Piccoma présente ses nouveautés smartoon de novembre

0

Voici venir les nouveaux titres du catalogue smartoon (le terme webtoon étant devenu une marque déposée) de la plateforme Piccoma pour ce mois de novembre (et fin octobre). On commence avec C’est si bon d’être méchante, un titre que l’on doit à SWE, auteur de Princesse Faucon, et qui est ici accompagné de la dessinatrice Stew.J (Oh, My Devil!).

Résumé :
Problème de couple, de relations familiales et d’argent… C’est avec soulagement que Sojin quitte sa vie réelle pour se réincarner dans le corps de Reilyn Candmion, fille d’un riche et puissant duc ! Elle vit un rêve somptueux fait de draps luxueux, de shopping illimité et de beaux jeunes hommes lui faisant la cour… mais c’était sans compter que dans l’histoire de ce nouveau monde, elle est la méchante. Et sa pire ennemie est la gentille ! Qu’importe, c’est si bon d’être la méchante !

Disponible depuis le 5 novembre, Le destin du player ! est dessiné par BALLO (Dimensional Mercenary) et scénarisé par GaVinGe (The Player Who Can’t Level Up). Un pur titre d’action.

Résumé :
2020… Des monstres sortent de portails mystérieux pour exterminer l’espèce humaine, qui ne peut compter que sur les hunters pour la défendre. En effet, ces héros ont été dotés de pouvoirs spéciaux qui leur ont été conférés par les astres, des êtres surnaturels. Mais cent ans plus tard, ces anciens sauveurs de l’humanité se sont mués en oppresseurs… Joongyeong Lee, un humain ordinaire et esclave des hunters, a décidé de sauver ce monde corrompu. Un player est né !

On termine avec le très prometteur Beat to Pink, chasseur de délinquants sexuels, un titre (en noir et blanc puisqu’il s’agit d’un manga) salué par la mangaka Yuka Nagate, autrice de Butterfly Beast (elle a signé le bandeau qui entoure le volume 4 de la version reliée). C’est Kohji Yamamoto (voir son compte Twitter) qui signe ce seinen lancé en 2020 chez Nihon Bungeisha. Cette série pour Public Averti compte 6 volumes à ce jour.

Image

Résumé :
Love et Kinkin sont sûrs d’une chose : un délinquant sexuel récidivera toujours. Face à l’incompétence de la justice dans la gestion de ces crimes, les deux lycéens décident de prendre les choses en main. Ils rejoignent un groupe qui traque sans relâche les « pink », ces dangereux pervers qui agissent en toute impunité. Le but de Love et Kinkin est simple : punir les criminels, libérer et venger leurs victimes. Mais mener justice soi-même n’est pas sans danger… Un manga qui s’attaque de front au sujet de la délinquance sexuelle et des peines souvent trop légères et peu dissuasives que reçoivent les criminels. Très attachants, nos deux héros et leurs alliés se battent autant contre les criminels que contre leurs propres traumatismes.

Pour rappel, Piccoma propose une offre gratuite et payante (l’inscription n’est pas obligatoire). Les plus impatients peuvent payer pour débloquer les chapitres mais il est possible de lire certaines œuvres gratuitement (la pastille « Wait Until Free » vous alerte sur ce qui sera gratuitement accessible).

Source : Piccoma

Parlez-en à vos amis !

A propos de l'auteur

Bruno

Défendre les couleurs d'AnimeLand était un rêve. Il ne me reste plus qu'à rencontrer Hiroaki Samura et je pourrai partir tranquille.

Facebook