Commentaires sur le mag

20 sujets de 1 à 20 (sur un total de 77)

Posté dans : Le site AnimeLand.com

  • Lord-Yupa
    Participant
    • Offline
      • Ancien
      • ★★★★
    Lord Yupa le #326737

    Le mag actuel est de fort bonne venue, et j’apprécie sa construction d’ensemble et son choix d’articles.
    Cela ne va pas m’empêcher de critiquer certains points, car je pense que la critique peut être utile et constructive. Sur ce n° 208 je me sens le devoir de rectifier certaines idées reçues, et répandues hélas dans l’article de Kara sur “Gate”, p.49. Pas la faute de Kara d’ailleurs, excellent auteur de BD, dont j’apprécie plutôt le ton objectif d’ensemble sur l’article, hein ! Il ne s’agit que de 6 lignes où il répète docilement ce que certains médias lui ont martelé :
    “L’armée nippone reste sous le coup d’accusations de massacres en Chine (Nankin 1937) encore aujourd’hui contestées par certains nationalistes (au contraire de l’armée allemande ayant reconnu ses crimes de guerre de 1939-1945 depuis longtemps).
    Par l’intermédiaire des Premiers Ministres ou de l’empereur, le Japon S’EST PLUSIEURS FOIS OFFICIELLEMENT excusé pour ses crimes de guerre ; l’empereur actuel Akihito vient encore de le réitérer dans son voyage de décembre dernier aux Philippines. Mais comme cela n’arrange pas les affaires de la Chine et de la Corée du Sud qui cherchent encore et toujours à extorquer au Japon des milliards en “dédommagements”, leur propagande le nie effrontément, bien relayée ici pour de multiples raisons où l’intimidation, surtout chinoise, joue son rôle.
    De plus : les procès de Tokyo en 1946 / 48 tenus par les Alliés EN PRESENCE DE DELEGUES CHINOIS (mais de la Chine de Tchang KaÏ-Chek à cette date) ont identifié et condamné quelque 6000 cas de criminels de guerre ; sur ce nombre 920 furent exécutés (soit beaucoup plus que de nazis !) DONT LE GENERAL RESPONSABLE DES MASSACRES DE NANKIN. Les autres reçurent des peines de prison, de la perpétuité à 7 ans pour les peines les moins lourdes.
    Vous pouvez vérifier entre autres dans le gros dictionnaire “Japon” publié chez Robert Laffont.
    Enfin si quelques nationalistes japonais (ce qui ne veut pas dire “le gouvernement japonais” ! que dire des néo-nazis allemands ? et de Jean-Marie et de ses soutiens en France ?) persistent à nier ou minimiser le massacre de Nankin, c’est justement parce que la Chine le grossit à plaisir à “300 000 civils”. Le Larousse de la Seconde Guerre Mondiale, que personne ne considère comme révisionniste, l’évalue à “100 000 environ”, dont en priorité toute la garnison militaire ayant défendu la capitale. Cette garnison est passée sous silence par Pékin, car c’était l’armée de “l’ignoble Tchang”, qui toujours selon le point de vue des communistes “s’était lâchement enfuie”, abandonnant les civils !!
    C’est vachement crédible. Mais bon, si vous contestez Pékin, vous êtes (comme moi bien entendu) un sale révisionniste…

    Akiko_12
    Participant
    • Offline
      • Grand maitre
      • ★★★★★
    akiko_12 le #327211

    Ah tiens, puisque Yupa a créé ce topic, j’en profite pour vous féliciter pour le numéro précédent (celui avec Le Garçon et la Bête). Le sommaire était vraiment top, et les articles assez captivants. Mention spéciale à Bruno pour le papier sur The Empire of Corpses, c’était intéressant et très bien écrit ! J’ai moi-même adoré le film et je n’avais pas fait le rapprochement Watson-Vendredi/Tô Enjô-Project Itoh (mais bon sang, c’est bien sûr !). Bravo pour cette analyse. ^_^

    Lord-Yupa
    Participant
    • Offline
      • Ancien
      • ★★★★
    Lord Yupa le #328468

    Oui, on a vraiment maintenant de passionnants sommaires, des articles sans lourdeurs, une lisibilité accrue !
    Sur le 208, je trouve excellent le dossierUchronies. Et bien sûr je ne suis pas du genre à me plaindre des 3 pages entières “Nostalgie” consacrées à Dan et Danny qui furent de mes amours comme je l’ai dit ailleurs !
    Mais je n’ai pas encore tout lu du n° 208.

