Classiques anciens de l'animé

19 sujets de 121 à 139 (sur un total de 139)

Posté dans : Anime & Animation

  • Xanatos
    Participant
    • Offline
      • Grand maitre
      • ★★★★★
    Xanatos le #502340

    Les 1001 Nuits (1969) J’avais acheté le coffret “1001 Nuits + Cleopatra” à 30 euros, moins ruineux que le seul “Belladonna” à 50 euros (!!!) que j’ai zappé, ma curiosité pour l’ère psychédélique n’allant pas jusque là. En fait ces deux premiers titres de Mushi Production furent regroupés au Japon sous le titre “Animerama”. Je viens de visionner le premier disque “Les 1001 Nuits” et aussi le bonus de près d’une heure, une passionnante interview d’Eiichi Yamamoto, réalisateur plus ou moins supervisé par Osamu Tezuka, et on reçoit un bon éclairage sur les conditions de travail auprès du maître dans les années pionnières 1960. Le film a tout le cachet de ces années étranges, même si ça pique les yeux ô combien ! On y retrouve un certain nombre des épisodes célèbres du recueil de contes, tel l’Oiseau Roc, la Caverne des 40 voleurs, etc., mais oubliez Shéhérazade, au total il s’agit de suivre un vagabond qui au début sort du désert en souriant et découvre la grande Bagdad. Ce gaillard, Aldin (= Aladin), chaud lapin parfaitement amoral (mais chanceux) vivra maintes aventures, jusqu’à revenir richissime sous le nom du marchand Sinbad, puis calife de Bagdad, avant de retourner toujours aussi insouciant et irresponsable dans le désert d’où il sortit. L’idée est assez bonne narrativement, mais le personnage central n’attire guère la sympathie. La vois japonaise est rocailleuse et se veut vulgaire, le mec ne vise que son intérêt et devient même plutôt répugnant sur la fin. En effet, Yamamoto et Tezuka souhaitaient un héros “n’ayant aucune limite”, inspiré par Jean-Paul Belmondo dans “A bout de Souffle”, énorme succès de 1960 au Japon. Le visage d’Aldin est même une approche de celui de Belmondo. De plus Tezuka avait la volonté clairement affirmée d’arriver au niveau international de Walt Disney, et se disait que le seul créneau qu’il laissait disponible était le film animé nettement pour adultes, anti-familial et érotique. De fait, le meilleur moment du film est celui de l’Ile des Femmes, illustré par une séquence visuelle tout à fait remarquable, où les lignes souples sur fond rose atteignent au surréalisme érotisé d’un Hans Bellmer ! Pour autant, le film a aussi des personnages “féministes”, ainsi la jeune archère et amazone aux cheveux frisés d’une part, et d’autre part le lutin femelle à métamorphoses affriolantes… C’est un film typique de l’époque “contestataire”, avec personnage central sans foi ni loi, sans noblesse ni charme, simple trublion dans un monde normaté. Bien des choses se sont peut-être inversées depuis !

    Merci pour cette belle critique des 1001 nuits mon cher Yupa ! 😀

    C’est toujours un pur plaisir de lire tes critiques passionnées. Je me suis fait un peu rare ces derniers jours par manque de temps mais je compte revenir en force dès que je serai en week end, promis. 😉

     

    Malgré un graphisme daté et antédiluvien et un héros amoral et peu sympathique, ta critique donne malgré tout envie de découvrir ce classique de l’Animation Japonaise qui a du marquer son époque par son ton novateur et anticonformiste comme tu dis !

    Les années 60 étaient effectivement une époque contestataire et ce, dans bien des pays.

    Après tout, c’est au cours de cette décennie que naquit l’âge d’or des westerns spaghettis, notamment les classiques de Sergio Leone qui avaient pour particularité d’être doté d’anti héros peu scrupuleux, sales et presque aussi peu recommandables que les bandits qu’ils traquaient.

    Ils allaient à contre courant des westerns Américains propres sur eux.

    Tu évoquais plus haut Belladonna. Autant c’est un film atypique et fascinant qui vaut le coup d’être vu (j’en avais fait une critique élogieuse il y a deux ou trois ans sur le forum), autant 50 euros pour ce seul long métrage est effectivement un prix bien trop exorbitant.

