Dragon Quest – les Adaptations

20 sujets de 21 à 40 (sur un total de 146)

Posté dans : Anime & Animation

  • Xanatos
    Participant
    • Offline
      • Grand maitre
      • ★★★★★
    Xanatos le #523659

    En espérant que Gao Kyo ne le prenne pas mal, surtout que c’est une bonne fiche autrement, oui, un avertissement spoiler serait pas mal. ^^ J’apprécie beaucoup ces compliments, Xanatos, mais tu as écrit au moins six fois plus de fiches que moi, au moins aussi bien que les miennes (je retiens surtout celles sur Batman, Young Justice et Lupin III, évidemment), j’ai vraiment pas de quoi me la péter ! Et si on rajoute celles de Veggie et Mauser, j’ai plus qu’à me faire touuuut pitit face à vous trois. ? D’autant plus que je dois toujours finir une fiche sur la dernière série de JoJo’s (Golden Wind) que j’ai malheureusement mise de côté depuis la première moitié de cette foutue année. J’espère vraiment pouvoir la finir au début du mois prochain, mais je suis même pas sûr d’y parvenir à temps. Je salue d’ailleurs l’extrême gentillesse et la patience d’ange d’Arachnée. ^^ Mais pour répondre à ta question, oui, si personne ne se lance dans le projet d’une fiche sur cette nouvelle mouture, pourquoi pas moi ? M’enfin, il va encore se passer un certain temps avant de voir la fin de cette série, en espérant que la suite des aventures de Dai sera moins précipitée que ce qu’on voit dans ces dix premiers épisodes.

    Merci beaucoup pour tes gentils compliments sur mes fiches Feanor ! 😀

    Et j’avais en effet très à coeur de soigner mes fiches sur Lupin III, Batman et Young Justice.

    Tu n’as certes pas écrit autant de fiches que moi mais on ne peut nier d’une part ta passion (très communicative entre autres pour Hunter X Hunter et Jojo’s Bizarre Adventure ) et d’autre part ton souhait de les rendre les plus exhaustives et détaillées possibles.

    Pour Jojo’s Bizarre Adventure Golden Wind prends ton temps pour la peaufiner et en effet Arachnée est super gentil et patient.

    Après de mon côté, j’avais mit environ un an avant de finaliser ma fiche sur Samurai Jack !

    Oui je pense en effet qu’il sera plus sage d’attendre la fin de cette seconde adaptation animée de Dragon Quest avant de s’atteler à l’écriture de la fiche qui lui sera dédiée.

    En fait les reproches que tu fais au sujet de la vitesse et de la précipitation des dix premiers épisodes me rappelle les critiques que formulaient plusieurs fans de Fullmetal Alchemist envers les 13 premiers épisodes de Fullmetal Alchemist Brotherhood qui adaptaient trop rapidement les premiers tomes du manga de Hiromu Arakawa par rapport à la première adaptation animée de 2003.

    Je pense que la série TV actuelle vise non seulement un jeune public néophyte n’ayant pas connu la série TV originale des années 90 et le manga, mais aussi les fans quadragénaires de la première heure et qu’ils veulent que ceux ci puissent découvrir la partie inédite en animation du manga.

    Mais il ne faut pas confondre vitesse et précipitation !

    Au sujet du film Dragon Quest-your story je le regarderai cet après midi. Verdict plus tard dans la soirée.

    Feanor-Curufinwe
    Participant
    • Offline
      • Grand maitre
      • ★★★★★
    Feanor-Curufinwe le #523664

    Je te devance avec l’épisode 11 de Dai no Daibôken. ^^

    Hyunckel se dévoile sans fard à Dai, Pop et Maam, il est un authentique disciple d’Avan, mais tout autant qu’un légat de l’armée du mal. Il raconte à nos héros son passé et la raison pour laquelle il hait Avan et comment il a rejoint les rangs de l’Empereur Vearn.
    Ces révélations affectent Dai qui est alors incapable de déployer ses extraordinaires capacités face au légat du Corps des Immortels, de plus Hyunckel dévoile ses deux atouts, l’armure maléfique et une botte secrète rivalisant avec l’Avan Strash : le Bloody Scraid.

    Première situation d’échec véritable pour Dai et ses amis, et comme je l’avais dit pour l’épisode précédent, Hyunckel marque un tournant dans l’histoire de ce Dragon Quest avec un passif chargé et une histoire passionnante dont on ne connaît pour le moment pas tous les tenants et aboutissants.
    Je regrette cependant une fois de plus la vitesse à laquelle tout cela se passe (oui, je me répète à force), ça manque clairement de poids tellement ça va vite, et la prévue de l’épisode suivant ne fait qu’accentuer cette sensation. J’espère que, comme tu le soulignes Xanatos, cela cessera une fois que l’on sera arrivé à l’arc de Baran, qui, bien qu’inachevé en anime, terminait la première série. Parce que pour le moment ce remake va deux fois plus vite que son prédécesseur !

