Chronique Manga : The Alexis Empire Chronicle vol. 1

0

L’une des dernières pioches de l’éditeur Doki Doki sort de chez Square Enix. Née en 2018 et passée par le Gangan Online et Young Gangan, elle compte 4 tomes et continue sa publication. Dès les premières annonces, certains raccourcis ont été fait en cette aventure et des titres comme Berserk. Pourtant, cette série écrite par Awamura Akamitsu  (il s’agit d’un light novel parus en 2016 chez SoftBank) et illustrée par Sato Isamu, avec Tamagonomkimi au chara design, n’a que très peu de lien avec la dark fantasy de notre ami Kentarô Miura.

Si le récit mêle conflit politique (réglé à grands coups d’épées et de haches dans le flanc) et parcours initiatique d’un jeune guerrier courageux, le trait d’union s’arrête là ou presque (c’est vrai que l’aspect Chevalier Noir et son comportement démoniaque ne passent pas inaperçus …). The Alexis Empire Chonicle est un pur manga de guerre, très très généreux dans sa propension à parcourir les champs de batailles. C’est d’ailleurs un constat paradoxale, il est difficile d’être méchant avec le titre tant son dessinateur se déchire sur chaque planche. Il faut bien mesurer la mission de mettre en scène autant d’armures s’entrechoquant. Les affrontements ont le sens du mouvement, se veulent plutôt réalistes (dans la gestuelle), ne jouant jamais l’hors cadre ni usant de ficelles afin d’éviter un arrière plan (aligner les masses de soldat ne fait pas peur au manga). Non, sur ce point The Alexis est convaincant et mérite le respect.

Lire un extrait 

En terme d’écriture, nous avons là de vrais enjeux, avec une troupe de soldats acculés, menée avec brio par une femme forte et intelligente (sans sexualisation). Il est facile de s’attacher à cette quête puisque nos soldats sont lâchés par leurs propres autorités : privée de ravitaillement, la troupe manque de ressources pour repousser les vagues ennemies et doit peu à peu s’incliner. Un aspect survival efficace, violent, qui nourri ensuite une vengeance permettant d’amener de nouveaux personnages.

Si l’histoire ne dépaysera pas les habitudes du genre, le scénario très didactique sauvegarde son intérêt (il y a des pertes) et les personnages  sont au niveau (plutôt débrouillards). Il est en revanche plus difficile de croire en certaines séquences hors champs de bataille : l’acting et le découpage de scènes plus poignantes ne sont pas aussi réussis, et on évite pas certains clichés. Ca manque un peu de finesse pour nous toucher.

The Alexis Empire Chronicle est un manga qui mérite tout notre respect à la vue de sa générosité : un tome dense, bien rempli par une action ne cédant pas à la facilité. On a lu plus original, on vu plus impressionnant (ou inspiré en matière de chara), mais cela ne doit pas nous faire oublier (banaliser) les efforts pondus par Sato Isamu (et ses assistants ?) sur chaque planche.  Ce premier tome repose donc sur son action, et en attendant de voir si les enjeux demeurent dignes du scénario, The Alexis mérite quand même le coup d’œil.

5.8 À saluer

Impossible d'être méchant avec ce premier tome de The Alexis. En attendant d'en savoir davantage concernant son récit, sa débauche graphique est telle que la lecture passe d'une traite. Une belle performance pour Sato Isamu, et un titre appréciable dans le genre à défaut d'être novateur.

  • Dessin 8
  • Scénario 6
  • Originalité 5
  • Audace 4
  • Note public (survolez et cliquez pour voter !) (0 votes) 0
  • Auteurs Awamura Akamitsu,  Sato Isamu, Tamagonomkimi 
  • Editeur VFDoki Doki
  • Editeur VOSquare Enix
  • PrépublicationGangan (Young et Online)
  • GenreGuerre, Action
  • Typeseinen
  • Date de sortie3 novembre 2020
Parlez-en à vos amis !

A propos de l'auteur

Cami-Sama