City Hunter animation

20 sujets de 101 à 120 (sur un total de 121)

Posté dans : Anime & Animation

  • Xanatos
    Participant
    • Offline
      • Grand maitre
      • ★★★★★
    Xanatos le #537277

    Nouveau teaser du prochain film d’animation cinématographique de City Hunter prévu pour cet automne au Japon:

    Si l’humour habituel de la série est au rendez vous (le gag où Kaori pulvérise les doigts du pauvre Ryô avec son marteau m’a bien fait rigoler ! 😆 ) il semble plus sombre que l’opus précédent étant donné qu’il traitera de l’angelot Dust (la poussière d’ange dans la traduction J’ai Lu du manga) cette drogue redoutable et meurtrière qui confère à ses victimes une force titanesque mais leur fait perdre aussi la raison et les tuent à petit feu…

    Espérons que, comme City Hunter Shinjuku Private Eyes , il sortira au cinéma en France, mais cette fois-ci au niveau national et pas pour une sortie limitée !

    Geoff34
    Participant
    • Offline
      • Ancien
      • ★★★★
    geoff34 le #537375

    Review du coffret Blu-Ray des films OAV et spéciaux de City Hunter sorti chez Dybex

    Xanatos
    Participant
    • Offline
      • Grand maitre
      • ★★★★★
    Xanatos le #537613

    Nouvelle vidéo de Yann Kuza nous narrant les origines du troisième générique de Nicky Larson interprété par le rappeur Dièse dont la voix ressemble à s’y méprendre à celle de Doc Gyneco:

    http://www.youtube.com/watch?v=QjIZep18iYc  

    Il est tout de même navrant que la diffusion sur France 2 à cause de parents prétendument bien pensants qui diabolisaient Nicky Larson en clamant que c’est un dessin animé violent alors qu’il est très bon et qu’il y avait largement pire dans ce registre à l’époque.

    Comme quoi les préjugés et la haine envers l’animation japonaise étaient encore vivaces à la fin des années 90 en France.

    Mais en tout cas, n’en déplaise à Dièse, son générique “rap” n’a pas marqué les mémoires contrairement à ceux de Jean-Paul Césari devenus cultes depuis…

     

    Xanatos
    Participant
    • Offline
      • Grand maitre
      • ★★★★★
    Xanatos le #538663

    Nouvelle bande annonce du prochain film d’animation de City Hunter dont la sortie est prévue pour cet automne au Japon:

    Un long métrage qui s’annonce résolument plus dur et sombre que le précédent, en raison de la présence de la poussière d’ange et il a l’air d’être bien plus axé sur le passé de Ryô.

    Spoiler

    Et en plus, on voit ENFIN le meilleur méchant du manga original de Tsukasa Hôjô jamais adapté jusque là en animation: Shin Kaibara, leader de l’Union Teope et père adoptif de Ryô ! 😀 Et les Cat’s Eye sont de retour ! 😀

    [collapse]
    Cyril
    Participant
    • Offline
      • Habitué
      • ★★★
    Cyril le #538669

    Intéressant : on semble se diriger vers une version alternative de la fin du manga (en un seul film ou en plusieurs) avec en plus la présence des Cat’s (ce qui est intéressant, vu que Kaibara était aussi présent dans leur manga).

    Xanatos
    Participant
    • Offline
      • Grand maitre
      • ★★★★★
    Xanatos le #538706

    Oui c’est tout à fait vrai.

    Par contre au sujet de Kaibara, Tsukasa Hôjô a déclaré dans la préface du tome 33 de City Hunter que le Kaibara de Cat’s Eye en dépit du fait qu’il soit physiquement identique à celui de City Hunter ce ne sont pas les mêmes personnages et j’aurai plutôt tendance à le croire.

    Si ils sont tous les deux très intelligents et charismatiques, ils n’ont pas tout à fait la même personnalité: le Kaibara de Cat’s Eye me semble plus sain d’esprit alors que celui de City Hunter est plus ambivalent et son esprit oscille entre la folie et la raison.

    Il y a également un élément de taille qui les distinguent:

    Spoiler

    Kaibara a deux jambes artificielles dans Cat’s Eye, dans City Hunter il n’a qu’une jambe artificielle qu’il a perdu en Amérique du Sud lors d’une mission de sauvetage pour sauver Ryô.

    [collapse]

    .

    J’ai remarqué aussi que certains fans de Cat’s Eye étaient étonnés de la présence de Kaibara dans ce film (surtout que nos félines voleuses sont de retour) car ils n’ont vu que l’animé et je peux comprendre leur stupéfaction: autant Kaibara échappe à la police et survit dans le manga, autant il connait une fin atroce dans la série animée: il meurt noyé !

