Le Journal d’Annecy : Jour 4 (avec le dernier film de Keiichi Hara)

0

Au menu du jour : du soleil, des rédacteurs en chef qui prennent un bain dans le lac d’Annecy, le Keiichi Hara, et le retour de Scooby (et matez moi cette intro de folie des Gobelins).

Wonderland
C’est un peu la douche froide. Après le puissant Colorful et le remarquable Miss Hokusai, Keiichi Hara nous sert un Wonderland bien palot, presque ennuyeux. Sa réalisation ne souligne jamais le message écolo (ni le monde fantastique qu’on est censé voir), et bien qu’il aborde encore la question de la mort, on ne s’inquiète jamais pour les personnages. Ça manque d’idée, de rythme, de panache et pourtant il y a quand même du travail sur le plan visuel. De son côté, l’illustrateur Ilya Kuvshinov signe les chara design qu’on lui connait (les femmes ont une bonne tête, les hommes un peu moins). C’est un à l’image du film : pas désagréable, mais rien de mémorable.

Petit déjeuner avec Cartoon Network  : 
Nous avons pris le petit déjeuner avec Julien Borde, directeur des chaines payantes jeunesse et série Turner pour la France, qui nous a parlé du lancement à venir d’Adult Swim. La marque pour ado et jeunes adultes (15-24 ans) arrive en juillet sur le créneau nocturne de Toonami (à partir de 23h) et va proposer son lot d’animation décalée et irrévérencieuse, dont Primal de Tartakovsky ou la saison 4 de Rick et Morty (en exclusivité pour quelques mois) entres autres choses. Outre le catalogue déjà important en provenance des US, il est aussi question de futurs projets peut être plus locaux. Ah oui, on a bien mangé aussi (surtout Marichka).

Black Fox
C’est avec plaisir qu’une petite cinquantaine de curieux sont venir voir la nouveau projet de 3Hz (Princess Principal, Flip Flappers). Comme d’habitude avec la maison, on retrouve une bande de gamines qui sautent de partout et combattent, matière idéale pour du sakuga. Yuji Kaneko, le directeur artistique (guère emballant sur ce projet) nous avait promis de la vie à l’écran, et ça se vérifie ! La webgen est de sortie (Gem, David Bradshaw) et les combats de ses ninja sont vraiment bien amenés, animés avec du punch. L’histoire, vraiment pas inspirée (clichton à fond), n’est qu’un prétexte pour nous divertir et ça marche. Attention, nous avons pu avoir une projection de 80 minutes, en un film (dont la distribution française sera connue en juillet). On a pas vraiment ressenti les coupures (le remontage), mais le format définitif n’est pas connu, si c’est une série. La fin demande une suite donc on vote pour un film qui lance le projet, avant des déclinaisons média mix.

Scoob!
Dans moins d’un an sortira le film Scoob ! centré sur Scooby Doo et Sammy. Mais ce sera surtout la première fois qu’on retrouvera les héros de Hanna Barbera en 3DCG. Le réalisateur Tony Cervone (Tiny Toons, Les Animaniacs), ainsi que Bill Haller (directeur de l’animation) et Michael Kurinsky (production designer), ont raconté leur cinq années de recherche sur les designs des personnages. Comment respecter le dessin de d’Iwao Takamoto tout en actualisant la licence? Difficile! le résultat est plutôt réussi, reste à savoir ce que ça donnera en mouvement. La production est encore loin d’être terminée et nous n’avons pu voir que vingt secondes.

WIP Eden
Une bonne surprise que ce projet Netflix, initié par J. Leach, bien aidé par un Christopher Ferreira au 28 casquettes (directeur artistique, mecha design, prop design, background artist) et aussi un peu Toshihiro Kawamoto (pour le seul chara design). L’histoire présente un couple de robots voulant devenir parents. C’est tout en 3D, y’a de la rotoscopie, mais l’ambiance visuelle est vraiment chouette, c’est doux, l’animation n’est pas saccadée (de ce que l’on a vu), et le travail du français au design est assez remarquable (on pense notamment aux bâtiments en forme de cubes). C’est un projet qu’on a envie de voir, qui est gestation depuis près de 20 ans et qui s’est lancé en 2017. Enfin, on a rien pu entendre, mais c’est Kevin Penkins (Made in Abyss) qui sera le compositeur.

Enfin, nous avons assisté à la remise des prix Pitch Mifa (cliquez ici pour découvrir la liste complète des lauréats).

À demain !

Parlez-en à vos amis !

A propos de l'auteur

Bruno

Défendre les couleurs d'AnimeLand était un rêve. Il ne me reste plus qu'à rencontrer Hiroaki Samura et je pourrai partir tranquille.

Facebook