    Techniquement ça ne casse pas des briques, et certains plans fixes en pleine action n’arrangent rien, mais comme depuis le début de la série on est face à une oeuvre globalement très soignée sur ce plan, du coup on peut chipoter sur les passages faiblards. On est quand même entré cette année dans une meilleure période de la Toei si les mauvais épisodes de leur production ressemblent à ça. Ça reste plus que potable dans l’ensemble.

    Bref, des coups de théâtre, de nouvelles techniques, de l’action et des révélations qui pleuvent, pas de quoi s’ennuyer, c’est bon. ^^

    "With the first link, the chain is forged. The first speech censured, the first thought forbidden, the first freedom denied, chains us all irrevocably." -Jean-Luc Picard
    Star Trek - The Next Generation / The Drumhead

    Xanatos
    Participant
    • Offline
      • Grand maitre
      • ★★★★★
    Xanatos le #523731

    Dragon Quest: Your Story

    Dragon Quest: Your Story

    Réalisation: Takashi Yamazaki

    Bon, j’ai vu avec un peu de retard ce film d’animation de Dragon Quest et pour être franc… il ne m’a pas convaincu et je l’ai trouvé moyen.

    Autant j’ai été totalement enthousiasmé par son long métrage d’animation de Lupin III qui est pour moi une magistrale réussite faisant honneur au héros mythique de Monkey Punch, autant ce film de Dragon Quest m’a laissé mi figue mi raisin.

    Visuellement, c’est assez joli, voire vraiment beau mais le character design des personnages comme l’a souligné Feanor est beaucoup trop éloigné du trait de Akira Toriyama, on est plus proches des productions Disney et Pixar. Seuls les monstres effectivement et les animaux ont un design évoquant le graphisme du père de Dr Slump et Dragon Ball.

    Mon principal grief vis à vis de ce film… c’est qu’il va beaucoup trop vite. Le récit ne prend pas le temps de se poser, son déroulement est trop frénétique, ce qui fait que l’on peine à éprouver de l’empathie envers les personnages. Je crois qu’en moins de 10 minutes on voit Luca enfant, puis ado pendant 10 minutes, puis en moins de 10 minutes il devient adulte…

    On a la sensation de courir un marathon !

    Pour ce qui est de la scène où Luca retrouve la princesse Nera son amie d’enfance, celle ci est émue aux larmes de le revoir… mais on aurait pu partager son émotion si dans l’introduction on avait inclus Nera  on nous avait montré des moments ou ils interagissaient ensemble tous les deux, et dans ce cas là, leurs retrouvailles à l’âge adulte aurait eu plus d’impact auprès de nous spectateurs.

    Feanor nous a dit que le film est tiré de Dragon Quest V, un opus phare de la saga au cours duquel nous voyons les protagonistes évoluer, grandir mûrir… créant ainsi une proximité entre le joueur et le personnage qu’il incarne et lui permettant par conséquent de s’identifier plus facilement à lui. Je partage son avis, il aurait été plus pertinent d’adapter ce jeu en série animée télévisée et certainement pas en film.

    Et les scènes d’humour sont en effet ratées et tombent à plat: j’ai par exemple détesté le moment où Luca s’apprête à tirer l’épée de son fourreau, on entend une musique épique donnant de l’ampleur à cette scène clé (du moins le croyons nous)… pour que finalement, il n’y parvienne pas avec la musique qui déraille ensuite. Je déteste ce genre de gag dans un film qui désacralise un moment devant être sérieux, surtout que Dragon Quest Your Story n’est pas une comédie !

    Cela me rappelle désagréablement l’humour de certains films Marvel (pas tous non plus, d’autres heureusement savent rester sérieux quand il le faut) comme cette scène de Doctor Strange où le docteur Stephen Strange revêt sa cape, devient enfin la magicien maître des arts mystiques, c’est un passage contribuant à le rendre iconique avec une musique grandiose l’accompagnant… complètement gâchée et ruinée par sa cape lui frottant la bouche… Aaaah, ça m’énerve !

    Le ton m’avait semblé aussi trop enfantin, même moi qui suis pourtant très bon public, cela m’a gâché un peu le plaisir…

    Le scénario est également truffé de clichés et de nombreux moments prévisibles.

