Personnalité de la semaine : Takahiro Sakurai

0

C’est l’un des comédiens de doublage les plus réputés, présent sur les plus gros blockbusters. Pourtant, s’il fait la une aujourd’hui au Japon, c’est pour… son adultère !

Il s’en est fallu de peu que Takahiro Sakurai ne vende du riz aujourd’hui. Aîné de trois enfants, il aurait dû en toute logique, selon la tradition nippone, reprendre le commerce familial dans la ville d’Okazaki, à 300 km à l’ouest de Tokyo. Mais une interview télévisée d’un comédien de doublage frappe l’enfant, qui décide de faire carrière dans cette voie, avec les encouragements d’un professeur de japonais durant ses années collège. Une fois sorti du lycée, Sakurai se dirige donc vers l’Académie d’Animation de Yoyogi, située dans la ville principale de la préfecture d’Aichi, Nagoya. Durant sa formation, il fait ses premières armes sur des drama radiophoniques, avant d’intégrer une agence artistique.

Son choix se porte sur l’institut 81 Acting, qui compte parmi ses comédiens Toshihiko Seki, seiyuu qu’il admire particulièrement. Mais a-t-il vraiment fait le bon choix ? Sakurai s’interroge, puisqu’il n’obtient aucun contrat. Il envisage même d’abandonner cette carrière en 1999, à 25 ans, mais sa persévérance finit par payer : il obtient quasi simultanément deux rôles récurrents dans Digimon et Kaikan Phrase, ainsi que sa première chanson pour le film d’animation Gate Keepers cette même année. Tout bascule avec le 21e siècle, quand Sakurai reprend deux rôles emblématiques de la pop-culture japonaise. Côté animation, il prête sa voix à Joe Shimamura, héros de Cyborg 009 pour un reboot de la franchise ; côté jeu vidéo, il incarne Cloud Strife, héros de Final Fantasy VII pour Kingdom Hearts, rôle qu’il interprète encore aujourd’hui.

Depuis vingt ans, on retrouve donc son nom au générique des plus grands succès de l’animation nippone. En 2003, il prête sa voix à Kiyomaro Takine, héros de Zatchbell, puis au ténébreux Izuru Kira dans Bleach l’année suivante. On le retrouve également dans le rôle principal de Code Geass en 2006 (Suzaku Kururugi), puis dans celui de l’arrogant Sting Youclif de Fairy Tail à partir de 2009. Plus récemment, on a pu le découvrir grâce aux voix d’Uta dans Tokyo Ghoul, de Griffith dans les films et séries Berserk post-2012, de Satoshi Isshiki dans Food Wars, de Griamore dans Seven Deadly Sins, de l’un des six frangins d’Osomatsu-san et de Giyû Tomioka dans Demon Slayer. Aujourd’hui, il travaille entre autres sur Jujutsu Kaisen, le retour de Bleach et d’Urusei Yatsura, Mob Psycho 100 et Blue Lock. Mais suite à la révélation d’un adultère long de dix ans, il n’apparaît plus dans les événements publics autour de ces licences… sans pour autant cesser de travailler derrière les micros !

Parlez-en à vos amis !

A propos de l'auteur

Matthieu Pinon
Facebook