Personnalité de la semaine : Eiko Kadono

0

Parmi les deux cents ouvrages écrits par Eiko Kadono, la saga pour enfants Kiki la petite sorcière a connu un succès phénoménal. Au point d’être à nouveau adapté en comédie musicale au Japon !

Son œuvre transpire le pacifisme et l’importance des relations parentales : rien d’étonnant quand on connaît l’enfance tumultueuse d’Eiko Kadono ! Née en 1935, elle n’a que cinq ans quand sa mère décède. L’année suivante, 1941, marque l’entrée du Japon dans la guerre du Pacifique et la mobilisation de son père. La petite fille partage alors pendant plusieurs années l’angoisse des Tokyoïtes subissant d’incessants bombardements durant la seconde guerre mondiale. Pour oublier cette peur constante, elle s’évade dans la lecture des auteurs classiques japonais, notamment Edogawa Ranpo, mais aussi de romans anglais ou américains pour la jeunesse tels que Le petit lord Fauntleroy, L’île au trésor ou Les aventures de Tom Sawyer – autant de titres qui feront les beaux jours de Nippon Animation et TMS quarante ans plus tard.

La capitulation du Japon, en 1945, marque le début d’une tutelle américaine. À cette occasion, Eiko Kadono profite, comme de nombreux autres collégiens, de cours d’anglais obligatoires. Ce sera un atout essentiel pour la suite de ses études consacrées à la littérature anglaise à l’université de Waseda. Pourtant, ce n’est pas en Europe, mais au Brésil que la jeune femme émigre à 25 ans, en 1960 ! De son séjour de deux ans, elle tirera un livre-témoignage, Le Brésil et mon ami Luizinho, consacré à un jeune danseur de samba, publié en 1970 au Japon. Outre ses essais, Eiko Kadono s’impose sur la scène littéraire nippone avec ses traductions de classiques anglo-saxons (une centaine), mais surtout ses livres pour enfants, qu’elle illustre parfois elle-même !

C’est à partir de 1981 qu’Eiko Kadono se lance dans cette voie. Quatre ans plus tard, alors qu’elle célèbre ses cinquante ans, sort Kiki, la petite sorcière. Le roman d’apprentissage, aussi tendre que fantastique, triomphe dans les librairies, à tel point que l’autrice lui adjoindra cinq volumes supplémentaires ! Il est également adoubé par la critique, en devenant lauréat du Prix Shogakukan et du Prix Noma en littérature jeunesse. Consécration ultime, Hayao Miyazaki choisit de l’adapter au cinéma en 1989, un an après Mon voisin Totoro, et lui offre ainsi une visibilité à l’international. Mais ce ne sera pas sa seule transposition sur grand écran, puisqu’une version live verra le jour en 2014, pour laquelle Eiko Kadono prête sa voix en tant que narratrice. Ayant rédigé plus de deux cent ouvrages, l’autrice reçoit en 2018 le Prix Hans-Christian Andersen, équivalent du Prix Nobel de Littérature pour la jeunesse. On comprend donc aisément pourquoi Kiki la petite sorcière continue encore de faire rêver aujourd’hui en devenant une comédie musicale au Japon… Histoire de bien commencer 2021, pourquoi ne pas vous plonger dans la lecture de ce classique, dont le tome 3 est désormais disponible en français aux éditions Ynnis ?

Parlez-en à vos amis !

A propos de l'auteur

Matthieu Pinon
Facebook