Cinema : critiques, coups de coeurs, coups de gueules

20 sujets de 1,721 à 1,740 (sur un total de 1,754)

Posté dans : Délire & Divers

  • Feanor-Curufinwe
    Participant
    • Offline
      • Grand maitre
      • ★★★★★
    Feanor-Curufinwe le #525686

    Je suis extrêmement ravi de voir qu’il t’a plu ! 😀

    J’ai beaucoup aimé l’arc de Cyborg et son “I’m not broken, and I’m not alone”, je l’ai trouvé magnifique, tant il résume parfaitement le développement du personnage et le thème du film (le deuil et le retour à la vie) !
    Concernant Aquaman, tu dois le savoir, j’ai adoré le film de James Wan (et c’est toujours le cas malgré ses défauts), mais je suis aussi obligé de constater que l’écriture d’Arthur Curry par Chris Terrio le rend bien plus classe et sympathique que dans le film consacré à ses aventures. Il a ici une aura autrement plus noble, c’est un gars entier qui a ses défauts (sa solitude le fait plonger dans l’alcool), mais qui n’hésite jamais à venir en aide aux gens dans le besoin. Et j’ai aimé sa discussion avec Diana sur les préjugés que leurs peuples respectifs entretiennent l’un envers l’autre. D’ailleurs, en terme de bâtisseur d’univers, ce film aurait tellement pu servir de tremplin à des tas de projets pour le DCEU.
    Sinon pour Steppenwolf, j’ai beaucoup aimé son développement dans le film, son envie de rectifier ses erreurs et d’obtenir le pardon auprès de Darkseid, et à certains moments j’ai éprouvé un peu de compassion à son encontre. Tu verras que par rapport à l’autre version, c’est le jour et la nuit.
    Je préfère toujours Zod dans MoS comme grand vilain de cet univers, mais le développement de Steppenwolf est vraiment intéressant.

    Mais honnêtement, c’est surtout ton avis sur la version de 2017 qui va m’intéresser le plus, parce que tu as eu la chance de voir la vraie version avant le charcutage de WB (et que j’étais persuadé que tu aimerais ZSJL). Et quand tu la verras, tu comprendras que “charcutage” c’est encore loin de la vérité !
    Pauvre Barry Allen, il a pris cher dans le film de 2017 ! Et Cyborg… tu comprendras pourquoi Ray Fisher en veut tellement à Whedon après.
    Et… je m’arrête là, je te laisse “apprécier” le travail ! 😆

    "With the first link, the chain is forged. The first speech censured, the first thought forbidden, the first freedom denied, chains us all irrevocably." -Jean-Luc Picard
    Star Trek - The Next Generation / The Drumhead

    Xanatos
    Participant
    • Offline
      • Grand maitre
      • ★★★★★
    Xanatos le #525689

    Oui, je suis d’accord avec toi sur le fait que Steppenwolf est un méchant réussi.

    Il est intelligent, fort et redoutable, sans pitié envers ses ennemis…

    Mais comme tu dis, on éprouve de la compassion, voire de la sympathie pour lui, étant donné qu’il cherche l’estime et la reconnaissance de son maître bien aimé Darkseid…

    J’ai effectivement apprécié la conversation entre Diana et Arthur où ils estimaient tous les deux que les préjugés que les atlantes éprouvaient envers les Amazones (et réciproquement) s’étaient éternisés depuis bien trop longtemps et qu’il était nécessaire que les deux peuples oublient la rancoeur qu’ils éprouvent l’un envers l’autre.

    Oui, je me souviens très bien de ta critique très positive du film Aquaman.

    Pour ma part, j’ai apprécié le film qui est visuellement magnifique et qui était pas mal du tout. L’armure de Black Manta était superbement réussie et le personnage était bien caractérisé. Cependant, même si le film m’a fait passer un bon moment, je ne pense pas le revoir un jour, contrairement à Wonder Woman, Birds of Prey et donc ce Justice League.

    Mais je suis content que Aquaman ait fonctionné auprès du public. Quant on voit toutes ces mauvaises langues qui décriaient le personnage en disant “Oooh, le mec parle à des poissons, c’est trop ridicule, LOLOLOL” et que finalement ce long métrage centré sur lui ait su séduire un large public fait bien plaisir.

    Après, oui, compte sur moi pour te donner un avis détaillé sur Justice League version Joss Whedon et producteurs…

    Cependant, j’ai constaté qu’un américain a fait la même chose que moi: il a d’abord vu la version Snyder (qu’il a aimé) et regardé ENSUITE la version Whedon… qui a été un supplice sans nom pour lui (la vignette en atteste !).

    Mais bon, je regarderai cette version pour me faire mon propre avis.

    Et je suppose que tu sais que Fred et Seb alias l’équipe du Joueur du Grenier ont fait des critiques sur les deux versions de Justice League.

    J’ai l’impression que pour eux, cela a été la même chose que pour toi: ils avaient plutôt apprécié la version Whedon la première fois et l’ont trouvé ensuite vraiment naze la seconde fois et trouvent la version Snyder infiniment meilleure et bien plus enthousiasmante !

    Critique de Fred et Seb sur la version Whedon:

    Critique de Fred et Seb sur la version Snyder:

    Après, comme je l’ai dit, la version Whedon, je la regarde la semaine prochaine.

    Je vais encore garder dans ma tête les magnifiques images du film de Snyder  pour quelques jours et je vais entretemps regarder d’autres films que je n’ai pas encore vu.

    Et je vais m’attaquer ce soir à un énorme morceau, un des films cultes de Stanley Kubrick:

    Le célèbre Orange Mécanique !

