#TBT : La loi d’Ueki

0

Joli succès du début du millénaire, La loi d’Ueki semble pourtant avoir été oublié par beaucoup de mangaphiles. AnimeLand revient sur ce shônen à l’occasion de ses vingt ans.

Il est temps de remplacer Dieu. Pour cela, s’organise un grand tournoi dans lequel vont s’affronter 100 candidats. Chacun d’eux a été recruté au collège par un Aspirant-Dieu, qui lui a fourni un don bien particulier, plus ou moins efficace en combat. Ainsi, certains peuvent transformer l’eau dans leur bouche en feu… quand d’autres ont le pouvoir d’encouragement ! Sélectionné par son professeur M. Kobayashi, Kôsuke Ueki est capable de transformer les déchets en arbres. Néanmoins, chaque gagnant d’un duel peut ajouter à sa panoplie un des pouvoirs du perdant, et ce jusqu’à la victoire finale. Elle apportera à l’Aspirant-Dieu la place de Dieu, et au collégien ayant combattu le « don vierge », un pouvoir qu’il ou elle pourra choisir à sa guise.

Quand il entame La loi d’Ueki dans les pages du Shônen Sunday, hebdomadaire de Shôgakukan, Tsubasa Fukuchi ne se pose pas de question et opte pour un trope classique du nekketsu : le tournoi ! Après tout, Shaman King ne triomphe-t-il pas en ce début de millénaire ? Cela permet au mangaka de se concentrer avant tout sur ses personnages, à qui il offre des backgrounds plus originaux les uns que les autres. Citons ainsi Rinko Jerrard la schizophrène, ou Seiichirô Sano dont la passion pour les onsen est plus forte que tout ! En comparaison, le premier antagoniste principal de La loi d’Ueki, Robert Haydn, fait presque figure de cliché puisqu’il souhaite éradiquer l’espèce humaine. On comprend donc mieux pourquoi, à mi-parcours, Tsubasa Fukuchi change radicalement la donne de son manga. Non seulement l’adversaire principal est modifié, mais le principe même du tournoi est bouleversé puisque les candidats s’affrontent désormais en équipe !

Au total, La loi d’Ueki s’étalera sur seize tomes, le premier sortant dans les librairies japonaises le 18 décembre 2001. Si le manga se termine en 2007, la série animée adaptée par le studio DEEN en 2005 réussira le pari de transposer la quasi intégralité du scénario en 51 épisodes, sous la direction de Hiroshi Watanabe (Jigoku Shôjo, Hetalia). Bien que le manga comme l’anime aient pris un petit coup de vieux d’un point de vue esthétique, La loi d’Ueki reste d’une modernité folle vingt ans après ses débuts ! Outre son aspect « battle royale », très tendance aujourd’hui, le titre s’inscrit, en arrière-plan des combats, dans une réflexion écologique que cristallise le pouvoir de son héros ! Il est donc surprenant que, après une première publication chez Pika entre 2004 et 2007, aucun éditeur n’ait choisi de remettre ce titre vintage au goût du jour. D’autant plus que son épilogue en cinq tomes, La loi d’Ueki Plus, est encore inédit !

Parlez-en à vos amis !

A propos de l'auteur

Matthieu Pinon
Facebook