    Veggie11
    Participant
    • Offline
      • Ancien
      • ★★★★
    Veggie11 le #328833

    Pour le 208, j’ai bien aimé le tour d’horizon sur l’urchronie, genre que je ne connais qu’à moitié. Dans l’ensemble, le numéro était vraiment agréable à lire. Par contre j’aurai deux petites remarques (vraiment petites) à transmettre à la rédaction : dans l’article sur Osomatsu-san, vous évoquez l’auteur Fujio Akatsuka et son oeuvre Akko-chan comme étant la première Magical Girl de l’histoire; je croyais que ce titre revenait à Mahô tsukai Sally (c’est ce qu’on peut lire ailleurs). Ensuite, concernant l’article sur Dirty Pair, c’est dommage que vous n’évoquiez pas les difficultés pour sortir la série en DVD, en particulier les problèmes de droits touchant la VF (situation évoquée par Black Box il y a un peu plus d’un an), pour le lecteur comprenne mieux pourquoi cette série culte n’est toujours pas ressortie en DVD.

    Melanie
    Admin bbPress
    • Offline
      • Nouveau
    Mélanie le #331449

    Hello à tous !

    Merci pour ces commentaires ! On est vraiment contents de voir que le contenu de ce numéro vous plait 🙂 On lit toutes vos critiques et on prend note, on va même en parler à nos rédacteurs pour qu’ils puissent venir discuter de leurs articles avec vous !

    Petite rectification cependant : l’article sur The Empire of Corpses a été écrit par Jean-Philippe Dubrulle, et non Bruno 😉

    En passant, le prochain numéro, que nous sommes en train de préparer, sera très spécial. Saurez-vous deviner pourquoi ? (Attention, teaser de folie !)

    Bub
    Participant
    • Offline
      • Ancien
      • ★★★★
    bub le #333675

    En passant, le prochain numéro, que nous sommes en train de préparer, sera très spécial. Saurez-vous deviner pourquoi ? (Attention, teaser de folie !)

    Oh oh ! Hâte de voir comment vous allez fêter l’événement ! ^^

    Lord-Yupa
    Participant
    • Offline
      • Ancien
      • ★★★★
    Lord Yupa le #336941

    On espère un très bon numéro, comme de juste !

    Mais après poursuite de ma lecture du 208, je suis bien obligé de prévenir : je vais démolir cruellement un article, et en applaudir bruyamment un autre. Et si je me le permets, c’est parce que je suis non seulement un lecteur depuis le n° 1, mais aussi pratiquement un des membres fondateurs du mag.

    Les Idols par Aude Boyer, p.16 à 18. Trois pages, tout ça pour ça !

