Vega-Dupuis fait des annonces pour 2022 et 2023 à Japan Expo

0

Lors de Japan Expo, Stéphane Ferrand, fondateur de Vega-Dupuis, a donné une conférence sur les nouveautés de septembre 2022 à septembre 2023 de la maison d’édition. En plus des nouveaux titres, l’éditeur a annoncé la création de la collection Alpha. 13 nouveautés très diversifiées, passant du shônen au seinen, sans oublier quelques shôjo, qui n’ont pas encore de dates de sortie précises.

Bokkô

On commence cette liste avec Bokkô, publié sous le nom de Stratège en France. Le manga est adapté du roman du même nom par Kenichi Sakemi et est signé Sentaro Kubota au scénario et Hideki Mori au dessin. Prépublié dans le Big Comic en 1992, ses onze volumes arrivent une première fois chez Tonkam en 1999. Bokkô, qui conte l’histoire de la Chine antique où un homme va venir en aide au village Tcho, attaqué par un envahisseur, devrait sortir à la rentrée.

Résumé :

IIIe siècle avant notre ère, la Chine des Royaumes Combattants. La cité de Liang est assiégée. Le pays de Tchao a envoyé une armée forte de 15 000 soldats pour la prendre. Avec une population de 4 500 personnes dont à peine mille cinq cents en âge de se battre. Pourtant, grâce au talent de Ke-ri, tout n’est pas perdu. Il appartient au clan de Mo’tseu, et maîtrise donc toutes les subtilités de la tenue de siège. Ke-ri prend donc la direction de la ville et organise la résistance.

Creepy Cat

Bien que nous ayons déjà beaucoup de mangas traitant de chats, Vega-Dupuis joue la carte du design original, en couleurs et en grand format. Prépublié sur Twi 4 en 2019, Creepy Cat s’est achevé en 4 volumes. On rencontre l’autrice thaïlandaise Cotton Valent (voir son compte Twitter), qui fait ses premiers en France. Et quels pas… Dans une ambiance gothique et avec une bonne dose d’humour, un chat cherche à chasser la nouvelle propriétaire du manoir où le matou a élu domicile. Le manga sera vendu au prix de 8 euros, à découvrir en octobre pour Halloween.

Résumé : 

Les chats sont des êtres territoriaux : ils ont leurs habitudes et tolèrent difficilement que l’on envahisse leur monde. Le monde en question, c’est justement cette ancienne bâtisse aux allures gothiques dont la jeune Flora vient d’hériter. Et la cohabitation ne va pas se faire sans mal, le chat usant de tous les stratagèmes possibles pour énerver la nouvelle occupante des lieux ou perturber ses visiteurs, notamment son soupirant. La vie dans le manoir devient d’autant plus étrange que ce chat aux allures de motchi fantôme a d’étranges pouvoirs fantastiques. Il peut voler, se démultiplier, changer de forme, lancer des rayons laser du regard… en plus de tout ce qui fait qu’au naturel un chat peut être énervant !

Rokudô Tôsôki

Place à la science-fiction avec Rokudô Tôsôki – Le Tournoi des six royaumes ! Serina Oda (voir son compte Twitter) revient avec ce nouveau titre, après avoir fait ses “débuts” sur le sol français avec Kingdom of Knowledge publié dans la collection Dark de KanaRokudô Tôsôki commence sa publication dans le Good! Afternoon avant d’avoir ses quatre volumes édités par Kôdansha. Ce titre sur la modification humaine et les tournois à mort dans un monde sombre, devrait paraître avant la fin de l’année.

Résumé : 

Dans un monde où l’humanité s’est réfugiée sous terre pour survivre, En est un garçon pauvre qui vit des ordures de ceux qui sont plus privilégiés que lui. Il passe ses journées à errer dans les bidonvilles, et à chercher, dans des tas d’ordures, les corps en décomposition des “perdants”, ceux qui ont été vaincus et tués dans le Tournoi des Six Royaumes. Pour participer, les combattants doivent subir une chirurgie de modification corporelle coûteuse. En récupère sur le corps des victimes ces modifications qui augmentent considérablement les capacités de combat. Peu intéressé par le tournoi et son champion, En aspire à une vie simple et confortable. Mais un jour, une rencontre fortuite avec un homme mystérieux brise sa vision de la réalité, et le place sur un tout autre chemin, bien plus sombre.

