Personnalité de la semaine : Dice Tsutsumi

0

Bercé par des influences culturelles multiples, Dice Tsutsumi cherche à créer des ponts culturels entre les continents. Sa série Oni, dont le trailer vient de sortir, en est le parfait exemple !

Bien qu’il soit né à Tokyo en 1974, alors que l’animation japonaise connaissait une expansion sans précédent, Daisuke Tsutsumi ne s’oriente que tard vers une carrière artistique. Suite au divorce de ses parents alors qu’il n’avait que cinq ans, lui et sa sœur sont élevés exclusivement par leur mère. Cette dernière insiste pour qu’ils passent leur scolarité dans l’université Wakuo, qui couvre tous les cycles scolaires de la maternelle au lycée. Sa passion à l’époque ? Le base-ball ! C’est uniquement quand il part s’installer aux États-Unis, et plus précisément à New York, que Daisuke Tsutsumi se découvre une fibre artistique, en étudiant la peinture à l’huile dans la prestigieuse School of Visual Arts.

Une fois diplômé, en 1998, il est embauché en tant qu’illustrateur dans la branche de logiciels pédagogiques de Lucasfilms, Lucas Learning. À l’issue de ce premier contrat, en 2000, il intègre les studios Blue Sky au poste de coloriste et d’effets visuels (notamment sur L’âge de glace), où il passera une décennie. Durant cette période, celui qui se fait désormais surnommer Dice met à contribution la diversité de sa culture. Ainsi, en 2006, avec l’illustrateur Gérald Guerlais, il lance le projet Sketchtravel : un carnet à dessin voyage pendant quatre ans, transmis de la main à la main par des artistes qui, ensemble, dessinent sur chaque double page. Après un périple à travers douze pays, l’ouvrage unique est mis aux enchères, les bénéfices étant reversés à des ONG participant à l’éducation dans des pays défavorisés. De même, en 2008, il lance le projet « Totoro Forest », afin de réunir depuis les USA des fonds pour la fondation à but non lucratif Totoro no Furusato, destinée à sauver la forêt des collines de Saitama. Ce qui lui permet certainement de marquer des points auprès du père de sa femme (qu’il épouse en 2009), un certain… Hayao Miyazaki.

En 2010, Dice Tsutsumi quitte Blue Sky pour rejoindre Pixar. Il y réalise, avec Robert Kondo, le court-métrage The dam keeper, primé dans de nombreux festivals et nominé aux Oscars. Suite à ce coup d’éclat, les deux amis décident de tenter leur chance, et fondent leur propre studio, Tonko House. C’est là que Dice Tsutsumi développe la série Oni : Légendes du tonnerre, réalisée apparemment en stop-motion mais, en fait, produite informatiquement. Il y mêle la mythologie japonaise de son enfance à la technologie 3D qu’il a acquise aux États-Unis, et recrute des pointures sur chaque continent, de la scénariste multi-primée Mari Okada au comédien-vedette de Star Trek George Takei. La bande-annonce qui vient d’être diffusée sur Internet augure du meilleur quant au résultat final, attendu sur Netflix le 21 octobre. En attendant, Dice Tsutsumi continue de travailler sur des projets réunissant le meilleur des talents, tous continents confondus !

Parlez-en à vos amis !

A propos de l'auteur

Matthieu Pinon
Facebook