    Certes, j’en conviens, pour des raisons psychanalytiques et culturelles qu’il serait trop long d’exposer ici, le phénomène des Idols provoque le dégoût et la colère des jeunes femmes d’Occident, à part les animatrices de l’émission “Ami Ami Idols” (mais tout le monde n’a pas l’esprit ouvert).
    Pourtant je trouve l’espèce de rage hostile d’Aude Boyer un peu excessive, bien que cette rage ne fasse que prouver ce que je viens de dire.
    En contradiction de son titre pourtant très général, son information ne comporte AUCUN des groupes ou des titres récents, ni AUCUN regard sur les qualités ou défauts des chansons, ou orchestrations, ou chorégraphies des Idols. Seuls, et en marge, les noms de deux “tubes” anciens sont cités : “Love Machine” (1999 !) et “Heavy Rotation” (2011, ça fait 5 ans, on va appeler ça récent…).
    Les groupes “étudiés” si l’on peut dire sont seulement les Morning Musume et les AKB48, deux groupes “has been”, sans s’occuper de leurs oeuvres, paroles, danses, compositeurs, costumes, vidéastes, mais uniquement de leur “exploitation éhontée” par leur production et leur marketing. Acceptable pour un devoir à rendre au prof de sociologie mélanchonniste, mais est-ce bien ce qu’attend le lectorat d’Animeland derrière le grand titre “LES IDOLS” ??
    Même si je ne nie pas qu’Angerme ou Passpo sont des plus nulles, il suffit de regarder Nolife pour découvrir de superbes morceaux des points de vue chorégraphiques et musicaux (avec performances vocales en canon, j’aimerais l’y voir et entendre, Aude Boyer !) comme “Rock Erotic” ou “Ai wa itsumo kimi no naka ni” des Berryz Kôbô, ou encore “Mystery Night ” de S/Mileage, “The Power” ou “Josei chûkan kanrishoku” de °C-ute (dont les paroles dénoncent la pression du regard conformiste sur les femmes).
    Je vais être encore plus féroce : quant à condamner moralement les fantasmes masculins de gambettes pas encore alourdies par la sédentarité devant un écran d’ordi et la bagnole pour aller chercher les mouflets à l’école, ou simplement pour faire 500 mètres, ça ne regarde en rien Aude Boyer, à qui je ne demande rien non plus sur ses fantasmes sur les fesses musclées ou le gonflement avant du pantalon de Justin Timberlake ou d’Ed Sheeran !
    Je relève encore une présentation biaisée sur Minami Minegishi des AKB48 célèbre pour son rasage de tête et ses excuses “pour avoir passé la nuit chez son petit ami” : hein, quels salauds, ces Japonais ! rectification : bien qu’elle ne se soit fait pincer qu’une fois, il s’agissait de bien plus d’une seule nuit, et le “petit ami” était en fait un homme marié, et c’est cela qui a choqué ses fans.
    D’un bout à l’autre, le ton de l’article est de toute façon de systématique condamnation moraliste et ne prouve par aucun chiffre tangible que les débutantes dans le secteur des produits musicaux sont plus durement traitées au Japon qu’ailleurs (alors que c’est le but manifeste de ces trois pages). Seule, ô surprise ! une petite note 5 en bas de page avoue que (je cite !) Les mêmes règles sont en vigueur pour les Idols masculines, tout en maintenant aussitôt la thèse contradictoire d’un “milieu sexiste” !!
    Bref, ce truc, je n’en veux pas.

    Combien meilleur, l’article p.56 et 57 de Rose Bridges, L’amour pour les Bad Boys !!
    Voilà quelqu’un qui montre des connaissances, y compris en psychologie, et met parfaitement en lumière – sans le moindre sermon – les conditionnements regrettables dûs au système patriarcal, qui n’est encore mort nulle part dans le monde.
    De plus Rose Bridges étaye son propos solidement, aussi bien sur des séries japonaises que sur des films de l’univers Marvel, ou sur Twilight, ou même sur la tradition littéraire du romantisme noir, échappant donc à toute discrimination nippophobe consciente ou non.
    Oui, combien de récits de rédemption finale du Bad Boy par le grand coeur, la patience de l’héroïne, ainsi glorifiée… Oui, là est la clé de l’immense succès féminin de toutes ces oeuvres, “50 nuances de grey” y compris, qui paraissent simplement glauques ou maso à des hommes sans finesse.
    La conclusion est remarquable par son opposition entre “contrôle émotionnel” et “contrôle physique”. Bravo, bravo !

    Lord-Yupa
    Participant
    • Offline
      • Ancien
      • ★★★★
    Lord Yupa le #337738

    J’ai l’impression de jeter un froid sur ce topic. Faut pas vous gêner pour me traiter d’Odieux Connard, hein (un blog que j’adore, évidemment), je n’exprime rien que mon point de vue subjectif (mais quelques vérités aussi !). Un bon point pour Aude Boyer est tout de même qu’à un moment elle signale que les danseuses / chanteuses Idols se donnent souvent (et pas toujours !) des airs de mineures par le costume mais ne le sont pas forcément. J’ajoute que les Japonaises par leurs caractéristiques physiques néoténiques ont très souvent l’air étonnamment jeunes. Qui le nierait serait aveugle.
    Sans compter l’androgynisme ! Voir le spot Shiseido sur Youtube que m’a montré Sharbett, où toute une classe de lycéennes ravissantes se change en lycéens une fois le maquillage ôté !

    Akiko_12
    Participant
    • Offline
      • Grand maitre
      • ★★★★★
    akiko_12 le #341139

    Petite rectification cependant : l’article sur The Empire of Corpses a été écrit par Jean-Philippe Dubrulle, et non Bruno ?