    Je te le conseillerai malgré tout, mais uniquement quand le prix baissera. C’est un long métrage envoûtant, qui, malgré son budget que l’on devine peu conséquent, regorge de trouvailles visuelles et narratives qui en font une expérience cinématographique unique en son genre ! 😉

     

    Il est intéressant de savoir que Osamu Tezuka qui vouait une profonde admiration envers Walt Disney voulait aller à contre courant de son idole, vraisemblablement pour se démarquer de lui au niveau international, ce qui était louable, courageux et audacieux de sa part. Ce n’est pas pour rien qu’il est considéré aujourd’hui encore comme le père du manga et de l’animation Japonaise modernes !

     

    Xanatos
    Participant
    • Offline
      • Grand maitre
      • ★★★★★
    Xanatos le #504922

    Les 1001 nuits

    Klaark a publié récemment une fiche dédiée à un grand classique de l’Animation Japonaise cinématographique sorti en France pratiquement 50 ans sa sortie au Japon:

    Les 1001 Nuits

    http://www.planete-jeunesse.com/fiche-3127-les-1001-nuits.html

    Sa fiche en tout cas est absolument passionnante, tant sur le genèse et le développement du long métrage, que sur ses influences et sources d’inspiration (Jean-Paul Belmondo ayant inspiré le design de Aladin).

    Et le film a un staff prestigieux: Osamu Tezuka, Gisaburô Sugii, Osamu Dezaki, Seiji Yokoyama…

     

     

    Dommage que plusieurs pays étrangers, englués dans leur préjugés débiles (le fameux et insupportable DA= enfants) ait empêché ce film d’avoir une exploitation et un succès digne de ce nom à l’international alors qu’il fut un immense succès critique et public au Japon…

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 5 ans par Xanatos Xanatos.
    Veggie11
    Participant
    • Online
      • Ancien
      • ★★★★
    Veggie11 le #504929

    Surtout pour un film qui est sorti à l’époque où le cinéma en lui-même s’expérimentait de partout ! Mais l’animation a vraiment mis beaucoup de temps à suivre ce développement type Nouvelle Vague… Fritz the Cat n’a malheureusement pas fait beaucoup de petits.

    Geoff34
    Participant
    • Offline
      • Ancien
      • ★★★★
    geoff34 le #523206

    Nouvelle vidéo de RedAbitbol sur Ace Wo Nerae, qui veut rétablir la réputation de l’anime suite à la vidéo du JDG

    Xanatos
    Participant
    • Offline
      • Grand maitre
      • ★★★★★
    Xanatos le #523207

    Très bonne vidéo de Red Abitbol qui réhabilite bien Jeu, Set et Match/Ace Wo Nerae.

    Cette oeuvre est un grand classique qui a fait date et si la série animée de 1973 est excellente, la série d’OAVs de 1988 est un véritable chef d’oeuvre.

    J’en avais par ailleurs fait une critique très positive sur le forum de DVDanime.net en 2009. 😉

    Après, je n’ai pas mal pris la vidéo du Joueur du Grenier, elle avait uniquement pour but de faire rire et je ne l’ai pas pris au pied de la lettre.

    Mais il est en effet dommage qu’aucun autre YouTuber Français n’ait remit en lumière et présenté et critiqué comme il se doit cette série phare.

    Cependant attention pour la série d’OAVs, elle est fantastique, mais il ne faut SURTOUT PAS la regarder quand on est déprimé car elle est réellement déchirante et regorge de moments émouvants et vraiment bouleversants !

    Veggie11
    Participant
    • Online
      • Ancien
      • ★★★★
    Veggie11 le #523208

    Et n’oublions pas qu’il existe toujours un topic entièrement consacré à Ace wo nerae ^^

    https://animeland.fr/forum/topic/ace-wo-nerae-33-jeu-set-et-match/

    Geoff34
    Participant
    • Offline
      • Ancien
      • ★★★★
    geoff34 le #524113

    Nouvelle vidéo de RedAbitbol sur Les Attaquantes

    Geoff34
    Participant
    • Offline
      • Ancien
      • ★★★★
    geoff34 le #524606

    Vidéo en anglais qui retrace les débuts des premières Magical Girls du genre, Sally la petite sorcière (arrivé au Québec sous le titre de Minifée) et Himitsu no Akko-Chan (dont une des séries est apparu en France sous le titre de Caroline)

