Personnalité de la semaine : Naoshi Arakawa

0

L’anime de Your lie in april avait révélé son auteur auprès des fans, l’adaptation de son manga Sayonara Football qui débute cette semaine va finir de faire connaître Naoshi Arakawa.

Naoshi Arakawa est un grand timide. À tel point qu’aujourd’hui encore, il n’a toujours pas dévoilé sa date et son lieu de naissance. Tout au plus sait-on qu’il a grandi dans une province rurale du Japon, dans une ambiance traditionnaliste marquée par le bon sens paysan. Pour un garçon réservé comme lui, il était inconcevable d’exprimer publiquement son envie de devenir mangaka, sous peine de s’entendre rétorquer les classiques « Oublie ces rêves d’enfant ! » et autres « Tourne-toi plutôt vers un vrai travail ! ». Pourtant, Arakawa sent depuis sa tendre enfance le désir de raconter des histoires, un désir alimenté par les magazines de prépublication que son père achète pour lui et son grand frère. Ainsi, le petit garçon recopie dans les marges de ses cahiers les héros de Kinnikuman et de Hokuto no Ken, ou dessine des yonkoma inspirés de Saint Seiya !

Bien qu’il garde son ambition secrète, l’adolescent ne baisse pas les bras et s’inscrit au club de manga de son université. Encouragé par un camarade, il postule à un concours du Shônen Magazine mensuel qu’il lisait enfant. Le sujet de sa nouvelle lui vient spontanément en voyant une violoniste à la télé : même si Kôdansha publie déjà un manga musical avec BECK, une histoire axée sur le classique a ses chances. Fine intuition, puisqu’il remporte le concours, et publie dès 2007 son premier titre professionnel, l’adaptation du roman fantastique A school frozen in time de l’autrice Mizuki Tsujimura (Bungo Stray Dogs). C’est à nouveau le petit écran qui l’inspire pour sa première série autonome où il gère scénario et dessin : un reportage sur Homare Sawa, capitaine de l’équipe de football féminin nationale donne naissance à Sayonara Football (disponible aux éditions Ki-oon), bouclée en deux tomes dans le magazine E-no entre 2009 et 2010.

Arakawa reprend alors la nouvelle de ses débuts pour la développer avec l’ampleur qu’il souhaitait au départ, maintenant qu’il a acquis l’expérience pour le faire. Entre 2011 et 2015, Your lie in April fait pleurer les lecteurs du Shônen Magazine, avant d’être adapté en série animée chez A-1 Pictures (22 épisodes sur Wakanim et Netflix). Un tome bonus rejoint pour l’occasion les 11 volumes reliés, tous disponibles en français aux éditions Ki-oon – seul le long métrage live de 2016 manque à l’appel en France. Après quelques mois de repos, le mangaka reprend sa série sur le football féminin, cette fois dans les pages du Shônen Magazine : Farewell, my dear Cramer s’étalera au final sur 13 volumes entre 2016 et 2020 au Japon. Encore inédite en France, cette suite ne devrait pas le rester bien longtemps puisque son adaptation animée, qui débute le 4 avril, débarque sur Crunchyroll. De quoi mettre en confiance ce grand timide qu’est Naoshi Arakawa pour sa prochaine série ?

Parlez-en à vos amis !

A propos de l'auteur

Matthieu Pinon
Facebook