Personnalité de la semaine : Kaoru Wada

0

Quel soulagement ! Kaoru Wada vient de sortir de l’hôpital, où il était traité suite à une contamination au coronavirus. À 59 ans, le compositeur vient d’annoncer se remettre au travail !

Né en 1962, Kaoru Wada grandit dans la ville de Shimonoseki, à l’extrême ouest de l’île principale du Japon,  Honshu. C’est à 17 ans qu’il s’intéresse en autodidacte à la composition musicale, ce qui le pousse à s’installer à Tokyo pour faire des études supérieures à la section Composition de l’Université de Musique, dont il sort diplômé avec mention honorifique en 1985. Il y aura surtout été l’élève d’Akira Ikufube, qui devient son mentor. Grâce au compositeur de la bande originale de Godzilla, le jeune homme met un pied dans l’industrie cinématographique nippone, et participe aux musiques de plusieurs films de monstres géants. Néanmoins, Wada part finir sa formation en Europe, où il peut également travailler pour le marché local, et partir de temps à autre aux États-Unis, développant ainsi une affection qu’il ne cache pas pour les productions occidentales.

Quand il rentre au Japon en 1988, le marché des OAV bat son plein. Il décide de travailler pour ces dessins animés sur la recommandation d’un camarade qui travaille pour le studio d’animation d’Osamu Tezuka. Dans les années 1990, Kaoru Wada se fait remarquer pour sa polyvalence, alternant OAV (Harlock Saga, 3×3 Eyes), films (Ninja Scroll) et séries TV. Dans ce dernier domaine, il fournit aussi bien des bandes originales pour des séries gentiment horrifiques (Gegege no Kitarô), fantastiques (Strange Dawn) ou à l’humour débile assumé (Rerere Tensai Bakabon), tout en conservant une patte identifiable. Le compositeur aime en effet mêler des instruments traditionnels nippons à des partitions occidentales. Ainsi, il incorpore les flûtes shakuhachi et shinobue ainsi que la guitare biwa dans la bande originale d’InuYasha, qui achève de le rendre populaire au Japon mais aussi à travers le monde.

Présent sur chaque itération de la saga (y compris sa suite Yashahime depuis 2020), Kaoru Wada contribue également à des séries comme Princess Tutu, Mars Daybreak, D.Gray-Man ou encore Saint Seiya : The lost canvas. Mais le compositeur stakhanoviste, qui produit entre cinquante et quatre-vingt morceaux par mois selon ses dires, ne saurait se limiter aux productions animées, aux dramas et aux longs métrages ! Depuis les années 2000, il contribue ainsi aux arrangements orchestraux des partitions pour Kingdom Hearts, Asura’s Wrath ou Final Fantasy XV. On comprend donc pourquoi c’est à lui qu’on fit appel pour s’occuper de la bande originale de la série animée adaptée du jeu vidéo Phoenix Wright en 2016 ! Alors que l’adaptation en série animée, très attendue, du manga Tesla Note s’apprête à débuter dans deux semaines, le compositeur a dû s’interrompre suite à une contamination au coronavirus qui l’a contraint à une lourde hospitalisation. En annonçant sa sortie, Kaoru Wada a également exprimé son désir de reprendre le travail pendant sa convalescence. Ça tombe bien, à la rédaction d’AnimeLand, on avait hâte d’écouter ses nouveaux morceaux !

Parlez-en à vos amis !

A propos de l'auteur

Matthieu Pinon
Facebook