#TBT : Angel Sanctuary

0

Star des librairies françaises au début du siècle, la saga gothique de Kaori Yuki semble aujourd’hui tombée dans l’oubli… Vingt-cinq ans après ses débuts, que reste-t-il d’Angel Sanctuary ?

A 16 ans, Setsuna est devenu une vraie petite racaille. La faute à un père absent, mais aussi à une mère suspicieuse. Cette dernière a en effet percé le secret de son fils aîné, dévoré par son amour incestueux envers sa sœur Sara. Rongé par la culpabilité, Setsuna apprend soudain la vérité : il est l’incarnation actuelle de l’archange organique Alexiel, victime d’une malédiction divine pour s’être rebellée contre ses supérieurs. Avant d’être bannie du Paradis, elle avait tout juste eu le temps d’emprisonner son frère jumeau, aussi mégalo que dangereux, au sein de notre planète. Désormais réveillé, l’archange inorganique Rochiel cherche à se venger de sa sœur ! Bien malgré lui, Setsuna se retrouve embarqué avec Sara dans un conflit cosmogonique qui semble dépasser les deux adolescents…

Débuté en juillet 1994 dans les pages du mythique Hana to Yume, Angel Sanctuary distillera pendant vingt tomes son intrigue vénéneuse à travers des références à de multiples mythes religieux : chrétien, juif, grec, nordique… Kaori Yuki mêle le souffle des textes anciens à la fièvre de la littérature gothique, avec pour fil conducteur tout au long de la saga le thème des amours interdites. Une fusion sur le fond comme sur la forme, puisque la mangaka représente les êtres surnaturels comme des fashion victims de Harajuku ! Froufrous ou cuir clouté, tatouages ou piercings, la mode gothique du tournant des années 2000 trouve son apogée dans les pages d’Angel Sanctuary. Sans concession, le manga abordera de front des thématiques délicates comme l’inceste, l’homosexualité, l’identité de genre ou le suicide. On comprend mieux pourquoi, malgré son succès, Angel Sanctuary ne sera pas adapté en série animée, mais en trois OAV qui ne feront qu’effleurer son histoire.

Arrivé en France au début des années 2000 via Tonkam, le manga y devient rapidement une des meilleures ventes ! Angel Sanctuary s’éloigne en effet des bluettes romantiques jusqu’ici habituelles dans le shôjo, et attire un public jusqu’ici imperméable au manga, mais attiré par l’esthétique gothico-emo et l’ambiance morbide qui s’en dégagent. Après tout, nous sommes en plein boom Tokio Hotel ! Tout comme le groupe allemand, Angel Sanctuary semble désormais appartenir à un passé révolu. Pourtant, en y regardant bien, rares sont les titres à pouvoir rivaliser depuis vingt-cinq ans avec ce manga qui sublime la beauté des tourments de l’âme adolescente.

Parlez-en à vos amis !

A propos de l'auteur

Matthieu Pinon
Facebook