    Au temps pour moi, je me suis emmêlée les pinceaux ! Mes félicitations à lui. 😀

    Concernant l’article sur les idols, même si je ne l’ai pas encore lu, je suis bien d’accord pour dire que ça ne vaut pas tripette. La preuve : de toutes les chansons que j’avais assimilées à force de matraquage quand je regardais Nolife, je n’en ai pas retenu une seule ! C’est dire si musicalement, on vole haut. Après bien sûr, ça peut être sympa sur le moment (encore que), c’est frais, efficace et bien exécuté, calibré de A à Z pour être hyper commercial… Mais niveau talent, singularité artistique, y’a pas photo : n’est pas Yoshiki, Hyde ou Miyavi qui veut. 😉
    Quant à l’impertinence, mieux vaut lorgner vers Charisma.com !

    Shinji-Kun
    Participant
    • Offline
      • Ancien
      • ★★★★
    Shinji-kun le #342640

    Les Idols par Aude Boyer, p.16 à 18. Trois pages, tout ça pour ça !

    Zut je n’en suis qu’au numéro 207. Mais bon il faut bien que j’apporte des compléments aux propos de Yupa.

    En contradiction de son titre pourtant très général, son information ne comporte AUCUN des groupes ou des titres récents, ni AUCUN regard sur les qualités ou défauts des chansons, ou orchestrations, ou chorégraphies des Idols. Seuls, et en marge, les noms de deux “tubes” anciens sont cités : “Love Machine” (1999 !) et “Heavy Rotation” (2011, ça fait 5 ans, on va appeler ça récent…).
    Les groupes “étudiés” si l’on peut dire sont seulement les Morning Musume et les AKB48, deux groupes “has been”, sans s’occuper de leurs oeuvres, paroles, danses, compositeurs, costumes, vidéastes, mais uniquement de leur “exploitation éhontée” par leur production et leur marketing.

    Ah oui Love Machine carrément. Un titre qui a 16 ans ! Pourquoi ne pas remonter à Youki Kudoh. Mais si vous la reconnaissez : Pumpkin dans Mémoire d’une Geisha. Heavy Rotation, le clip qui a lancé les AKB48. Avant elle n’était qu’un groupe standard puis un producteur a eu l’idée de les déshabiller un peu. Et elles sont devenues : “le groupe”. Je ne suis pas fan, mais en 2012, au Japon, la question que tout le monde m’a posé était : “Do you know AKB48 ?”

    Par contre, je ne suis pas d’accord sur le qualificatif d’has been. Les AKB48 et les Morning Musume restent les deux groupes les plus importants. Les Morning Musume sont le seul groupe japonais à avoir placer tous ses singles (plus d’une cinquantaine) dans le top 10 Oricon et les AKB48 cumulent les records.

    Même si je ne nie pas qu’Angerme ou Passpo sont des plus nulles, il suffit de regarder Nolife pour découvrir de superbes morceaux des points de vue chorégraphiques et musicaux (avec performances vocales en canon, j’aimerais l’y voir et entendre, Aude Boyer !) comme “Rock Erotic” ou “Ai wa itsumo kimi no naka ni” des Berryz Kôbô, ou encore “Mystery Night ” de S/Mileage, “The Power” ou “Josei chûkan kanrishoku” de °C-ute (dont les paroles dénoncent la pression du regard conformiste sur les femmes).

    Rock Erotic où la moitié du groupe joue des hommes, choses impensable il y a quelques années. Les idols sont une “force” non négligeable au Japon. Au début des années 2000, il était mal-vu pour une adolescente “bien” d’avoir les cheveux décolorés. Et là est arrivée une Morning Musume dont j’ai oublié le nom avec ses cheveux décolorées. Elle a permis à de nombreuses jeunes filles de ses décolorer les cheveux sans être vues comme des “mauvaises filles”.
    On peut aussi citer 君の代わりは居やしない qui était le titre officiel pour encourager les athlètes japonais aux Jeux Olympiques d’hiver, ou le double single des °C-ute (ici et ici encourageant l’équipe japonaise de lutte en comparant l’entrainement des idols à celui des lutteurs. Et que dire de One and Only, générique de l’émission musicale J-Melo sur la NHK World.