    En tout cas au vu de la bande annonce, ce sera sans l’ombre d’un doute le Kaibara qui a été le père adoptif de Ryô du temps où ils étaient des guérilleros.

     

    Cyril
    Participant
    • Offline
      • Habitué
      • ★★★
    Cyril le #538726

    Je me souviens de la préface de Hojo. Mais comme le film fait venir les Cat’s et que, au vu de la bande-annonce, son scénario va sensiblement différer de celui des derniers volumes de City hunter, je pense qu’on aura une retcom du personnage pour fusionner ses deux versions précédentes.

    Xanatos
    Participant
    • Offline
      • Grand maitre
      • ★★★★★
    Xanatos le #540151

    City Hunter Angel Dust

    On aurait enfin une date de sortie au cinéma en France du film d’animation City Hunter Angel Dust : il serait prévu pour le 24 janvier 2024.

    Sources : le site de Allociné.fr et la chaine Youtube “Mokkori Times” de Yann Kuza.

    Reste à savoir si All the Anime confirmera cette date de sortie et surtout si il bénéficiera d’une bien meilleure distribution que le précédent film City Hunter Shinjuku Private Eyes (qui est resté 4 jours à l’affiche au cinéma !).

    Xanatos
    Participant
    • Offline
      • Grand maitre
      • ★★★★★
    Xanatos le #540719

    La bande annonce a été mise en ligne il y a quelques jours : voici le trailer VF de City Hunter Angel Dust 😀 :

    On retrouve avec une immense joie Vincent Ropion dans le rôle de notre nettoyeur dragueur préféré, en l’occurrence Ryô Saeba/Nicky Larson ! 😀

    En revanche, ce n’est plus Danièle Douet qui double Kaori Makimura/Laura Marconi mais Anne Rondeleux. Cependant, vu qu’elle a interprété la bien aimée de notre héros dans quasiment autant d’épisodes que son éminente collègue, je la trouve tout aussi légitime.

    Le reste du casting a changé cependant. Bien que je déplore que Agnès Gribe ne double plus Saeko/Hélène, Barbara Beretta semble très convaincante dans le rôle de notre inspectrice de charme 🙂 .

    Et pour Shin Kaibara, nous avons un sacré ténor du doublage : il ne s’agit de nul autre que du grand Bernard Gabay ! 😀 La voix française de Robert Downey Jr alias Tony Stark/Iron Man ! 😀

    Et force est de constater qu’il insuffle beaucoup de charisme à l’ennemi le plus redoutable et dangereux de City Hunter ! 😀

    En tout cas, j’attends ce film d’animation de City Hunter avec impatience. Même s’il adapte librement le sensationnel story arc des tomes 33 et 34 du manga original, j’espère qu’il conservera l’aspect épique, son ambiance sombre mais aussi son atmosphère dramatique et poignante qui contribua à son immense force…

    Vivement janvier ! ^_^

     

    Xanatos
    Participant
    • Offline
      • Grand maitre
      • ★★★★★
    Xanatos le #541023

    City Hunter Angel Dust

    Jour J : c’est aujourd’hui que sort le tant attendu nouveau film d’animation de City HunterCity Hunter Nicky Larson Angel Dust  au cinéma à travers toute la France ! 😀

    J’irai très bientôt le voir et comptez sur moi pour en faire une critique très détaillée ! 😉

     

    DD69
    Participant
    • Offline
      • Ancien
      • ★★★★
    DD69 le #541033

    Je ne boude en aucun cas les salles de cinéma. Cependant, je ne vois pas l’interêt de regarder un film ou anime, quand on sait qu’il sortira plus tard  (généralement 3 à 6 mois en moyenne) en DVD et sur grand écran.

    De plus, maintenant le public ne respect plus le silence quand on visionne,  et souvent depuis temps, quelques incidents côté public

    Bon visionnage Xanatos

    https://mangatoons.forumactif.com/

    Feanor-Curufinwe
    Participant
    • Offline
      • Grand maitre
      • ★★★★★
    Feanor-Curufinwe le #541072

    Bon, je réessaie de poster mon avis sur le film ! ^^
    J’ai retiré tous les inserts (les “gras” et “spoiler”) parce que j’ai l’impression que c’est ce qui empêchait mon texte d’être posté (pour je ne sais quelle raison, mais je ne vois que ça). Aussi les deux fois où je spoile seront précédées d’un gros avertissement bien visible. Désolé d’avance si vous tombez dessus d’un oeil distrait ! -_-
    Et je vais aussi faire deux post ou plus, juste pour éviter d’avoir à tout refaire à chaque fois parce que là je suis au bord du nervous breakdown…

    Edith : Il se trouve que j’ai réussi à localiser le problème de ces effacements de post qui m’ont rendu fou toute la soirée ! Rien à voir avec les inserts dont je parle plus haut ! Pour ceux que ça intéresse (et c’est édifiant je vous promets), j’y reviendrai dans le topic des problèmes du forum. Je suis consterné. Bref…

    Vu City Hunter – Angel Dust aujourd’hui et en VF !