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 3 ans par Geoff34 geoff34.
    Geoff34
    Participant
    • Offline
      • Ancien
      • ★★★★
    geoff34 le #525223

    Animusique a fait une rétrospective des séries qui passaient au Japon dans les années 60 et 70

    Geoff34
    Participant
    • Offline
      • Ancien
      • ★★★★
    geoff34 le #527617

    Une vidéo sur Space Runaway Ideon

    Xanatos
    Participant
    • Offline
      • Grand maitre
      • ★★★★★
    Xanatos le #531432

    Gatchaman le film

    Gatchaman le film

    Réalisation: Hisayuki Toriumi

    Quand j’étais tout petit, il y eut plusieurs dessins animés qui m’avaient passionné au plus haut point et ce, dès mon plus jeune âge : Goldorak, Maya l’abeille, Bouba le petit ourson, L’Araignée (Spider-Man)… et La Bataille des Planètes.

    J’avais été marqué par le superbe générique français entraînant de cette oeuvre et les aventures palpitantes de la Force G s’opposant aux plans machiavéliques de Zoltar et Suprême Clarté Ce grand classique de la Tatsunoko m’a laissé un souvenir impérissable.

    Plus de vingt ans après, j’ai redécouvert plusieurs épisodes de la série TV, et j’étais tombé de haut: non seulement l’animation était beaucoup plus pauvre que dans mes souvenirs d’enfance (ça encore, c’est un moindre mal) mais en plus, je trouvais les histoires lentes et ennuyeuses.

    Quelle ne fut pas ma stupeur de me rendre compte en apprenant via Animeland et l’émission “80 à l’heure” que nous avons eu droit à une version charcutée, remontée et censurée d’une série, qui, à l’origine, s’appelait Gatchaman !

    De plus, le robot 7 Zark7 n’existait pas dans la VO et a été crée et ajouté par la société américaine Sandy Franck entertainment ! toutes les séquences où on le voit ont été animés aux Etats Unis et s’inséraient artificiellement dans les intrigues (pour cacher notamment les scènes violentes et les morts de l’animé).

    Cependant, en 2007 Dybex eut le courage de sortir le film d’animation de Gatchaman qui est un remake de la série télévisée originale et qui inclut les moments majeurs de celle-ci.

    J’ai acheté le DVD collector et je craignais d’être déçu comme lors de ma redécouverte de La Bataille des Planètes

    Que nenni !

    J’ai trouvé le scénario intense, dynamique, passionnant et palpitant !

    L’intrigue est jalonnée de moments émouvants et poignants et est menée tambour battant !

    Les protagonistes sont confrontés à des dilemmes douloureux qui les tourmentent, ce qui fait qu’on a de la compassion pour eux.

    Je trouve que le récit mêlait habilement les combats des Gatchamen contre Berg Katse (Zoltar) et le Généralissime X (Suprême Clarté) et les scènes intimistes développant la psyché des héros.

    La sous intrigue où Ken part en quête de son père est à ce titre bien menée et touchante.

    Et, si on est intrigué par ce qui peut être la véritable identité de Berg Katse, il en va de même pour l’énigmatique Red Impulse, un allié de poids pour les Gatchaman mais qui est bien mystérieux.

    Et les stratégies employées par le professeur Nambu (Mr Cavelier dans la VF de la série TV) sont bien pensées.

    J’ai trouvé également assez sympathique que certains des sbires des grands méchants ne soient pas unidimensionnels, notamment quand l’un d’entre eux s’interroge sur la légitimité de la cause de ses chefs en se disant “Ils veulent détruire le monde ? Mais nous alors qu’est ce qu’on deviendra ? Ou vivrons nous ?”

    Au sujet du doublage français, je le trouve très bon et j’ai été ravi de réentendre Thierry Bourdon reprendre le rôle de Joe et Jackie Berger celui de Kipo (et sans le bégaiement de la série d’origine pour celui-ci, OUF !). Ils ont immédiatement retrouvé leurs marques et c’est comme si ils n’avaient pour ainsi dire jamais quitté les personnages.

    Pour les autres comédien(ne)s, Frédérique Marlot fait beaucoup d’efforts pour se rapprocher du jeu de Catherine Lafond (qui désirait participer à cette VF mais qui ne put le faire suite à des soucis de santé) mais aussi de son timbre de voix.