    Quant au coup de théâtre:

    Spoiler

    je dois admettre que je ne m’y attendais pas du tout: j’ai été surpris de voir un virus informatique s’insinuer dans ce monde et dire à Luca que ce qui l’entoure n’est pas réel qu’il est le seul à vraiment exister. Ce moment était audacieux certes mais sombrait comme un cheveu sur la soupe. Néanmoins dans ce passage méta, j’ai quand même apprécié le coup de gueule poussé envers les personnes trop rationnelles qui disent “tu ne dois pas passionner pour tel roman, film, dessin animé, jeu vidéo, manga, ça n’existe pas , grandis, t’es immature… Mais comme le dit Luca, les oeuvres chères à notre coeur nous font éprouver des émotions, des sentiments qui eux n’ont rien d’artificiel, nous permettant de nous impliquant dans ces histoires nous ayant tant fait vibrer et de nous identifier aux personnages. Cela ne vaut pas dire pour autant que nous ne savons pas dissocier fiction et réalité, mais il n’y a rien de mal à s’évader dans des mondes imaginaires nous faisant rêver voire réfléchir…

    [collapse]

    Pourtant, malgré tous les reproches que je fais à ce long métrage que je ne trouve objectivement pas bon… je n’arrive pas à le détester.

    Au cours du visionnage, je me suis bien rendu compte de la passion, de l’engouement, de l’amour du staff envers les jeux vidéos Dragon Quest et j’ai trouvé cela touchant.

    On sent que l’équipe de ce film était pleine de bonne volonté et je ne veux pas leur jeter la pierre pour cela. Ce n’est pas une oeuvre mercantile, mais avant tout sincère.

    Et techniquement, le film est très réussi, j’ai quand même aimé certains personnages tels que Bianca que je trouvais charmante et classe.

    Et cette VF est un régal: entre Anaïs Delva remarquable dans le rôle de Bianca et le divin Féodor Atkine (Jafar dans Aladdin !) interprétant magistralement l’infâme Erebos, ce doublage français très soigné m’a permis d’apprécier davantage le film.

    Pour les films d’animation on a les chefs d’oeuvres, les films excellents, les bons films, les navets, les films médiocres… et les films moyens.

    Ces derniers ne nous font pas vibrer mais ils ne nous mettent pas en pétard non plus.

    Dragon Quest your story m’a déçu alors que je n’avais pas d’espérances à son sujet mais je ne regrette pas pour autant de l’avoir vu.

    C’est une curiosité bancale et maladroite mais dont émane occasionnellement pourtant un certain charme…

    Feanor-Curufinwe
    Participant
    • Offline
      • Grand maitre
      • ★★★★★
    Feanor-Curufinwe le #523740

    Je devrais le revoir en VF, histoire de voir s’il me fait toujours le même effet, parce qu’effectivement il n’est pas dénué de qualités. Je me rappelle bien avoir vu quelques extraits en VF (dont un passage avec Féodor Atkin), mais j’attendais une éventuelle sortie en BR française. Oui, malgré tout j’avais l’intention de l’acheter (et je l’ai toujours, si sortie il y a), parce que des productions Dragon Quest en animation, on a pas l’occasion d’en voir beaucoup par chez nous. Et c’est dommage, Abel Yûsha est vraiment pas mal par exemple. Bref, je veux soutenir cette initiative, même si ça signifie acheter ce film que je trouve moi aussi moyen.

    Au passage, la première série Dai no Daibôken est sortie en BR au Japon il y a quelques temps, mais je ne me fais pas d’illusions quant à une hypothétique sortie française.

    "With the first link, the chain is forged. The first speech censured, the first thought forbidden, the first freedom denied, chains us all irrevocably." -Jean-Luc Picard
    Star Trek - The Next Generation / The Drumhead

    Xanatos
    Participant
    • Offline
      • Grand maitre
      • ★★★★★
    Xanatos le #523741

    Oui, il y a hélas peu d’espoir que la série animée originale de Dragon Quest sorte en Blu-Ray en France, vu l’état amorphe et asthénique du marché physique français.

    Quand on voit que des séries animées pourtant cultes et populaires en France comme Hokuto no Ken/Ken le survivant et Maison Ikkoku/Juliette je t’aime pourtant très connus et prisés du grand public français ne sortent même pas en Blu-Ray chez nous (alors qu’elles ont eu droit à des éditions Blu-Ray au Japon !) alors Dai no Daibôken ce n’est même pas la peine d’y compter. Surtout que si le manga original a cartonné chez J’ai Lu et Tonkam, la série animée a eu me semble-t-il une diffusion assez confidentielle dans le Club Dorothée.  Et pour les éditions VHS, AB n’avait sorti que les 32 premiers épisodes des 46 composant la série…

    Feanor-Curufinwe
    Participant
    • Offline
      • Grand maitre
      • ★★★★★
    Feanor-Curufinwe le #523742

    Je l’ai d’ailleurs, le coffret VHS de Fly, et je le garde ! 😀
    Pour les épisodes restants, je les ai trouvés sur le net dans une image dégueulasse, mais je les ai tout de même téléchargés et mis sur clé usb, histoire de garder une trace de ce doublage. C’était pas courant d’entendre Bernard Tiphaine dans un anime du Club Dorothée ! ^^
    Et bien sûr, en attendant une édition BR / DVD (je garde un mince espoir, si la nouvelle série réveille les passions), j’ai aussi l’intégrale en VO.

