#TBT : Ichigo 100%

0

Autrefois, les femmes donnaient pour seul indice leur mouchoir à un éventuel prétendant. Il y a vingt ans, Ichigo 100% changeait la donne en choisissant pour morceau de tissu… une culotte !

Comme chaque soir, Junpei Minaka monte prendre l’air sur le toit de son collège. À peine a-t-il ouvert la porte qu’une camarade aux cheveux décoiffés lui tombe dessus ! Bien malgré lui, Junpei découvre la petite culotte à motif de fraises de l’adolescente. C’est le seul indice qu’il a pour identifier la collégienne… ainsi qu’un carnet de mathématiques portant le nom d’Aya Tôjo. Quelle n’est pas sa surprise, le lendemain, de réaliser qu’Aya Tôjo est une adolescente coincée, aux nattes bien nouées et avec de grosses lunettes ! Elle ne ressemble en rien à sa rencontre de la veille ! D’ailleurs, selon ses potes Komiyama et Okusa, la populaire Tsukasa Noshino porterait ce genre de dessous… ce que confirme l’intéressée. Mais, alors que Junpei sort avec cette dernière, il apprend qu’Aya possède également ce modèle de culotte. Qui est donc celle qui a tant bouleversé notre héros passionné de cinéma ?

À l’origine, Mizuki Kawashita voulait faire une carrière dans le shôjo. Elle a d’ailleurs commencé en 1994 en tant qu’illustratrice pour la revue yaoi June, avant de dessiner deux brefs mangas (un volume chacun) pour le magazine josei Office YOU, Kôkôdanshi Boys et Sora no Seibun. En 1999, elle s’oriente vers un public plus jeune, mais toujours féminin, à travers le magazine Ribon, qui publie deux comédies romantiques un peu plus longues, le body-swapping Akane-chan over drive, et la relation entre une ninja et un garçon faiblard, Kaede Typhoon. Puisque ce registre est par définition mixte, Shûeisha lui propose alors d’intégrer le sommaire du Shônen Jump. À trente ans, en 2011, la dessinatrice y débute Lilim Kiss, série teintée de fantastique puisque c’est une excentrique succube qui y tient le haut de l’affiche… qui sera boudée par le public. Après ce faux départ bouclé en deux tomes, elle entame donc Ichigo 100%, dont le premier volume relié sort dans les librairies le 2 août 2002.

La romcom légèrement teintée d’érotisme tape dans le mille, et s’étalera sur 19 volumes reliés jusqu’en 2005. Le genre connaissant un nouvel essor depuis le succès récent de Love Hina, Ichigo 100% intéresse évidemment les studios d’animation ! Après une première tentative en OAV en 2004, Madhouse produit une série de treize épisodes en 2005 réalisée par Osamu Sekita (Shin Captain Tsubasa, Transformers (séries de 1998 et 2000)). Trop courte pour couvrir l’intégralité du manga, elle est complétée par quatre OAV dirigées par Tomoki Kobayashi, futur réalisateur de Steins;Gate et Akame ga kill!. Mizuki Kawashita embraiera ensuite avec Hatsukoi Limited, semi-succès en 2007, ses séries suivantes étant loin d’atteindre la même réussite qu’Ichigo 100%. Elle revient donc sur ce triomphe en 2017, soit quinze ans plus tard, avec Ichigo 100% : East side story, suite bouclée en quatre chapitres. Preuve de la longévité de ce titre qui, alors qu’il célèbre ses vingt ans, s’apprête à ravir et émoustiller une nouvelle génération d’adolescents !

Parlez-en à vos amis !

A propos de l'auteur

Matthieu Pinon
Facebook