Dragon Quest – les Adaptations

10 sujets de 1 à 10 (sur un total de 10)

Posté dans : Anime & Animation

  • Feanor-Curufinwe
    Participant
    • Offline
      • Grand maitre
      • ★★★★★
    Feanor-Curufinwe le #521948

    A l’occasion de la diffusion de la nouvelle série Dragon Quest – Dai no Daibôken, je voulais trouver un topic où en parler, mais comme y en a pas, et qu’il y a déjà beaucoup d’adaptations (animées ou non) du RPG phare d’Enix / Square Enix, allez hop, nouveau topic. 😀

    Vu ce week-end le premier épisode de Dragon Quest – Dai no Daibôken version 2020, et j’ai adoré ! 😀

    Comme je le pensais, des libertés ont été prises par rapport au manga afin de faire tenir toute l’histoire sur un seul épisode (lieu du combat final ainsi que quelques évènements), mais l’essentiel est là.
    Techniquement ça envoie du lourd. Les monstres en 3D, même s’ils se démarquent clairement des décors et des animations 2D par leur animation très fluide, n’agressent pas l’oeil grâce à un cel-shading efficace et des couleurs en adéquation avec leur environnement. Et l’animation 2D oscille entre le très bon et le superbe, avec un excellent chara-design et surtout un effet crayonné / cellulo sur les décors comme sur les personnages du meilleur effet. Le choix de couleurs chaudes finit d’embellir le tout (ça rappelle un peu le travail sur HxH 2011), on se sent vraiment comme dans un des RPG de la licence.

    L’avantage de l’adaptation d’une oeuvre depuis longtemps terminée, c’est de pouvoir jouer avec la préfiguration d’évènements, de révélations ou de personnages à venir, mais encore faut-il y mettre la forme et un certain style tout en jouant la retenue histoire de ne pas gâcher la surprise et entretenir un certain mystère. Ce premier épisode s’y est risqué dans les premières minutes, et c’était une réussite sur tous les plans.

    Si sur tous ces points techniques cette nouvelle mouture des aventures de Dai n’a pas à rougir de la première série (mais c’est encore trop tôt pour un jugement définitif), il y a un point sur lequel la version de 1991 reste imbattable, c’est son OST. S’il est là aussi trop tôt pour juger de la qualité des compositions de Yûki Hayashi (My Hero Academia), la première série nous flattait les esgourdes dès les premières minutes du premier épisode, avec les compositions du chef d’orchestre de la saga DoraQue en personne, Maître Kôichi Sugiyama lui-même, et ça c’est un fait indéniable !

    Le seul véritable défaut de cet épisode se situe au niveau du sous-titrage de cette VOSTF par ADN. Si je n’ai aucun problème avec la traduction des noms des monstres utilisée pour l’adaptation VF des jeux sortis en France, je trouve en revanche la traduction des noms des sorts insipide, générique au possible et sans le moindre impact en comparaison avec les noms originaux. Par exemple, le nom original du sort de feu, Mera, est tiré de l’onomatopée japonaise des flammes qui crépitent (Mera Mera), alors le traduire par un fade “Flamme”, ça ne percute pas, ça n’a aucune force, c’est mou. Et c’est comme ça avec tous les sorts (Hyado / Glace, Bagi / Tornade, Io / Bang…). Et je vous dis pas ce que ça donne avec les niveaux supérieurs… ou si, tiens : Merami / Super Flamme, Merazoma / Méga Flamme… pour les autres sorts vous changez Flamme par Glace par exemple, et vous gardez les “Super” et “Méga” (en lieu et place de Hyadaruko, Hyadain et Mahyado). -_-
    Un tue-l’amour. Aucune imagination, c’est la mort de l’esprit… j’ose même pas demander comment ils vont changer les sorts originaux comme Medoroa.
    La traduction de L’Emblème de Roto (Roto no Monshô) en a d’ailleurs aussi fait les frais, c’est affligeant.

    En espérant qu’ils changent leur fusil d’épaule pour la suite, ou qu’un éventuel doublage VF (reprenez Jackie Berger pour Dai !) rectifie ce gros merdier. Après tout, la VF de la première série avait laissé intact ces noms de sorts, en dehors de quelques bafouillements ! ^^

    Bref, un départ très positif, et à part certain choix de la VOSTF, je suis très emballé par cette nouvelle adaptation !
    À suivre ! 😀

    Et voici l’avis de Léo et Max sur ce premier épisode, avec quelques comparaisons avec la première série.

    Je parlerai prochainement aussi du récent film en 3D Dragon Quest – Your Story, qui adapte l’histoire du cinquième jeu de la saga. ^^

    Feanor-Curufinwe
    Participant
    • Offline
      • Grand maitre
      • ★★★★★
    Feanor-Curufinwe le #521971

    Donc, Dragon Quest – Your Story, l’adaptation en film d’animation du cinquième volet de la saga RPG la plus populaire au Japon.

