Personnalité de la semaine : Yudetamago

0

Leur histoire préfigure Bakuman ! Créateur d’une icône du manga, le duo légendaire Yudetamago est revenu dans le Shônen Jump célébrer les 40 ans de Kinnikuman l’espace d’un chapitre exceptionnel.

Tout commence à Osaka, au début des années 70. Bien qu’il aime dessiner, le petit Yoshinori Nakai n’a qu’un rêve : devenir joueur professionnel de baseball. Un peu perdu dans sa nouvelle école, suite à un déménagement familial, le binoclard sympathise rapidement avec un élève d’une autre classe qui habite dans le même building. Durant les trajets en bus qu’ils partagent, Takashi Shimada lui fait partager les nombreux mangas qu’il dévore. Passionné par ces bandes dessinées, il griffonne souvent dans les marges de ses cahiers un héros rigolo, Kinnikuman, qu’il présente à Nakai un soir, pendant qu’ils s’amusent dans son appartement.

Arrivés au collège, les deux copains unissent leurs forces pour, à leur tour, créer leurs propres mangas et se forger la main en reprenant les genres populaires du moment : baseball, romance et arts martiaux. Encouragés par le prix attribué à leur manga Ramen-ya no Ton-yan, les adolescents redoublent d’efforts au lycée, déterminés à devenir mangakas professionnels. Ils séparent alors les tâches : sous le nom de plume commun Yudetamago, Takashi Shimada s’occupe des scripts pendant que le dessin est assuré par Yoshinori Nakai. Participant à de nombreux concours, le duo prolifique est repéré par un éditeur, qui leur prédit le succès pour leur titre, KinnikumanMuté quelques semaines plus tard à la rédaction du Shônen Jump, il leur fait aussitôt signer un contrat pour cette série.

Depuis ses débuts dans les pages de l’hebdomadaire en mai 1979, le catcheur gaffeur est devenu une référence incontournable de la pop-culture japonaise. Toujours en cours de publication sur Internet, la saga a célébré son 40e anniversaire avec un chapitre spécial de 47 pages dans le Jump… onze ans après sa dernière apparition ! Frôlant la soixantaine, Nakai et Shimada prennent toujours autant de plaisir à divertir la jeune génération avec leur manga qui prône avant tout l’amitié. Après tout, n’est-ce pas le ciment qui unit les deux compères depuis plusieurs décennies ? L’aventure est d’ailleurs loin d’être finie, puisqu’ils l’ont affirmé durant l’exposition des 50 ans du Shônen Jump : seule la mort séparera le duo Yudetamago – un terme qui désigne les œufs durs en japonais !

Parlez-en à vos amis !

A propos de l'auteur

Matthieu Pinon
Facebook