    Orange Mécanique

    Ma critique est prévue demain sur la banquise. 🙂

    Feanor-Curufinwe
    Participant
    • Offline
      • Grand maitre
      • ★★★★★
    Feanor-Curufinwe le #525690

    Tu vas le regarder pour mieux apprécier la référence dans Space Jam 2 ? 😆

    Pour les critiques de Seb et Fred, je ne regarde pas quand il s’agit de super-héros. À chaque fois que je l’ai fait je gardais les yeux en l’air (je crois que la pire fois c’était sur le film Shazam). Je ne partage pratiquement pas leurs affinités sur le sujet, et même quand on a le même avis y a toujours des parties de leurs avis qui me hérissent le poil. Mais bon, ils ne se sont jamais posés en donneurs de leçon, je n’ai rien contre eux, mais j’évite juste de les entendre sur le sujet. ^^

    "With the first link, the chain is forged. The first speech censured, the first thought forbidden, the first freedom denied, chains us all irrevocably." -Jean-Luc Picard
    Star Trek - The Next Generation / The Drumhead

    Lord-Yupa
    Participant
    • Offline
      • Ancien
      • ★★★★
    Lord Yupa le #525767

    Enfin, enfin ! Hier 13 avril TF1 nous a diffusé Le Labyrinthe, 1er volet de la trilogie, excellent film de Wes Ball. Je dis “enfin !” parce que j’avais vu ce film, diffusé en plusieurs segments, le soir sur la TV d’hôtels divers en Allemagne au printemps 2018, où je suivais un voyage d’art en groupe. Il y a 3 ans donc… Malheureusement, je ne connais de cette grande langue de culture que ses classiques : Achtung verboten ! Raus ! Kaput !! et donc les dialogues m’échappaient, malgré mon vif intérêt. Il s’agit d’un jeune garçon de 17 ans environ qui s’éveille, amené par une sorte de monte-charge, dans une vaste prairie où une cinquantaine d’autres adolescents l’accueillent. Il n’a aucun souvenir, et constate que le groupe vit là, bloqué par d’immenses murailles de fer, depuis 3 ans. Ils ont institué des règles très dures, incluant parfois l’offrande sacrificielle de l’un d’eux. Offrande à qui ? aux “griffeurs”, des créatures monstrueuses vivant dans le colossal labyrinthe de fer. Ils ont aussi formé des “coureurs”, car le jour une brèche verticale s’ouvre dans la muraille, et ce clan particulier se lance dans l’exploration du labyrinthe pour tenter de trouver la sortie, mais chaque jour les parois ont été modifiées par des “lames”, et si les audacieux ne retrouvent pas l’entrée qui se ferme avec le soir, ils sont tués pendant la nuit par les Griffeurs. Le jeune héros finit par retrouver son nom, Thomas, ce qui en fait une exception très mal vue par Gally, le sous-chef. Le chef est Arby, un jeune Noir un peu plus âgé car il fut le premier amené par le monte-charge ; Thomas se fait quelques amis, montre des idées judicieuses, mais sans cesse la tension monte avec Gally, très strict avec tous les “fauteurs de bordel” qui risquent d’exciter les Griffeurs, dont on entend alors les horribles hurlements.

    Bien sûr Thomas devenu “coureur” va se livrer à un exploit incroyable : survivre à une nuit bloqué dans le labyrinthe, après avoir tué un Griffeur, sorte de cauchemardesque araignée . Il s’avère alors que la bête contient en fait un artefact technique ! Je n’en dis pas plus, car les mystères s’épaississent jusqu’à la sortie finale pour une poignée des garçons (dont une fille, arrivée en dernier) qui ont cru en Thomas.

    Sans la qualité du scénario, des dialogues, de la mise en scène brillante, on aurait très bien pu n’avoir qu’un nanar des usines à saucisses gore comme il en pullule. Mais non, pas un instant l’intérêt ne s’émousse, le mystère vous happe, les décors écrasants vous stupéfient, les Griffeurs vous glacent et la situation des ados piégés vous poigne. D’ailleurs au final de ce premier volet bien des choses étonnantes demeurent en suspens. On aura la suite mardi prochain !

    Lord-Yupa
    Participant
    • Offline
      • Ancien
      • ★★★★
    Lord Yupa le #525861

    Suite du Labyrinthe hier soir, volet 2, La Terre Brûlée, et fin mardi 27, toujours sur TF1 à 21h 05.

    Ici s’éclaire beaucoup du mystère et se pose le questionnement implacable qui a de quoi diviser notre petit groupe (6 ou 7) uni et fidèle autour de Thomas. Cruelle actualité du sujet : le virus “Braise” a ravagé presque toute l’humanité (d’accord, c’est pas une idée neuve, d’ailleurs on réédite le décapant manga de 1998 Eden, dont je reparlerai, sur le même thème du virus pandémique. Quelques enfants, devenus adolescents, sont immunisés, cibles précieuses pour Wicked, ultime puissance technologique et scientifique prête à extraire d’eux un vaccin à n’importe quel prix fût-il criminel. Thomas et ses amis résistent et fuient, traqués. Les décors des métropoles dévastées, en ruines depuis des décennies, coupent le souffle ainsi que le suspense de l’escapade éperdue des jeunes héros. Bons acteurs, excellente mise en scène ! J’ai un regret, c’est hélas le cliché cent fois rebattu des malades du virus, les “fondus”, transformés en zombies décharnés, affamés et super-dangereux, comme s’il pouvait leur rester une énergie de coureurs et d’athlètes avec des muscles en compote moisie ! Chute au niveau série Z du gore… Heureusement, ça ne dure qu’une partie du film (la réalité est toute autre avec la Covid ou n’importe quel virus !). La grande qualité du scénario, c’est l’hésitation de quelques résistants, voire du spectateur, sur le bien-fondé de cette résistance même…

    Une grande trilogie de S.-F. !

    Lord-Yupa
    Participant
    • Offline
      • Ancien
      • ★★★★
    Lord Yupa le #525863

    Bon, puisque personne ne s’est intéressé au Labyrinthe, qui n’est pas en replay, je vais dire un mot d’une autre diffusion toute récente, Ant-Man et la Guêpe, dimanche dernier sur TF1, suivi du premier volet Ant-Man. J’ai beaucoup apprécié le volet 2, mais me suis endormi pendant le trop long préambule un peu mélo autour de Scott (il était tard!).