    "With the first link, the chain is forged. The first speech censured, the first thought forbidden, the first freedom denied, chains us all irrevocably." -Jean-Luc Picard
    Star Trek - The Next Generation / The Drumhead

    Feanor-Curufinwe
    Participant
    • Offline
      • Grand maitre
      • ★★★★★
    Feanor-Curufinwe le #523778

    Épisode 12. Vroum vroum.

    Si on se trouve ici face à un épisode qui rassemble à lui seul quatre chapitres entiers du manga, il faut tout de même lui reconnaître d’avoir abordé toutes les scènes de l’histoire présentes dans ces chapitres. Il y a toujours cette impression d’accélération, mais on ressent moins l’empressement des épisodes précédents. La baffe de Hyunckel est faite à l’abri des regards, parce que hein, faudrait pas que les gens aillent croire que la Toei approuve ce genre de comportement. De la même façon, Gome sort de sa “cachette” de manière pudique…
    Mais à part ça, pas grand-chose à reprocher. C’est raccourci au niveau des répliques, mais tout est là, c’est l’essentiel. C’est bien mieux équilibré qu’auparavant, et j’en suis le premier surpris.

    "With the first link, the chain is forged. The first speech censured, the first thought forbidden, the first freedom denied, chains us all irrevocably." -Jean-Luc Picard
    Star Trek - The Next Generation / The Drumhead

    Feanor-Curufinwe
    Participant
    • Offline
      • Grand maitre
      • ★★★★★
    Feanor-Curufinwe le #523839

    Épisode 13 !

    La tactique du Raidein “version système D” de Pop et Dai pour contrer l’armure maléfique de Hyunckel a atteint son but. Cependant il en faudra plus pour vaincre le légat de l’armée des immortels. Alors que Dai est touché par le Bloody Scraid, Maam intervient pour tenter de faire entendre raison à Hyunckel en lui apportant les dernières paroles de son père adoptif.

    Cet épisode confirme la meilleure maîtrise du temps et du rythme de la série que j’avais ressentie la semaine dernière, tout en se permettant de plus quelques rajouts bienvenus (le behoimi de Maam, l’aile de Chimère de Flazzard, etc.). Pourvu que ça dure.
    Bien sûr, la version 2020 a toujours la main légère sur le sang, et le doigt d’honneur de Flazzard passe à la trappe, comme on pouvait s’y attendre, ça c’est pas près de changer… mais bon, c’est l’époque qui veut ça, et on peut pas toujours avoir des adaptations du calibre de JoJo’s Bizarre Adventure.
    Niveau réalisation, malgré un chara-design pas toujours au top, le combat Dai / Hyunckel dépote un max, même si j’aurais préféré qu’il durât un chouïa plus longtemps, histoire d’en profiter un peu plus, parce que c’était hyper classe.

    "With the first link, the chain is forged. The first speech censured, the first thought forbidden, the first freedom denied, chains us all irrevocably." -Jean-Luc Picard
    Star Trek - The Next Generation / The Drumhead

    Geoff34
    Participant
    • Offline
      • Ancien
      • ★★★★
    geoff34 le #523872

    Bonne nouvelle, on sait que le manga sera bientôt réédité en France, le site Amazon propose déjà les 2 premier volumes en précommande, elle semble inspiré de la perfect edition sorti récemment au Japon, la date est fixé au 17 Mars.

    Xanatos
    Participant
    • Offline
      • Grand maitre
      • ★★★★★
    Xanatos le #523876

    Excellente nouvelle, merci de nous avoir informé, surtout que plusieurs tomes de l’édition de Tonkam sont devenus introuvables, certains escrocs les revendent à des prix prohibitifs sur les sites de VPC.

    Très bonne initiative, d’autant plus que Dragon Quest est justement remit en lumière auprès du public français grâce au reboot actuel !

     

    Xanatos
    Participant
    • Offline
      • Grand maitre
      • ★★★★★
    Xanatos le #523953

    Euh… Je rêve ou le dernier message de Feanor a été effacé ?