    L’histoire adapte très librement l’un des derniers arcs du manga qui n’avait jamais été abordé jusqu’ici en animation, celui du combat contre l’Union Teope dirigée par une ancienne connaissance de Ryô Saeba, Shin Kaibara, également responsable de la mort du frère de Kaori, Hideyuki Makimura.
    Au risque de gâcher la surprise je préfère tout de même vous prévenir, ce film n’adapte pas tout l’arc, aussi Kaibara n’est pas l’antagoniste principal ici bien qu’il fasse une apparition remarquée dans la dernière partie. Le film constitue une histoire complète à lui seul, mais il appelle également une suite, clairement annoncée à la fin. Et les fans de City Hunter savent pertinemment que Kaibara et Ryô seront alors au centre des attentions ! ^^
    L’histoire tourne autour du personnage d’Angie, venue à Shinjuku demander de l’aide aux City Hunter pour retrouver son chat. Par la suite, on découvre que ça va plus loin qu’une histoire de chat perdu lorsqu’un assassin appelé Espada tente de tuer Angie.

    Commençant de manière très comique (la scène d’intro avec les Cat’s Eye rejointes par Ryô et Falcon m’a pris de court), le film vire doucement mais sûrement vers la tragédie et met en scène les trois antagonistes du film avec beaucoup d’efficacité. Ces derniers ont chacun une personnalité affirmée et un fort passif qui les lie, et lorsque les choses virent au drame on a du mal à ne pas ressentir une certaine empathie à leur égard. Kaibara, source de leur force comme de leur chute, est une menace qui plane autant au-dessus de Ryô et Kaori que de ces trois-là, puisqu’il les utilise pour atteindre Ryô. Et forcément on en vient à les plaindre et même à sympathiser. Ces antagonistes sont à ce point réussis et bien travaillés, ils sont la force du film.

    Au niveau des personnages principaux, il faudra attendre la suite pour avoir quelque chose de plus consistant et neuf, mais autrement c’est du pur City Hunter non dilué (au grand dam de ****rama, ce qui ajoute inévitablement un point à ma note donnée à ce film), Ryô est un coureur de jupons invétéré et Kaori déploie tout un arsenal de pièges et de massues pour calmer ses ardeurs. Pour autant, tous deux savent aussi quand rester sérieux et faire leur boulot le plus efficacement possible. D’ailleurs je disais que ça manquait de neuf, mais ce n’est pas tout-à-fait vrai concernant Ryô. Ceux d’entre vous qui ne connaissent de City Hunter que les adaptations animées pourraient bien être surpris par le combat final et son dénouement, très hard-boiled !
    Contrairement au précédent film, Private Eyes, les trois soeurs Kisugi font moins de figuration et sont un peu plus actives, même si elles restent tout de même en retrait dans l’histoire.
    En ce qui concerne le personnage d’Angie, au fur et à mesure que le film se déroule, les fans devraient avoir une impression de déjà-vu avec elle.

    Spoiler

    Ils comprendront qu’il s’agit d’une version féminine de Mick Angel, personnage important de la dernière partie du manga.

    [collapse]

    Même si elle est loin d’en être une copie parfaite et qu’elle a une personnalité et une histoire qui lui sont propres, c’est difficile de ne pas relever les similitudes concernant ces deux personnages, en particulier vers la fin. Ce n’est en soi pas quelque chose qui me gêne, surtout parce qu’il y a suffisamment de différences entre ces deux personnages et qu’Angie est intéressante et complexe, mais ça laisse malheureusement peu d’espoir de voir ce personnage (que j’aime beaucoup) dans un film City Hunter

    Et puisque je parle des différences avec le manga, il faut aussi noter que l’Angel Dust n’est ici plus la drogue décrite dans le manga (“la poussière d’ange de la peur”) mais une injection de nanomachines améliorant les capacités physiques. Étrange choix de ne pas aborder l’Union Teope comme le cartel de la drogue qu’il est à l’origine pour n’en faire qu’une organisation de mercenaires / nettoyeurs, surtout que le film, encore une fois, n’y va pas de main morte avec la violence.

    Quoi qu’il en soit, j’ai adoré City Hunter – Angel Dust, qui m’a emporté du début à la fin, avec son chara-design très proche de celui du manga, sa mise en scène très soignée, ses combats percutants et brutaux, son écriture efficace en particulier avec ses méchants, sa fidélité à tous les tons du manga (n’en déplaise, une fois de plus, à Télé****), et son fan service réussi.