    C’était sympa de voir Michael Douglas vieilli en prof Hank Pym, dont la fille Hope était bien jolie.  Evidemment les époustouflants effets spéciaux font presque tout l’intérêt de ce film, mais pas que, grâce à un meilleur rythme que le volet 1 (opinion très subjective, voir plus haut !). Cette plongée parmi les acariens ! Ces poursuites du labo miniature ! Ces fourmis industrieuses ! Ces scènes de combat ! La lutte pour sa survie de la jeune Ava, protégée par le rival de Hank Pym, crée aussi une adversaire de Scotty et Hope sans manichéisme (à la différence toutefois du classique vil exploiteur économique de la science et de sa bande). Le pitch d’un homme rétréci à la taille (et à la force proportionnelle) d’une fourmi vaut le détour ! Je trouve cela bien supérieur à nombre de héros Marvel ou DC dont l’invraisemblance totale gêne mon émotion. C’est la part du rêve, certes, mais je suis peut-être trop âgé pour certains de ceux-là. Par exemple je peux m’identifier très bien à Batman, car il n’est qu’un humain et je suis moi aussi très riche et très athlétique (mouarf !!). Mais j’ai échoué deux fois à suivre le film Logan (manque de griffes chez moi, énigmatiques fins de mois du héros, trop de poils pour mes goûts :-)… )

    Feanor-Curufinwe
    Participant
    • Offline
      • Grand maitre
      • ★★★★★
    Feanor-Curufinwe le #525864

    J’ai vu le premier Ant-Man, pas fan, alors pas vu la suite, mais y a un argument qui pourrait me pousser à le voir. L’ARGUMENT absolu, depuis que je l’ai vu pour la première fois en 1992 dans un Batman justement !

    "With the first link, the chain is forged. The first speech censured, the first thought forbidden, the first freedom denied, chains us all irrevocably." -Jean-Luc Picard
    Star Trek - The Next Generation / The Drumhead

    Feanor-Curufinwe
    Participant
    • Offline
      • Grand maitre
      • ★★★★★
    Feanor-Curufinwe le #525899

    Acheté cette semaine en steel book (finalement j’ai pas pu attendre le mois prochain) et vu aujourd’hui, WW84.

    Je vais pas revenir sur l’histoire, étant le dernier à l’avoir vu. Comme l’a dit Xanatos, après le monceau de merdes que le film s’est pris sur la tronche, je suis moi-même surpris de constater qu’en ce qui me concerne j’ai passé un bon moment.

    Je vais commencer par les reproches parce qu’il y en a quand même quelques-uns plus ou moins importants. Et là ça sépaleure à donf.

    Spoiler

    Le plus dérangeant, ce sont les facilités scénaristiques qui sont très visibles.
    Diana a tout à coup la capacité d’utiliser un pouvoir de son daron (Zeus) qu’elle n’avait utilisé qu’une fois auparavant et là aucun souci, hop ! Un avion invisible ! Très pratique pour éviter de se faire repérer par les radars.
    “Ah oui, cette armure ! C’était à une héroïne amazone, je l’ai retrouvée, je l’ai mise là, on sait jamais… pour la fin du film…” Ben perso j’aurais bien voulu voir comment elle l’a récupérée.
    Le lasso de vérité qui permet de faire voir des trucs, de semble-t-il communiquer avec les gens, d’attraper les masses d’air et les éclairs, et qui est capable de s’allonger à l’infini comme le Nyoi-bô de Gokû dans Dragon Ball. À ce niveau-là ça devient un deus ex machina !
    L’épée et le bouclier de Diana ont tout simplement disparu, à moins que je les ai ratés dans un coin de sa maison. En tout cas elle s’en sert jamais ici. Ça lui aurait quand même été vachement utile lorsqu’elle a perdu la moitié de ses forces.
    Le réseau de diffusion télévisée globale de la Maison Blanche, une invention que l’entourage du président américain a mise au point. C’est bien pratique pour le plan de Lord, tiens…

    Et bien évidemment, la continuité du DCEU prend un coup dans l’aile.
    On voit bien que Diana cherche à être discrète lorsqu’elle détruit les caméras de surveillance dans le centre commercial, mais alors pourquoi porter son costume rouge et bleu vifs ? Et par la suite elle s’emmerde plus à passer inaperçue quand elle se bat dans la Maison Blanche ou qu’elle court à toute vitesse et s’envole en pleine avenue bourrée à craquer de gens.
    Cette absence de profil bas casse beaucoup les acquis et le contexte de MoS, BvS et Justice League, c’est véritablement idiot. Qu’est-ce qui s’est passé, les gens ont tous été touchés par le syndrome de l’oubli ? J’espérais un contrecoup de l’annulation des voeux de Max Lord (un ressort scénaristique que je déteste habituellement, mais là c’était trop énorme pour ne pas le faire), mais c’est pas le cas, ou alors c’est pas clairement expliqué.

    Et… bah… c’est tout pour ce qui m’a déplu. Les deux heures et demi sont passées relativement vite, c’était agréable. Contrairement à toi, Xanatos, je n’ai pas vu le temps passer !
    J’ai bien aimé l’idée que les voeux ne se réalisent pas à partir de rien à proprement parler. Quand un homme souhaite la mort d’une personne, c’est une crise cardiaque, quand une femme souhaite que tous les irlandais retournent dans leur pays, les flics débarquent pour les embarquer, quand le collègue de Diana souhaite avoir un café, un autre collègue arrive avec un café en trop, etc. Et Steve Trevor ne revient pas des morts mais c’est seulement son esprit qui prend possession du corps d’un homme (oui, c’est invraisemblable, mais moins qu’un mort qui revient à la vie près de 70 ans plus tard). Dommage que d’autres souhaits cassent cette règle, comme le mur en Byalie et les missiles nucléaires qui apparaissent par miracle. Mais ça m’a pas gêné outre mesure.