    Je me souviens parfaitement bien que si la nouvelle édition française de Dragon Quest est à la hauteur, celle-ci l’intéresserait mais que si elle est du même acabit que la réédition actuelle de Maison Ikkoku il passerait son tour !

    S’agirait-il d’un bug technique ? Car il me semble que l’on ne peut pas supprimer ses messages.

    J’ai en tout cas du nouveau au sujet de la réédition de Tonkam-Delcourt: ce sera l’édition Stars paraissant actuellement au Japon et non l’édition Tankobon. Elle a droit à de nouvelles couvertures dessinées par Koji Inada et des pages couleurs comme lors de la prépublication du titre dans le Weekly Shonen Jump.

     

    Source: Gao Kyo sur le forum de Planète Jeunesse.

    Feanor-Curufinwe
    Participant
    • Offline
      • Grand maitre
      • ★★★★★
    Feanor-Curufinwe le #523960

    J’ai pas effacé mon message, il me semble que le forum a connu une courte période de maintenance et qu’il s’en est suivi l’effacement de quelques post, comme ça avait déjà été le cas une fois !

    Mais histoire de revenir sur mon message, c’est en effet l’appellation de “Perfect Édition” placée en sous-titre de l’édition actuelle de Maison Ikkoku qui me gêne, quand on sait qu’il s’agit de l’édition Bunko japonaise agrandie au format tankôbon (à moins que le format Bunko japonais de MI fasse cette taille), ce que je trouve malhonnête.

    Et pour Dai, je disais que j’espérais sans trop y croire que les noms de sorts ne soient pas adaptés en d’horribles “Flamme”, “Super Flamme”, “Méga Flamme”, etc.
    Mais si l’édition est une véritable Perfect, avec grand format et pages couleur, je prends définitivement… et je garderai la précédente édition aussi.

    "With the first link, the chain is forged. The first speech censured, the first thought forbidden, the first freedom denied, chains us all irrevocably." -Jean-Luc Picard
    Star Trek - The Next Generation / The Drumhead

    Feanor-Curufinwe
    Participant
    • Offline
      • Grand maitre
      • ★★★★★
    Feanor-Curufinwe le #523966

    Épisode 14 vu.
    Aidés de Baduck, Dai, Pop et Maam sont à la recherche de Leona sur le continent de Holkia, mais par où commencer sur une terre aussi vaste ?
    Ils parviennent malgré tout à tomber sur l’un des trois Sages de Papnica, Eimy, qui les guide jusqu’à la princesse. Mais ils sont devancés par le cruel général Flazzard.

    Le rythme est enfin plus posé, bien mieux maîtrisé et donc plus proche de celui du manga, tout comme les raccourcis se font bien moins présents.
    Un nouveau mètre-étalon ou une exception ? À voir sur le long terme.
    En tout cas c’était un bon épisode, bien réalisé, pas dinguissime, mais bien fichu quand même. Les effets des sorts de feu et de glace ainsi que le Finger Flare Bomb de Flazzard (ou “Feu de tout doigt” dans les sous-titres… quelqu’un s’est fait plaisir apparemment) étaient réussis, c’était hyper classe.

    "With the first link, the chain is forged. The first speech censured, the first thought forbidden, the first freedom denied, chains us all irrevocably." -Jean-Luc Picard
    Star Trek - The Next Generation / The Drumhead

    Feanor-Curufinwe
    Participant
    • Offline
      • Grand maitre
      • ★★★★★
    Feanor-Curufinwe le #524108

    Épisode 15.
    Dai est arrivé au secours de la princesse Leona attaquée par le légat Flazzard, mais ce dernier comprend vite qu’il ne pourra pas gagner sans tricher et dévoile son atout. Face à la réussite de cette stratégie, Maam prend une décision difficile.

    Comme pour l’épisode de la semaine dernière, on est face à un tout autre rythme. Si tout le reste de la série suit le même traitement, ce sera un nouveau point fort pour cette nouvelle adaptation ! Pareil pour les effets de feu et de glace, vraiment somptueux.
    C’est pourtant loin d’être le plus bel épisode, les sbires de Flazzard sont peu animés et le chara design prend parfois cher, mais la réalisation compense par de jolis cadrages et des impacts de coup efficaces, même si l’animation n’est pas à son meilleur niveau (mais rien de choquant non plus).

    J’attends le prochain épisode avec impatience, parce que j’adore le personnage de Matoriv ainsi que sa relation avec Pop. Mais j’attends aussi de voir ce que la censure permettra ou non, le concernant.

