Jojo’s Bizarre Adventure arrive le 1er mars sur Netflix France

0

La plateforme de VOD Netflix France gonfle un peu plus son catalogue anime avec les arrivées de plusieurs segments de la franchise Jojo’s Bizarre Adventure. Ainsi, les parties Phantom Blood/Battle Tendency et Stardust Crusaders seront accessibles le 1er mars prochain.

Les informations ne sont pas encore données concernant les versions attendues. D’autres anime sont en négociations, à commencer par My Hero Academia ou One Piece, si l’on en croit les propos de Netflix via Twitter.

La saison Stardust Crusaders -3e arc du manga de Hirohiko Araki– furent réalisées en 2014, toujours chez David Production. Déjà présent sur la saison 1, Kenichi Suzuki (Drifters) revient à la manœuvre, secondé par Naokatsu Tsuda, et accompagné du très bon Masahiko Komino au chara-design.

En France, l’anime est aussi disponible sur ADN mais aussi Crunchyroll  (Golden Wind) et en DVD / Blu-ray chez Kazé. Le manga l’est lui chez Delcourt / Tonkam.

Résumé Kazé :
“L’histoire : Nouvelle époque. Nouveau continent.
1983. Océan Pacifique. Au large des îles Canaries, un navire remonte du fin fond de l’océan un énorme coffre finement sculpté et décoré de bijoux. Les marins sont convaincus : ils sont enfin tombés sur un grand trésor ! Mais bizarre, la caisse semble fermée de l’intérieur alors ils décident de la forcer.Quelque temps plus tard, le navire est retrouvé à la dérive, l’équipage s’est volatilisé et le coffre est vide…
1987. Japon. Jotaro Kujo, jeune homme de 17 ans surnommé Jojo, est incarcéré pour coups et blessures. Sa mère vient le libérer, mais celui-ci refuse de sortir de sa cellule car il prétend être possédé par un esprit démoniaque. C’est son grand-père Joseph et son ami Mohammed Abdul, tous deux revenus d’un périple en Égypte, qui réussiront à le convaincre de sortir en lui révélant qu’il possède un pouvoir psychique, le « Stand », ranimé suite au retour de l’ennemi juré de la famille : Dio !

Source : Netflix

Parlez-en à vos amis !

A propos de l'auteur

Bruno

Défendre les couleurs d'AnimeLand était un rêve. Il ne me reste plus qu'à rencontrer Hiroaki Samura et je pourrai partir tranquille.

Ecrire un commentaire