    Revoir Diana et Steve ensemble ça fait son effet. Les deux ont une très bonne alchimie à l’écran, et Patty Jenkins ne diminue jamais l’importance de Steve dans les scènes d’action. Le personnage est infiniment respecté et jamais rabaissé pour la blague. Les passages qui montrent le décalage temporel qu’il se prend dans la tronche vont du gentil chambrage comique (la poubelle, la scène des essais vestimentaires qui rappelle celle du premier film avec Diana) à l’émerveillement face aux avancées technologiques (le musée de l’aérospatiale, le métro), voire à de la belle poésie romantique : la scène des feux d’artifice qui est superbe et le speech de Steve sur le vol, le fait d’être porté par le vent, qui inspire plus tard Diana, c’est juste excellent.
    Et tout ça rend d’autant plus poignant la scène de leur séparation, horriblement sèche et vite expédiée (à dessein).

    Barbara Minerva et Maxwell Lord font de bons ennemis, chacun avec ses motivations et ses failles. Je les ai trouvés très humains et crédibles dans leurs caractères et avec leur passif. La première s’insère bien dans le sillage du second quand les intérêts des deux se rejoignent. Barbara ne veut pas redevenir celle qu’elle était auparavant et que personne ne remarquait, aussi elle devient la garde du corps de Maxwell lorsque Diana et Steve le prennent en chasse pour retrouver la pierre des souhaits et la détruire. Sa présence est du coup providentielle pour Max, qui peut ainsi leur échapper. La relation de ce dernier avec son fils est touchante, parce qu’imparfaite, ni idéale ni mauvaise. Max fait des erreurs avec lui mais sans mauvaise intention. Il aime clairement son fils, et son passé montre clairement d’où viennent ses failles ainsi que sa soif de pouvoir. Une des réussites du film.

    Et pis bon, je me suis plaint de l’utilisation multi-tâches du lasso, mais je dois reconnaître aussi que j’ai ADORÉ voir Diana attraper des éclairs avec ! Et la scène où elle vole c’est tout simplement magnifique. J’achète. Sans le moindre regret. Si cette scène n’a pas la puissance (inégalée) de celle du No Man’s Land dans le premier film, elle dégage tout de même une force lyrique assez impressionnante.
    Pareil pour l’armure, je l’ai trouvée très classe, surtout avec les ailes.

    [collapse]

    Techniquement, c’est pas parfait non plus, mais les scènes d’action font le taf (la scène de poursuite en voiture en Égypte aurait cependant gagnée à être un poil plus longue) et la BO de Hans Zimmer donne de très belles variantes du thème de Wonder Woman, et une superbe et intelligente réutilisation du magnifique thème “Beautiful Lie” de Batman V Superman.
    Et enfin, cette suite réussit là où un paquet de suites de blockbuster faillent, en ce sens que Patty Jenkins évite de faire une resucée du premier opus. WW84 s’aventure sur un terrain plus terre à terre, sans surenchère, sans divinités ou monstres à abattre.
    On a évidemment toujours droit à de l’action et de l’aventure, mais Jenkins cherche à enrichir les outils de son héroïne, son environnement et ses expériences, et encore un peu de souffrance, sinon c’est pas drôle.

    Mais était-ce vraiment utile de situer l’histoire en 1984 ? Et bien, hormis la guerre froide avec l’URSS et les tensions en Afghanis… en Byalie, et peut-être aussi tout le contexte du soft power américain des années Reagan, la glorification du modèle américain, les excès, la surconsommation, l’envie de vouloir plus, ce qui assoit un peu toute la trame autour de Max Lord… Ben en fait y a quand même une certaine justification.
    Maintenant, pourquoi 84 et pas 85, par exemple ? Pourquoi vouloir faire référence à l’oeuvre d’Orwell ? Là c’est moins justifié en revanche. La propagande est là d’une certaine manière, mais on est tout de même loin d’un système totalitaire et d’une volonté d’instaurer une pensée unique, ou même un réseau de surveillance internationale

    Spoiler

    (même si on a une ébauche du truc avec le réseau de diffusion globale du président américain, mais c’est juste un outil scénaristique de plus).

    [collapse]

    Pour le coup c’est une grosse occasion manquée, surtout avec un personnage comme Maxwell Lord, qui aurait pu utiliser un satellite du genre de Brother Eye, comme dans les comics, en fait.

    Au bout du compte j’ai aimé, j’ai passé un bon moment, malgré ces défauts trop visibles.
    Le film s’adresse à un large public, aborde tout de même des sujets sensibles (Barbara qui se fait presque agresser sexuellement en pleine rue) sans tomber dans le piège de l’excès et la morale facile et aberrante, sans pointer des doigts accusateurs (honnêtement je m’attendais à un énième propos ouvertement anti-Trump), écueil trop souvent utilisé ces temps-ci. Mais c’est avant tout un film qui donne la pèche, qui aime ses personnages et ne cherche pas à alléger son propos. Un film maladroit certes, parfois très maladroit, mais aussi très sincère et fait avec visiblement beaucoup de coeur.
    Un film pas parfait mais qui fait un bien fou. En tout cas, à moi il m’a fait un bien fou, et j’en ai rudement besoin ces temps-ci. 😀
    Maintenant je vais me mater les bonus.

    Spoiler

    Et j’applaudis le caméo de Lynda Carter, que j’avais réussi à ne pas me faire sépaleurer. ^^

    [collapse]

    "With the first link, the chain is forged. The first speech censured, the first thought forbidden, the first freedom denied, chains us all irrevocably." -Jean-Luc Picard
    Star Trek - The Next Generation / The Drumhead

    Xanatos
    Participant
    • Offline
      • Grand maitre
      • ★★★★★
    Xanatos le #525995

    Bon et bien content de voir que Wonder Woman 1984 t’a plu Feanor ! 🙂

    Oui comme tu as pu le constater, le tombereau de critiques incendiaires que le long métrage s’est pris dans les gencives est complètement injustifié et disproportionné.