    "With the first link, the chain is forged. The first speech censured, the first thought forbidden, the first freedom denied, chains us all irrevocably." -Jean-Luc Picard
    Star Trek - The Next Generation / The Drumhead

    Feanor-Curufinwe
    Participant
    • Offline
      • Grand maitre
      • ★★★★★
    Feanor-Curufinwe le #524314

    Épisode 16.
    Matoriv l’archimage a sauvé l’équipe de Dai sur un coup de tête, mais l’ancien compagnon de combat d’Avan refuse d’aider nos héros plus avant, dégoûté du comportement arriviste des humains ingrats qui, par le passé l’ont méprisé une fois la paix revenue, ce qui l’a poussé à vivre en ermite loin de toute civilisation.
    Mais la détermination de Dai parvient à le toucher, il accepte malgré tout de leur préter main forte, en aidant le jeune héros à devenir plus fort mais surtout en s’occupant personnellement de l’entraînement de Pop. Ce dernier subit un entraînement accéléré drastique et sans pitié.
    Cependant Flazzard n’est pas patient et fait comprendre à Dai que le temps de Leona est limité. La contre-attaque va devoir être rapide, mais Hadler prépare lui aussi un plan pour en finir une bonne fois pour toute avec les héros.

    Ça semble définitif maintenant, le rythme est infiniment mieux maîtrisé depuis trois épisodes.
    Matoriv a un design assez rabougri, il fait plus petit que dans le manga, mais c’est peut-être aussi à cause du chara design de cet épisode, je ne sais pas. En revanche, pas de surprise, l’archimage aux mains baladeuses n’a pas peloté grand-chose ici, Maam ne lui en a pas laissé le temps. Il n’a même pas profité de son esquive pour lui tâter les fesses. Toutes les scènes friponnes sont passées à la trappe, ne reste que le regard lubrique du personnage, faudra faire avec…


    C’est la fin d’une époque.

    "With the first link, the chain is forged. The first speech censured, the first thought forbidden, the first freedom denied, chains us all irrevocably." -Jean-Luc Picard
    Star Trek - The Next Generation / The Drumhead

    Feanor-Curufinwe
    Participant
    • Offline
      • Grand maitre
      • ★★★★★
    Feanor-Curufinwe le #524460

    Même en sachant que le rythme est bien mieux maîtrisé depuis quelques semaines, je pensais tout de même que le meilleur combat de cette partie allait commencer dans cet épisode 17 (et le titre le laissait aussi penser), et pourtant ce ne fut pas le cas.
    Ici, l’assaut de Dai et ses amis sur l’île de Valge où Flazzard retient Leona en otage se construit étape par étape, et se permet de rajouter dès les premières secondes de l’épisode un monologue du Général de Glace et de Feu fidèle à son caractère, autant furieux d’être considéré comme un simple gardien par Hadlar et prêt à se défouler sur la jeune princesse, que pernicieux et machiavélique lorsqu’il décide finalement de faire durer le plaisir. La mise en scène rend d’ailleurs parfaitement cette dualité du personnage. Un rajout superbe et pertinent.
    Pop prend toute la place ici et l’entraînement de Matoriv porte vite ses fruits, le forçant à se sortir les doigts du… à se surpasser lors du duel le plus important de cet épisode face à un adversaire de première classe. Dommage que l’impact du coup lors de ce bref duel manque un peu de force, c’est à mes yeux le seul défaut de cette semaine. Le jeune magicien fait un pas de plus dans son évolution, un personnage qui grandit constamment, autant en maturité qu’en puissance.

    L’assaut d’Hadlar et de ses troupes est un tournant très important de l’histoire, autant pour nos héros que pour Hadlar lui-même, et la réalisation lui accorde l’importance qu’il mérite, autant que l’animation d’ailleurs. Même l’OST fait des efforts pour se faire remarquer, lors de deux moments (classiques dans un shônen mais Ô combien jouissifs) où arrive une aide inattendue.
    Un épisode remarquable, et celui de la semaine prochaine semble en promettre plus encore !

    "With the first link, the chain is forged. The first speech censured, the first thought forbidden, the first freedom denied, chains us all irrevocably." -Jean-Luc Picard
    Star Trek - The Next Generation / The Drumhead

    Feanor-Curufinwe
    Participant
    • Offline
      • Grand maitre
      • ★★★★★
    Feanor-Curufinwe le #524604

    Épisode 18. Hyunckel contre Hadlar. Tout est dit. Mais quand même, un peu de contexte.

    Alors que le Roi du Mal Hadlar pensait pouvoir en terminer avec Dai et sa clique sur l’île de Valge lors d’un assaut stratégique, voilà qu’apparaissent deux anciens légats de son armée, Crocodine et Hyunckel, revenus des frontières de la mort pour porter secours au petit héros. Tandis que Crocodine s’occupe des hommes de Zaboera et Myst-Vearn, Hyunckel s’est réservé Hadlar, afin de venger la mort d’Avan mais aussi de son père adoptif Baltos.

