami~. Celui-ci, d’une durée de 45 minutes, consistera en la diffusion de trois courts d’animation complétés d’un documentaires, en coulisses, dédiés aux victimes de la bombe atomique ayant frappé Hiroshima ; et aux personnes qui leur sont chères.

L’office de diffusion de la NHG à Hiroshima rassemble depuis 2007 des témoignages des survivants – de leurs amis, de leurs familles – de la bombe atomique. Trois histoires, parmi plus de 2 200 ont été sélectionnées puis adaptées en anime pour le programme. Dans le détail, on trouvera le court Yaman e no Tegami, d’une durée de 10 minutes, Anata ga Ita, Watashi ga Ite et Chichi to no Wakare, tous deux d’une durée de 5 minutes ; et le documentaires mettant en lumière les équipes ayant réalisé ces animations ainsi que les individus derrière les histoires. Plus qu’une représentation de la bombe en elle-même, ces témoignages portent sur le quotidien des civils avant et après le drame.

Yaman e no Tegami est le fruit des efforts de Michiya Katou, directeur de la photographie de Okko et les Fantômes, qui a endossé le rôle de réalisateur pour ce titre ; du réalisateur Kitaro Kôsaka qui a fourni le design des personnages ; et du directeur artistique Youichi Watanabe qui reste fidèle à sa fonction. Takahiro Gotô (Kannagi: Crazy Shrine Maidens, Devil Survivor 2 The Animation) en était le directeur photographique et la musique a été composée par Yuri Habuka (Sushi and Beyond).

Hana Ono a réalisé Anata ga Ita, Watashi ga Ite et Hiroshima City University a produit Chichi to no Wakare. Kaya Kiyohara (Typhoon Noruda’s Noruda) sera la présentatrice de ce programme et elle incarne le personnage principal de Yaman e no Tegami. Le programme sera rediffusé le 8 août à 21 h 00 sur NHK BS1 puis le 10 août à 2 h 00 sur NHK General – dans tout le Japon.

Source : ANN

News entièrement rédigée par Delphine

Parlez-en à vos amis !

A propos de l'auteur

Bruno

Défendre les couleurs d'AnimeLand était un rêve. Il ne me reste plus qu'à rencontrer Hiroaki Samura et je pourrai partir tranquille.

Facebook