    Je te rejoins complètement sur les faiblesses du film (ses facilités scénaristiques que tu soulignes à juste titre) mais aussi sur ses points forts comme son bon casting, ses excellentes scènes d’action, de jolis moment d’émotion (

    Spoiler

    la séparation entre Diana et Steve Trevor est en effet déchirante

    [collapse]

    ) et, OUI: c’est un véritable feel good movie et bon dieu que cela fait du bien, surtout en ce moment ! 😀

    Et comme tu as pu le voir, les mauvaises langues qui prétendaient que ce film était “anti hommes” racontaient vraiment n’importe quoi !

    Je suis d’accord avec toi aussi sur le fait que c’était audacieux de la part de Patty Jenkins d’avoir fait une suite si différente du premier opus et qui ne soit pas une copie carbone de de ce dernier.

    Quant à la durée, c’est franchement paradoxal: j’ai trouvé Wonder Woman 1984 un peu longuet (mais plaisant) alors que je n’ai pas vu le temps passer face à Snyder Cut de Justice League !

    Tiens à propos de ce film, je me demande si les patrons de la Warner ne serait pas des trolls: des fans ayant pour slogan “Restore the Snyder Verse” avaient utilisé un camion arborant le dit slogan… Et le lendemain, Warner met en ligne une bande annonce sur Youtube de Justice League… version Joss Whedon !

    C’est une impression où ils “trollent” les fans et Zack Snyder ?

    Bon sinon, j’ai eu du mal à me motiver mais je me verrai cette fameuse version Whedon ce week end. Il le faut, car ma location expire dans 7 jours. J’ai peur, très peur du résultat, mais bon, je me ferai mon avis moi même…

    Feanor-Curufinwe
    Participant
    • Offline
      • Grand maitre
      • ★★★★★
    Feanor-Curufinwe le #525997

    Tu l’as loué ? C’est vraiment dommage parce qu’il est passé cette semaine à la télé (sur une des chaînes de la tnt). :/

    Ouais j’ai vu la BA que Warner a sortie pour une édition 4K… “Henry Cavill avec la mâchoire de Ron Perlman bientôt sur vos écrans 4K !!”, mais personne veut voir ça…
    Quand tu penses que Warner UK a déclaré il y a peu que les éditions BR / 4K de ZSJL sont tombées en rupture de stock 20 minutes après l’ouverture des précommandes, et derrière ces idiots de la maison mère se ridiculisent en sortant le trailer 4k de la Josstice League, une des seules vidéo YT de Warner qui se fait ratio (plus de 95% de pouces rouges !). Je garde tout de même espoir que les choses changent et qu’ils retrouvent leurs esprits là-bas.

    "With the first link, the chain is forged. The first speech censured, the first thought forbidden, the first freedom denied, chains us all irrevocably." -Jean-Luc Picard
    Star Trek - The Next Generation / The Drumhead

    Xanatos
    Participant
    • Offline
      • Grand maitre
      • ★★★★★
    Xanatos le #526030

    Justice League Joss Whedon

    Justice League

    Réalisation: Joss Whedon (et un tout petit peu Zack Snyder)

    Janice

    MAIS. QU’EST. CE. QUE. C’EST. QUE… CAAAAAAAAAA ????

    Je ne trouve pas les mots… C’est une chimère cinématographique, une aberration filmique !

    Un long métrage totalement schizophrène et complètement MALADE !

    Voilà ce que j’ai ressenti au terme de mon visionnage au terme de celui-ci:

    Phoebe eyes

    MAIS COMMENT LES PRODUCTEURS DE LA WARNER ONT PU VALIDER UN TRUC PAREIL ???

    Bon, je tiens tout de suite à mettre les choses au point: je ne suis pas du tout un anti Joss Whedon (même si les révélations récentes que j’ai appris au sujet de son comportement tyrannique m’ont beaucoup déçu). J’aime beaucoup Buffy contre les Vampires et Angel qui sont des séries de grande qualité, le scénario du premier Toy Story qu’il a écrit est excellent et j’ai adoré son premier Avengers qui est un excellent film de super héros et l’un des meilleurs du Marvel Cinematic Universe et qui est drôle (sans jamais être lourd) et plein d’action. Même sa suite, je l’avais apprécié.

    Mais là, Whedon s’est presque totalement loupé.

    Bon, je vais d’abord commencer par les bons points, car, oui, il y en a quelques uns. Le générique de début est splendide et j’aime beaucoup la chanson  “Everybody knows” est très belle. La première scène avec Batman est très réussie où celui-ci capture un bandit et s’en sert comme appât afin de tendre un traquenard à un paradémon car ceux-ci perçoivent la peur. Certaines scènes d’action sont bonnes.

    Mais le reste… punaise ! Il y a tellement de défauts qui plombent ce long métrage, c’est inimaginable !

    Bon déjà, je n’ai pas compris pourquoi Whedon a changé la colorimétrie du film: autant la Snyder Cut est visuellement magnifique, autant la version Whedon, je la trouve moche, elle manque d’ampleur, et c’est quoi ces horribles couleurs rougeâtres ?

    Et que dire de la caractérisation de la plupart des super héros qui est totalement aux fraises ?

    Déjà le pauvre Cyborg: lui qui était le troisième personnage le plus important dans la version originelle du film, celui pour lequel on éprouvait de l’empathie à cause de son statut et de sa relation avec son père: POUF ! disparu ! Il devient ici un personnage creux, transparent et sans saveur.

    Flash qui était drôle et attachant est ici prodigieusement exaspérant à débiter perpétuellement des blagues absolument pas marrantes et à grimacer exagérément !

    Alors que dans la Snyder Cut, il était rigolo mais savait être sérieux quand la situation l’exigeait. Et en plus Whedon le fait passer pour un lâche alors que dans la version d’origine, même si il arrivait qu’il ait peur, il la surmontait et pouvait se montrer vraiment courageux.

    Et dans le climax du film, bon sang de bois…

    Spoiler

    Flash sauve une famille russe (bon ça c’est bien, je le reconnais) dans leur petite voiture, et Whedon “l’humilie” avec Superman sauvant des gens dans un immeuble entier. Et le  “dostoïevski” qu’il balance à la petite fille, no comment ! Alors que dans la version Snyder, il SAUVE LE MONDE ENTIER et TOUS les super héros en courant à la vitesse de la lumière et en remontant le temps !

