Akata : un extrait pour le manga “En proie au silence” de Akane Torikai

0

Attendu le 9 janvier prochain, voici l’un des titres de ce début d’année. Salué dans les colonnes de notre AnimeLand 229, le manga En proie au silence de Akane Torikai (voir son Twitter) se fend d’un extrait via Akazoom.

Lire l’extrait

Connu sous le nom de Sensei no Shiroi Uso, ce titre poignant est arrivé en 2013 dans le Morning Two, et s’est conclu en 8 volumes.

Akata prend le temps de présenter l’autrice :

“Jamais avare d’interviews, Akane Torikai n’hésite pas à se livrer sur son travail, sur ses doutes et sur sa vision du monde. Récemment, dans une interview accordée au Asahi Shinbum, elle disait : « Ça me désespère de faire l’effort de comprendre ceux qui sont contre le féminisme ».  Elle avoue aussi, que si dans ses plus jeunes années, elle ressentait le besoin de voir son travail validé par des hommes, c’est aujourd’hui d’abord (mais pas exclusivement) pour les femmes qu’elle dessine. En effet, à ses yeux, la création culturelle, ainsi que le vocabulaire qui l’accompagne et qui l’analyse, a trop souvent été créé et pensée par des hommes. À n’en pas douter, Akane Torikai va continuer à faire parler, à déranger. Elle marquera profondément l’Histoire du manga, et nous sommes en train d’assister à son éclosion en direct.”

Résumé Akata :
“Misuzu exerce ce que certains appellent le plus beau métier du monde… Mais entre le désintérêt de ses élèves et surtout la blessure qu’elle porte en elle, la jeune femme essaie tant bien que mal de mener son existence, la tête haute. Hélas, quand Minako, sa meilleure amie, lui annonce ses fiançailles avec Hayafuji, son petit ami de longue date, le quotidien de cette professeure vacille pour atteindre, peut-être, un point de non-retour.  Pourra-t-elle trouver son équilibre dans une société si foncièrement inégale et injuste ?”

 

Source : Akata

Parlez-en à vos amis !

A propos de l'auteur

Bruno

Défendre les couleurs d'AnimeLand était un rêve. Il ne me reste plus qu'à rencontrer Hiroaki Samura et je pourrai partir tranquille.

Ecrire un commentaire