    L’histoire reprend évidemment celle de Dragon Quest V – La Fiancée Céleste, à savoir la quête d’un jeune garçon pour libérer le monde de l’emprise maléfique de Gemma (Erebos en VF), accompagné de son père Papas (Petros en VF). On suivra sur trois générations les aventures de cette famille. Cela dit, le film se permet quelques changements par rapport à l’histoire du jeu dont un, majeur, qui justifie ces modifications. Bien que l’idée développée par ce coup de théâtre ne soit pas mauvaise en soi, elle est finalement assez peu développée et tombe un peu comme un cheveu dans la soupe. Je ne la dévoilerai pas ici.

    L’histoire du jeu est condensée de manière à faire tenir des dizaines d’heures d’aventure, d’exploration et de combat en une heure quarante, ce qui donne malheureusement comme résultat une impression de ruées non stop, qui frustreront les fans et provoqueront l’incompréhension des spectateurs curieux. Certains passages prennent leur temps pour se développer, comme le choix du héros, Lucas, entre Flora (Néra en vf) et Bianca, mais comment impliquer l’empathie du spectateur envers ce choix quand aucune des deux filles n’a eu le moindre développement et nous sont présentées quelques minutes avant que Lucas ne se confronte au dilemme de ses sentiments personnels ?
    Cependant, le film ne cache pas une seconde qu’il est destiné aux fans de la saga, c’est bien quelque chose qu’on ne peut lui reprocher. Dès les premières secondes d’ailleurs, puisque le début de l’histoire n’est ni plus ni moins que la retranscription stricto sensu des premières heures du jeu, vous voyez à l’écran littéralement le jeu de la Super Famicom, avec textes et graphismes d’époque !

    Pour le reste, le film est très beau et bien animé, parfois trop bien animé, problème que je reproche déjà aux productions Disney 2D ou 3D depuis les années 90, avec l’exagération des expressions faciales qu’on retrouve ici aussi. Le chara-design des personnages est éloigné de celui du jeu réalisé par Akira Toriyama. Les monstres sont plus proches de leurs modèles de base, en revanche.
    Les musiques sont les versions superbement orchestrales des thèmes mythiques du jeu, on retrouve même quelques sons qui feront indubitablement office de madeleine de Proust lorsque certaines actions sont effectuées (comme la découverte d’un objet secret ou d’un trésor).

    Bref, l’aspect technique est irréprochable, et la sensation de dépaysement et de voyage réelle (à ce sujet les décors sont variés et magnifiques). Le fan, même s’il se sentira véritablement flatté par tant d’attention et de bienveillance à son égard (une donnée plutôt rare à notre époque, il faut bien l’avouer, où l’on préfère les insulter et les accuser de tous les maux du monde), aura tendance à soupirer devant les ellipses et l’absence de vrais combats tendus, ainsi que… l’absence de tension même, puisque la majorité des passages charnière qui permettaient d’impliquer plus fortement le joueur dans l’histoire de son avatar sont traités par-dessus la jambe. Comme je l’ai dit auparavant, comment s’investir dans cette histoire quand on se débarrasse de ses moments forts en écourtant les scènes, en rajoutant de l’humour relou et déjà vu ailleurs ?

    DraQue V aurait fait une excellente série, c’était même l’épisode de la saga le plus enclin à connaître une telle adaptation, avec ses sauts temporels et sa concentration sur l’aspect familial de l’histoire qui s’étale sur trois générations. Malheureusement on devra se contenter d’un film-résumé, qui a de plus voulu rattraper le coup en impliquant directement le spectateur / joueur dans ses derniers instants (justifiant son titre, “Your Story“), mais si le propos de ce passage est justifié et encore une fois, bienveillant à l’égard des fans, il ne peut rattraper le manque flagrant de personnalité et de substance qui aurait pu donner à tout cet univers une vraie tangibilité.
    Les perso sont trop génériques, il n’y a aucun véritable enjeu suffisamment développé pour tenir le spectateur en haleine, et c’est trop expéditif. Sur tous les niveaux, l’Histoire sans Fin de Wolfgang Petersen est un bien meilleur hommage, avant l’heure, à Dragon Quest que Dragon Quest – Your Story. Dommage.

    Takeda-Shingen
    Participant
    • Offline
      • Padawan
      • ★★
    Kuronoe le #522113

    Alors je rejoins Feanor sur l’essentiel. Dai no Daiboken est une de mes références majeures et j’attends cette nouvelle version depuis longtemps, et bordel la claque visuelle, là ils se sont arrachés et c’est un bonheur, le chara design, l’animation fluide, les couleurs, je dis oui !!

    L’opening c’est de la daube, insipide, pas du tout dans le ton.

