6 ans plus tard, un nouveau tome pour Les 12 Royaumes

0

Le site officiel de la série de roman The Twelve Kingdoms (Les Douze Royaumes ) révèle que l’auteure Fuyumi Ono a terminé un premier brouillon pour sa série. Ce nouveau tome est programmé pour 2019.

Le brouillon de cette histoire “épique” compte 2 500 pages et porte sur le Royaume de Tai. (Ono utilise des pages manuscrites japonaises standard pouvant contenir chacune jusqu’à 400 caractères. Les volumes reliés publiés auront un nombre de pages différent.)

Mercredi est aussi frappé de la date 12/12, ce que le staff de Shinchosha appelle The Twelve Kingdoms Day. Ono avait d’abord planifié cette sortie pour 2016, puis l’éditeur avait repoussé la sortie , expliquant que 1000 pages avaient été rendues.

Ono a commencé sa série en 1992, avec 12 tomes édités. Le volume Kasho no Yume devait conclure la saga en 2001, puis le recueil d’histoires courtes Hisho no Tori est arrivé en 2013. Enfin, le roman a donné vie à une adaptation anime de 45 épisodes, en 2002. Sous son ancienne forme, Kazé avait proposé la série.

En France, le roman Les 12 Royaumes, illustré par Akihiro Yamada, a été édité chez Milan.

Yoko est une adolescente comme les autres, si l’on excepte sa chevelure rouge flamboyant et ses horribles cauchemars. Un jour, un étranger, Keiki, fait irruption dans sa classe et lui prête allégeance, avant de lui ordonner de le suivre. La jeune femme, désemparée, hésite, mais une horde de monstres envahit son lycée, la contraignant à fuir avec l’inconnu, et surtout, pour la première fois de sa vie, à se battre. Le cauchemar devient réalité, et Yoko se retrouve bientôt seule, dans un pays inconnu infesté de démons prêts à la dévorer. Comment est-elle arrivée là ? Quel est ce monde ? Qui est Keiki, l’homme qui l’a enlevée tout en la considérant comme une sorte de reine ? Sans but et affamée, Yoko se met en route. C’est le début d’une longue quête solitaire à la découverte de son identité.

Source : ANN

Parlez-en à vos amis !

A propos de l'auteur

Bruno

Défendre les couleurs d'AnimeLand était un rêve. Il ne me reste plus qu'à rencontrer Hiroaki Samura et je pourrai partir tranquille.

Facebook