    Quant à Patrick Béthune, il a été excellent en Nambu et succède sans heurts au grand Michel Gatineau.

    En bref, j’ai adoré ce film et l’animation vieillotte (mais qui a un certain charme) n’a nullement altéré mon plaisir de visionnage 🙂 .

    Cela m’a surtout donné envie de revoir la série originale de Gatchaman, sans les censures orchestrées par la société  Sandy Franck entertainment !

    Je vais ensuite me plonger dans les bonus de l’édition collector qui semblent bien fournis et passionnants !

    Geoff34
    Participant
    • Offline
      • Ancien
      • ★★★★
    geoff34 le #533556

    En ce moment, je regarde un anime assez ancien de 1972 et produit par TMS, Dokonjō Gaeru, c’est l’adaptation d’un manga de Yasumi Yoshizawa qui fut publié de 1970 à 1976 dans le Weekly Shonen Jump, c’est l’histoire d’un garçon qui se retrouve avec une grenouille sur son pull après une bagarre, la grenouille, Pyonkichi, ne fait alors plus qu’un avec son pull, donc il se retrouve avec une grenouille au caractère bien trempé qui habite son pull et il doit autant bien que de mal cohabité avec elle.
    la série me fait assez pensé à Doraemon, car il reprend un peu les même type de personnages, un garçon accompagné d’un être étrange à l’apparence d’animal qui va l’aidé, un personnage féminin qui est l’ami et le love interest du héros, une brute de taille énorme qui est souvent accompagné d’un autre personnage.
    à noter que cette série est très apprécié par Hiroyuki Imaishi, il semble s’être inspiré de Pyonkichi pour créer Senketsu dans Kill La Kill.
    https://www.zupimages.net/up/22/19/oggr.jpg

    Xanatos
    Participant
    • Offline
      • Grand maitre
      • ★★★★★
    Xanatos le #536643

    Candy le film

    Arachnée a publié aujourd’hui une fiche consacré au tout premier film d’animation de Candy sur Planète Jeunesse ! 😀

    Bonne lecture à toutes et à tous ! 😀

    http://www.planete-jeunesse.com/fiche-3408-candy-film-1.html

    Xanatos
    Participant
    • Offline
      • Grand maitre
      • ★★★★★
    Xanatos le #536645

    Candy film 2

    Nouvelle fiche de notre ami Arachnée pour Planète Jeunesse dédiée au deuxième film d’animation cinématographique de Candy qui est cette fois une histoire totalement inédite par rapport au manga original et à la série animée ! Bonne lecture à toutes et à tous ! 😀

    http://www.planete-jeunesse.com/fiche-3409-candy-film-2.html

     

    Veggie11
    Participant
    • Online
      • Ancien
      • ★★★★
    Veggie11 le #538132

    Avant le film d’animation de Toei, la célèbre série animée de TMS et enfin la version infidèle mais pas si inintéressante de Nippon Animation, une première adaptation du roman ”Sans Famille” avait vu le jour en 1955 avec des ombres chinoises, un peu à la manière des ”Contes de Grimm” ou des ”Contes du Folklore japonais” (dont je cherche désespérément la VF).

    連続シルエット 家なき子|番組|NHKアーカイブス

    http://www.planete-jeunesse.com/fiche-3444-ie-naki-ko.html

    Benjamin
    Participant
    • Offline
      • Habitué
      • ★★★
    benjamin le #539775

    Bonjour dybex viens d’acquérir la série daimos :
    https://twitter.com/OlivierFallaix/status/1705183697123569948 vous pensez que toei animation ou dybex pourrait produire une vf ?

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 5 mois et 1 semaine par Benjamin benjamin.
    Veggie11
    Participant
    • Online
      • Ancien
      • ★★★★
    Veggie11 le #539777

    Clairement non, la série est beaucoup trop ancienne pour un doublage et Dybex n’en fait plus depuis un bon moment. Ce serait même miraculeux qu’ils récupèrent la vieille VF de DIA, celle qui fut distribuée à partir de 1982 en VHS (avant l’horrible redoublage avec Maurice Sarfati) ! La sortie se fera sûrement en VOST, comme chez Discotek Media. Une telle acquisition est déjà inattendue ! À ma connaissance, c’est la première fois que Dybex sort du rétro inédit en série.

