#TBT : Oum le dauphin blanc

0

Si la diffusion d’Oum le dauphin blanc n’a duré qu’une année, le titre aura marqué les mémoires à travers… la publicité ! Retour sur une série quinquagénaire qui a bercé plusieurs générations.

C’est l’histoire d’un dauphin malicieux et toujours prêt à l’aventure qui vit en harmonie avec les humains. Pardon ? Flipper, vous dites ? Perdu, car ce dauphin est blanc comme la neige ! Dans les eaux de Polynésie, il nage avec Yann, jeune garçon bricoleur de 13 ans et sa petite sœur de 7 ans, Marina, sous l’œil protecteur de leur oncle Patrick. Humains et cétacé peuvent communiquer grâce au mainate Jean-Sébastien, capable de comprendre le langage d’Oum ! Toute une galerie de personnages secondaires, du paresseux Flem au marin pétrolier moustachu Mickaël en passant par le koala Raoul viennent étoffer les aventures de nos amis. Mais notre gentil dauphin n’aura d’yeux que pour la belle Mamoum, avec qui il enfantera un petit Timoum

Produite à la toute fin des années 60, Oum le dauphin blanc est la première série française à avoir été animée au Japon ! C’est le studio TCJ (qui changera de nom quelques mois plus tard pour devenir studio Eiken) qui se chargera de cette mission, sous la supervision de Tsuneo Komuro. À sa réalisation, on retrouve une légende de l’animation française, le regretté René Borg, à qui l’on doit notamment Les Shadoks, Wattoo Wattoo ou Clémentine. Il continuera d’ailleurs dans la voie ouverte par Oum le dauphin blanc en travaillant sur d’autres coproductions franco-nippones, comme Ulysse 31 (qu’il quittera rapidement), Il était une fois… la vie ou Il était une fois… l’espace, deux séries sur lesquelles il retrouvera son complice Tsuneo Komuro ! D’ailleurs, Oum le dauphin blanc sera diffusée dans les deux pays l’ayant vu naître, mais pas de la même manière. En France, 52 épisodes de 7 minutes passeront à l’antenne de la deuxième chaîne de l’ORTF à partir du 30 novembre 1971, soit il y a cinquante ans. Au Japon, ils seront remontés par paquets de 4 en 13 x 26 minutes en 1975.

Rediffusée en 1975 et 1981 sur FR3, puis en 1990 sur M6, Oum le dauphin blanc connaît une deuxième vie en devenant l’égérie du chocolat Galak à partir de 1980. Certes, la série avait déjà connu des partenariats auparavant, notamment avec les stations-service FINA, mais rien de cette ampleur ! Pendant 34 ans (un record de longévité dans le monde de la publicité), le dauphin et ses amis sont partout, entre spots publicitaires, affiches géantes et PLV dans les supermarchés. Une fois cette campagne terminée, en 2015, débute sur TF1 une nouvelle version d’Oum le dauphin blanc blanc en images de synthèse,. Destinée à une nouvelle génération, elle se veut avant tout portée sur la pédagogie, présentant la faune, la flore et les traditions polynésiennes. Grâce à ce lifting, cinquante ans après sa création, Oum le dauphin blanc ravit une nouvelle génération. Tout au plus regrettera-t-on le générique d’origine, signé non pas par un, mais par deux grands compositeurs, Michel Legrand et Vladimir Cosma.

Parlez-en à vos amis !

A propos de l'auteur

Matthieu Pinon
Facebook