    Les petits catch eyes avec les différents sorts sont bien sympas

    La traduction ADN, bah çà l’équipe de réalisation n’y est pour rien donc ce n’est pas un défaut inhérent à l’oeuvre

    Mais çà va être un vrai kiff

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 2 semaines par Takeda-Shingen Kuronoe.
    Feanor-Curufinwe
    Participant
    • Offline
      • Grand maitre
      • ★★★★★
    Feanor-Curufinwe le #522118

    Et le deuxième épisode confirme le bon départ de ce remake ! ^^
    Quelques baisses de forme dans l’animation, c’était prévisible, mais rien de repoussant, à part l’animation CGI des flammes du Mera de Brass. Encore une fois l’histoire fait quelques ellipses par rapport au manga pour aller à l’essentiel, mais là aussi rien de gênant.
    Niveau OST en revanche, je ne garde aucun thème en tête, c’est trop discret pour l’instant.
    Et deux des meilleurs perso de l’histoire font leur entrée à la fin de l’épisode, ça commence à prendre de l’ampleur ! 😀

    Takeda-Shingen
    Participant
    • Offline
      • Padawan
      • ★★
    Kuronoe le #522122

    Et deux des meilleurs perso de l’histoire font leur entrée à la fin de l’épisode, ça commence à prendre de l’ampleur ! 😀

    `

    vas y spoile pas. Mais y a du Hyunkel du coup ? ^^(déjà ?)

    Feanor-Curufinwe
    Participant
    • Offline
      • Grand maitre
      • ★★★★★
    Feanor-Curufinwe le #522142

    Nan, rien de surprenant, à part peut-être la réaction de l’un d’entre eux au contexte dans lequel ils se trouvent (tu comprendras), mais c’est histoire de chipoter. ^^

    Mauser91
    Participant
    • Offline
      • Ancien
      • ★★★★
    Mauser91 le #522259

    J’ai essayé de voir Your Story, y’a quelques mois. Ben, mon avis ne sera guère différent de celui de Feanor. Visuellement bien, mais scénario trop rempli et qui met du temps à aller à l’essentiel, j’ai décroché au bout de 20-25 minutes…dommage, mais pour le coup j ai préféré l’adaptation de Ni no Kuni.

    Feanor-Curufinwe
    Participant
    • Offline
      • Grand maitre
      • ★★★★★
    Feanor-Curufinwe le #522327

    J’ai beaucoup aimé le premier Ni no Kuni sur PS3 (les musiques magnifiques), mais je n’ai pas fait la suite ni lu ou regardé les adaptations manga ou anime. D’ailleurs je ne savais pas qu’il existait une adaptation animée ! ^^

    ======================

    En voyant la fin de l’épisode 3 de Dai no Daibôken (2020), je me demande quel est l’intérêt d’opérer certains changements par rapport au manga, comme changer la localisation d’un évènement important de l’histoire, qui apportait pourtant à la base audit évènement une atmosphère en adéquation avec la tension clairement voulue et par l’histoire et par Avan. S’agit-il de ne pas effrayer le jeune spectateur plus que de raison ?
    Si c’est l’explication de ce changement (et j’en vois pas d’autre), c’est proprement ridicule et inutile à mon avis. On verra bien ce qu’il en est dans l’épisode 4 mais c’est vraiment dommage d’affadir un tel passage du manga, le premier gros tournant du titre.
    Cela dit, toujours un bon épisode dans l’ensemble, moins réussi techniquement que les deux premiers, avec quelques passages médiocres (la course d’Avan pour tracer son pentacle géant par exemple), mais toujours plaisant à voir. Mais je ne suis pas fan de la voix d’Avan en revanche.
    Par contre, l’épisode 4 semble reprendre du poil de la bête niveau animation ! 😀

    Geoff34
    Participant
    • Offline
      • Ancien
      • ★★★★
    geoff34 le #522487

    Pour l’instant, ça reste sympa mais malheureusement, je crains presque de me retrouver dans une production proche de Dragon Ball Super, où je m’ennuie en regardant les épisodes, on retrouve certains tics graphiques (l’espèce d’halo numérique qui entoure Daï) et il y a des passages en CGI, qui sont très visible, bien qu’ils essaient de gommer un peu en utilisant le cell shading.

    Feanor-Curufinwe
    Participant
    • Offline
      • Grand maitre
      • ★★★★★
    Feanor-Curufinwe le #522493

    Arf, je suis légèrement frustré par la fin de l’épisode 4, tellement j’étais dans l’ambiance et je n’ai pas vu le temps passer !
    C’est marrant, le sang humain coule bien moins dans cette nouvelle série qu’avant (le nez d’Avan rougit à peine après l’attaque de Dai, et le tabassage de Dai par Hadlar ne laisse même pas la moindre contusion sur le corps de celui-ci), mais celui d’Hadlar coule en abondance ! :-O
    Une fin abrupte mais un bon cliffhanger. Mais que c’est frustrant ! X(

10 sujets de 1 à 10 (sur un total de 10)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.

Members Currently Active: 0
No users are currently active
Membres en ligne pendant les dernières 24 heures : 8
Mauser91, veggie11, Cyril, feanor-curufinwe, Lord-Yupa, Xanatos, DD69, geoff34
Keymaster | Moderator | Participant | Spectator | Blocked
Additional Forum Statistics
Threads: 10, Posts: 165, Members: 47
Welcome to our newest member, melinabellahbib
Most users ever online was 8 on 6 June 2016 17 h 13 min