    Spoiler

    Et j’ai jubilé lors d’un passage en particulier qui a réveillé mon fantasme d’un cross-over City Hunter / Lupin III… j’y-crois-pas-ils-l’ont-fait-ces-cons ! Je veux un duel Jigen Vs Ryô !!!!! Et oui, je sais qu’il existe un film Lupin III / Cat’s Eye, bientôt diffusé par chez nous, mais c’est pas la même chose.

    [collapse]

    L’ayant vu en VF, il faut aussi que je souligne la qualité de ce doublage, qui se permet de traduire le fameux “Mokkori” de Ryô en un “Garde-à-vous” fort à-propos. Vincent Ropion et Anne Rondeleux sont comme toujours parfaits en Nicky et Laura (et qu’on ne me demande pas de choisir où va ma préférence entre Anne Rondeleux et Danièle Douet pour Laura, j’en suis incapable), c’est même pas utile de le répéter. Dans ce casting prestigieux on peut également compter Cédric Dumond, Emmanuel Curtil, Barbara Beretta ou encore Xavier Fagnon.
    Présentes pour un dernier baroud d’honneur dans le précédent film, le trio originel des voix des soeurs Chamade de la fabuleuse série Cat’s Eyes, Marie-Laure Dougnac, Geneviève Taillade et Annabelle Roux, ne compte plus qu’Annabelle Roux pour cette nouvelle apparition, mais les remplaçantes pour Tam et Sylia s’en tirent plus que bien !
    Enfin, la voix de Shin Kaibara est campée par ni plus ni moins que Bernard Gabay (Iron Man), et malgré le peu de lignes qu’il a eu à déclamer, le bonhomme a parfaitement cerné le personnage, on ne pouvait rêver mieux. Plus qu’à attendre la suite de cette formidable aventure pour mieux en profiter !

    "With the first link, the chain is forged. The first speech censured, the first thought forbidden, the first freedom denied, chains us all irrevocably." -Jean-Luc Picard
    Star Trek - The Next Generation / The Drumhead

    Xanatos
    Participant
    • Offline
      • Grand maitre
      • ★★★★★
    Xanatos le #541116

    J’ai donc vu City Hunter Nicky Larson Angel Dust ce matin…

    Mon dieu quelle claque ! 😀

    Je partage en tout point ton engouement et ton enthousiasme pour ce long métrage ! 😀

    Pour moi, c’est tout simplement LE meilleur long métrage d’animation cinématographique de City Hunter jamais réalisé à ce jour ! 😀

    Même si j’ai beaucoup aimé City Hunter Shinjuku Private Eyes ce nouvel opus le supplante en tout point !

    Bon déjà, le character design est largement plus maîtrisé et plus du tout inégal et Ryô et Kaori retrouvent un design bien plus adulte.

    L’animation est également largement meilleure, bien plus maîtrisée, plus dynamique…

    Après comme tu le dis si bien, on retrouve vraiment l’ensemble des facettes du manga original.

    On retrouve les hilarantes pitreries lubriques de Ryô au grand dam des journalistes engoncés dans une pudibonderie disproportionnée et pour le plus grand bonheur des fans (comme tu le soulignes, ce trait de caractère de notre héros n’a pas du tout été adouci !) ainsi que les coups de marteaux tonitruants de notre chère Kaori pour le plus grand bonheur de nos zygomatiques !

    Et bien entendu, notre valeureux chasseur de ville nous gratifie de superbes morceaux de bravoure…

    Mais ce qui est intéressant c’est que le film renoue avec la noirceur des premiers et derniers tomes du manga de Tsukasa Hôjô et des premiers épisodes de la série animée.

    Le passé tragique et douloureux de Ryô est évoqué, le fait 

    Spoiler

    qu’il ait été le premier cobaye de la redoutable poussière d’ange administré par son père adoptif Shin Kaibara

    [collapse]

    Il est intéressant de voir que les scénaristes ont su retomber sur leurs pieds. L’Union Teope n’existait que dans le manga et le film Nicky Larson et le parfum de Cupidon alors que dans la série animée, c’est l’organisation Pégase Rouge qui a été responsable du meurtre de Makimura et non pas l’Union Teope… Et là, ils ont dit que Pégase Rouge est une filiale de l’Union Teope. Bien joué de leur part !

    Et effectivement les personnages spécifiquement crées pour le film sont impeccables.

    Angie est une jeune femme complexe, nuancée, très touchante à laquelle nous nous attachons rapidement au fil de l’histoire.

    Quant aux antagonistes Pirarc et Espada ils sont superbement caractérisés : l’un est calme et posé alors que l’autre est bestial et sauvage… Mais ils sont loin d’être stéréotypés, j’ai aimé que les scénaristes les développent et il y a certains moments au “calme” où nous les voyons interagir, réfléchir sur la situation actuelle et sur ce qu’ils doivent faire. Je sentais une réelle connexion et alchimie entre eux, voire une vraie amitié fraternelle malgré leurs divergences de point de vue.