Threat Zone

Toujours dans la science-fiction, Vega-Dupuis ajoute à son catalogue la série Threat Zone. Ce diptyque de Shinya Iihoshi raconte le triste destin d’un informaticien de génie qui se voit accuser de meurtres. Mais serait-ce un deep fake, élaboré pour commettre des larcins sans être attrapé ? Un thriller de science-fiction (quoique, le deep fake existe bel et bien…), prépublié dans le magazine Comic Hu, devrait arriver cette année !

Résumé :

Un petit génie de l’informatique règne en maître sur le monde technologisé de notre époque. Pourtant, du jour au lendemain, le voilà poursuivi par la police pour meurtre. En effet, sur les réseaux circulent des vidéos le montrant en train d’assassiner des gens. Mais est-ce bien lui ? Il est persuadé d’être victime du procédé de deepfake. Par ordinateur, le véritable assassin remplace son visage par celui de notre héros. Une seule solution pour ce dernier : enquêter et retrouver le pirate pour prouver son innocence, tout en échappant aux policiers.

Kaiô Dante

Vient ensuite Kaiô Dante, un titre que l’on doit au célèbre mangaka Ryôji Minagawa (Arms) et Oka Eri / Izumi Fukuro (Shimba Ra Da paru chez Tonkam). Lancé en janvier 2016 dans le Gessan de Shogakukan, le manga prend place au XVIIIe siècle, en Europe et suit un apprenti navigateur.

Rebuild The World

On continue avec, encore et toujours, de la science-fiction ! Rebuild The World, un seinen publié chez Kadokawa Shoten, a été écrit à 10 mains. Adapté du light novel du même nom, on retrouve sur le projet : Kirihito Ayamura, au dessin, tout comme les dessinateurs WAISSHU et cell, Gin qui était déjà dessinateur sur l’œuvre d’origine et est devenu chara-design sur le manga et enfin Nafuse comme scénariste. Prépublié dans le Dengeki Maoh en 2018, il compte actuellement 7 volumes.

Résumé : 

La civilisation du passé, maintenant appelée “Vieux Monde”, a produit de nombreuses “Reliques” avec sa technologie de pointe : de nombreux décombres de matériaux inconnus, des immeubles de grande hauteur flottant dans l’air, d’étranges médicaments et des armes trop puissantes pour être utilisées par les gens. Après l’effondrement de la science et de la civilisation, les gens ont rassemblé ces «reliques» et, au fil du temps, ils ont reconstruit la société humaine. De cette façon, les “Chasseurs” ont été créés, les guerriers qui font face aux divers dangers de l’Ancien Monde. Akira, un nouveau chasseur rencontre une mystérieuse fille qui ne peut être vue que par lui, comme un fantôme.

 

Kurage

Et on passe à un titre qui, en plus d’être magnifique, inaugure une nouvelle collection chez Vega-Dupuis ! Prenons d’abord quelques lignes pour expliquer le concept de la collection Alpha. Elle accueillera des one-shot à la portée un peu plus artistique et aux sujets davantage oniriques. Kurage l’inaugure avec une histoire à la frontière du réel et du rêve, contant le voyage d’un jeune homme ayant loupé son arrêt et arrivant à la plage. Signé Hishiwo Miyazawa (voir son compte Twitter), ce manga n’a jamais été publié dans un magazine. À découvrir en 2023 !

Samura

Vega-Dupuis dégaine ensuite un one-shot qui rejoindra la collection Alpha, Samura. Ce petit bijoux d’esthétique est signé de l’illustrateur Oku (suivre son compte Twitter) qui signe là son premier manga, édité au Japon par Kadokawa. Il nous amène à suivre les « tribulations oniriques d’un samurai dans un monde étrange ». C’est hypra beau. 

Abyss Azure no Zainin

Le très talentueux Akihito Tomi sera de retour en France ! Après nous avois régalé via Stravaganza – La Reine au casque de fer chez Sakka, il revient chez Vega-Dupuis avec Abyss Azure no Zainin, un titre fantastique inspiré du conte de La Petite Sirène paru en 2020 dans le Harta. La série, qui compte 2 tomes pour l’instant, devrait commencer à sortir en France en 2023.

Résumé :

Pendant de nombreux siècles, les ondins ont vécu dans les profondeurs de l’océan, à 4 000 mètres sous la surface, là où l’humanité ne peut pas les trouver. Cependant, la vie d’une sirène est bouleversée lorsque sa meilleure amie tombe amoureuse d’un humain.

