Personnalité de la semaine : Etsuko Ichihara

0

Décédée douze jours avant son 83e anniversaire, Etsuko Ichihara laisse derrière elle une carrière de plus de cent films… dont deux jalons de l’animation nippone.

Née en 1936, c’est dans le Japon en pleine reconstruction d’après-guerre qu’Etsuko Ichihara entame sa formation de comédienne. Elle intègre à vingt ans la troupe de théâtre Haiyuza, où elle se fait vite remarquer en remportant plusieurs prix du jeune espoir (notamment en 1959, 1963 et 1964). Tout semble sourire à la jeune femme qui, bien que mariée en 1961, se fait courtiser par le cinéma. Et notamment celui d’animation.

Elle prête ainsi sa voix à Helena, déesse au rôle crucial dans le film Cyborg 009 sorti en 1967, mais surtout à Hida, premier rôle féminin du chef-d’œuvre d’Isao Takahata sorti l’an suivant, Horus, prince du soleil. S’affirmant avec la quarantaine, la comédienne n’oublie pas son enfance marquée par la seconde guerre mondiale, et participe à plusieurs projets abordant frontalement le traumatisme de la bombe nucléaire, comme l’adaptation live de Gen d’Hiroshima en 1977. Elle sera d’ailleurs couronnée d’un Japan Academy Award (l’équivalent du César) de la meilleure actrice dans un second rôle pour le poignant Pluie Noire de Shohei Imamura en 1989.

S’orientant essentiellement vers les dramas dans les années 90, la comédienne sélectionne avec soin ses rôles au cinéma, tant en live (L’anguille, An) qu’en animation. On la retrouve ainsi dans un petit rôle au générique d’Arashi no yoru ni, adaptation par Gisaburô Sugii d’un livre pour enfants ayant plafonné au box-office nippon en 2005. Mais c’est son ultime performance en tant que grand-mère de Mitsuha dans Your name. qui inscrit le nom d’Etsuko Ichihara au firmament qu’elle rejoindra trois ans plus tard.

Parlez-en à vos amis !

A propos de l'auteur

Matthieu Pinon
Facebook