#TBT : Nine

0

Premier succès de Mitsuru Adachi, Nine est un titre matriciel qui porte en lui les thèmes que le mangaka abordera durant ses quarante ans de carrière.

Les années collège de Katsuya et Susumu se terminent brillamment : le premier détient les records nationaux de sprint sur 100 m et 200 m, alors que le second a remporté le championnat de judo de sa préfecture ! Peu avant leur entrée au lycée Seishû, les deux amis croisent Yuri, une jeune fille en larmes, effondrée suite à la défaite de l’équipe de baseball. Bien décidés à lui rendre son sourire, ils intègrent le club… dirigé par le père de Yuri ! La pression est rude sur les épaules de ce dernier : si le club ne remporte pas de victoires, il sera purement et simplement supprimé. Katsuya et Susumu apportent alors leurs compétences athlétiques à l’équipe… mais doivent tout apprendre de ce sport ! Partis de zéro, jusqu’où iront-ils ?

Après s’être forgé sur des histoires courtes pendant une dizaine d’années, Mitsuru Adachi se lance dans sa première série en 1978, qui sera publiée jusqu’à l’année suivante dans les pages du Shônen Sunday de Shogakukan. À travers ses deux héros néophytes, le mangaka transmet sa passion dévorante pour le baseball de manière didactique : le titre Nine renvoie ainsi directement au nombre de joueurs qui constituent une équipe ! La romance fait également partie intégrante du titre, même si Adachi se limite au flirt Katsuya-Yuri et privilégie ses séries shôjo Hi atari Ryôko ! et Miyuki pour développer des triangles amoureux.

Un public féminin se joint donc aux lecteurs du Shônen Sunday pour investir en février 1980 dans le premier des cinq volumes reliés de Nine. Le joli succès aurait pu en rester là, mais, l’an suivant, débute le chef d’œuvre d’Adachi, Touch. Avec la popularité acquise par le mangaka, la décision est prise d’adapter pour la télévision sa première série, qui sera découpée en trois téléfilms diffusés en 1983 et 1984 – Nine marque ainsi la première contribution de Gisaburô Sugii à l’univers d’Adachi, avant de réaliser Touch et Hi atari Ryoko. Le titre donnera même naissance à un drama en 1987 ! Quarante ans plus tard, le manga reste pourtant encore inédit chez nous. Contenant en cinq tomes la quintessence de Mitsuru Adachi, Nine reste, malgré un petit coup de vieux graphique, la meilleure porte d’entrée à l’univers du mangaka.

Parlez-en à vos amis !

A propos de l'auteur

Matthieu Pinon

Ecrire un commentaire