    [collapse]

    Aquaman qui était un homme bourru et rude dans la Snyder Cut mais néanmoins un noble souverain, sachant être sensible et compatissant est ici juste un gros beauf assez lourd.

    On sent aussi à quel point Ben Affleck est bien moins investi dans son rôle de Bruce Wayne/Batman et que ça l’a gonflé de tourner ces scènes inédites ou refaire des scènes préalablement tournées, lui qui était si excellent dans l’autre version du film.

    Quant à 

    Spoiler

    la résurrection de Superman, son déroulement est incohérent et sa résolution ridicule. Dans la première version, Superman est amnésique, ne reconnait pas les autres super héros et les prend pour des ennemis. Il faut attendre que Loïs apparaisse, qu’il reconnaisse l’amour de sa vie afin qu’il cesse les hostilités et recouvre petit à petit la mémoire et se remette à parler. Là, dans la bataille, il reconnait Batman, et continue pourtant à l’affronter ! Alors qu’à la fin de Batman V Superman ils étaient alliés !Et le voir jeter Batman comme une vieille chaussette et qu’il dise “Oh là, j’ai saigné…” LAMENTABLE ! Alors que dans l’autre version, on le voyait continuer à lutter courageusement.

    [collapse]

    Et que dire de la scène honteuse où Bruce se moque de Diana parce qu’elle n’a pas surmonté son deuil d’avoir perdu Steve Trevor. JAMAIS Bruce Wayne/Batman n’aurait dit cela dans les comics originaux ou les autres adaptations. Ici, cela fait de lui un bel hypocrite, car à la base, c’est bien parce qu’il n’a pas réussi à surmonter son deuil d’avoir perdu ses parents qu’il est devenu Batman !

    Steppenwolf qui était un bon méchant, devient là un antagoniste basique et peu mémorable.

    Et que dire de toutes les blagues toutes plus NULLES et AFFLIGEANTES les unes que les autres et qui, non contentes de ne m’avoir jamais fait rire, m’agaçaient souverainement et je pensais en mon for intérieur “Mais ils n’ont pas bientôt fini de débiter toutes ses âneries ?”

    Parmi les acteurs et actrices principaux, il n’y a guère que Gal Gadot sur Wonder Woman et Jeremy Irons qui tirent leur épingle du jeu dans ce désastre (alors qu’ils étaient TOUS très bons et très convaincants dans la version originelle).

    Bon, je n’irai pas jusqu’à dire que c’est le pire film de super héros de ces dix dernières années, j’ai vu largement pire (l’infâme Venom dont je ne me suis pas encore remis !)…

    Mais Justice League version cinéma est malgré tout un naufrage artistique à tous les niveaux, une chimère cinématographique engendrée par des producteurs peu scrupuleux et complètement à côté de la plaque (et qui sont les plus fautifs dans l’histoire, davantage que Joss Whedon !).

    Toute l’intensité dramatique si poignante, le formidable souffle épique, les scènes intimistes de la Snyder Cut… ont été balancées à la broyeuse et au vide ordures pour donner naissance à cette chose informe !

    En tout cas je donne parfaitement raison aux critiques ET au public d’avoir lynché cette version du film ! Et Justice League est parvenu à se mettre à dos les fans de Zack Snyder (dont à peine 15% du travail a été conservé dans cette version, et encore !) ET les fans de Joss Whedon: “bel” exploit !

    Et, oui, le ressentiment qu’a éprouvé Ray Fisher envers Joss Whedon est parfaitement justifié, tant il a totalement annihilé la profondeur psychologique de Victor Stone via son écriture déplorable du personnage !

    Si la Snyder Cut de Justice League est un excellent film de super héros et selon moi, le meilleur du DCU, la version producteurs/Joss Whedon est un film médiocre et sans âme !

    Christopher Nolan a eu MILLE FOIS RAISON de dissuader Zack Snyder de voir cette version “cinéma” !

    POUAH ! Bon, je me reverrai la Snyder Cut le mois prochain pour oublier au plus vite ce “machin” !

     

     

    Feanor-Curufinwe
    Participant
    • Offline
      • Grand maitre
      • ★★★★★
    Feanor-Curufinwe le #526035

    Y a une seule chose que je retirerais de cette version de Whedon, c’est la petite référence d’Alfred à Batman le Défi, le reste… En particulier l’humour lourdaud (et surtout celui de Flash), je peux pas. Rien que d’y penser…
    Et tu as raison, la coloriméterie est horrible. La scène entre Clark et Lois (“- Tu sens bon ! – C’était pas le cas avant ?” -_- ) donne elle aussi l’impression d’avoir été filmée avec un filtre rouge dégueulasse…
    Et des habitants dans une ville contaminée par la radioactivité, sérieusement…
    Non, je vais arrêter là, ça me met de sale humeur de repenser à ce film. U_U

    "With the first link, the chain is forged. The first speech censured, the first thought forbidden, the first freedom denied, chains us all irrevocably." -Jean-Luc Picard
    Star Trek - The Next Generation / The Drumhead

    Xanatos
    Participant
    • Offline
      • Grand maitre
      • ★★★★★
    Xanatos le #526045

    Je te comprends aisément ! Enfin maintenant tu connais à présent l’avis d’un spectateur ayant vu d’abord la version originelle du réalisateur de Justice League et qui ensuite a découvert la version charcutée/remontée par les producteurs et Joss Whedon ! 😉

    Non mais je te jure, même Suicide Squad (lui aussi charcuté et remonté par les producteurs et vilipendé par la presse et le public) que j’avais tout de même plutôt apprécié (j’en avais écrit une critique plutôt positive en 2016, tout comme toi d’ailleurs) est un bien meilleur film que cette abomination qu’est le Justice League de 2017 ! Suicide Squad avait eu au moins le mérite de me divertir et de me faire rire (avis impopulaire: dans le registre des anti héros, je l’ai préféré au premier Les Gardiens de la Galaxie !) alors que la Josstice League m’a consterné !

