Personnalité de la semaine : Reiji Miyajima

0

Avec l’arrivée en version française de Rent-a-girlfriend, AnimeLand revient sur le jeune parcours de Reiji Miyajima, qui a su s’imposer à tout juste 35 ans !

C’est en 1994 que le Shônen Jump a atteint le tirage record de 6,53 millions d’exemplaires. Cette même année, le petit Reiji Miyajima soufflait ses neuf bougies. L’enfant a donc grandi dans l’âge d’or du manga, avec une quantité de titres aussi grande que leur diversité. Ainsi, outre les shônen nekketsu mythiques, il se régale avec la lecture de comédies romantiques comme Video Girl Ai. C’est cependant le Shônen Magazine qui lui fera la plus forte impression, notamment avec les œuvres de Ken Akamatsu, initiateur de la vague des harem mangas avec Love Hina en 1998.

Reiji Miyajima s’inscrit donc dans une école spécialisée dans l’art du manga une fois diplômé du lycée. Durant deux ans, il y a apprend les rudiments et les finesses du métier, se forgeant ainsi les armes nécessaires pour participer aux concours organisés par les revues de prépublication majeures… à commencer par le Shônen Magazine de Kôdansha. Il s’y fait remarquer en 2005, à 20 ans, où il se retrouve primé à deux reprises. L’éditeur l’envoie alors assister divers mangakas, même si le débutant n’y reste jamais très longtemps. Son record ? Un mois avec Yûji Terajima, auteur d’Ace of Diamond ! Miyajima préfère en effet multiplier les mentors, pour piocher dans leurs méthodes de travail différentes les techniques qu’il appliquera dans sa propre carrière. Celle-ci débute en 2008 avec un one-shot dans le Shônen Magazine, et prend son essor deux ans plus tard, quand il se voit confié le titre AKB49 : Ren’ai Kinshi Jôrei. Le manga s’étalera sur 29 tomes jusqu’en 2016, et offrira à Miyajima les moyens de développer son studio. Il fait ainsi en sorte d’installer les prises électriques au plafond, de sorte que personne, lui comme ses assistant(e)s, ne se prenne les pieds dans les câbles.

En effet, le mangaka travaille quasi exclusivement en numérique, une méthode qui lui permet de gagner énormément de temps, mais également de travailler depuis n’importe où, grâce à la tablette qui ne le quitte jamais, et de proposer ses illustrations sur Twitter et Instagram. 2017 marque un double tournant dans sa carrière. Le producteur des AKB48, Yasushi Akimoto, lui demande de créer les designs des idols du groupe virtuel 22/7 mais, surtout, Reiji Miyajima lance son premier manga original, Rent-A-Girlfriend. Sa romcom devient un triomphe éditorial, adapté en anime en 2020. Alors qu’une seconde saison a été annoncée, le manga, qui en est déjà à 19 tomes au Japon, débarque en France aux éditions noevegrafx ! De quoi faire de Reiji Miyajima une star dans notre pays !

Parlez-en à vos amis !

A propos de l'auteur

Matthieu Pinon
Facebook