Après trois ans et demi de production, le prochain Miyazaki n’est développé qu’à 15 %

0

Dans le cadre d’un interview, menée par Takeru Satoh (acteur principal du film Rurouni Kenshi), venu interroger Miyazaki sur son prochain projet, Toshio Suzuki, producteur du Studio Ghibli a confié que ce prochain film, Kimi-tachi wa Dô Ikiru ka, était développé à environ 15 %, fin octobre dernier, après trois ans et demi de production. L’interview a été diffusée mardi sur la chaîne NHK General lors du documentaire spécial Tokyo Miracle Dai-3-Shû: Saikyô Shôhin Anime.

Suzuki a expliqué Miyazaki, à l’époque, était capable d’assurer 7 à 10 minutes d’animation par mois, et il avait été planifié qu’il assurerait le rythme de cinq minutes par mois, soit, approximativement une heure par an, pour ce nouvel ouvrage. La vérité est toutefois autre puisque l’artiste ne réalise actuellement qu’une minute d’animation par mois.

Le producteur souligne que Miyazaki était sincère lorsqu’il expliquait vouloir prendre sa retraite, après Le vent se lève, mais malgré ses 78 ans, la passion pour son travail ne l’a pas gardé loin du studio bien longtemps.

Dans le numéro d’avril du magazine littéraire Bungei Shunjû, publié en mars, Suzuki s’était déjà exprimé sur la réalisation un peu particulière du titre. « Avec la production de ce nouveau film » se confiait-t’il, « Nous expérimentons un nouveau procédé : pas de deadline déterminée. Je suis impatient de voir quel impact cela aura sur le développement. » En temps normal, les studios Ghibli sont rythmés par ces échéances : d’ailleurs, quand Miyzakai a présenté l’arrivée du nouveau projet cinématographique lors d’une émission spéciale, une date butoir avait été mentionnée. Suzuki insistait cependant déjà sur le fait que ce n’était plus au goût du jour.

Source : ANN
New rédigée par Delphine

Parlez-en à vos amis !

A propos de l'auteur

Bruno

Défendre les couleurs d'AnimeLand était un rêve. Il ne me reste plus qu'à rencontrer Hiroaki Samura et je pourrai partir tranquille.

Ecrire un commentaire