    Ce que j’ai aimé aussi c’est que Ryô démontre une fois de plus à quel point il est intelligent, perspicace et observateur et que son art de jouer la comédie lui permet de dissimuler avec brio son sens de l’observation.

    Kaori elle aussi est loin d’être dupe et elle sent quand on lui cache quelque chose.

    J’ai aimé aussi le fait qu’absolument TOUS les personnages récurrents se sont avérés être indispensables à l’intrigue : Saeko pour l’enquête qu’elle a mené avec Shimoyamada, Umibozû/Mammouth et Miki qui prêtent main forte à nos héros lors des scènes d’action à grand renfort de bazooka…

    Et cela fait franchement plaisir de voir Kaori prendre part à l’action également au coeur de la bataille.

    Et ce climax… mon dieu ce climax…

    Spoiler

    Quand Kaibara tire sur Angie la version ultime de l’Angel Dust afin qu’elle terrasse Ryô, j’étais scotché ! C’est la première fois depuis longtemps que je vois Ryô souffrir et déguster au cours d’un combat, on le voit vraiment déguster et se demander comment prendre l’ascendant sur Angie. Mais on a aussi pitié de cette dernière, elle ne veut pas être un pantin et perdre son âme et le fait qu’elle souffre le martyr nous fait éprouver énormément de compassion pour elle. Ce combat est tout simplement déchirant. Et son issue tragique mais néanmoins inévitable m’a noué la gorge et beaucoup touché.

    [collapse]

    Kaibara est tout simplement parfait dans le film : intelligent, flegmatique, distingué, mais aussi d’une froideur et d’une cruauté effroyable.

    City Hunter Angel Dust m’a fait éclater de rire mais m’a également passionné, surpris, enthousiasmé, et beaucoup ému…

    Une pure merveille. 😀

    Quant à ton parallèle entre 

    Spoiler

    Angie et Mick Angel, je ne l’avais pas fait mais il est néanmoins intéressant. Le point commun que je pourrai voir entre eux c’est celui-ci : le complexe d’infériorité qu’ils éprouvent envers Ryô. Angie était malheureuse que Kaibara ne l’aimait pas autant que Ryô et voulait lui démontrer qu’elle est “parfaite” tandis que Mick Angel après avoir été victime de la poussière d’ange n’a pu retrouver toutes ses facultés une fois guéri (il n’avait même plus la force d’appuyer sur la gâchette de son revolver !) et jalousait Ryô qui lui y était parvenu… Même si évidemment il aime Ryô qu’il considère comme son meilleur ami. Mais la comparaison que tu fais entre les deux personnages est intéressante et pertinente.

    [collapse]

    J’ai bien aimé aussi que Miki évoque son passé tragique, le fait qu’elle était une orpheline, qu’elle a perdu ses parents au cours de la guerre 

    Spoiler

    et qu’elle comprenait Angie

    [collapse]

    Les Cat’s Eye ont en effet un rôle plus important que dans le film précédent et la scène d’introduction du film les met bien en valeur toutes les trois !

    La VF rien à redire, elle est exemplaire : Vincent Ropion est parfait sur Nicky Larson, Anne Rondeleux est brillante sur Laura et Laura Blanc est irréprochable sur Angie.

    Xavier Fagnon et Cédric Dumond sont fantastiques dans les rôles de Pirarc et Espada et Barbara Beretta est impeccable sur Hélène. Alexandra Garijo est encore meilleure dans le rôle de Mimi que Agnès Manoury qui était pourtant très bien dans le précédent film et  Florian Wormser succède sans heurts au regretté Thierry Mercier sur Mammouth.

    Quant à Bernard Gabay, il insuffle une grande prestance à Kaibara ! 😀

    En bref, je suis à 100% d’accord avec toi Feanor, City Hunter Nicky Larson Angel Dust est un fantastique film faisant honneur aussi bien au manga qu’à la série animée !

    Espérons que le film suivant conclura en apothéose l’adaptation animée de l’oeuvre majeure de Hôjô !

     

    Xanatos
    Participant
    • Offline
      • Grand maitre
      • ★★★★★
    Xanatos le #541149

    Au fait Feanor, par curiosité, y-a-t-il eu beaucoup de monde dans la salle de cinéma où tu es allé voir City Hunter Nicky Larson Angel Dust ?

    De mon côté, oui, les spectateurs étaient assez nombreux : une bonne cinquantaine. Même si il y avait une poignée d’enfants et d’adolescents, la plupart des spectateurs étaient des quadragénaires, donc de la même génération que nous.

    Pour répondre à ta question DD69, c’est tout simplement parce que City Hunter est mon manga préféré, c’est l’une de mes séries cultes et jamais ô grand jamais je ne louperai une aventure inédite de Ryô et Kaori sur grand écran !

