Personnalité de la semaine : Kôji Kumeta

0

Avec l’adaptation de Kakushigoto en série anime, Kôji Kumeta revient sur le devant de la scène. Saura-t-il y rester, après plusieurs chutes l’ayant forcé à rebondir ?

Le destin voulait-il que Kôji Kumeta devienne mangaka ? On pourrait se le demander, tant les aléas de la vie l’ont guidé vers cette profession. Durant son cursus à l’université privée de Tokyo Wako, le jeune homme né en 1967 à Kanagawa obtient un diplôme de professeur d’arts et un poste dans le même établissement… qui disparaît aussitôt, suite à une restriction dans l’enseignement secondaire. Kumeta se tourne alors vers le manga : repéré par Shôgakukan, il fait ses premières armes en tant qu’assistant de Mitsuru Adachi.

Quand débute en 1991 Go!! Southern Ice Hockey Club dans le Shônen Sunday, les lecteurs s’amusent de son humour grivois inédit. A la fin de la série sur son 23e tome en 1996, Kôji Kumeta est catalogué comme un mangaka gras et pervers ; et ce n’est pas en ayant montré ses fesses lors d’un événement public organisé par son magazine qu’il arrange les choses ! Le semi-succès de Katte ni Kaizô et son annulation au 26e tome en 2004 mine le moral du mangaka, une dépression dont il tire en catharsis Sayonara Monsieur Désespoir (Pika Edition). La comédie cynique et morbide initie la nouvelle direction dans laquelle s’oriente Kumeta, l’humour noir et grinçant : quand il reçoit un prix pour ce manga, il organise une fausse cérémonie d’obsèques !

Revenu en grâce suite à l’adaptation anime de Sayonara Monsieur Désespoir produite au studio Shaft, Kumeta distille à travers ses séries suivantes des blagues venimeuses envers l’industrie du manga. Tout le monde y passe, ses assistants, son éditeur, et surtout Ken Akamatsu, souffre-douleur préféré du mangaka. Passé indépendant en 2014, il en rajoute une couche en se moquant également de lui-même dans le manga déluré Kakushigoto (éditions Vega), ou la vie compliquée d’un mangaka hentai cachant sa profession à sa fille. Tout juste sorti au Japon, le dixième tome annonce la production d’une série anime à venir en 2020… Puisse ce nouvel envol de Kôji Kumeta être le bon !

Parlez-en à vos amis !

A propos de l'auteur

Matthieu Pinon

Ecrire un commentaire