    L’essentiel de l’épisode se consacre au duel entre l’ancien légat de l’armée des immortels et le général en chef de l’armée du Mal, et il fait largement honneur à ce combat plein de rancœur entre les deux hommes. La réalisation est au top et l’animation dépote la confiote.
    Et l’air de rien on se rapproche de l’un des meilleurs arcs du manga et on arrive bientôt à de l’inédit en anime ! Si la qualité reste la même et que la série garde ce rythme, on peut s’attendre à du grandiose.
    Quand Baran entrera véritablement en scène, ça va chauffer dans les chaumières !

    "With the first link, the chain is forged. The first speech censured, the first thought forbidden, the first freedom denied, chains us all irrevocably." -Jean-Luc Picard
    Star Trek - The Next Generation / The Drumhead

    Feanor-Curufinwe
    Participant
    • Offline
      • Grand maitre
      • ★★★★★
    Feanor-Curufinwe le #524739

    Épisode 19 vu.

    Dai, Pop et Maam parviennent au pied de la Tour de Valge, et sont accueillis par les monstres de feu et de glace de Flazzard. S’ils s’en débarrassent facilement grâce à leur travail d’équipe, il en va autrement du légat qui débarque en personne. Acculé par la puissance de ses adversaires rejoints par Crocodine et Hyunckel, Flazzard joue le tout pour le tout et utilise une technique aussi dangereuse pour ses ennemis que pour lui, mais qu’importe la manière s’il peut remporter la victoire. Pour vaincre cet esprit jusqu’au-boutiste, Dai va devoir se surpasser et maîtriser la technique du kuretsuzan, “trancher le ciel” !

    C’est bien la première fois depuis le début de cette série que j’ai trouvé qu’un passage traînait en longueur. Et pourtant il y a une scène du manga qui a été totalement effacée de l’anime ! Il s’agit d’un passage assez comique mettant en scène des rochers Megante placés devant la tour et un Pop un peu trop cavalier avec ceux-ci. C’est dommage d’avoir enlevé ce passage. S’il n’a pas un gros intérêt dans l’histoire, il permettait tout de même d’appuyer la dangerosité de l’attaque ultime de Flazzard pour sa propre santé, puisqu’il avait pris le soin d’écarter ces rochers Megante pour éviter un accident malencontreux.
    Et pourtant donc, malgré cet abandon, l’épisode traîne un peu lors de la scène de l’attaque ultime de Flazzard. Je n’arrive toutefois pas à me décider quant à savoir s’il s’agit d’un défaut ou d’une amélioration de la série, le fait d’avoir enfin un passage qui prend un peu trop son temps ! 😆

    En tout cas, l’épisode se paie quelques beaux moments d’animation, mettant bien Flazzard en valeur dans ses meilleures scènes, ainsi que Dai dans une moindre mesure. La réalisation se fait aussi plaisir lors des attaques à répétition du légat de feu et de glace, avec un choix de couleurs étonnant dans le décor, digne d’un épisode de Diamond is Unbreakable de la saga JoJo’s Bizarre Adventure !
    Un bel épisode dans l’ensemble, on creuse un peu plus la personnalité plus complexe qu’il n’y paraît de Flazzard, déterminé à prouver sa valeur à ses pairs malgré son jeune âge et à mettre en jeu sa gloire passée pour gagner de nouveaux titres. Un personnage beaucoup moins unidimensionnel qu’il ne semblait au premier abord.

    "With the first link, the chain is forged. The first speech censured, the first thought forbidden, the first freedom denied, chains us all irrevocably." -Jean-Luc Picard
    Star Trek - The Next Generation / The Drumhead

    Feanor-Curufinwe
    Participant
    • Offline
      • Grand maitre
      • ★★★★★
    Feanor-Curufinwe le #524886

    Épisode 20 vu.

    Flazzard est vaincu par le kuretsu zan de Dai, mais il reçoit l’aide de Myst-Vearn qui lui offre la meilleure armure de son armée des ombres, lui donnant une force et une protection sans commune mesure. Dai et ses amis devront faire vite pour vaincre cet adversaire surboosté, le temps de Leona est compté.

    On apprend ici qu’Hadlar

    Spoiler

    est quasiment immortel, ou plutôt qu’il est la marionnette de Vearn, puisque son corps devient plus fort à chaque résurrection, et que c’est la puissance de l’Empereur du Mal, à travers ce corps qu’il lui a donné, qui lui permet de revenir d’entre les morts. “Méfie-toi de l’Empereur”, comme dirait l’autre.

