12 nouvelles séances en France pour le film Made in Abyss : L’aurore de l’âme

0

Outre le Grand Rex de Paris, le film Made in Abyss : L’aurore de l’âme s’offre de nouvelles séances le 28 février prochain en France. La plateforme de diffusion Wakanim dresse la liste des cinéma Kinepolis concernés par l’offre.

Réservation des billets

Attention, le film est interdit au mois de 12 ans. Il est arrivé le 17 janvier au Japon, et est toujours produit avec amour par Kinema Citrus et un staff inchangé, à commencer par la musique de Kevin Penkin, le monster design de Kou Yoshinari  et la direction artistique d‘Osamu Masuyama. On peut aussi noter la présence de l’animateur Hiroko Oguri (un habitué de chez BONES) pour superviser l’animation.

Voilà un bon moyen de patienter en attendant la suite !

Résumé Wakanim :
“Dans un monde où tout a été exploré, il ne reste plus qu’un seul mystère : le gouffre nommé Abysse. Il est si profond que personne n’en a encore vu le bout. Il abrite des créatures singulières, et on y trouve de précieuses reliques au fonctionnement inexplicable et impossibles à reproduire. Cet Abysse fascine tant les gens qu’ils ne peuvent s’empêcher d’y partir à l’aventure. Au fil des générations, ces courageux aventuriers qui bravent le gouffre furent appelés caverniers.
Rico est une jeune orpheline habitant à Orse, la ville bâtie aux abords de l’Abysse. Son rêve est de devenir une grande cavernière comme sa mère, Lisa, et de découvrir le secret de ce gouffre. Un jour, alors que d’autres caverniers découvrent le sifflet blanc de Lisa, Rico se décide à plonger jusqu’au fond
de l’Abysse. Légu, le robot amnésique que Rico avait trouvé peu avant cela, part avec elle pour tenter de recouvrer ses souvenirs.

Arrivés au quatrième niveau de l’Abysse, Rico se fait grièvement blesser par un perceballe. Un
cavernier perdu, Nanatchy, vient à sa rescousse. Nanatchy finit par rejoindre leur groupe, et tous trois partent en direction du cinquième niveau, où les attend Bondold. Là-bas, ils vont rencontrer une jeune fille du nom de Prushka.

Source : Wakanim

Parlez-en à vos amis !

A propos de l'auteur

Bruno

Défendre les couleurs d'AnimeLand était un rêve. Il ne me reste plus qu'à rencontrer Hiroaki Samura et je pourrai partir tranquille.

Ecrire un commentaire