Zoom sur le festival Kyoto Manga & Anime Fair

0

C’est à l’occasion du 3e week-end de septembre (du 21 au 22) que la prochaine édition du festival Kyoto Manga & Anime Fair prendra ses quartiers dans la région du Kansai. L’occasion pour nous de vous présenter ce petit salon, en collaboration avec ses organisateurs. D’ailleurs, Kyoto était présent en 2019 à Japan Expo montrer la vitalité et l’attrait de la ville en terme de pop culture. Cela se traduisait par la venue de plusieurs acteurs de drama et autres démonstrations (ateliers Kimono, théâtre, atelier dessin de caricature…).

Mais petit salon ne rime pas avec la désertion d’un public. Dans l’ombre d’un AnimeJapan à Tokyo, la précédente édition a attiré près de 50 000 personnes au sein d’un espace de 12 000 mètre carrés répartis sur plusieurs étages (contre 20 000 m2 pour Paris Manga, pour vous donner un ordre d’idée). De l’aveu de ses organisateurs, le salon “maximise le pouvoir culturel de Kyoto qui attire l’attention de l’intérieur et de l’extérieur du Japon pour créer des opportunités commerciales afin de connecter entreprises avec les éditeurs (de licence) et les entreprises qui souhaitent les utiliser. Mais aussi, cela permet d’encourager les jeunes créateurs exceptionnels issus de la région du Kansai. L’objectif est également de créer de nouvelles opportunités pour les touristes, y compris les fans de mangas et d’animés, et de diffuser la culture japonaise «anime» et «manga» à l’étranger.

Ainsi, ce salon soutenu par l’initiative du gouvernement, propose des stands étant tous professionnels afin de promouvoir la culture manga et anime. Que ce soit les éditeurs de manga (papier ou dématérialisé), les sociétés de productions d’anime (Hello World et la licence Sword Art Online font partie des têtes de gondoles cette année) et de vocaloid ou concernant les stands de goodies, la sphère amatrice n’existe pas (il y a les Comiket pour ca).  Des lors, on peut y trouver les dernières sorties, des teaser des films à venir, des échantillons test, et toute une panoplie de produits dérivés.

Parmi les différentes licences qui seront creusées cette années, des panels dédiés à Demon Slayer, SAO mais aussi le film Shirobako et Re:Zero sont prévus.

Du côté du programme, un concours Kyoto International Manga Award est organisé, avec également des compétitions de cosplay, des ateliers d’art traditionnel et même des espaces pour faire découvrir les métiers du jeu vidéo par exemple. Généralement, le tout est gratuit (sur inscription).

Pour y aller, il faudra patienter jusqu’en juillet afin de réserver votre billet d’entrée.

Source : Kyoto Manga & Anime Fair pour AnimeLand

Parlez-en à vos amis !

A propos de l'auteur

Bruno

Défendre les couleurs d'AnimeLand était un rêve. Il ne me reste plus qu'à rencontrer Hiroaki Samura et je pourrai partir tranquille.

Ecrire un commentaire