    Être une idol est un statut très spécial. Elles ont un salaire fixe et ne touche pas ou peu de royalties. Certaines idols ont d’ailleurs abandonnées leur métier pour celui de mannequin ou de gravure idol plus lucratif. Mais comme le chante très bien les Berryz Koubou (普通、アイドル10年やってらんないでしょ!?) être une idol c’est accepter de sacrifier son adolescence. Les idols ne sont pas récentes, les jeunes filles s’engagent en connaissance de cause. Elles travaillent énormément pour en arriver où elles sont. Par ailleurs, comparé au culte de la maigreur prôné par les marques de luxe occidentales, le style de vie des idols n’est-il pas plus sain ?

    Je relève encore une présentation biaisée sur Minami Minegishi des AKB48 célèbre pour son rasage de tête et ses excuses “pour avoir passé la nuit chez son petit ami” : hein, quels salauds, ces Japonais ! rectification : bien qu’elle ne se soit fait pincer qu’une fois, il s’agissait de bien plus d’une seule nuit, et le “petit ami” était en fait un homme marié, et c’est cela qui a choqué ses fans.

    Ah le cas Minegishi. Partons, d’une chose que je pense fortement, les fans extrêmes d’idols sont d’immenses connards. Cependant ils ne représentent qu’une infime proportion de toutes les personnes qui apprécient les idols. Les fans extrêmes sont très à cheval sur la “pureté” de leurs idols, appuyés en cela par les tabloïds japonais avides de scandales. La grande majorité ne sont pas dupes. Oui, les idols ont, pour certaines, des petits amis. Oui les idols les plus âgées boivent de l’alcool. Oui, il est probable que certaines fument (ne revenons pas sur le cas Ai Kago…). Et, oh scoop, certaines sont lesbiennes (d’ailleurs pour Chisato Okai, il y a de forts doutes). Et bien la plupart des gens n’en ont rient à faire. Ils continueront à les aimer pour ce qu’elles sont. Ce sont les quelques fans hardcore et qui achètent beaucoup (hélas) qui croient encore à ses fadaises de pureté.

    Les producteurs ont aussi un double but en leur interdisant les relations amoureuses, l’alcool,… Ils cherchent à préserver l’idéal de l’idol mais aussi à les protéger. Certaines jeunes filles se sont fait avoir par des hommes plus âgées cherchant à profiter d’elles. Je ne dis pas que c’est un système parfait. Il a des défauts et pourrait être amélioré. Il faut en avoir conscience et le prendre comme il est.

    Un peu hors sujet, mais ne pas croire que les idols sont des cruches sans cervelle. Au Hello!Project, le producteur Tsunku, exige que les filles aient de bons résultats scolaires. Il suffit de trouver quelques interview traduites en anglais pour comprendre qu’elles ne sont pas stupides. La plupart d’entre elles poursuivent des études universitaires. Momoko des Berryz Koubou a fini ses études afin d’être Professeur des écoles ! Et tout ça en parallèle avec les cours de chant, de danse, le tournage des clips, les concerts,…

    Un bon point pour Aude Boyer est tout de même qu’à un moment elle signale que les danseuses / chanteuses Idols se donnent souvent (et pas toujours !) des airs de mineures par le costume mais ne le sont pas forcément. J’ajoute que les Japonaises par leurs caractéristiques physiques néoténiques ont très souvent l’air étonnamment jeunes. Qui le nierait serait aveugle.

    Enfin, il y a quand même pas mal de mineurs. N’oublions pas qu’au Japon, la mode pour les femmes est d’être “cute”. Il faut être mignonne et pas sexy. En feuilletant un magazine comme le Kera vous verrez que la plupart des tutoriaux de maquillage ont pour but de se rajeunir pour paraître plus “Kawai”.

    Concernant l’article sur les idols, même si je ne l’ai pas encore lu, je suis bien d’accord pour dire que ça ne vaut pas tripette. La preuve : de toutes les chansons que j’avais assimilées à force de matraquage quand je regardais Nolife, je n’en ai pas retenu une seule ! C’est dire si musicalement, on vole haut. Après bien sûr, ça peut être sympa sur le moment (encore que), c’est frais, efficace et bien exécuté, calibré de A à Z pour être hyper commercial… Mais niveau talent, singularité artistique, y’a pas photo : n’est pas Yoshiki, Hyde ou Miyavi qui veut. ?
    Quant à l’impertinence, mieux vaut lorgner vers Charisma.com !