    Et je suis heureux d’avoir découvert des chefs d’oeuvres comme Princesse Mononoké, Les enfants Loups Ame et Yuki ou encore Your Name , les salles de cinéma rendent pleinement justice à ces long métrages ô combien magnifiques et exceptionnels.

    Le cinéma me procure des sensations que jamais une télévision ne me procurerait.

    Cyril
    Participant
    • Offline
      • Habitué
      • ★★★
    Cyril le #541150

    Je suis allé à une séance ce samedi matin et il y avait pas mal de monde (je dirai au moins la moitié de la salle), et le public était tout à fait correct, contrairement à ce qui s’était passé pour les avant-premières de One piece red.
    Ceci dit, sur le film lui-même, je vais être nettement moins flatteur que vous – sauf pour sa dernière partie. Je l’ai trouvé mauvais. Enfin, je l’aurais trouvé mauvais s’il n’y avait pas eu l’excellente dernière partie avec le combat final, spectaculaire et émouvant grâce aux réactions des différents protagonistes. Ca ne rattrape pas tout cependant, même si ça laisse sur une bonne impression (un peu diminuée par le générique et la scène post-générique qui souffrent du même type de défaut que la majorité du film) qui suffit à donner envie de voir la suite.

    Après un cambriolage mené par les Cat’s aidées d’Umibozu et de Ryo, qui ont été doublés par une personne mystérieuse, Kaori trouve le message d’une cliente sur le panneau de la gare de Shinjuku. Au vu de ses soucis financiers, elle l’accepte et sa cliente nommée Angie (elle bégaie sur son nom, comme si elle l’improvisait : bravo pour la préparation…) lui demande… de retrouver un chat. Evidemment, elle cache d’autres intentions.
    Pourquoi n’ai-je pas aimé les deux tiers du film ? Tout simplement parce que c’est d’une paresse infinie, comme on l’a d’ailleurs déjà vu avec le nom et le prétexte d’Angie : il ne se passe rien pendant sa plus grande partie, on reste trop longtemps sur la recherche du chat qui n’a bien sûr rien de crédible. Une fois le cambriolage passé, les Cat’s ne servent plus à rien et leurs scènes sont inutiles (je pense en particulier à celle dans le café avec Umibozu et Miki).
    Il en est d’ailleurs de même de la majorité des scènes : j’ai eu l’impression que le film se contentait d’aligner tout ce qui était attendu : la drague de Ryo, Umibozu et les chats, la massue, les pièges de Kaori… A ce propos, la scène durant laquelle Ryo tente d’espionner Angie sous la douche est un décalque d’une scène présente dans le manga et dans le dessin animé, mais en beaucoup plus mollasson – elle dure moins longtemps et la musique est très quelconque. Le dialogue avec Umibozu et Miki qui disent à Angie que personne ne peut se mettre entre Ryo et Kaori m’a aussi semblé plaqué artificiellement car ce n’était pas l’intention du personnage, même si elle commençait à ressentir un certain attachement pour Ryo, sans que cela ne l’amène cependant à remettre en cause ses objectifs.
    Ce qui m’a aussi beaucoup agacé même si ça n’a pas vraiment d’importance (mais aussi parce que ça n’a pas vraiment d’importance), c’est un caméo qui a lieu un peu avant la fin : trop long (quelques dizaines de secondes) et avec assez de dialogue pour que ça ne constitue qu’un clin d’oeil sans conséquence, mais sans que ça ait un quelconque effet sur l’histoire alors que ça aurait pu (et dû si on fait intervenir les personnages pour une durée un peu longue). Peut-être joueront-ils un rôle dans les prochains films ? Mais si on se limite à celui-ci, j’aurais préféré ne rien avoir – ou alors une apparition de quelques secondes dans la foule.

    Heureusement, il y a la fin. Et avant cette fin, quelques passages qui développent les personnages majeurs et les rendent attachants et intéressants : même s’ils essaient de tuer Angie, même si Espada est plus agressif et prêt à tout, on sent une amitié, un attachement, une complémentarité entre entre les 3 personnages, ce qui rend la fin d’autant plus tragique et touchante.
    Et puis il y a le duel final, avec la présence menaçante de Kaibara au loin. Et là, c’est une énorme réussite, aussi bien grâce à une mise en scène spectaculaire et à de nombreux rebondissements que grâce à un ton plus dur, due notamment à l’influence malsaine (passée et présente) de Kaibara. On se sent mal pour Angie, mais aussi pour Ryo qui doit prendre une décision qu’il n’a pas envie de prendre et pour Kaori qui l’incite à le faire, preuve qu’il n’y avait pas d’autre solution.
    La scène au cimentière est aussi très forte,

    Spoiler

    avec un dialogue Ryo-Kaibara dur, qui laisse percer un peu (très peu) d’humanité chez ce dernier mais qui montre également un Ryo déterminé, comme il l’est dans une des scènes marquantes du manga.

