Lupin III et Violence Jack en blu-ray chez le nouvel éditeur naBan animé

0

C’est la grosse annonce du jour : le jeune éditeur manga naBan ouvre sa branche animation avec le label naBan animé et annonce ses deux premières sorties (et pas des moindres) : LUPIN III – Le secret de Mamo et Violence Jack.

Avant de (re)présenter ces deux très belles productions, voici la ligne éditoriale de naBan animé : elle proposera des œuvres en Blu-Ray et, quand la version 4K est disponible, un bundle Blu-Ray + UHD.

  • Le sous-titrage dépendra des titres : soit entièrement refait depuis le japonais soit actualisé (revu ?).
  • Le doublage français sera celui d’origine et bénéficiera d’un travail de réétalonnage du son afin qu’il puisse être de la meilleure qualité possible.
  • Le but de naBan animé est aussi de permettre la préservation des versions françaises inutilisées depuis longtemps, parfois seulement disponibles en VHS, et qui feront donc l’objet d’une restauration en vue de les rendre à nouveau exploitables.
  • Nos produits ne seront pas distribués en magasin mais uniquement en ligne, sur notre site.
  • Chaque titre sera proposé avec un packaging initial limité à 1 000 exemplaires. Une fois cette première édition épuisée, et selon le succès du titre, une version au packaging plus simple pourra être proposée à 500 exemplaires.

ATTENTION ! Dans le cas d’une restauration 4K, seul le premier tirage disposera d’un bundle Blu-ray + UHD jusqu’à épuisement du stock. En cas de succès et de repressage, seule la version Blu-Ray restera disponible à la vente. Ne tardez donc pas trop lors des précommandes !

Les deux premiers titres de 2023 sont donc LUPIN III – Le secret de Mamo et Violence Jack. Produit avec talent et diffusé en 1978, LUPIN III – Le secret de Mamo est un film connu comme étant plus proche du ton (adulte et impétueux) du manga d’origine signé Monkey Punch (par opposition aux premières adaptations de Lupin et sa bande). On retrouve néanmoins le studio TMS aux commandes, avec le vétéran Sôji Yoshikawa (chara designer de Dougram) à la direction et la légende Yasuo Ôtsuka à ses côtés. Le film avait connu une sortie en France au cinéma en 1981 puis différentes éditions vidéo, la dernière datant de 2005.

.         

« naBan proposera les deux versions françaises disponibles : celle de 2005, utilisée en DVD et au cinéma, mais surtout pour la première fois en numérique, la version française produite pour la sortie du film en France en 1981. Cette VF sera entièrement restaurée au niveau du montage, de la synchronisation et de l’étalonnage du son. Le film sera accompagné de bonus, dont les bandes-annonces japonaises d’époque. Le titre sera disponible en VOSTF et VF. »

La 2e annonce est labelisée Go Nagai ! Et ce n’est pas un surprise quand on connait l’amour du fondateur de naBan pour cet auteur qu’il avait édité avant (lire notre article dédié à Christophe Geldron dans notre HS Goldorak et les Robots Géants). Voici donc (re)venir Violence Jack, manga fleuve de 1973, et ses 3 OVA bien violentes, en version non censurée ! Ces morceaux furent produits à différentes époques : Harem Bomber Hen (1986, par Kamijô Osamu), Jigoku Gai (1998, par Ichiro Itano) et Hell`s Wind Hen (1990 par Takuya Wada, alors chara designer sur les premiers segments. Elle narre le quotidien post-apo d’une Terre où la loi du plus fort l’emporte.

Ce récit violent et qui contient plusieurs scènes de sex, n’adapte qu’une partie du manga mais peut se suffire à lui même via trois histoires relativement indépendantes. Ces OVA étaient sorties en 2003 chez nous, mais dans le « désordre » et censurées.

 

« Le son VF sera entièrement restauré afin d’éliminer tous les défauts d’époque et permettre une écoute optimale. Et rien que pour vos yeux, nous vous proposerons la version non censurée ! Le blu-ray sera complété par différents bonus. Le titre sera disponible en VOSTF et VF. »

Source : mail de naBan

Parlez-en à vos amis !

A propos de l'auteur

Bruno

Défendre les couleurs d'AnimeLand était un rêve. Il ne me reste plus qu'à rencontrer Hiroaki Samura et je pourrai partir tranquille.

Facebook