    Au moins elles sont modestes, alors que Hyde… C’est facile de citer des monuments, on pouraît aussi citer les 3/4 des groupes de Visual Kei dont le niveau musical et d’originalité est proche de 0. A côté de ça, tu as Tsunku qui compose et écrit la majorité des chansons de tous les groupes du Hello!Project et qui continue de chanter lui même de temps en temps. Il écrit des tubes depuis presque 20 ans, c’est un génie de la musique pop.
    Les clips d’idols sont loin d’être tous identiques. Certaines ont de belles trouvailles comme les ombres chinoises de Rock Erotic ou tous les clips des Perfume (par exemple) qui est très reconnu au Japon. De plus, le montage est très différent des clips occidentaux, ce qui a aussi un intérêt sur certains clips très différents de ce que l’on trouve chez nous.
    Il existe même des idols qui ne dansent pas dans leur clip comme Bitter & Sweet. La production est très diversifiée et certaines jeunes filles sont des chanteuses et danseuses très talentueuses.

    Lord-Yupa
    Participant
    • Offline
      • Ancien
      • ★★★★
    Lord Yupa le #343877

    Ah, très content de te retrouver, Shinji ! Et c’est vraiment toi qui aurait mérité d’écrire 3 pages sur les Idols dans AL, bravo pour tes connaissances bien supérieures à mon dilettantisme culturel polyvalent. Mais si “Tiki bun” des Morning Musume avait dynamisme et belle chorégraphie (quoique titre un peu lassant), je ne crois pas que le plus récent “Tsumetai kaze to kataomoi” (= Vent froid et amour malheureux) puisse marcher.
    On a le droit comme Akiko de ne pas aimer les Idols. Moi par exemple je déteste le rap, et on a beau m’en matraquer sur les écrans de ma salle de musculation bihebdomadaire : je n’en retiens rien de rien, ne connais aucun nom de rappeur, le twerk me fait gerber (alors là pour l’impudicité, bonjour, c’est de la vraie !), et je trouve de même que “tout ça ne vaut pas tripette”. Or on me dira sûrement qu’il y a de très bons morceaux de rap. La vie c’est comme ça, chacun sa perle, chacun son fumier.
    Mais que quelqu’un qui déteste le genre “Idol” et par conséquent n’en connaît rien ou presque aille jusqu’à écrire trois pages juste pour dénoncer moralement ce genre, et l’attribuer faussement (voir la contradiction totale de la note 5 dont j’ai parlé) au sexisme-de-ta-race, niant donc tout sens musical dans tout le public des Idols, là je ne comprends pas.
    Mais parlons de bons articles ou rubriques dans AL.
    Par exemple les annonces de simulcast et l’article “Les plateformes de simulcast”, voilà de l’utile et du documenté ! Excellent !
    De même le très solide et profond dossier “Uchronies”, thème fascinant en plus.
    Je signale une malheureuse coquille dans “Sky Crawlers”, p.40, sur les 3 grands maîtres d’Oshii : on lit bien Ingmar Bergman, Chris Marker, mais “Andreï h” pour le cinéaste de “Solaris” et de “Stalker”. Il s’agit bien sûr d’Andreï Tarkovski. Je n’ai pas vraiment aimé “Sky Crawlers”, mais le très bon article de Victor Lopez le défend tellement bien qu’il m’ébranle un peu.
    “Dofus” (j’adore le graphisme mais accroche peu aux caractères des héros) et l’interview de Clark Spencer (Zootopie), bon boulot de Gersende Bollut. Encore mieux sur “Seraph of the End”, la lucide analyse de Kara donne carrément envie de le voir !
    Sur “Osomatsu-san”, grand classique de la satire, j’avoue ma surprise des trois lignes mises en exergue en grosses lettres vertes (p.53) : ” Les vannes acides et sans concession sont la soupape d’un pays qui tourne en rond “.
    1) C’est quoi, un pays qui tourne en rond ? ou qui ne le fait pas ??
    2) Ce ne serait pas une généralisation abusive, là où le contexte ne poursuit qu’à propos des “tracas du quotidien” ?