    [collapse]

    . On retrouve ici un ton proche de la fin du manga de Tsukasa Hojo, sans que le film n’ait cette fois-ci à rougir de la comparaison.
    On finit avec Un Get wild dont j’aurais préféré qu’il nous offre quelques images teasant la fuite plutôt que des croquis déjà vus et une scène post générique qui n’apporte rien. Ca n’efface cependant pas l’excellente impression laissée par la dernière partie du film et qui donne envie de découvrir la suite – en espérant que la partie tranche de vie/enquête banale/humour sera mieux gérée.

    Feanor-Curufinwe
    Participant
    • Offline
      • Grand maitre
      • ★★★★★
    Feanor-Curufinwe le #541151

    @xanatos :

    Le cinéma où j’étais ne diffuse que deux séances de Angel Dust par jour, à 13h20 / 13h30 et à 19h / 20h, une en vf et une en vo. J’y suis allé à la séance de 13h20 (en vf) jeudi, donc en dehors des grosses affluences (une habitude que je prends pour éviter les zouaves que DD69 évoque), et forcément non, y avait pas grand monde. À vue de nez on devait être une dizaine au mieux, et de ce que j’ai vu à peu près de la même tranche d’âge ! ^^

    Pour ma part il me semble que Private Eyes n’a pas été projeté à Amiens, ou alors il n’est pas resté longtemps à l’écran ici. C’est pour cette raison que lorsque j’ai vu qu’Angel Dust allé être projeté dans ma ville, j’ai pas attendu. Et j’avais vraiment envie de voir un City Hunter sur grand écran une fois dans ma vie. 😀

    Je suis en tout cas content de voir que ça t’a plu à toi aussi, et je suis pas loin de penser qu’il s’agit de mon film préféré de la franchise moi aussi. Mais tu étais au courant pour l’apparition caméo de tu-sais-qui ? Parce que moi, pô du tout, et alors que j’étais en train de justement penser à ce personnage lors de la scène où Angie se fait draguer dans le métro (parce que je trouvais que le gars avait un air de tu-sais-qui), voilà que juste après il fait son apparition !
    J’en revenais pas, très bonne surprise. 😀

    "With the first link, the chain is forged. The first speech censured, the first thought forbidden, the first freedom denied, chains us all irrevocably." -Jean-Luc Picard
    Star Trek - The Next Generation / The Drumhead

    Cyril
    Participant
    • Offline
      • Habitué
      • ★★★
    Cyril le #541153

    Contrairement aux Cat’s dans Private eyes, je n’étais pas du tout au courant de ce caméo. J’ai donc été interloqué quand je l’ai vu mais déçu par son utilisation – ou plutôt son absence d’utilisation.

    Xanatos
    Participant
    • Offline
      • Grand maitre
      • ★★★★★
    Xanatos le #541164

    Je suis en tout cas content de voir que ça t’a plu à toi aussi, et je suis pas loin de penser qu’il s’agit de mon film préféré de la franchise moi aussi. Mais tu étais au courant pour l’apparition caméo de tu-sais-qui ? Parce que moi, pô du tout, et alors que j’étais en train de justement penser à ce personnage lors de la scène où Angie se fait draguer dans le métro (parce que je trouvais que le gars avait un air de tu-sais-qui), voilà que juste après il fait son apparition ! J’en revenais pas, très bonne surprise. 😀

    Alors pour répondre à votre question à toi et Cyril, j’étais au courant de l’apparition de “tu sais qui” car, en août dernier, j’avais vu cette image spoiler apparue sans crier gare dans mon fil d’actualité Facebook ! ^^

    Spoiler

    J’en suis content pour vous tous les deux que vous ayez eu la surprise ! Après comme Ryô Saeba est apparu en cameo dans le téléfilm Lupin III contre Cat’s Eye, c’est un juste retour des choses que le roi de la Cambriole apparaisse dans un film du “chasseur de la ville” ! ^_^ Après, contrairement à Cyril, je n’ai pas été spécialement agacé par “l’inutilité” de ce cameo, moi cela m’a fait très plaisir de voir Lupin et Jigen (un spectateur a côté de moi les a même reconnu !). Et puis bon, comme Tsukasa Hôjô a crée le personnage de Masato Kamiya alias “Le rat” dans le manga Cat’s Eye qui était inspiré de Lupin III et que Hôjô s’est lui même inspiré de Kamiya pour créer Ryô, c’est émouvant de voir le “père spirituel” de l’étalon de Shunjuku faire une petite apparition ! 🙂 Ce qui est assez intrigant, c’est de voir que Lupin a reconnu Kaori ! 😀 L’aurait-il déjà rencontré par le passé ? (connaissant ce coureur de jupons, cela ne m’étonnerait pas ! ^^) quant à la fameuse mission dont lui parle Jigen, il serait amusant de voir nos deux compères apparaitre dans le prochain film City Hunter.