    [collapse]

    La fin de l’épisode représente un nouveau départ pour la série qui va quitter son cheminement habituel jusqu’ici (voyage-nouvelle armée à affronter-nouveau légat, re-voyage, etc.), et prendre une ampleur plus surprenante avec une montée dans le drama, des rebondissements, des séparations (temporaires), de nouveaux alliés, de nouveaux ennemis, et bien d’autres choses encore !

    La première partie de l’épisode nous a livré de gros morceaux d’animation et de mise en scène, c’était presque parfait !
    L’épisode s’est même permis de reprendre

    Spoiler

    les esquives des attaques de Flazzard en armure par Dai qui a pourtant les yeux fermés

    [collapse]

    , une scène allongée qui vient du premier anime, mais faite ici de façon beaucoup plus classe.
    Je regrette néanmoins la disparition de la scène

    Spoiler

    où l’on voit le cadavre de Hadlar dans le Kigan-jô, observé par deux de ses Gargouilles, puis Myst-Vearn qui intervient, leur dit de dégager, puis le ressuscite grâce à son aura ténébreuse. Cette scène était assez impressionnante dans le manga, et la première série réussissait à la rendre encore plus glauque avec les yeux révulsés de Hadlar et la voix caverneuse et métallique de Myst-Vearn. On voyait ensuite les deux Gargouilles surprises de retrouver le Roi du Mal dans la salle du trône avant qu’Hadlar ne les congédie et commence à se poser des questions, avant que Myst-Vearn n’apparaisse.

    [collapse]

    Ici, c’est à partir de ce moment que la scène est reprise. Un gros dommage. Toute l’ambiance sombre de ce passage passe à la trappe.

    "With the first link, the chain is forged. The first speech censured, the first thought forbidden, the first freedom denied, chains us all irrevocably." -Jean-Luc Picard
    Star Trek - The Next Generation / The Drumhead

    Feanor-Curufinwe
    Participant
    • Offline
      • Grand maitre
      • ★★★★★
    Feanor-Curufinwe le #524987

    Épisode 21 vu.

    Le Pistolet Magique étant irréparable, Maam s’interroge sur son utilité au sein de l’équipe de Dai, d’autant plus que ses capacités en magie de soin sont inférieures à celles de Léona. Elle décide finalement de quitter temporairement le groupe afin de se spécialiser dans le domaine des arts martiaux, en exploitant la force héritée de son père. Cette séparation est l’occasion pour Pop de faire un pas en avant dans sa relation avec la jeune femme. Réussira-t-il à lui déclarer ses sentiments ?
    Du côté de l’Armée du Mal, Hadlar est dans une mauvaise position. Son armée a perdu la moitié de ses Légats, dont deux qui se sont retournés contre eux. De plus, Baran du Corps des Dragons est maintenant au courant de l’origine de Dai, et il exige d’être celui qui l’affrontera, au grand désarroi de Hadlar. C’est à ce moment que choisit d’apparaître un nouvel émissaire de Vearn, Kill-Vearn, surnommé la Mort par Hadlar, assassin personnel de l’Empereur du Mal et ami (?) de Myst-Vearn.

    Un épisode d’exposition, calme, posé, un nouveau tournant dans l’intrigue, et j’imagine un changement d’Opening d’ici un ou deux épisodes.
    Léona, malgré un aspect assez égocentrique et un franc-parler très prononcé au premier abord, montre ici toute sa perspicacité et au bout du compte arrive très bien à cerner les gens. Mine de rien, dans une scène en particulier, elle entrevoit déjà un problème qui finira par prendre une ampleur telle qu’il sera la source d’un instant charnière pour l’avenir du monde !
    Ici, c’est la relation entre Pop et Maam qui est mise en avant, et surtout le parcours du jeune Magicien, à l’origine de la décision de Maam de quitter le groupe. Rien d’étonnant lorsqu’on observe le chemin qu’il a fait depuis sa rencontre avec Dai. Pop est certainement le personnage le mieux construit de l’oeuvre, et on est encore loin d’avoir tout vu !

    "With the first link, the chain is forged. The first speech censured, the first thought forbidden, the first freedom denied, chains us all irrevocably." -Jean-Luc Picard
    Star Trek - The Next Generation / The Drumhead

20 sujets de 21 à 40 (sur un total de 146)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.

Members Currently Active: 0
No users are currently active
Membres en ligne pendant les dernières 24 heures : 10
veggie11, Cyril, feanor-curufinwe, bub, Josephine Lemercier, dekamaster2, Xanatos, Lord-Yupa, Renjihiro, geoff34
Keymaster | Moderator | Participant | Spectator | Blocked
Additional Forum Statistics
Threads: 10, Posts: 168, Members: 48
Welcome to our newest member, Camyrose
Most users ever online was 8 on 6 June 2016 17 h 13 min