#TBT : BECK

0

Avant de remplir les plus grands stades, les stars du rock ont souvent débuté dans le garage parental. Depuis vingt ans, chacun peut vivre ce parcours par procuration grâce à BECK !

Tête de turc de ses camarades de classe, Yukio Tanaka vit un bien morne quotidien, jusqu’au jour où il sauve un étrange chien rapiécé. Quand l’adolescent de 14 ans rencontre le propriétaire de l’animal, c’est la révélation ! Ryusuke Minami n’a beau avoir que deux ans de plus, il vit une vie de bohème grâce à son talent inouï pour la guitare. Inspiré par Ryusuke (et son irrésistible petite sœur Maho), Yukio, rapidement surnommé Koyuki, prend des cours de guitare pour intégrer son groupe, qui porte le nom de son chien, BECK. De coups durs en triomphes, l’énergie du jeune garçon le propulsera à des hauteurs qu’il n’aurait jamais pu imaginer auparavant…

De même, Harold Sakuichi ne pouvait s’attendre à un tel succès quand est publié le premier chapitre de BECK en novembre 1999, dans la déclinaison mensuelle du Shônen Magazine de Kôdansha. Rapidement, le lectorat se prend à la fièvre contagieuse qui agite les musiciens au fil des pages. Que ce soit pour une répétition ou un concert, c’est le même plaisir viscéral qui les anime quand ils saisissent leurs instruments. Certains, d’ailleurs, possèdent leur propre histoire, comme Lucille, la guitare de Ryusuke ! Consacrant une large partie à la technique, notamment via le douloureux apprentissage de son héros, le manga ne néglige pas pour autant les interactions sociales, à travers les dissensions au sein de BECK ou la relation entre Maho et Koyuki.

Pour connaître jusqu’au bout le parcours du groupe, il faudra lire les 34 tomes du manga, qui se termine au bout de neuf ans, en 2008. En effet, les 26 épisodes de l’adaptation anime ne couvrent pas l’intégralité de l’intrigue, puisqu’ils ont été produits en 2004 ! Réalisée par Osamu Kobayashi (Paradise Kiss) chez Madhouse, la série TV se démarque par sa qualité et sa bande-son – le générique est devenu un classique des karaokés en conventions. Elle va également plus loin que le film live de 2010, dans l’intrigue… et le monde : véritable carton aux USA, elle y a été renommée Mongolian Chop Squad pour éviter tout amalgame avec le chanteur Beck.

 

Parlez-en à vos amis !

A propos de l'auteur

Matthieu Pinon

Ecrire un commentaire