Personnalité de la semaine : Akira Amano

0

Avec le lancement de son nouveau manga, c’est l’occasion pour nous de mettre en lumière Akira Amano, mangaka discrète qui s’efface derrière ses œuvres populaires.

Sur le revers intérieur des jaquettes de manga, les auteurs aiment se dévoiler auprès des lecteurs… mais pas Akira Amano. La mangaka préfère remercier ses fans, sans qui elle ne serait pas ce qu’elle est aujourd’hui – tout au plus y a-t-elle révélé qu’elle possède un chat. De même, l’artiste reste très discrète sur sa vie privée, et on ne sait quasi rien de son passé avant ses débuts professionnels, si ce n’est qu’elle est née en 1973 dans la préfecture d’Aichi. C’est seulement à 25 ans qu’elle fait ses débuts professionnels dans l’industrie du manga, en remportant le 38e prix Tetsuya Chiba organisé par Kodansha.

C’est donc chez cet éditeur qu’elle fait ses premières armes, dans l’hebdomadaire seinen Young Magazine : un one-shot en 1999, une courte série en deux tomes jouant sur la confusion des genres en 2000, Petit Petit Rabbit, et enfin une première série au long cours en 2002, Monkey Business. Néanmoins, Akira Amano se sent restreinte dans les pages du Young Magazine… et part toquer à la porte du concurrent Shueisha. Elle y redémarre en bas de l’échelle avec Bakuhatsu Hawk !!, un one-shot, avant d’entamer le titre qui la rendra célèbre. Néanmoins, les débuts de Reborn ! (disponible aux éditions Glénat) ne seront pas de tout repos ! À l’origine, Amano envisage en effet de développer une série humoristique mais, si le gag manga est bien reçu par les lecteurs du Shônen Jump, les ventes en volume relié ne suivent pas. La mangaka doit donc changer de registre pour, au final, en faire un titre d’action.

Suite à ce choix judicieux, Reborn ! durera 42 tomes entre 2004 et 2012 et engendrera une série animée de 203 épisodes. C’est d’ailleurs vers le monde de l’animation que s’oriente ensuite Akira Amano, qui contribue en tant que chara designer à la production de Psycho-Pass dès 2012. Les succès se suivent sans se ressemble pour l’artiste puisqu’en 2013, son manga mêlant polar et science-fiction, élDLIVE, trouve à son tour son public pour durer onze volumes : bien qu’inédit en France, son adaptation animée est disponible chez ADN. Après deux one-shots (le fantastique Nemuri Netarou Awararu!! en 2014 et le sportif HOT consacré au hockey sur glace en 2018), la mangaka est de retour en 2020 avec un manga d’enquêtes policières, Kamonohashi Ron no Kindan Suiri, mettant en scène un duo de détectives aux personnalités opposées. Si le succès se présente à nouveau, Akira Amano aura bien du mal à rester dans l’ombre !

Parlez-en à vos amis !

A propos de l'auteur

Matthieu Pinon
Facebook