Personnalité de la semaine : Shôko Nakagawa

0

Duo exceptionnel pour la chanson-thème du prochain film Pokémon ! L’impératrice de l’enka, Sachiko Kobayashi, est rejointe par la reine des otaku Shôko Nakagawa, dont le parcours laisse songeur…

Si elle est tombée toute petite dans les mangas, c’est à cause de son père ! Le comédien Katsuhiko Nakagawa fait découvrir à sa fille des mangas d’horreur dès l’âge de cinq ans… avant de décéder trois ans plus tard d’une leucémie. La petite Shôko comble alors ce vide en se plongeant à corps perdu dans Jojo’s Bizarre Adventures, n’hésitant pas à qualifier Hirohiko Araki de « père de substitution », tout comme Jackie Chan dont elle dévore la filmographie. Sa rencontre avec le comédien, à Hong-Kong, motive l’adolescente timide à atteindre ses rêves. Ce qu’elle commence en 2004, à 19 ans, en ouvrant son blog qui deviendra très vite une référence.

Après s’être faite connaître sur Internet, la jeune femme s’attaque à la télévision, tremplin incontournable au Japon : malgré sa timidité encore flagrante, elle tient tête à l’austère Akiko Wada à qui elle enseigne les fondamentaux de l’otakisme, cosplay à la clef ! Les efforts portent leurs fruits, et Shôko Nakagawa interprète en 2006 Brilliant Dream, son premier générique d’anime (Yoshimune). Un an plus tard, c’est celui de Gurren Lagann qui la fait connaître à l’international, portée par le succès de la série de Gainax. En parallèle, elle continue toujours d’uploader régulièrement son blog, qui franchit en 2008 la barre du milliard de visites !

Dynamique et enjouée, Shôko Nakagawa aime partager auprès du plus grand nombre ses passions d’otakette : mangas, anime, sentai et jeux vidéo. Mais la jeune femme raffole également des félins, et aime à se prendre en photo… en train de gober la tête de ses chats ! La culture otaku ne cessant de se populariser (en partie grâce à elle), la popularité de Shokotan (son surnom officiel) reste toujours au sommet, à tel point qu’elle se retrouve victime d’un stalker en 2018 ! Cette même année célèbre ses dix ans de collaboration en tant que comédienne de doublage avec la franchise Pokémon, qui, pour l’occasion, lui offre un joli cadeau : un duo avec Sachiko Kobayashi, star de l’enka, pour le film Mewtwo strikes back Evolution, remake en 3D du premier film de la saga sorti en 1998.

Parlez-en à vos amis !

A propos de l'auteur

Matthieu Pinon
Facebook