    [collapse]

    Pour le public, je comprends tout à fait Feanor que tu aies voulu éviter les gros lourds.

    Je suis content aussi Cyril qu’il y ait eu aussi du monde dans la salle où tu te trouvais. Et j’abonde dans ton sens , si le public a été parfaitement correct et fort sympathique lors de l’avant première de City Hunter Shinjuku Private Eyes au Grand Rex (je suis allé le voir là bas avec l’ami Yupa), il en a été de même au cinéma de Gaumont Marne la Vallée. Rien à voir avec les débordements d’imbéciles mal élevés lors des avant premières de One Piece Red et de Jujutsu Kaisen le film.

    Je n’ose imaginer en effet l’émotion que tu as du ressentir Feanor de voir un film d’animation de City Hunter au cinéma. Il en fut de même pour moi lors de la projection de City Hunter Shinjuku Private Eyes au Grand Rex : voir une aventure inédite de Ryô et Kaori sur écran géant, c’était tout simplement MAGIQUE ! 😀

    J’espère en tout cas que City Hunter Nicky Larson Angel Dust aura du succès au cinéma en France, cela permettra au futur nouveau film de l’Etalon de Shinjuku de sortir lui aussi dans les salles obscures ! 😀

    Xanatos
    Participant
    • Offline
      • Grand maitre
      • ★★★★★
    Xanatos le #541178

    Au fait pendant que j’y pense, je trouve que ce film de City Hunter me fait fortement penser à un épisode marquant de Cowboy Bebop et je vais vous dire lequel caché en spoiler :

    Spoiler

    Le premier épisode de cette série animée culte : Astéroid Blues. En effet dans le premier épisode, Spike et Jet traquent Asimov, un trafiquant de drogue qui vend et consomme la drogue qu’il produit : le Bloody Eye qui octroie une force herculéenne à son consommateur et lui permet d’anticiper les attaques de ses assaillants. Pour moi le parallèle saute aux yeux : quand Asimov se mettait cette drogue dans les yeux, il voyait son environnement entièrement en rouge et il devenait ultra rapide : il était capable d’esquiver les balles qu’on lui tirait dessus ! De plus, c’est comme si il voyait les mouvements de ses ennemis au ralenti lui permettant par conséquent d’éviter leurs tirs et leurs coups ! Et pour Angie, c’est la même chose : quand Kaibara lui injecte contre son gré la forme ultime de l’Angel Dust, tout ce qu’elle voit devient rouge, elle devient beaucoup plus rapide et puissante et parvient à anticiper tous les tirs de Ryô et les attaques au corps à corps de celui-ci !

    [collapse]

    A mon avis, Kenji Kodama a voulu indéniablement rendre hommage à cette série majeure de Shinichiro Watanabe. Et quand on sait que l’adaptation animée de City Hunter et que la série animée de Cowboy Bebop ont toutes les deux été produites au studio Sunrise, ce n’est certainement pas une coïncidence.

     

    Xanatos
    Participant
    • Offline
      • Grand maitre
      • ★★★★★
    Xanatos le #541181

    Je suis allé faire un tour sur le site de allociné.fr, et City Hunter Nicky Larson Angel Dust et il y a pour le moment 35 833 spectateurs qui l’ont vu en une semaine.

    On dira que ce n’est pas trop mal (surtout que les films de Détective Conan n’ont même pas atteint ce chiffre en fin d’exploitation), et je sais que jamais ô grand jamais il n’atteindra le même nombre d’entrées que Nicky Larson et le parfum de Cupidon de Philippe Lacheau mais j’espère sincèrement que ce nouveau film d’animation de City Hunter fera au moins 100 000 entrées à la fin de son exploitation. Parce que je veux absolument que le prochain film de l’étalon de Shunjuku sorte aussi au cinéma en France comme les deux précédents !

    Allez les nombreux fans et nostalgiques de la série, foncez le voir en salle, il vaut le coup !

20 sujets de 101 à 120 (sur un total de 121)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.

Members Currently Active: 1
veggie11
Membres en ligne pendant les dernières 24 heures : 8
veggie11, dekamaster2, Cyril, geoff34, Josephine Lemercier, Xanatos, Lord-Yupa, Renjihiro
Keymaster | Moderator | Participant | Spectator | Blocked
Additional Forum Statistics
Threads: 10, Posts: 168, Members: 48
Welcome to our newest member, Mangaka5721
Most users ever online was 8 on 6 June 2016 17 h 13 min