    Xanatos
    Participant
    • Offline
      • Ancien
      • ★★★★
    Xanatos le #344130

    Pour rebondir sur tes propos au sujet du film “Dofus” mon cher Yupa, si cela peut te rassurer (au cas où tu n’aies pas encore vu ce long métrage) car, si tout comme toi je n’ai pas accroché à la série “Aux trésors de Kérubim” (réalisation technique soignée, mais histoires anecdotiques) le film est cependant  largement meilleur: il est beaucoup plus intense, épique et captivant et son esprit se rapproche davantage de la série animée “Wakfu” que de “Kérubim”. 😉

    De plus les nouveaux personnages qui accompagnent Joris et Kérubim dans leur aventure tels que Bakara, Carcass le Iop sont haut en couleurs et très intéressants et Julith est une antagoniste d’envergure qui est fascinante et a une psychologie fouillée.

    Lord-Yupa
    Participant
    • Offline
      • Ancien
      • ★★★★
    Lord Yupa le #347091

    Je te crois très volontiers sur le film “Dofus”, cher Xan’ !
    Pour en revenir au mag Animeland et à ses bons articles, celui de Yasmine Baouche sur “Underwater” m’a bien plu. De toute façon je suis un fan de “Mushishi”, et du coup j’ai été aisément convaincu d’acheter ce nouveau manga de Yuki Urushibara.
    Bravo aussi à Meko pour l’article sur Shigeru Mizuki (et l’hypothèse, en effet probable, qu’il est toujours vivant sous forme de yokaï errant dans les pages de son oeuvre !).
    Interviews intéressantes, comme toujours.
    Mais parfois je regrette certaines surinterprétations par-ci par-là dans le mag menant à des affirmations assez désobligeantes sur “la société japonaise”. Evidemment qu’il ne s’agit pas non plus de présenter le Japon comme un paradis, il ne l’est pas plus que la France, mais il y a bien assez de “Japan bashing” par généralisation imbécile dans nos médias sans que le magazine Animeland semble le corroborer. Ses lecteurs sont probablement assez peu tournés dans ce sens, non ?

    Lord-Yupa
    Participant
    • Offline
      • Ancien
      • ★★★★
    Lord Yupa le #361051

    Le n° 209 est excellent et mérite bien de marquer le 25ème anniversaire de notre mag vénéré !

    Amusant, le trombinoscope de la page 7, où l’on voit nos rédacteurs en photo… il y a 25 ans ! 🙂
    Le dossier Economie sur les Salons et Conventions, c’est tout à fait intéressant.
    Encore meilleur, le vaste dossier “Back to the Studios”, qui replace tant de séries dans leur contexte et leur écurie de production ! à garder en référence !
    Pas encore lu chaque article au complet, mais tous ont leur intérêt, voilà un très bon numéro, je ne puis que me répéter !

    PS : Je l’ai indiqué ailleurs, mais à la page 125, un des 2 messages attribués à Xanatos (le second) est en fait le mien. Pas bien grave, sauf qu’on pourrait croire ce jeune homme un “vieux schnock” puisque je me présentais ainsi !

    Lord-Yupa
    Participant
    • Offline
      • Ancien
      • ★★★★
    Lord Yupa le #361947

    Suite de mes commentaires :
    – Rubrique Popcorn bien intéressante.
    Hana et Alice mènent l’enquête me semble attirant ; Fusé un peu moins, vu de loin ça ressemble à un mixage de “Mononoke Hime”, “Le Garçon et la Bête”, et “Hakkenden”, situé au temps de “Kenshin”. J’attendrai l’avis d’amis de confiance pour acheter le DVD (ou pas).
    Sur Kung-Fu Panda 3, je pense comme Gersende Bollut que ça vaut d’être vu, mais j’ai la même réserve que lui : le projet de Katzenberg de 3 autres films pour ce héros juste rigolo et un peu con ne semble pas très raisonnable. Déjà que pour moi “L’Âge de Glace 4” est bien trop artificiel…
    – Rubrique Série :
    Le Rakugo ou la vie, voilà qui est loué et sûrement à juste titre par Matthieu Pinon. Et pourtant, quoi de plus hermétique aux Occidentaux ? Mais si comme il le dit les adaptateurs ont fait un excellent boulot, alors oui !
    J’aime bien Kei Sanbe, mais personnellement Erased ne m’a pas convaincu par son 1er tome, enfin c’est juste la faute de ma résistance au genre “Retour vers le futur” : chais pas pourquoi, ça ne me plaît pas.
    Très bons articles sur Watanabe, sur Yoko Kanno, sur Pierre Trabaud !
    Je remarque aussi la qualité du dossier “A l’ombre de Fukushima”, illustré par 4 mangas distincts. Je vais tous les ans au Japon, et personne n’oublie là-bas, même si du point de vue français, les cortèges musicaux dans les rues commerçantes et les bureaux de pétitions dans toutes les villes manquent tristement d’insultes, de vandalisme des magasins, de batailles contre les flics et de blessés.
    A part ça j’ai bien sûr adoré le “Reportage 25ème Anniversaire” !
    La 4ème de couv’ : pub pour le livre de Matthieu Pinon, à coup sûr passionnant, mais alors sur les 11 photos parmi les “108 étoiles du Japon”, j’en ai reconnu très peu !! Hayao Miyazaki, Osamu Tezuka, Haruki Murakami, Takeshi Kitano, et Kyary Pamyu Pamyu, il m’en manque ! Et vous ?