    Lord-Yupa
    Participant
    • Offline
      • Ancien
      • ★★★★
    Lord Yupa le #539920

    Candy film 2 Nouvelle fiche de notre ami Arachnée pour Planète Jeunesse dédiée au deuxième film d’animation cinématographique de Candy qui est cette fois une histoire totalement inédite par rapport au manga original et à la série animée ! Bonne lecture à toutes et à tous ! 😀 http://www.planete-jeunesse.com/fiche-3409-candy-film-2.html

    Sur un autre forum, surtout BD franco-belge (mais avec un “rayon manga”), j’ai voulu questionner un peu une nouvelle participante. Elle s’est dite “allergique aux mangas, car traumatisée par “Candy”… Comment peut-on être traumatisé(e) par “Candy”?? Par la mort d’Anthony, peut-être ? D’autres participant(e)s ne peuvent supporter les grands yeux, on se demande pourquoi… Bien sûr en réalité cela masque (mal) une bonne couche de nippophobie, la plupart du temps.

    Xanatos
    Participant
    • Offline
      • Grand maitre
      • ★★★★★
    Xanatos le #539926

    C’est vrai que je suis toujours étonné de voir encore des gens allergiques aux grands yeux de la plupart des personnages de manga et d’animés japonais.

    Et à côté de cela, beaucoup d’entre eux adorent Tintin de Hergé qui n’a en tout et pour tout que deux points noirs en guise de yeux ! ^^

    Après, cela n’enlève rien au fait que Tintin est un monument du 9e art.

    Mais rejeter en bloc la bande dessinée japonaise à cause des grands yeux, cela me surprend toujours.

    J’ai même entendu dire que plusieurs éditeurs américains ont refusé de traduire en anglais les bandes dessinées de Franquin car ils étaient gênés par les “grosses têtes” de ses personnages, notamment ceux de Gaston Lagaffe (???).

    Dommage, car comme le disait si bien le regretté Jacques Sadoul, Franquin était un auteur et dessinateur génial et l’un des maîtres mondiaux de la BD.

    Ce qui est assez intéressant, c’est que Osamu Tezuka le père du manga moderne s’est inspiré des “grands yeux” des personnages des dessins animés de Walt Disney (Bambi en particulier) car ils sont selon lui le reflet de “l’âme humaine” .

    Et je trouve cela fascinant que le manga influence tant d’auteurs de BDs franco belges et de comics actuels.

    Par exemple, l’excellente dessinatrice Méhu Camille, dessinatrice et co-créatrice de la formidable bande dessinée Filles Uniques a un découpage et un trait faisant écho aux manga.

    Il en va de même pour Adam Bryce Thomas (un des meilleurs dessinateurs des comics IDW de Sonic ) dont le découpage des scènes d’action et la narration rappelle des shonen d’action tels que Jojo’s Bizarre Adventure de Hirohiko Araki ce qui donne un certain cachet aux numéros du hérisson bleu qu’il a illustré.

    Idem pour Mateus Santolouco le meilleur dessinateurs des comics IDW des Tortues Ninja dont le style de dessin est la fusion parfaite entre les comics et les manga.

    Pour en revenir à Candy , je reste interloqué moi aussi par le fait que l’on puisse être “traumatisé” (?) par cette oeuvre culte. Je ne nie pas qu’il y a des moments durs dans la série comme la mort d’Anthony que tu as justement évoqué ou encore les conséquences de la guerre.

    Mais même parmi les séries animées japonaises du début des années 80 , il y avait des titres autrement plus choquants et éprouvants comme Rémi sans Famille (tiré du roman de Hector Malot, auteur français qui plus est !) ou encore Démétan la grenouille , des oeuvres où les morts tragiques et drame sont légion !

     

19 sujets de 121 à 139 (sur un total de 139)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.

Members Currently Active: 1
veggie11
Membres en ligne pendant les dernières 24 heures : 8
veggie11, dekamaster2, Cyril, geoff34, Josephine Lemercier, Xanatos, Lord-Yupa, Renjihiro
Keymaster | Moderator | Participant | Spectator | Blocked
Additional Forum Statistics
Threads: 10, Posts: 168, Members: 48
Welcome to our newest member, Mangaka5721
Most users ever online was 8 on 6 June 2016 17 h 13 min