    En fait, pour être franc avec toi, j’ai vraiment la sensation qu’il y a une guerre d’ego entre les différents dirigeants de la Warner Bros.

    Regarde ce qui se passe avec la Snyder Cut de Justice League: non seulement le film est acclamé et plébiscité par le public et les fans (le film faisant des cartons d’audience sur HBO Max) mais aussi auprès des critiques professionnels américains vraiment enthousiastes ! (alors que Man of Steel et Batman V Superman ont beaucoup plus divisé).

    Et qu’est ce que déclare Ann Sarnoff la présidente de Warner Média ? Elle crache sur les fans et les dénigrent en les traitant de fans toxiques et refuse catégoriquement que l’univers instauré par Snyder se poursuive.

    Mais je pense que si elle réagit ainsi, c’est parce que le triomphe de la Snyder Cut est un camouflet pour elle et certains patrons de l’entreprise: la version charcutée par leurs “bons soins a été laminée par le public et les critiques (le film n’ayant pas été rentable !) tandis que la version d’origine du film a eu droit à un accueil dithyrambique !

    Mais il semblerait qu’il y ait une bataille d’égo au sein de l’entreprise car j’ai entendu dire que deux dirigeants de la société sont satisfaits de la Snyder Cut et sont ravis qu’elle soit si populaire alors que trois autres la détestent ainsi que les fans !

    Après, tout n’est pas tout noir ou tout blanc, je ne cautionne pas non plus certains fans extrémistes de Zack Snyder qui demandent de boycotter de Godzilla vs Kong pour se venger des dirigeants de la Warner alors que l’équipe derrière ce film n’est pour rien dans cette histoire.

    Mais les fans toxiques ne constituent jamais l’essentiel d’un fandom et je n’aime pas qu’on les diabolise et qu’on les mette tous dans le même sac.

    C’est grâce aux pétitions et à la mobilisation des fans qu’on a eu droit à une saison 3 de Young Justice, que Sonic a un design beaucoup plus beau dans le film dont il est le héros et que Zack Snyder a pu finaliser sa version de Justice League.

    Et dans ces cas de figure, j’éprouve bien plus de la reconnaissance que du mépris envers eux.

     

     

     

    Feanor-Curufinwe
    Participant
    • Offline
      • Grand maitre
      • ★★★★★
    Feanor-Curufinwe le #526075

    J’adhère totalement à ta vision des fans, aucun domaine n’est épargné, le risque zéro n’existe pas, on trouvera toujours des cons partout. Et j’ajouterais que ça date pas d’hier, ni de la démocratisation d’internet.

    En ce qui concerne les luttes intestines au sein de WB, je l’ai déjà dit ici à demi-mot, Emmerich et Hamada sont des incompétents. Je désespère quand je vois leurs récentes annonces sur le prochain Superman (produit par JJ Abrams) alors que tout le monde veut revoir Cavill dans ce rôle. À ce stade, et tant que Kilar ne fera pas d’annonce sur une expansion du Snyderverse (et l’éviction éventuelle de Hamada et Emmerich, ça ce sera un bonus), je te le dis franchement, le DCEU est à mes yeux aussi inintéressant et insipide que Jules-de-chez-Smith-en-face (oui, le MCU). Je m’en bats les biftecks.

    "With the first link, the chain is forged. The first speech censured, the first thought forbidden, the first freedom denied, chains us all irrevocably." -Jean-Luc Picard
    Star Trek - The Next Generation / The Drumhead

    Xanatos
    Participant
    • Offline
      • Grand maitre
      • ★★★★★
    Xanatos le #526111

    Aaaah oui, ce projet de réaliser un film avec un Superman noir…

    Et la Warner Bros annonce faire un reboot de Superman … Le jour de l’anniversaire de Henry Cavill.

    C’est MINABLE de leur part !

    Cavill fut tellement ulcéré qu’il décida de ne plus suivre l’instagram de la Warner après ce coup de poignard qu’ils lui ont infligé dans le dos !

    Mais je ne comprends rien à leur logique: pourquoi faire un reboot de Superman avec un acteur noir interprétant Clark Kent ?

    Si ils veulent réaliser un film ayant pour personnage central un super héros noir, pourquoi ne pas réaliser un nouveau film de Green Lantern avec John Stewart en tant que héros principal ? Ou encore un film sur Cyborg où Ray Fisher pourrait reprendre son rôle ?

    Un reboot d’un Superman noir, cela me paraît aussi absurde que si Marvel Studios pour remplacer le talentueux et très regretté Chadwick Boseman qui avait interprété T’Challa/Black Panther dans Black Panther  confiait le rôle… à Matt Damon dans Black Panther 2 !

    Les dirigeants de la Warner Bros marchent sur la tête.

    Après les films “stand alone” de DC leur ont plutôt réussi ces dernières années: Joker fut un succès critique et public triomphal et le futur Batman avec Robert Pattinson dans le rôle titre semble vraiment ambitieux et prometteur (le trailer où Batman dérouille à mains nues des bandits m’a fortement impressionné, Pattinson semble s’être vraiment investi dans son rôle !).

    Mais Warner pourrait continuer à exploiter le “Snyderverse” tout en faisant en parallèle des films de super héros “autonomes” et “stand alone”.

    Cela se fait dans les comics: il y a les séries régulières et les histoires auto conclusives comme Batman: The Dark Knight Returns  de Frank Millerou encore Superman: Paix sur Terre de Paul Dini et Alex Ross.

     

    Xanatos
    Participant
    • Offline
      • Grand maitre
      • ★★★★★
    Xanatos le #526145

    Voici le petit extrait d’une interview que Zack Snyder a accordé où il qualifie la Warner Bros… “d’anti Snyder” ! Là on sent bien que Zack Snyder est lucide sur ce que pense cette compagnie de lui !

