#TBT : Genshi Shônen Ryû

0

À l’occasion de la sortue de L’Encyclopédie des animés, AnimeLand revient sur un titre préhistorique… et pas uniquement parce qu’il a été diffusé il y a un demi-siècle !

En pleine préhistoire, un bébé à la peau blanche naît… pour être aussitôt banni par sa tribu, qui ne supporte pas l’apparition de cet être de couleur différente. Un singe femelle, Kitty, le recueille alors et l’élève comme son propre enfant. Hélas, Ryû, qui est devenu désormais un homme, la perd quand elle se fait attaquer par un dinosaure, Tyranno. Bien décidé à venger sa mère adoptive et à retrouver sa mère naturelle, Ryû se lance dans une grande aventure, en compagnie d’une jolie jeune femme, Ran, en quête de son petit frère disparu, Don

À l’origine de Genshi Shônen Ryû, se trouve La trilogie de Ryû, publiée entre 1970 et 1976 par Shôtarô Ishinomori. Le premier arc, Ryû no Mishi, pure épopée SF en huit volumes, nous était d’ailleurs parvenu grâce aux éditions Glénat, sous le titre Le voyage de Ryû. La dernière, Banchô Wakusei (littéralement « Ryû sur une autre planète »), s’étale pour sa part sur cinq tomes. C’est donc probablement pour sa brièveté (3 tomes), que Genshi Shônen Ryû (« Ryû le garçon de la grotte ») est choisie par Toei Animation pour être transposée sur le petit écran en 22 épisodes (qui occultent toutefois la partie finale consacrée à l’Atlantide). Diffusée à partir du 30 octobre 1971 sur TBS en parallèle de sa parution dans le Weekly Shônen Champion, la série se montre étonnamment moderne par son discours traitant du racisme et de la tolérance.

Il faudra attendre presque vingt ans pour que la série soit diffusée en France, sous le titre Nolan, l’enfant des cavernes, en 1989 dans Youpi l’école est finie sur La 5. Malgré son âge, elle touchera quand même les spectateurs grâce à son message toujours d’actualité, mais surtout pour ses qualités artistiques. On trouve en effet au design des artistes débutant une carrière prodigieuse, Kazuo Komatsubara et Shingo Araki ! Le décalage entre les deux époques se fait en revanche sentir au niveau des génériques : interprétés par Ichirô Mizuki et Mitsuko Horie en VO, deux icones des années 70, ils reviennent à Jean-Paul Cesari en VF, quelques mois avant qu’il n’atteigne la consécration avec Nicky Larson. Oubliée de quasi tout le public français Genshi Shônen Ryû / Nolan, le fils des cavernes est l’une des nombreuses pépites exhumées par le premier tome de L’encyclopédie des animés que vient de publier Ynnis. Les autres vous attendent dans ses pages !

Parlez-en à vos amis !

A propos de l'auteur

Matthieu Pinon
Facebook