Personnalité de la semaine : Nana Mizuki

0

Mise au silence pendant quelques jours en raison du covid, l’une des voix les plus célèbres du Japon revient au micro. Focus sur une seiyuu que vous avez déjà entendue sans forcément le savoir !

À l’origine, Nana Mizuki se destinait à une carrière de chanteuse d’enka. Dès l’âge de cinq ans, la fillette suit des cours de chant dans ce registre spécifique au Japon, et apprend également le piano. Remportant l’un des nombreux concours auxquels elle participe, elle enregistre à 13 ans, en 1983, son premier single ! Elle quitte sa ville natale de Niihama pour intégrer la faculté Horikoshi, spécialisée dans le domaine artistique, afin de s’y perfectionner, mais ses professeurs lui conseillent de changer d’orientation et de se tourner vers le doublage. Elle passe donc une audition pour le jeu vidéo NOëL ~ La neige sur Playstation… et est retenue !

Quelques mois plus tard, elle décroche un des premiers rôles de Flint le détective, celui de Soya qui, avec Tokio, résout réellement les énigmes auxquelles se confronte le héros, petit garçon réanimé à partir de son fossile datant du Jurassique. Elle gravit peu à peu les échelons en incarnant des personnages secondaires dans des séries à succès : Nyamo dans Love Hina, Tamao dans Shaman King… jusqu’au personnage de Hinata dans Naruto, qui lui offre enfin la consécration. Si, côté doublage, tout va pour le mieux pour Nana Mizuki, sa carrière musicale, elle, refuse de démarrer, la jeune femme de 20 ans enchaînant les déroutes. Mais, grâce à la notoriété qu’elle acquiert en doublant Fate Testarossa dans Magical Girl Lyrical Nanoha et Yui dans Ichigo 100%, ses titres finissent peu à peu à entrer dans le top 10 de l’Oricon… jusqu’à 2009, où son album Ultimate Diamond en atteint le sommet, un exploit qu’aucune seiyuu n’avait accompli depuis la création du classement !

La jeune femme s’épanouit donc dans cette double carrière, cumulant les premiers rôles (Moka dans Rosario + Vampire, Saya dans Blood-C, Ren dans Magi : Labyrinth of magic) et les participations à des licences connues à travers le monde (Lan Fan dans Fullmetal Alchemist : Brotherhood, Margaret dans Seven Deadly Sins, Komurasaki dans One Piece), sans compter ses doublages de films occidentaux (elle est la voix régulière de Jennifer Lawrence depuis Hunger Games). Devenue la seiyuu la plus lucrative de cette industrie et une chanteuse respectée (elle est la première chanteuse à donner un concert au Kôshien en 2016, elle chante devant l’Empereur en 2017, et remplit le Budokan pendant une semaine en 2018), elle s’épanouit également dans sa vie privée. Après s’être mariée en juillet 2020, elle donne naissance à son premier enfant en mars 2021. Un an plus tard, une brève anicroche vient interrompre un instant cette vie rêvée, puisque l’artiste contracte le covid… mais sans trop de symptômes. La preuve : elle vient de reprendre le chemin des studios !

Parlez-en à vos amis !

A propos de l'auteur

Matthieu Pinon
Facebook