    Subaru64
    Participant
    • Offline
      • Nouveau
    subaru64 le #363110

    Petite question à propos du dernier numéro. Est-ce normal de n’avoir aucune mise à jour sur le site plus d’une semaine après la sortie ? Pas de couverture, pas de sommaire ?

    Line.R
    Admin bbPress
    • Offline
      • Padawan
      • ★★
    Line.R le #363457

    Oops ! Il semblerait que la page se soit perdue dans les limbes d’Internet…

    On envoie nos pokémons la retrouver !

    Subaru64
    Participant
    • Offline
      • Nouveau
    subaru64 le #364027

    Toujours pas retrouvé la page ?

    Veggie11
    Participant
    • Offline
      • Ancien
      • ★★★★
    Veggie11 le #364736

    J’ai acheté aujourd’hui le dernier numéro spécial anniversaire. Une bonne pioche que je pense exceptionnellement ajouter à ma collection (depuis 3 ans je conserve surtout les articles qui m’ont plu, car mon étagère de magazines a atteint ses limites ^^). J’ai quand même une préférence pour le numéro anniversaire 10 ans paru en 2001, au fond plus original, mais ce dernier se défend assez bien. Même si ça se concentre sur 2 pages, c’est une bonne idée de revenir sur les différents studios d’animation – bien qu’ayant eu un débat ce matin avec un fan de Nippon Animation qui a critiqué quelques bourdes du type ”Tous les WMT ont été diffusé en France”, ce qui n’est effectivement pas le cas, mais plutôt ”Tous les WMT de bonne qualité, excepté peut-être Roméo sous les toits et Un Chien des Flandres (1975, pas celle qu’on a eu en France par la TMS), ont bénéficié d’une diffusion en France”. Mais c’est un fan, donc je comprends qu’il ait remarqué cette erreur avant tout. J’ai également lu toutes vos recommandations pour quelques mangas qui me font de l’œil (Le monde selon Uchu, Père et fils, Erased), moins pour le simulcast (je n’y trouve vraiment pas mon intérêt, mais ce doit être lié à mes critères de qualité qui sortent du lot), et j’ai apprécié le trombinoscope ainsi que le choix des petits messages recueillis sur le forum.

    Bref du très bon travail de votre part !

    Mauser91
    Participant
    • Offline
      • Ancien
      • ★★★★
    Mauser91 le #401395

    Je me suis pris le numéro spécial sur les anime occidentaux. Très intéressant et exhaustif, malgré quelques coquilles (Tim Burton n’a pas quitté Disney au moment de la production de Rox et Rouky, il se pourrait même qu’il soit arrivé après le départ des animateurs avec Don Bluth à leurs tête, il est plutôt parti vers 1984-85 au moment ou il a commencé à réaliser des longs-métrages).

20 sujets de 1 à 20 (sur un total de 77)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.

Members Currently Active: 0
No users are currently active
Membres en ligne pendant les dernières 24 heures : 8
Cyril, Xanatos, Cami-sama, feanor-curufinwe, Mauser91, dekamaster2, geoff34, Matthieu Pinon
Keymaster | Moderator | Participant | Spectator | Blocked
Additional Forum Statistics
Threads: 10, Posts: 165, Members: 47
Welcome to our newest member, Tommzy
Most users ever online was 8 on 6 June 2016 17 h 13 min