    J’ai vraiment l’impression qu’il se dit qu’il n’a plus rien à perdre et il vide son sac vis à vis de ce studio !

    Pendant que j’y suis, voici la bande annonce de Venom: let there be Carnage la suite de Venom:

    Cela n’a pas l’air franchement folichon et l’humour au rabais du symbiote me consterne !

    Même si je suis un fan de Venom qui est l’un de mes méchants préférés de Spider-Man, j’ai été consterné par le film de 2018 que j’ai trouve très mal écrit, trop caricatural et affligeant ! J’avais davantage l’impression de voir une parodie au rabais de The Mask qu’un film horrifique avec l’un des plus grands ennemis du tisseur en tant que “héros”.

    J’attends personnellement davantage le Spider-Man into the Spider Verse 2 prévu en 2022 en espérant qu’il soit aussi sensationnel que le premier qui marqua les esprits !

    Feanor-Curufinwe
    Participant
    • Offline
      • Grand maitre
      • ★★★★★
    Feanor-Curufinwe le #526161

    J’ai un immense respect pour Snyder, je dirais même que j’adore cet homme, autant le réalisateur que l’humain en lui-même. Je ne connais pas un acteur ou une actrice qui a travaillé avec lui et qui ait jamais eu quoi que ce soit de négatif à redire de lui. Il aime profondément le cinéma, il est extrêmement apprécié et aimé par ses pairs, et est fidèle en amitié.

    Il n’y a que des crétins de décisionnaires qui ne pensent qu’avec leur portefeuille pour le prendre en grippe (et certains critiques qui ne supportent pas que les fans aient plus d’influence qu’eux), et Snyder est parfaitement conscient de sa position au sein de la direction de la Warner, et il aurait beaucoup de choses à dire sur la façon dont ils l’ont traité, mais il sait rester courtois et respectueux, LUI.
    Par exemple, en ce qui concerne la fameuse scène avec Green Lantern qu’il avait tournée en reshoot pour Justice League en fin d’année dernière, un des exécutifs de la Warner lui a téléphoné à ce moment et lui a dit “tu veux qu’il sorte ou pas, ton film ?”, sous-entendant par là que s’il mettait ce passage dans son film, il ne serait jamais diffusé (alors qu’il avait déjà été officiellement annoncé depuis plusieurs mois).
    Du coup, à la place c’est une scène avec le Limier Martien qui a été tournée.

    J’imagine parfaitement ce qu’a dû ressentir Snyder lorsque la Warner a fait circuler les annonces sur leur nouveau Superman le jour de l’anniversaire d’Henry Cavill. Ils multiplient les attaques pernicieuses envers son projet et ses fans, comme s’ils espéraient qu’agir comme des collégiennes leur donnerait du crédit auprès d’un plus large public. C’est pitoyable, ces mesquineries.
    Heureusement qu’il y a encore des gens comme Kilar au sein de cette compagnie, véritable admirateur de Snyder, parce qu’autrement je ne donnerais pas cher de l’avenir de DC au cinéma.
    Et cette histoire de Clark Kent noir, si ça s’avère vrai, c’est une preuve de plus de leur feignantise, de leur vertu ostentatoire, alors qu’ils pourraient très bien utiliser des personnages existants comme Calvin Ellis, Val-Zod ou même Icon, pour faire un Superman noir sans avoir à renier l’original. Même Michael B Jordan, qui est en vue pour le rôle, avait déclaré qu’il trouvait l’idée d’un Clark Kent noir absurde, qu’il préfèrerait jouer Val-Zod ou Calvin Ellis.

    "With the first link, the chain is forged. The first speech censured, the first thought forbidden, the first freedom denied, chains us all irrevocably." -Jean-Luc Picard
    Star Trek - The Next Generation / The Drumhead

    Lord-Yupa
    Participant
    • Offline
      • Ancien
      • ★★★★
    Lord Yupa le #526191

    En parlant de “noir”, j’apprends aujourd’hui que le 7 juillet sortira en salles Black Widow, la Veuve Noire, une super-héroïne des Avengers. Elle sera incarnée par Scarlett Johansson, une… Blanche, mon Dieu, comme c’est inattendu ! Je m’attendais à Whoopi Goldberg, moi ! 🙂

    Lord-Yupa
    Participant
    • Offline
      • Ancien
      • ★★★★
    Lord Yupa le #526783

    Sortie en salles confirmée le 7 juillet de Black Widow, mais d’ici là je pense aller voir Cruella à partir du 23 juin, car j’en ai lu une critique tout à fait élogieuse. Le 21 juillet Alexandre Astier sort Kaamelott sur grand écran, mais je déteste et n’irai donc pas.

    Xanatos
    Participant
    • Offline
      • Grand maitre
      • ★★★★★
    Xanatos le #526784

    Merci pour le rappel, je ne manquerai pas Black Widow ! 😀

    Cruella ne m’attire pas trop (alors que j’aime beaucoup le personnage et que j’adore le film d’animation original de 1961 et j’aime beaucoup le remake live de 1997 avec Glenn Close dans le rôle de Cruella) mais je lirai ta critique avec plaisir 🙂 . Et si le film te plait, je pourrai lui laisser sa chance.

    Je n’irai pas voir non plus le film de Kaamelott. J’aime beaucoup la série de Alexandre Astier mais je me suis arrêté au milieu de la saison 3 et je pense qu’il vaut mieux avoir vu celle-ci dans son intégralité avant de voir le long métrage (un peu comme dans un autre registre Demon Slayer ).

20 sujets de 1,721 à 1,740 (sur un total de 1,754)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.

Members Currently Active: 0
No users are currently active
Membres en ligne pendant les dernières 24 heures : 8
geoff34, Xanatos, dekamaster2, Matthieu Pinon, Cyril, Cami-sama, Lord-Yupa, feanor-curufinwe
Keymaster | Moderator | Participant | Spectator | Blocked
Additional Forum Statistics
Threads: 10, Posts: 166, Members: 48
Welcome to our newest member, AnaNana
Most users ever online was 8 on 6 June 2016 17 h 13 min