The Commonbread

On pourra également découvrir The Commonbread, une belle curiosité que l’ont doit à mujiha (et non Mujiho comme indiqué par l’éditeur lors de l’annonce). Cette aventure SF s’est conclue en 4 volumes depuis son lancement en 2018 sur le site AlphaPolis et se pare d’un très beau dessin comme vous pouvez le constater sur le compte Twitter de l’artiste.

Résumé : 

Un monde où l’humanité n’est plus dominante. Haruka, une jeune exploratrice de trésors parcourt les ruines à la recherche d’anciens objets à vendre contre de la nourriture où un dispositif de production de pain est mis en place.

.

The Far East Incident

Un peu plus loin, c’est The Far East Incident (Kyokutô Jihen en version originale) qui pointe le bout de sa jaquette. C’est encore issu du Harta, ça compte 3 tomes depuis 2018 et c’est signé Aguri Ohue. Le moins que l’on puisse dire c’est que graphiquement le titre est bien fichu et promet de belle scènes d’actions puisque nous voici en 1945, à Tokyo : un plan vise l’extermination des armes humaines, vestiges d’une ancienne guerre. Une jeune fille soldat immortelle, Saika, et Kankuro Konoe, un ancien médecin de combat comme subordonné, tentent de survivre.

Résumé :

L’Unité 731, créée entre 1932 et 1933 par mandat impérial, était un laboratoire secret, unité militaire de recherche bactériologique de l’Armée impériale japonaise. Officiellement, cette unité, dirigée par Shiro Ishii, se consacrait à « la prévention des épidémies et la purification de l’eau », mais en réalité, elle effectuait des expérimentations sur des cobayes humains.

Septembre 1945, Tokyo

Le Japon a capitulé devant les États-Unis. Un processus d’après-guerre est alors initié : la traque et l’élimination systématique des armes humaines créées par l’Unité 731, des combattants génétiquement modifiés, vestiges de la guerre. Dans ce contexte, un soldat démobilisé, Konoe, est recruté et associé avec une jeune fille immortelle, Saika, elle-même née d’une expérience biologique de l’unité 731. Ils devront travailler ensemble pour traquer les créatures hors de contrôle issues de ce laboratoire secret.

.

Shinyaku Kani Kôsen

On continue avec un titre un peu spécial… Shinyaku Kani Kôsen (nom provisoire) est adapté de Le bateau-usine, un roman prolétarien de Takiji Kobayashi. Communiste, il écrit sur les répressions que subit le Parti Communiste japonais à la fin des années 1920. Il meurt à 29 ans de torture policière. C’est avec une histoire aussi lourde en toile de fond que Shinjirô (dessin) et Shigemitsu Harada (scénario) décident de créer un manga, rapportant l’histoire d’un jeune pêcheur de crabe sur un bateau-usine où les travailleurs sont moqués. Il compte 2 volumes, après une pré-publication dans le Young Animal depuis 2021.

Holyland

Enfin, VegaDupuis conclue ses annonces avec un titre de Koji Mori, un auteur que l’éditeur connait puisqu’il vient de sortir Genesis. Le grand ami de Kentarô Miura a signé Holyland en 2000, toujours dans le Young Animal. Un pari audacieux car cette série compte 18 volumes. Elle met en scène un lycéen devant se battre pour survivre dans la jungle urbaine où les gangs sévissent.

Résumé : 

À Holyland, il n’y a qu’une seule loi, celle du plus fort. Les gangs sont nombreux et les victimes également. Les plus faibles ont peur car les plus forts n’hésitent pas user de méthodes plus brutes les unes que les autres. Heureusement, un “chasseur” inattendu va faire son apparition et changer l’ambiance qui règne à Holyland ! Yû Kamishiro, effacé, timide, et faible à première vue, est un lycéen sans histoire. Pourtant, un jour, attaqué par un gang de voyous, il riposte et découvre alors qu’au fond de lui se cache un combattant capable de faire tomber les plus forts bandits de la ville. Son surnom résonne alors dans toute Holyland : “Le Chasseur de Gangs” ! Grace à ce titre, Yuu décide d’atteindre son nouveau but : avoir sa place dans le monde, et se faire des amis.

Source : Vega-Dupuis depuis Japan Expo

Parlez-en à vos amis !

A propos de l'auteur

Josephine Lemercier

Dans l'espoir de pouvoir parler du prochain volume de Nana dans Animeland un jour...

Facebook